mercredi 30 juin 2010

Ma journée




Les Éditions Milan publient en juin 2010 les deux premiers titres d'une toute nouvelle collection d'imagiers pour les 3-6ans, La Mer et Ma Journée.

Les éditions Milan présentent cette collection selon un concept bien précis: "placer l'enfant au cœur de toutes les thématiques, représenter une société moderne et actuelle et entrer dans le savoir par l'image. Tout en tenant compte des nouvelles pédagogie d'apprentissages et des fondamentaux de l'école maternelle d'aujourd'hui"

Ayant reçu Ma journée ce matin dans ma boîte aux lettres (^^), j'ai voulu regarder cela de plus près. Voilà donc quelques images et ce que j'en ai pensé...


Comme vous pouvez le constater, c'est très clair: les illustrations sont modernes et agréables, le rendu ne fait pas foulli bien au contraire. A chaque thème un double-page avec sous le thème un petite explication.


Puis, sur la page de droite, on répond à la fameuse question du: Pourquoi? (pourquoi fait-on pipi et caca? Pourquoi sommes-nous différents?Pourquoi y a-t-il des villes?...)


Le sommaire se découpe en 4 parties:
- Qui tu es
- Ce que tu fais
- Là où tu vis
- Pages Mémoires
Le tout facilement repérable grâce à un code couleur. Ainsi, on retrouve plus facilement ce que l'on cherche.


Dans les pages Mémoire, l'enfant participe, il doit reconnaître ce que font les personnages, les parties du coprs, les jours de la semaine... il y a même un carte du monde!

Verdict: je trouve que c'est un imagier intelligent. A la fois clair et complet, il correspond, selon moi, tout fait à ce que les parents d'aujourd'hui recherchent. Nos chères têtes blondes sont très éveillées et là avec un imagier comme celui-ci on peut déjà répondre à de nombreuses questions. Bravo!!!
EAN13:9782745932211
Merci aux éditions Milan ;)

4 illustrateurs de talents pour Ma journée: Sylvie Bessard, Hélène Convert, Déborah Pinto et Benjamin Bécue. Retrouvez leur univers dans la p'tite galerie des illustrateurs...


Dès le mois d'août deux autres titres: Les animaux et L'Ecole maternelle...

Le tueur à la cravate de Marie-Aude Murail



Énorme coup de cœur!!!

Quatrième de couverture:

Grâce à quelques clics et une adresse mail bidon, Ruth Cassel a pu s'inscrire sur le site perdu-de-vue.com et y déposer une vieille photo de classe en noir et blanc trouvée dans les affaires de son père.
La manip n'a qu'un seul but : l'aider à différencier les deux blondes aux yeux noisette sur la photo, Marie-Eve et Eve-Marie, respectivement la mère de Ruth et sa soeur jumelle, décédées à vingt ans d'intervalle. Très vite, comme s'ils avaient attendu ce signal, des anciens de la terminale C3 se manifestent. L'ex-beau gosse de la classe, une prof de philo à la retraite, une copine des jumelles et, en prime, un grand-père dont Ruth ne soupçonnait pas l'existence, s'empressent de répondre.
Tout pourrait s'arrêter-là... Mais la photo de classe a réveillé de terribles souvenirs. Les e-mails évoquent un meurtre commis l'année de la terminale, celui d'Eve-Marie. Ils parlent d'un étrangleur récidiviste, le Tueur à la cravate. Bien plus effrayant, ils mettent en cause l'une des personnes que Ruth aime le plus au monde, son propre père, Martin Cassel... Ce thriller se double d'un journal de bord, Comment naît un roman (ou pas).
Marie-Aude Murail y raconte au quotidien son métier d'écrivain et la lente élaboration de ce Tireur à la cravate. Suspense garanti !


Mais comment fait-elle??? C'est incroyable!!! Marie-Aude Murail est formidable, elle excelle dans tous les genres. Ce livre est une réussite! Suspense assuré et frissons garantis. Vous le savez j'aime les thrillers. Au rayon jeunesse, il n'y en a pas beaucoup, aussi j'étais ravie de voir arriver Le tueur à la cravate et encore plus impatiente en lisant le nom de l'auteur. En même temps, je ne pouvais m'empêcher de redouter cette lecture, j'avais peur du"faux pas", et bien dès les premières pages j'ai été rassurée.
J'ai été happée par cette histoire: tour à tour sûre de qui était le tueur, puis prise de doutes. J'ai fait des suppositions dont certaines se sont avérées justes, d'autres carrément erronées. Ruth est une adolescente de quatorze ans, très attachante, orpheline de mère, qui a du grandir trop vite. Dans son esprit, elle est celle qui doit protéger sa petite sœur Bethsabée de "l'assassin", celui qui peuple ses cauchemars... Un jour tout bascule: des secrets sont dévoilés, le passé ressurgit et le cauchemar devient réalité.
Une lecture comme je les aime, surprenant envoûtante, déroutante bref du Marie-Aude Murail...
Plongez avec délice dans ce thriller, vous allez trembler ;)
EAN13: 9782211200905
Merci à Sylvie et à L'École des Loisirs pour l'envoi de cette merveille!!!
D'autres billets : Miss Charity et Papa et maman sont dans un bateau

mardi 29 juin 2010

A la découverte... d'une maison d'édition lyonnaise: Fleur de Ville



Voir le site internet de Fleur de Ville

Vous commencez à me connaître maintenant, vous savez que j'aime défendre et parler (ah! parler...) des talents de ma région. Je voulais attirer votre attention aujourd'hui sur une petite maison d'édition villeurbannaise, Fleur de Ville. Bernard Jadot et Marie-Pierre Oddoux ont accepté de répondre à quelques questions pour nous en dire plus:

Comment crée-t-on sa maison d'édition?

Par passion. Rencontre de deux passions pour la création, l'image, l'écrit, les livres. Celle de Marie-Pierre Oddoux, illustratrice et de Bernard Jadot, écrivain et journaliste.

Depuis quand Fleur de Ville existe-t-elle?

2009

Quel public visez-vous?

Essentiellement un public jeunesse.

Combien de titres avez-vous à votre catalogue?

Nous avons huit titres au catalogue. Nous programmons un titre par trimestre.
Voir billet sur Comment te dire?

Quels sont vos projets à venir?

En septembre, le P'tit abc du patinage, le P'tit abc de la savate boxe française, en novembre, Maxence le pou.

Pour finir, je souhaite vous laisser des lignes de libres expression, afin que vous puissiez parler de votre actualité, des signatures éventuelles, de ce que vous voulez en rapport avec Fleur de Ville bien entendu.

Fleur de ville est une jeune maison d'édition essentiellement consacrée aux ouvrages illustrés, souvent en direction de la jeunesse. Fer de lance du catalogue, les P'tits abc du sport (judo, rugby, tennis, foot, patinage artistique boxe française... Bientôt basket, hand, escrime...) Ces ouvrages, sous forme d'abécédaire permettent aux jeunes sportifs et à leurs parents de tout connaître sur leur sport et ainsi de mieux partager leur passion. 100 pages, 12 euros, ces P'tits abc sont à la fois ludiques et pédagogiques, ils traitent de l'histoire, du vocabulaire, de la culture du sport.



Un grand merci à Bernard Jadot et Marie-Pierre Oddoux pour leurs réponses.
Leurs documentaires sont vraiment supers, accessibles (bibliothécaires, je sais que vous recherchez souvent des documentaires sur des sports autres que le foot et bien là, le tennis, le rugby ou encore le judo vont vous combler) et pour toute la famille, découvrez-les vite. Et pour dire à vos proches que vous les aimez n'oubliez pas le magnifique album illustré par Anne Cresci, Comment te dire?
Vous en voulez plus? Alors retrouvez vite l'univers d'Anne Cresci et Marie-Pierre Oddoux dans la p'tite galerie des illustrateurs...Bon voyage!!!

lundi 28 juin 2010

Zoom sur... Un magazine pas comme les autres: Muze


*Couverture du nouveau Muze (j'adore!!!)

C'est avec un immense soulagement que je retrouve le magazine Muze dans sa nouvelle version. En effet, j'avais bien cru que je ne verrais plus cette excellente revue et la revoilà plus complète, plus belle, en version trimestrielle. Vous voulez en savoir plus? J'ai posé quelques questions à des personnes qui s'occupent de Muze, régalez-vous:

Pouvez-vous nous éclairez sur la nouvelle formule de Muze ?

