samedi 23 juillet 2011

Le pitre de la classe de Louis Sachar



Paru le: 14/04/2011
Editeur: Bayard Jeunesse
Collection: Estampille
ISBN: 978-2-7470-3254-4
Nb. de pages: 299 pages   
 
Quatrième de couverture:

Barry Boone, 12 ans, est le pitre de sa classe.
Malheureusement, ses jeux de mots ne font rire que lui et son amie la jeune surdouée Angeline Persopolis. Celle-ci lui manque beaucoup depuis qu'elle est scolarisée dans une prestigieuse et lointaine école. Barry décide de s'inscrire au concours de talents qu'organise son école, afin de voir son humour enfin reconnu. Angeline le soutient dans la préparation de cet événement. Mais, décrié par ses camarades et même par ses propres parents, lassés de ses plaisanteries, Barry envisage sérieusement de renoncer.
Le jour du concours, il trouve le courage de monter sur scène et, après avoir reçu quelques tartes à la crème, il réussit à conquérir son public. Il a gagné l'estime sincère de ses camarades, mais surtout son pari de rester lui-même, quoi qu'il arrive.


Je suis fannnnnnnn!!! Vive Baboon!!!

Ce petit bonhomme haut comme trois pommes n'a qu'une obsession: raconter des blagues. Au début, on le trouve fort comique puis peu à peu, lorsqu'il prend la décision de stopper ses délires jusqu'au concours, il comprend que les autres le trouvent pathétique!
Pas facile d'être Barry, pas facile d'être Baboon, mais qui est réellement notre jeune héros? Doit-on tout faire pour se faire accepter? ou au contraire doit-on rester soi-même?
Au début sûr de lui, il surprend des regards et des moqueries à peine voilées à son encontre. Le comique est douché, il ne sait plus à quel saint se vouer. Il remet tout en cause. Participera, ne participera pas au concours?
Si au collège, il voue une admiration à Joe, le seul garçon à ne pas être trop dur avec lui, il est quand même très seul. Barry n'a pas d'ami! Il décide de changer, de faire taire le comique qui est en lui. Mais estce vraiment une bonne solution?
Baboon a quand même une admiratrice, sa copine de primaire, Angéline et son papa Abel. Un petit monde parallèle où il se sent bien: Angéline est elle aussi un être "à part" elle est dotée d'un intelligence incroyable et Abel est conducteur de camions-poubelle. Son ancienne institutrice de CM1 et Gus aussi font partie de sa "bande". Un être en marge qui est très très touchant!

J'ai été très attendrie par ce roman. Un texte plus complexe qu'il n'y paraît au prime abord. Un personnage très profond. Mon regard d'adulte a été ébloui. Un texte savoureux qu'on