Muze revient en ce mois de juin avec une formule trimestrielle, vendue désormais en librairie. La revue s'est étoffée (176 pages) avec des dossiers plus conséquents balayant plus largement les thématiques abordées. Le prisme des arts (littérature, musique, arts plastiques, photographie, cinéma, théâtre...) est bien entendu toujours de rigueur. Cinq dossiers constituent dorénavant la revue : Actualités / Monde / Société / Ego et Atelier d'écriture (dans lequel nos lectrices peuvent être publiées).


A quel public le destinez-vous ?

A l'origine, Muze était destiné aux jeunes femmes de 15 à 25 ans. Mais au fil des témoignages, nous avons constaté que les mères (et parfois toute la famille) étaient devenues adeptes du magazine de leurs filles. Aujourd'hui la revue s'adresse à toutes les femmes sans distinction d'âge.


Qu'est-ce qui fait de Muze un magazine différent des autres ?

Muze, revue féminine, prône la culture. Une culture protéiforme, riche, accessible à toutes. Ni populaire ni élitiste, la culture est avant tout un plaisir sans cesse renouvelé, qui permet d'apprendre, de se comprendre et de se construire, mais aussi de partager, d'échanger, de s'ouvrir à l'Autre.


Et pour terminer, quelques lignes de libre expression pour parler de Muze, projets, envie, ce que vous voulez...

Muze innove en lançant également une version Ipad de la revue. A l'instar de la formule papier, une grande place y est faite aux images. Des liens viennent aussi enrichir les articles. La version Ipad sera très prochainement disponible : 5,99€ ou gratuite si les lectrices ont acheté la revue papier.
"L'heure de la fin des découvertes ne sonne jamais" disait Colette dans son allocution pour la sortie du film "Le blé en herbe"... Muze le pense aussi.

Pour ma part, je suis totalement convaincue, je trouve que c'est un magazine formidable, intelligent, qui permet de s'informer sans en faire trop. Une nouvelle formule qui devrait plaire aux filles comme aux mères (et même au grands-mères qui souvent veulent acheter un magazine sympa mais sont noyées sous un flot de tabloids bas de gamme), une référence quand on a envie de lire une bonne revue et pouvoir être publié c'est quand même assez génial... A découvrir d'urgence!!!
Merci à toute l'équipe de Muze pour sa gentillesse

dimanche 27 juin 2010

All together d'Edward Van De Vendel



Dès 15/16 ans (certains passages pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes)

Un roman dépaysant!!! Bienvenue aux Pays-Bas...

Quatrième de couverture:

Tycho, Vonda, et Moritz partagent la cuisine et la salle de bains de leur colocation.
Leurs doutes, leurs rêves d'artiste aussi, et bientôt, un projet complètement fou ! Une maison de disques propose à Vonda de représenter les Pays-Bas au concours Eurovision. Elle accepte de chanter à condition que Tycho et Moritz fassent partie de l'aventure. Plus soudé que jamais, le trio va découvrir la vie de star. Première année à l'université, celle de tous les possibles, de toutes les folies, de toutes les découvertes.
L'heure des choix, professionnels, artistiques et sexuels.


J'ai beaucoup aimé ce roman quelque peu "kitchouille". En effet, en France, quoi de plus désuet qu'un concours d'Eurovision? Et bien là, nous retrouvons trois personnages réunis dans une collocation haute en couleurs embarquée dans une aventure totalement inattendue. Vonda a une voix magnifique aussi se fait-elle remarquer très vite par une maison de disques qui décide de la présenter au concours de l'Eurovision. Accompagnée par Tycho, l'écrivain bohème et Moritz le danseur, le groupe Vonda's voice est né!
C'est par la plume de Tycho que l'on rentre dans le livre. Ponctué par des mail, des lettres ou des sms, nous évoluons dans le récit à travers sa quête d'identité. Ayant vécu un amour fusion qui a transformé sa vie, Tycho se cherche. Il quitte le cocon familial pour la première fois et rejoint Vanda dans une collocation endiablée. Vient s'ajouter Moritz, un jeune homme bien dans sa peau qui lie ce petit monde et apporte un équilibre nécessaire à Tycho. Mais ne vous fiez pas à ce décor idyllique, parfois sous les couleurs vives, se cachent des teintes beaucoup plus sombres. Un roman à vif qui vous fait passer du rire au doute en un instant.
Un très bon roman qui se dévore. J'ai adoré aller de surprise en surprise. C'est frais, c'est bien traduit, un très agréable moment de lecture.

EAN13: 9782844208460

vendredi 25 juin 2010

Neverwhere de Neil Gaiman



Pour public averti
Quatrième de couverture:

Dans une rue de Londres, un soir ordinaire, Richard trouve une jeune fille au sol, blessée.
Il la prend dans ses bras, elle est d'une légèreté surprenante. Le lendemain, tout dérape : sa fiancée le quitte, on ne le reconnaît pas, certains ne le voient même plus. Le monde à l'envers, en quelque sorte. Car il semblerait que Londres ait un envers, la "ville d'en Bas", une cité souterraine où vit un peuple d'une autre époque, invisible pour le commun des mortels. Comme plus rien ne le retient "là-haut", Richard rejoint les profondeurs...


Entrez sans plus attendre dans ce monde étrange où règnent des personnages inquiétants. Coups bas, action, suspense, violence, angoisse... rien ne vous sera épargné dans ce roman hallucinant de Neil Gaiman.
C'est une réédition. La première version est arrivée en France en 1997, le roman est alors publié aux éditions J'ai lu.
Neil Gaiman dit de ce roman: "J'avais envie d'écrire un livre qui produirait sur les adultes l'effet que les livres que j'avais adorés plus jeune, des livres comme Alice au pays des merveilles, les Chroniques de Narnia ou Le Magicien d'Oz, avaient eu sur moi enfant. Et j'avais envie de parler de gens qui tombent en-dehors; de parle des déshérités en employant le miroir de la fantasy, qui sait parfois nous montrer pour la première fois des choses que nous avons vues si souvent que nous ne les voyons pas.". Ce livre est l'écho de la série éponyme que l'auteur a produite pour la BBC. Ne voulant rien perdre des scènes coupées au montage, Neil Gaiman a eu l'excellente idée d'en faire un roman.

J'ai eu du mal a rentrer dedans et pourtant je suis fascinée par ce que fait cet auteur(voir billet sur L'étrange vie de Nobody Owens). Puis, je me suis laissée prendre au jeu, j'avais besoin de connaître le dénoument pour être plus sereine. C'est incontestablement plus adulte que Coraline (un petit roman merveilleux adapté au cinéma en 2009, qui joue sur les peurs les plus élémentaires et qui déjà faisait penser à Alice au pays des merveilles) certaines scènes sont proches de l'horreur mais on se laisse emporter , convaincre par ce monde. Si vous aimez vous faire peur, si vous avez envie de connaître un autre visage de Londres alors ce roman est fait pour vous.
EAN13: 9782846261845
NB: Ce roman est disponible au rayon adolescents et fantasy adultes
Boir Billet de Lael

jeudi 24 juin 2010

La princesse de loups de Marcus Sedgwick



Dès 11 ans
Quatrième de couverture:

Sigurd et sa famille vivent paisiblement dans leur petit village de pêcheurs.
Un jour, ils trouvent une fillette dans une grotte, entourée d'une meute de loups. Qui est-elle ? D'où vient-elle ? Et que contient cette boîte mystérieuse échouée sur le rivage et que personne ne parvient à ouvrir ? Qui est cet étranger aux paumes noires ? Sigurd découvre bientôt une légende terrifiante : celle des cavaliers de l'ombre. Une légende qui va devenir réalité.


Un roman qui se lit vite, avec des chapitres très courts et des personnages surprenants. Il y a un très bon renversement de situation vraiment étonnant au milieu qui amène le piquant qui manquait à la première partie. C'est parfois un peu violent pour un jeune public, c'est pour cela qu'il faut avoir 11/12 ans pour le lire même s'il n'y a pas de difficultés de lectures particulières. J'ai aimé la typo très aérée du roman. L'histoire est assez prenante sans être "transcendante". Bref, c'est un roman intéressant à découvrir qui fait passer un agréable moment de lecture. Pas mal...
EAN13: 9782266151290

mardi 22 juin 2010

Autres contes de la rue Broca de Pierre Gripari illustrations de Claude Lapointe



















Parce que les grands aussi ont le droit de se régaler avec des contes!!!

Quatrième de couverture:

La sorcière n'est pas morte,
Rassurez-vous, mes amis !
Le soir, quand tombe la nuit,
Elle me guette à la porte !
L'oncle Pierre, après minuit (Mais je la trouve un peu forte)
Ne tolère plus qu'on sorte,
Même pour faire pipi !
Le roi veut tuer la sirène
Pour la vendre au poissonnier !
Une étoile est avalée
Par un porcelet sans-gêne...
La patate est une star,
La guitare l'accompagne;
Conseillé par sa compagne,
L'idiot deviendra le Tsar !
Cela peut sembler cocasse, Mais chacun vous le dira : C'est ainsi que ça se passe Autour de la rue Broca.


Pierre Gripari.


J'étais au CE2 la première fois que l'on me conta l'histoire de La sorcière du placard aux balais. C'était lors d'une veillée, au cours d'un séjour en classe verte organisé par mon école. Votre Thalie est très courageuse, c'est à peine si l'on voyait son museau sortir de dessous les draps lorsque ses "gentilles" camarades de chambre reprenaient en chœur: "sorcière, sorcière, prend garde à ton..." et le fatidique "derrière" tombait avec mes dernières forces.
J'étais envoûtée... et je le suis toujours.
Fascinée par ces contes d'un autre genre, des contes qui s'adressent aux grands et qui effraient délicieusement les plus petits, je me suis jetée sur ce recueil merveilleux au doux parfum de mon enfance.
Vous allez trembler, vous allez rire, mais jamais vous ne regretterez de vous plonger dans ces contes incroyables. Merci Monsieur Gripari!!! Pour l'enfant que j'étais hier et la maman que je suis aujourd'hui.
EAN13: 9782246439127

dimanche 20 juin 2010

Dark Divine de Bree Despain



Une lecture... surprenante

Quatrième de couverture:

Grace Divine fait de son mieux pour être à la hauteur des attentes de sa famille.
Mais quand son premier amour et le pire ennemi de son frère, le mystérieux Daniel, revient en ville, tout bascule. Grace doit choisir entre son attirance grandissante pour lui et sa loyauté envers son frère. Or, en se rapprochant de Daniel, elle va découvrir une vérité effrayante et inconcevable qui va bouleverser sa vie entière.


Beaucoup de lectrices au cœur de "midinette" se sont laissées piéger par Dark Divine. De nombreux blogs ont publié des commentaires sur ce roman Lael, Clarabel, Alwenn et beaucoup d'autres encore.
Curieuse et très exigente ces derniers temps, je me laisse convaincre et... je lis avidement ce roman.

Points positifs:
- L'histoire d'amour: très forte, à la hauteur de ce qu'attendent les lectrices qui ont aimé Twilight. Daniel est ténébreux et attirant au possible et notre héroine très "comme il faut" et receptive au maximum.
- On ne sait pas tout de suite de quel genre de "créature" il s'agit.
- Il y a des rebondissements pas mal du tout.
- La couverture est réussie.

Points négatifs:
- Un dénoument un peu vite expédié.
- Une mise en avant de la religion qui peut être très pesante (chacun est libre de croire en quelque chose ou non, ici c'est un peu trop présent).
- Encore une série, était ce nécessaire???

Alors, me direz-vous, c'est bien ou pas? Et bien, c'est un très bon roman qui a su toucher mon côté midinette de quinze ans. Toutefois, je ne sais pas si je lirai la suite. Je l'ai déjà dit mais ce genre de roman me lasse. Je passe un bon moment de lecture (ce qui est très bien et me permet de le conseiller à des lectrices fans du genre) mais je ne suis pas marquée par ce roman. Cela ne va pas être pour moi une référence, un livre dont je vais me souvenir longtemps. Au contraire d'un roman qui va plus loin comme Métal Mélodie qui va combler vos attentes en terme d'histoire d'amour mais également apporter beaucoup plus que cela: l'occasion d'échanges et de réflexions sans être "prise de tête".
Donc en résumé: c'est un bon roman de vacances, une lecture pour se vider l'esprit (ce qui est déjà pas mal).
EAN13: 9782732441863
Ce qui est drôle: le prénom de l'auteur me fait penser à un personnage de série (dont le nom ne peut vous échapper, mais si cela commence par D.H, elle est rousse et est "parfaite") et dont les mœurs défendues dans ce romans sont identiques... Ca me laisse songeuse...

vendredi 18 juin 2010

Si Eve Volver apparaît dans une histoire le coup partira avant la fin de Déborah Reverdy



Attention O.V.N.I !!!

Quatrième de couverture:

Eve Volver voudrait bien savoir jusqu'où s'étend sa vie.
Les autres prendraient pour point de départ la famille. Deux soeurs, Victoria et Loula, des parents. Les autres trouveraient une destination, une salle de classe ou la maison des grands-parents à Cleyzieux. Et autour des bornes, des bouées de secours et des mensonges. Mais Eve n'est pas comme les autres. Elle ne parle pas la même langue. Le soir, son père lui taille les dents avant que ses paupières ne s'enclument.
Elle n'a pas besoin de dormir pour rêver. Entre deux portes, elle croise des vaches et des fantômes. Car Eve Volver écoute le monde sur une autre fréquence. En parallèle, sans frontière, libre. Ce qui fait énormément d'espace pour vivre sa vie et raconter son histoire.


Un roman qui risque de changer votre façon de lire. J'ai été complètement désorientée. Une très bonne surprise. C'est du jamais lu (pour ma part en tout cas). Eve Volver nous raconte sa dernière année en grande section de maternelle. C'est une année riche pour elle, entre sa vie de famille, le cadavre du chat de sa mémé à retrouver, avec l'histoire du Lion que son papa n'a jamais terminé, la découverte que sa meilleure amie n'est pas celle qu'elle croyait bref, au fur et à mesure du roman nous allons de découverte en découverte. Le tout est servi dans un langage d'enfant qui ne comprend pas toujours le monde dans le même sens que celui des adultes. Cela donne une atmosphère semblable à la nôtre et en même temps complètement détonante.
C'est un roman atypique que nous offre Déborah Reverdy, un roman qui vous retourne la tête (alouette, ahaahah). Une petite "bombe" qui devrait redynamiter (oui, oui, c'est bien ce que je veux dire;)) nos étagères... Vous êtes troublés? Lisez ce roman , vous comprendrez.
Une bonne surprise (euh, j'ai pleuré à la fin, car effectivement le coup est parti).
[Pour décoder: à dévorer sans plus attendre, j'attends vos retours]
EAN13: 9782211200301
* Si ce billet vous paraît étrangement rédigé c'est normal, je souhaitais faire un billet O.V.N.I en écho au roman.

jeudi 17 juin 2010

A comme Association tome 1: La pâle lumière des ténèbres d'Erik L'Homme suivi du tome 2: Les limites obscures de la magie de Pierre Bottero















EXCLUSIVITE !!! Sortie le 14 octobre 2010
Quatrième de couverture (tome 1):

Jasper vit à Paris, va au lycée et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval. Depuis peu, il fréquente aussi le 13, rue du Horla, l'adresse ultra secrète de l'Association. L'organisation a repéré chez lui des aptitudes certaines pour la magie et lui a proposé de devenir agent stagiaire. Armé d'une bombe lacrymogène au jus d'ail, Jasper est envoyé chez les vampires pour enquêter sur un trafic de drogue. Attention au retour du jet d'ail!

Je me suis pliée de rire plus d'une fois en lisant ce premier volume (d'une série de huit, souvenez-vous, j'en ai parlé ).
On découvre Jasper, un ado de quinze ans travaillé par ses hormones et adepte, plutôt doué, de la magie sous toutes ses formes. C'est un nouvel agent de l'association et il va se retrouver dans des situations très périlleuses. Jasper n'est pas sûr de lui et pourtant en lui, il y a énormément de potentiel. Il est surprenant face au danger... Je n'en révélerai pas plus mais je suis certaine que cette série va tout bouleverser. C'est hilarant (même si un peu lourd parfois, et encore), une vraie bouffée d'air pur. On sent que ce projet était mené par deux auteurs qui maîtrisent leur sujet, mais surtout, qui se sont fait plaisir.
EAN13: 9782070634682

Quatrième de couverture (tome 2):

Elle s'appelle Ombe, habite Paris et adore la moto. Elle a aussi l'incroyable pourvoir d'être incassable ou presque. C'est pourquoi L'Association l'a recrutée comme agent stagiaire. Une stagiaire de choc, qui fait des débuts remarqués. Le problème? La discrétion est une obligation absolue au sein de L'Association. Et à force de foncer tête la première, Ombe l'incassable risque fort de comprendre ce que "presque" veut dire.

Après avoir passé un bon paquet de mouchoirs ( la douleur est toujours là quand je parle de Pierre), j'ai enfin pu me lancer dans cette lecture du tome 2.
Retrouver Pierre Bottero et sa plume exceptionnelle, car c'est encore une pure merveille, fut juste magique (bah oui, je suis fan et puis c'est tout). Lui seul sait donner cette aura particulière à ses personnages et Ombe n'échappe pas à la règle. C'est une fille de dix huit ans qui n'a pas sa langue dans sa poche ni son poing. Elle fonce d'abord et réfléchit ensuite. Tout en sensualité et en force, Ombe est une jeune femme qui aime chevaucher sa moto (et non la brume, quoique...) et qui sait ce qu'elle veut. J'ai adoré ce deuxième volume qui se marie très bien avec le premier.
Je crois qu'Erik L'Homme et Pierre Bottero s'étaient parfaitement trouvés, la conjugaison de leur talent est explosive. J'ai ri énormément, comme une gamine de cinq ans (et j'assume en plus).
EAN13: 9782070634668

Cette série est rafraîchissante et bienvenue!!! Elle ne se prend pas au sérieux mais ne se moque pas du lecteur. C'est bien écrit, les personnages sont superbes et je n'ai qu'une envie lire la suite...
Merci aux éditions Rageot et Gallimard de cette belle association et de m'avoir permis de lire les deux premiers volumes de cette série plus que prometteuse...

Le loup s'ennuie... de Karine Quesada et Amandine Wanert

















Quatrième de couverture:

C'est l'histoire d'un loup très méchant et très effrayant. Dès qu'il pointe le bout de son nez, tous les animaux sont affolés, ils se cachent.
Le loup n'a pas d'amis et aujourd'hui, il s'ennuie.


J'ai adoré les illustrations qui sont juste sublimes!!! C'est un petit album qui est craquant. Le loup est très méchant, il ne pense qu'à croquer, dévorer tous les "habitants " de la forêt: des trois petits cochons, au chaperon rouge. Le texte est sympa, en effet, quelle bonne idée de maltraiter un peu le loup qui a force d'être un estomac sur pattes se retrouve fort dépourvu quand seul dans la forêt il fut. (euh..., là, je m'égare quelque peu, non?, tant pis, parfois j'ai besoin d'une petite parenthèse ;))
Mais vous savez que tous les albums pour enfants se terminent bien, et la fin de celui-ci ne déroge pas à la règle...Non, je ne vous dirai rien de plus, le mieux c'est de vous précipiter en librairie. Belle découverte à vous !(pour 6,90€, vous auriez tort de vous priver)
EAN13: 9782917460597
Encore une réussite pour les éditions [MiC-MaC]
Pour d'autres illustrations à croquer, retrouver l'univers d'Amandine Wanert dans la p'tite galerie des illustrateurs... Bon voyage!

Petit René s'envole... de Nicolas Gouny
















Quatrième de couverture:

Petit René n'est pas pareil: il est handicapé et a adopté une licorne. Petit René a beaucoup d'amis pour lesquels il invente des histoires de dragon de l'espace et d'oiseaux du bout du monde.

Petit René a un truc en plus: un fauteuil roulant. Grâce à une imagination débordante, il se crée un monde bien à lui et comme il est généreux,il le partage avec les autres. Une licorne l'accompagne tout le temps, lui rendant la vie plus douce.
Un petit album très mignon et original sur un sujet encore peu abordé en jeunesse, ici il est bien traité et c'est une bonne façon d'aborder le thème du handicap avec les plus petits. Les traits sont fins, c'est un bel objet.
Si cet album vous a plu, Nicolas Gouny a écrit également Petit Pierre attend également chez Scarabéa, sur l'absence du père.
J'espère qu'il y en aura d'autres...
EAN13: 9782849141632
(pssstt, au fait, si vous aimez Nicolas Gouny, allez voir du côté de la p'tite galerie des illustrateurs, attention aux dragons, prenez plutôt une licorne ça vaut mieux...)

mardi 15 juin 2010

Un sari couleur boue de Kashmira Sheth



Quatrième de couverture:

Leela a été fiancée à deux ans, mariée à neuf.
À treize ans elle s'apprête à s'installer dans sa belle-famille quand son mari, mordu par un serpent venimeux, meurt de ses blessures. Dans l'Inde des années 1920, il y a pire que d'être un intouchable. C'est être une veuve. Leela va devenir une morte vivante. Rester cloîtrée pendant un an. Oter tous ses bijoux, se raser la tête et ne plus porter qu'un sari spécial couleur de boue. Elle ne devra jamais se remarier.
Partout où elle passera, elle portera malheur. Elle est au désespoir. Heureusement, Leela peut compter sur quelques alliés : Kanubhai, son frère aîné, qui a promis de revenir l'aider ; Saviben, sa directrice d'école, qui est décidée à lui donner des cours à domicile. Ainsi que Gandhiji, un drôle de bonhomme qui prend fait et cause pour les paysans, les tisserands et tous les opprimés. D'ailleurs, celui-ci commence à bousculer les traditions et les consciences dans tout le pays...


A ranger dans la catégorie des chefs-d'œuvres.

Bien qu'ayant lu la quatrième de couverture, je commence cette lecture en me disant qu'une histoire d'amour prometteuse s'annonce: des regards qui se croisent, des mains qui se frôlent, une lettre mystérieuse... Tout pour piéger le lecteur. Puis, brusquement le mari de Leela meure. Je vis avec elle cette année de deuil, cette année où elle doit vivre comme une recluse, le crâne chauve, montrée du doigt par les commères du quartier. Viennent les moments de doute, l'envie d'être comme les autres, la jalousie, la honte puis... l'espoir. Son frère Kanubhai qui remplit à merveille son rôle de frère. Il est protecteur et va tout mettre en œuvre pour adoucir le veuvage de sa sœur de treize ans! Saviben, une enseignante va ouvrir la voie de tous les possibles, de rêves accessibles, de modernité. L'Inde est en train de changer, grâce à Gandhiji, les mentalités évoluent, c'est à Leela d'écrire sa propre histoire.
C'est un roman magnifique, il s'annonce tragique mais termine sur une note d'espoir. L'auteure s'est basée sur des faits réels pour écrire cette histoire qui vous fait passer par toutes les émotions. En tant que caméléon avéré, je me suis fondue dans le récit avec délectation, me pourléchant les babines de chaques phrases pour ne rien perdre. Je suis mordue. Non par un serpent (quel humour! pardonnez-moi) mais par cette littérature venue d'Inde qui émerge et qui donne à la vie des nouvelles couleurs et de nouvelles saveurs.
Un roman épicé et parfumé à déguster sans modération.
EAN13: 9782211093927

dimanche 13 juin 2010

Thalie à la rencontre d'... Agnès de Lestrade



Parfums de livres est un blog que je veux ouvert à tous. Je souhaite que ce soit un lieu d'échange et de partage, aussi ai-je décidé de créer cette rubrique pour vous faire (re)découvrir un auteur, un illustrateur ou bien un éditeur. Agnès de Lestrade a généreusement accepté de se prêter au jeu pour cette première.
En charge des albums dans ma librairie, son nom revenait dans de nombreux coups de cœur. Agnès de Lestrade a une écriture magique qui me touche à chaque fois, aussi, je devais faire quelque chose pour lui dire:"merci!".
Notre rencontre sur le salon du livre de Villeurbanne a été incroyable, riche d'échanges et d'émotions, c'est peu de temps après qu'est née l'idée de ce focus particulier.

Qui est... Agnès de Lestrade?

Agnès de Lestrade est une "boulimique" d'écriture, de création en tout genre. Quand elle "n'écrit pas, elle pense au prochain livre qu'elle va écrire" (dixit les éditions Milan). Généreuse, elle invente des histoires fabuleuses mais aussi des jeux de société ou des chansons pour les enfants. Elle est éditée entre autres chez: Milan (Arto et la fée des livres), Le Rouergue, Tourbillon, L'atelier du poisson soluble, Sarbacane, Flammarion (Mes géants, mes parents)... Elle a été de nombreuses fois primée et cette semaine elle s'est vue décerner 2 prix des incorruptibles pour L'abécédaire à croquer (illustré par Dankerleroux) pour le niveau maternelle et Les étoiles dans le cœur pour le niveau cm2/6ème.

6 questions pour mieux la connaître:

Quel est le livre qui t'a conduit à l'écriture?
c’est “toujours rien” de Christian Voltz. Du coup quand mon premier livre au Rouergue est sorti, j’ai eu l’impression de réaliser mon rêve suprême ! Restait juste à en trouver un autre !

As-tu une anecdote rigolote concernant l'une de tes dédicaces?
Plein de choses drôles mais une en particulier : je mets souvent des boules quies dans mes oreilles, pour travailler, dormir et en fin de salon quand le brouhaha commence à m’attaquer les neurones. Un jour, une petite fille m’a demandée : “Pourquoi t’as de la patafixe dans les oreilles ?”

Comment décrirais-tu ton métier?
Ma passion d’écrire est devenu un métier. Mais elle reste avant tout mon besoin viscéral de mettre en mot ce que je ressens de la vie....un peu comme quand j’étais enfant et que j’écrivais dans mon cahier “Mon père me fait ch... Je le déteste” après je me sentais légère. Aujourd’hui, je fais plus dans la dentelle, enfin...j’espère. Et d’ailleurs, maintenant, j’adore mon père !

Que penses-tu des blogs de lectures?
Je lis souvent les blogs de lecture, parfois pour voir ce qu’on dit de moi !!!! Ca fait un peu égocentrique je vous l’accorde !
Avoir des nouvelles de mes potes à travers leurs derniers livres, me donner envie d’acheter une merveille....


Quel est le livre que tu as écrit qui te tient le plus à cœur?
J’ai un faible dans mes livres pour “la vie sans moi”, un court roman coups de poings qui a fait pleurer tous mes copains. Et j’adore faire pleurer mes copains !
Et comme j’aime aussi qu’ils me fassent pleurer, je vais citer deux romans merveilleux : “joyeux ornithorynxe” de Cécile Chartres et “Les Ostrogoths” de Martine Pouchain. Et comme j’aime les livre philosophiques qui n’en n’ont pas l’air, “Tous pareil” d’Edouard Manceau, qui vient de perdre contre moi aux prix des incorruptibles (avec grande élégance puisqu’on a mangé au restau ensemble après) et qui aurait mérité de gagné...aussi ! Sinon, je reste fan de “Moi j’attends” de Davide Cali. Et mon tout dernier coup de cœur, c’est pour “La petite casserole d’Anatole”.


Pour clore l'interview, je te propose de te laisser la parole, tu peux parler de ton actu, de tes coup de cœur ou autre:
Quant à mon actualité, je suis très fière de mon futur roman à sortir en novembre dans la collection dacodac au Rouergue et qui s’appelle “Un indien dans mon jardin”. J’ai un faible aussi pour “Mes géants mes parents” chez Flammarion et deux de mes romans que j’ai reçu hier...en chinois ! Et puis bien sûr, la grande fabrique de mot....

Puisqu’il me reste un temps de vide à combler, (ne jamais combler le vide !), je dirai que j’écris pour chercher comment on fait avec, la vie, ce drôle de truc qui nous tombe dessus le jour de notre anniversaire et qu’on n’a pas choisi. Ce truc qui nous fait mal, rire, pleurer...Et tant que je n’aurais pas trouvé, je continuerai à écrire, c’est à dire....toujours ! (je croise les doigts parce que ça porte malheur d’affirmer quelque chose aussi fortement) Alors, blogueur et blogueuses, croisez tous les doigts avec moi pour que nos rêves ne s’achèvent jamais.


Thalie: Je croise les doigts, et je sais que nous sommes nombreux à le faire, car c'est un plaisir de plonger dans tes livres. Mille mercis encore pour avoir pris le temps de répondre à mes questions malgré un emploi du temps qui te laisse peu de répit.

Billets publiés sur Parfums de livres:

Arto et la fée des livres
L'abécédaire de la famille
Mes géants, mes parents
Mon cœur n'oublie jamais

Pour prolonger le plaisir, voici une bibliographie des albums et romans d'Agnès de Lestrade (j'en oublie sûrement):

La petite fille qui ne voulait plus cracher (2003 Mouche, à l’école des loisirs)
L’arbre à pluie (album Milan)
Le rêve de Léon (album tourbillon. Sélection du prix Baobab)
C’est peut-être ça être amoureux (roman cadet Milan. Prix des incorruptibles 2008)
La marchande de vent (album Motus. Sélection du prix France télévision)
Le jour où j’ai perdu mon temps (album Poisson Soluble)
L’enfant qui mangeait les nuages (album Rouergue)
Le plus gentil loup du monde (album la Joie de lire)
J’habite sous les étoiles (roman Milan cadet plus. A obtenu trois prix de lecteurs)
Le parapluie de madame Hô (album Milan. Sélection de l’éducation nationale )
L’abécédaire à croquer (Album Milan. Prix des Incorruptibles 2010)
Les espoirs de Bouba (album Sarbacane)
La grande ourse d’Ikomo (album Flammarion)
Les choses cassées d’Octavio (album Gauthier Languereau)
La grande fabrique de mots (Album Alice jeunesse)
La petite tricoteuse d’histoires (album Nathan)
Des étoiles dans le cœur (roman Milan cadet plus. Prix des incorruptibles 2010)
L’envol du hérisson (roman zigzag aux éditions du Rouergue)
L’abcédaire des supers héros (Album Milan. Oct 2009)
Mes jours papillons, mes jours hérissons (album Albin Michel)
Les souliers de Jacob (Album Sarbacane)
Le cœur n’oublie jamais (roman zigzag au Rouergue. Fev 2010)
Tout le monde veut voir la mer (roman zigzag, au Rouergue. Oct 2010)
Les géants (album Flammarion)
Ce qui est bien avec la vie (roman Milan cadet)
Loup surprise (roman Milan benjamin)
La vie sans moi (roman Mic Mac)
La petite fileuse de brume (album Mic mac)
C’est pas la fin du monde (roman Bayard)
L’invention des parents (roman zig zag, Rouergue)
Arto et la fée des livres (album Milan)
Mes bêtises préférées (Poisson Soluble)
Le petit chaperon rouge (2010, Milan)
Les trois petits cochons (2010, Milan)

La princesse chiffon de Marie-Pierre Emorine et Alice Brière-Haquet

















Quatrième de couverture:

Être une poupée de chiffon, c'est chouette, mais où trouver un prince de chiffon? Peut-être que dans la boîte à couture de Grand-Mère, il y a un prince, un baron, un comte... ou même un simple crapaud?
Peut-être qu'on peut le fabriquer ce prince? C'est qu'il y a toujours une solution , dans la boîte à couture de grand-mère.


Un joli petit conte pour les plus petits. Des illustrations très tendres, un vrai régal pour les yeux. La princesse chiffon est toujours chiffonnée par quelque chose: soit il lui manque un bouton, soit elle perd du coton... Elle se retrouve donc souvent dans la boîte à couture de Grand-Mère. S'ensuit alors une lutte acharnée avec une paire de ciseaux pour réparer ou créer... Alors qu'en fait, la solution ne tient peut-être qu'à un cheveu...
La fin est très originale et devrait ravir les petits à l'imagination débordante.
EAN13: 9782849141557

samedi 12 juin 2010

Pêle-mêle Polly de Gabriel Martiarena



Quatrième de couverture:

Déjà le premier jour de septembre et bientôt la rentrée.
Polly n'a aucune envie de reprendre les cours ni de retrouver les autres. À coup sûr, pour être heureuse, il faudrait fuir. Fuguer. Maintenant. Pourtant, avant la fin de l'été, les choses étaient différentes. Polly croyait qu'il existait des sésames pour le bonheur. Comme cette Cléo aux yeux bleus dansant pour elle sur la plage d'Houlgate. Mais tout se perd. Tout s'abandonne, même les amies. Polly n'a pas pu faire autrement.
Elle a fait comme son père : abandonner avant de l'être. À Houlgate, Polly s'est souvenue de lui, de leur unique rencontre, l'été de ses six ans. Une angoisse terrible, comme une bulle pleine de rien, l'a envahie. Depuis, Polly ne voit plus que lui. Elle doit reconstruire le puzzle de ce père absent. Maintenant. Mais avec quoi attrape-t-on un fantôme ?


Comment vivre avec cette absence? Comment construire son identité sans connaître l'histoire de sa naissance?
Polly essaye de vivre une vie normale. Entourée de sa mère et de sa mamé, sa grand-mère-confidente, Polly donne le change. Mais au fond d'elle il y a un grand vide, un vide quel ne parvient pas à combler. Elle se cherche, elle cherche à savoir qui est son père.
Polly a "une bulle pleine de rien" qui lui comprime la gorge, mais elle ne veut pas que cela se sache. Alors, elle se coupe des autres, se crée sa propre vie, son propre monde. Et puis, il y a Cléo, et le temps des révélations...
Un roman d'une extrême sensibilité teinté de poésie.. L'écriture est douce, on s'attache au personnage de Polly à vif. Un roman sur l'absence, sur la quête d'identité, un roman sur la vie... Bouleversant!
EAN13: 9782211200622

2065 La ville engloutie de Jean-Michel Payet



Idéal pour se mettre au vert ;)

Quatrième de couverture:"
Gros naze! " L'insulte lancée par Mélanie hante Emile.
Et si, un jour, il devenait vraiment un gros naze? Une seule façon de le savoir : voyager dans le futur pour vérifier! L'idée semble tordue, mais c'est compter sans Vladimir, son grand-père... Problème : il va beaucoup plus loin que prévu dans le temps et se retrouve en 2065... La Terre comme il la connaissait a énormément changé, le climat n'est plus le même. Mais surtout, sa ville est désormais engloutie par l'océan.


Voilà une lecture qui risque bien de vous surprendre... Vous avez aimé Retour vers le futur, vous voulez sauver la planète ou tout simplement passer un bon moment de lecture? Ce livre est fait pour vous.
C'est original, bien écrit, drôle, sensible et bien vu.
J'ai beaucoup aimé, bien que ce soit une lecture très différente de ce que je lis d'habitude. Tant mieux, j'adore découvrir de nouvelles choses.
Jean-Michel Payet nous emmène donc en 2065, dans un monde qui est proche de nous mais qui n'est à la fois ni tout à fait le même ni tout à fait un autre. Un monde où la chaleur caniculaire a entraîné la fonte des glaces et où l'eau à recouvert la ville d'Emile. La nourriture n'a plus de saveur, l'eau un goût de détergeant, bref, un monde vraiment lugubre. C'est dans ce contexte qu'Emile part à la recherche de celui qu'il est devenu, il risque de trouver bien plus que ce qu'il n'aurait souhaité. Est-il bon de connaître son futur? Si oui, que faire pour changer ce dernier?
Un livre vraiment bon à mettre entre toutes les mains de 9 ans à 109 ans (au moins!!!)
EAN13: 9782745937247
Si vous avez aimé sachez que vous pouvez retrouver Emile dans :2065. Les pilleurs d'eau
Merci à Maryvonne pour m'avoir conseillé cette lecture et merci à Jean-Michel Payet (auteur également des aventures de Satya des Blue Cerises, entre autres car c'est aussi un illustrateur de talent...) pour cette belle lecture.

A comme Association

ATTENTION EVENEMENT !!! A paraître le 14 octobre 2010












Ce matin dans ma boîte aux lettres une enveloppe m'attendait. A l'intérieur, deux merveilles, deux romans, l'un d'Erik L'Homme et l'autre de Pierre Bottero (je ne le cache pas, j'ai pleuré).

Prenez des notes car ça va être exceptionnel:

Le concept (expliqué au dos des livres):
Pierre Bottero et Erik L'Homme ont imaginé ensemble une série fantastique en huit tomes (Pierre n'en a écrit que deux consacrés aux exploits d'Ombre mais Erik L'homme "poursuivra l'aventure")dont ils signeraient alternativement les livres: un même univers, riche de leurs talents conjugués et d'un plaisir de création partagé; mais à chacun son héros, sa personnalité d'auteur et sa propre voix.

Ombre(l'héroïne de Pierre Bottero) et Jasper (le héros d'Erik L'Homme) viennent d'être recrutés par l'Association pour leurs "aptitudes" respectives. Cette organisation secrète a pour mission d'assurer une cohabitation pacifique entre Normaux (les humains) et Anormaux (les vampires, trolls, loups-garous, gobelins et autres créatures de la terre ou de l'eau). Les aventures des deux agents stagiaires sont distinctess, mais se croisent et seront de plus en plus liées...

Je vous donnerai bientôt d'autres infos, pas tout d'un coup, même si je sais que vous êtes gourmands ;)

vendredi 11 juin 2010

1000 vents, 1000 violoncelles de Hideko Ise














Quatrième de couverture:

Deux enfants et un vieux monsieur, unis par leur passion commune du violoncelle décident de participer au concert 1000 violoncelles destiné à recueillir des fonds pour reconstruire la ville de Kôbé suite au tremblement de terre de 1995...
Symbolisant l'expérience vécue par l'auteur, ce récit évoque en filigrane le traumatisme lié à toute perte. La participation à un concert va être l'occasion pour les personnages de "revenir à la vie" grâce au pouvoir salvateur de la musique.


Un album très émouvant, tendre et poétique proposé par la petite maison d'édition Nobi-Nobi. Si parfois la traduction m'a gênée, c'est cependant un texte qui m'a beaucoup touchée. Trois personnages, trois histoires, une même douleur celle de la perte d'un être cher.
Basée sur des faits réels, la portée de cet album est encore plus forte. A découvrir...
EAN13: 9782918857020

jeudi 10 juin 2010

Rouge de Kristin Cashore



UN SCÉNARIO SURPRENANT

Quatrième de couverture:

La contrée de Dells vit des temps troublés.
Des seigneurs rebelles lèvent des armées pour détrôner Nash, le nouveau roi. Alors que la guerre se prépare, le roi fait appel à Rouge, une jeune femme à la beauté inhumaine, irrésistible, et qui a d'étranges dons de télépathie. Grâce à ses pouvoirs, Rouge peut lire les pensées des espions et déjouer les plans des ennemis du royaume. Elle devient un enjeu à part entière dans la guerre. Malgré l'aide qu'elle lui apporte, elle est rejetée par Brigan, le frère du roi.
Pourtant, elle en tombe éperdument amoureuse.


J'avoue que je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec cette lecture: ce roman est en effet classé chez les adultes en fantasy (édité par Orbit) et chez les adolescents (la couverture qui est présentée ici, et édité par Hachette).
Les cinquante premières pages m'ont dérangée, je n'arrivais pas à entrer complètement dans l'histoire mais quand même, j'étais intriguée, je ne pouvais pas laisser ce roman comme ça. Comme un aimant, j'étais attirée, je me suis laissée guider, charmer par ce personnage étonnant de Rouge. Un drôle de monde qui ressemble étrangement au notre et pourtant qui se distingue par sa profusion de monstres et par ses personnages aux pouvoirs troublants et angoissants. Il y a de nombreuses imperfections dans ce texte mais elles sont comme autant d'égratignures faites sur Rouge, c'est déstabilisant.
J'ai finalement été conquise, quand je ne le lisais pas je n'avais qu'une hâte me replonger dedans, comment cela se finirait-il? Je n'ai pas été déçue...
En tant que libraire, je trouve qu'il est mieux classé au rayon des adultes qu'à celui des adolescents. Il ne s'agit pas simplement d'une histoire d'amour sur fond de pouvoirs magiques et de montres, ce serait trop réducteur. Il s'agit plutôt d'un roman presque chevaleresque avec tous les ingrédients qui conviennent à un bon livre de fantasy.
EAN13: 9782012017726

L'étoile d'araignée de Christos et Delphine Brantus-Mainguy

















ÉNORME COUP DE COEUR!!!
Quatrième de couverture:

A l'approche de l'hiver, Babsy, une araignée, doit guider ses sœurs chez la vieille Olga afin de rester au chaud jusqu'au printemps. Le chemin s'annonce difficile, d'autant plus que si elles ont le malheur de la croiser, leurs heures sont comptées.
Tout se passe bien jusqu'au moment où les araignées tombent sur Daphné, une petite fille.


Dans cet album vous retrouverez:
- une tante revêche (rendue aigrie par la disparition mystérieuse de son époux), elle ne supporte pas les araignées et fera tout pour empêcher Babsy et ses sœurs de s'intaller chez elle.
- sa jeune nièce, Daphné, qui n'a pas peur des araignées et qui va se révéler toute à faire surprenante et pleine de ressources. Elle s'avère une aide précieuse pour les araignées.
- et enfin, un texte sensible servi par des illustrations fines qui raviront les petits comme les grands. La fin est originale. Il y a un "bonus" à la fin "Petite leçon de peinture avec les araignées!!!".
Tous ces ingrédients réunis donnent un album exceptionnel sur la tolérance et l'amitié. Que du bonheur, aucun bémol, juste un pur moment de plaisir.
EAN13: 9782917460795
J'aime les éditions [MiC-MaC]
Prolongez cette découverte dans la p'tite galerie des illustrateurs pour découvrir l'univers de Delphine Brantus-Mainguy...

Je veux des lunettes de Charlotte Moudlic et Véronique Deiss
















Firmin, un chat de sept ans "et presque plus une dent!" se désespère de ne pas avoir de lunettes comme tous ceux de sa famille et Sabrina, "la plus belle fille de sa classe". (Un comble pour cet enfant d'opticiens). Il a beau tout essayé, rien n'y fait, il a une vision parfaite.
Un jour, sans le faire exprès, il fonce dans Sabrina, qui sous le choc, en perd ses lunettes. Grâce à ses "yeux de lynx", Firmin les retrouve et à partir de ce moment là, sa vie va changer...

C'est très drôle, on se laisse bien prendre au jeu. Les dessins sont proches de ceux qu'on retrouve dans certaines bandes dessinées, c'est vraiment un album très sympa. Firmin est un chat qui vaut le détour et les enfants n'ont pas fini de rire lors de ses tentatives désespérées pour se fabriquer des lunettes.
EAN13: 9782226207272

Funambule de Christos et Virginie Rapiat



Un enfant aime se perdre dans ses rêves. Il s'imagine funambule, la tête dans les nuages où il fait si bon vivre. Le monde d'en bas essaye bien de le faire redescendre mais c'est peine perdue, en haut, on est tellement bien, en sécurité...
En fait, l'enfant a peur de quitter ses rêves, et s'il ne les retrouvait plus?
Heureusement sa maman veille, elle le console. Avec son aide et un mystérieux ruban, il va oser faire le grand saut...

C'est magnifique et tellement tendre. Les couleurs sont incroyables, une vraie réussite tant sur le texte que pour les illustrations (vous pourrez d'ailleurs en voir plus sur le blog de Virginie Rapiat dans la p'tite galerie des illustrateurs, juste à couper le souffle).
Funambule nous emmène dans l'intime, les craintes de l'enfant sont bien vues. On ne peut rester indifférent. Pour ma part, j'ai succombé à leur univers;
Bravo aux éditions Anna Chanel.
EAN13: 9782917204344

mardi 8 juin 2010

Météorites de Pierre Bottero




Quatrième de couverture:

Tout a commencé avant que je rencontre Naomie.
Avant que Boule de Billard et Golgoth débarquent avec leur air louche. Avant même que je me découvre un drôle de pouvoir. En fait, tout a commencé le jour où la météorite s'est écrasée près de mon berceau...


Un très bon livre fantastique pour les plus jeunes. L'écriture est MAGNIFIQUE comme d'habitude et on est tout de suite transporté. Ce que j'aime c'est qu'il y a de l'action à chaque phrases, ça bouge, c'est très rythmé, on ne s'ennuie pas un instant. Je reproche souvent à la littérature jeunesse de cette catégorie là (cf.romans 9/12 ans) de prendre les enfants pour des idiots (pardonnez-moi l'expression) mais ici ce n'est pas du tout le cas. Pierre était un ancien instituteur et il avait un réel talent pour captiver ses lecteurs. Les personnages sont attachants, on va de surprises en surprises bref, encore un beau moment de lecture. Merci l'artiste...
A offrir les yeux fermés.
EAN13: 9782700235494

Mandela l'Africain multicolore d'Alain Serres et Zaü




Quatrième de couverture:

Le petit sud-africain qui gambadait parmi les moutons et les palmiers de son village est très vite devenu un combattant déterminé des droits des Noirs dans un pays gouverné par les Blancs depuis plus de 200 ans...
Victime de la répression, Nelson Mandela a été le plus ancien prisonnier politique du monde avant d'être élu président d'Afrique du Sud en 1994.
Il est désormais un symbole de courage et de paix pour l'humanité toute entière.
Au cœur de l'album 27 pages illustrées à l'encre de chine rendent hommage aux 27 années d'emprisonnement subies par Nelson Mandela entre 1963 et 1990.
En fin d'ouvrage, un cahier réunit des documents autour de sa vie.


Un album documentaire exceptionnel pour une personnalité incroyable. C'est superbe, émouvant, révoltant bref RÉUSSI !!! Les illustrations de Zaü sont comme toujours saisissantes et frappent justes. A noter absolument.
EAN13: 9782355041198

La mare aux têtards avec 1 DVD de Guillaume Delaunay


















Quatrième de couverture:

Il existe une petite mare cachée quelque part... Au milieu vit Gobi le triton, qui aimerait beaucoup faire une petite sieste sur sa feuille de nénuphar. Mais la mare aux têtards grouille d'infatigables perturbateurs...

"Gobi est un triton, mi lézard, mi poisson
Ne pas confondre avec cette andouille de grenouille!"dixit l'auteur.

J'ai beaucoup aimé les illustrations aux tons pastels, c'est un petit album très mignon assez original et plein d'humour. Gobi n'a qu'une envie: être bien tranquille sur son nénuphar mais les têtards, libellules et autres grenouilles en ont décidé autrement. Même le nénuphar s'en mêle ;). Pas facile, la vie de triton...
EAN13: 9782746713871

Podlapin de Philippe Jalbert et Cécile Hudrisier





Un album sans parole !!!

Un lapin sort de son terrier, un gland lui tombe sur la tête. Le voilà "ronchon" pour la journée. Tous les animaux qu'il croise (grenouille, lion, hippopotame...) font les fais de sa mauvaise humeur.
Jusqu'à sa rencontre avec un petit oiseau, et là...

J'ai adoré, la chute est surprenante, les enfants vont pouvoir imaginer plein de choses. En tant que "ronchon" du matin (mes collègues en rigolent souvent), je ne pouvais que succomber ;)
A noter sans plus attendre dans vos listes.
EAN13: 9782844208378

Comme je suis d'humeur généreuse, retrouvez non pas un mais deux illustrateurs dans la p'tite galerie... Les univers hauts en couleurs de Philippe Jalbert et Cécile Hudrisier vous attendent, bon voyage

lundi 7 juin 2010

Comment te dire? d'Edwige Planchin et Anne Cresci



Voilà ce que j'aime: des illustrations tendres et fraîches, un texte simple pour aller à l'essentiel, un album pour tous les âges. Un album à offrir à un amoureux, une amie, une maman, un papa (tiens, au fait mois de juin, cela ne vous rappelle rien? Et oui, la fête des pères approche à grand pas...) etc.

Une petite maison d'édition lyonnaise(oui, oui, quand je dis que nous avons du talent ;))qui est vraiment à l'écoute de ses auteurs: Fleur de ville et qui m'a touchée en plein cœur (wahou, je fais des rimes et on n'est même pas dimanche).
EAN13: 9782953296228
Merci à Anne Cresci, une illustratrice qui a un grand talent et avec qui j'ai passé un bon moment, pour m'avoir fait découvrir cet album. Retrouvez la dans la p'tite galerie des illustrateurs... Vous allez faire un beau voyage...

samedi 5 juin 2010

La dernière flèche de Jérôme Noirez




Quatrième de couverture:

Angleterre, avril 1212.
Diane de Loxley est une adolescente belle et farouche, au caractère trempé comme l'acier. Ses mots touchent leur cible aussi sûrement qu'une flèche. Rien d'étonnant quand on est la fille de Robin des Bois. Mais il est difficile d'être l'héritière d'une légende, d'un homme meurtri par la mort de son épouse, la célèbre Marianne. Diane veut de l'action, Londres va la lui fournir. La cité tentaculaire, pleine de bruits et de fureurs, est contrôlée par de ténébreux démons.
Afin de les combattre, la fille de Robin devra s'associer avec le séduisant et mystérieux prince des mendiants, et rassembler les anciens compagnons de Sherwood. Sans compter un allié inattendu, l'ennemi intime de son père, le terrible shérif de Nottingham...


Alors voilà ce que j'appelle un "roman dilemme".
Le sujet m'a beaucoup plu. Je trouve original d'imaginer une succession à Robin des Bois. Le personnage de Diane de Loxley est bien pensé: très adolescente par son comportement et adulte par son mental, elle apporte beaucoup au récit, elle est habile et ne se laisse pas facilement duper et en même temps elle a un côté "tête à claque" qui n'est pas dénué de charme. C'est un personnage qui a de la profondeur et qui est prometteur.
Le décor ensuite, idéal pour introduire des éléments surnaturels et créer une atmosphère pesante propice à un dénouement surprenant.
Enfin, j'ai beaucoup apprécié les alliances improbables qui ont été formées, le roman est ponctué par les Chroniques du chevalier William de Wendenal, un personnage détonnant, dont on ignore s'il est sincère ou en train de sombrer dans la folie.
Seulement voilà, pour moi, cela ne prend pas complètement. J'ai été gênée par l'obsession pour les "menstrues", une fois ça passe mais comme "fil rouge" (pardonnez-moi ce jeu de mots, mais c'est ainsi que je l'ai ressenti) ça devient suspect.
Ensuite, j'ai trouvé le dernier tiers un peu confus, j'arrivais moins à suivre, un personnage central trouve la mort de façon un peu trop abrupte et sa déclaration avant de disparaître est banale par rapport au reste du roman qui se tient bien.
On sent que l'auteur sait de quoi il parle et qu'il est passionné par son sujet d'où mon dilemme car j'aurais vraiment aimé succomber à son roman qui avait pour moi de nombreux atouts or ce n'est pas complètement le cas.
En résumé donc, je n'ai pas détesté loin de là mais il me manque quelque chose que j'ai du mal à définir pour que ce soit totalement réussi.
EAN13: 9782740427224
Cliquez pour retrouver l'univers de La dernière flèche

vendredi 4 juin 2010

En attendant New-York de Mitali Perkins









Quatrième de couverture:

Asha, Reet et leur mère doivent aller vivre à Calcutta dans la famille de leur père, parti chercher du travail à New York.
Bientôt, elles le rejoindront, c'est sûr. Les mois passent, loin de Dehli, rien n'est pareil, les filles ne font plus ce qu'elles aiment. Le départ pour New York est sans cesse reculé. La charge est lourde pour l'oncle qui les héberge. Il faut marier Reet. Un vieil homme se présente. Asha est désespérée pour sa soeur, elle va chercher une solution, la moins pire...


Je viens de terminer à l'instant ce roman dépaysant. L'écriture est très fluide, l'histoire est incroyable pour les occidentaux que nous sommes. Mitali Parkins est née à Calcutta et nous propose un récit où "tradition et modernité s'affrontent". Nous sommes projetés dans un monde qui nous semble totalement incongru, les filles n'ont pas le choix de leur destin, elles sont à la merci de leur famille à laquelle elles doivent obéissance et soumission.
Quand leur père, leur baba, part pour New York, l'avenir semble prometteur. Mais un grain de sable vient enraillé cette belle mécanique. Asha refuse de voir sa sœur sacrifiée dans un mariage arrangé pour qu'elle et sa mère, Ma, soient à l'abri du besoin, elle est prête à tout pour que l'avenir soit le plus clément possible au risque d'y laisser ce qu'elle a de plus cher...
Autant vous prévenir, la fin est surprenante, impossible de deviner ce qui attend les deux sœurs, c'est très habile de la part de l'auteure. J'aurais bien aimé que ce voyage se prolonge, plus je découvre des récits de ce genre (Le chemin de Sarasvati ou Une bonne épouse indienne) plus je me rend compte que nous avons beaucoup à découvrir en littérature indienne...
En tout cas, ce roman fut pour moi une belle découverte car je me suis lancée dedans sans a priori, en essayant d'être le plus neutre possible (ce qui n'a pas toujours été facile ;))
EAN13: 9782844208408

mercredi 2 juin 2010

Hush, Hush de Becca Fitzpatrick



Quatrième de couverture:

Dans la ville brumeuse de Portland, Nora tente de mener une vie ordinaire depuis la mort violente de son père.
Lors d'un cours de biologie, elle fait la connaissance de Patch. Il est séduisant, mystérieux, toutes les filles en sont folles, mais Nora est perplexe. Comment Patch peut-il en savoir autant sur son compte ? Pourquoi est-il toujours sur sa route quand elle cherche à l'éviter ? Sans le savoir, Nora se retrouve au beau milieu d'un combat séculaire agitant des êtres dont elle ne soupçonnait même pas l'existence.
Et en tombant amoureuse de Patch, elle va découvrir que la passion peut être fatale. Premier roman de Becca Fitzpatrick, Hush, Hush a connu un succès immédiat, entrant dès la première semaine sur les listes des best-sellers. Vendue dans plus de trente pays, cette histoire d'anges déchus est devenue un véritable phénomène littéraire.


Ce livre a beaucoup fait parler sur les blogs. J'attendais donc les vacances pour me pencher sur ce phénomène et... je ne suis pas complètement convaincue.
Oui, la traduction est de qualité. Oui, l'histoire d'amour est vraiment prenante, elle prend son temps, le personnage de Patch est ténébreux à souhait. Oui, mais.
Pour moi, c'est du déjà vu. Je sature totalement des histoires de vampires, anges et autres créatures.
Bien sûr ce livre est réussi, la couverture est très bien pensée, tout tient bien la route mais non, je ne lirai pas la suite. Le premier tome me suffit. Je crois que mon côté midinette n'a pas été le plus fort, mon côté adulte(plus sérieux?) a envie d'autres choses.
Je le conseillerai tout de même aux ados "addicts" du genre car il est d'une bonne qualité par rapport à d'autres mais pour moi, une page se tourne.
Par contre, une chose est sûre, je lirai d'autres livres chez cet éditeur car il y a un très beau travail d'édition derrière, mais sur un autre sujet...
EAN13: 9782702434543
Voir l'avis de Lael, de Clarabel et Esmeraldae

mardi 1 juin 2010

L'été où je suis devenue jolie de Jenny Han



Sortie le 02 juin 2010

Quatrième de couverture:

Depuis qu'elle est enfant, Belly passe tous ses étés dans la maison au bord de la plage. Là, entre les bains de mers et les pichets de thé glacé, la vie est parfaite. Il y a Suzannah et ses fils, Conrad l'ombrageux et Jeremiah, si charmant. Et puis l'été de ses seize ans, les choses changent. Suzannah sourit un peu moins. Les garçons paraissent plus lointains. Parce qu'il se passe quelque chose dont personne ne parle. Belly aussi a un secret. La vie chavire doucement, pour chacun d'eux. Plus rien ne sera comme avant.

Un bon roman pour adolescentes. Il y a de l'amour, de l'amitié, des secrets... J'avoue avoir apprécié cette lecture. Ce n'est pas un grand roman mais il est très agréable à lire, les personnages sont attachants. Une suite est prévue Sans toi ce n'est pas l'été. Mon seul bémol, une fin pas terrible, mais je lirai la suite car on se laisse entraîner (quand on laisse le regard critique de l'adulte que je suis de côté, c'est une lecture pour ados, il ne faut pas l'oublié et en cela c'est parfaitement réussi!)
A suivre donc, en espérant ne pas être déçue.
EAN13: 9782226208620

Quatre sœurs de Malika Ferdjoukh




"Comme les Trois Mousquetaires étaient quatre, les Quatre Sœurs Verdelaine sont cinq".
Enid, neuf ans, Hortense douze ans, Bettina quatorze ans, Geneviève seize ans et l'aînée Charlie vingt-trois ans.
Elles vivent toutes les cinq à la Vill'Hervé, une grande "maison au bout de la lande, au bord de la falaise" depuis la mort de leurs parents survenues deux ans plus tôt.
On suit leurs aventures au fils des saisons en commençant par l'automne avec Enid et en finissant par l'été avec Geneviève. Les cinq sœurs sont ainsi partagées entre querelles, réconciliation, coup de cœur et apprentissage de la vie. Le tout ponctué par de surprenantes apparitions... La Vill'Hervé ressemble un peu à la maison du bonheur, il y a toutes sortes d'animaux qui y vivent: des chauves-souris, des rats, des cafards, des vers de terre, des chats, des mouches... Les sœurs sont également toujours entourées d'amis et d'amis d'amis, de cousins, de voisins. Bref, c'est un roman qui déménage...

C'est une magnifique surprise de découvrir ce recueil. Je connaissais bien sûr la série des Quatre sœurs mais je n'avais pas eu l'occasion de la lire. Je suis comblée d'avoir pu la lire "d'une traite". Merci Malika Ferdjoukh pour ce délicieux quatre-quart. On rit, on pleure, on s'étonne, on découvre... Une belle tranche de vie le tout servi par une plume originale et surprenante et enrobé dans un grand format de qualité illustré par Gwen le Gac. Un délice à déguster sans plus attendre.
EAN13: 9782211201964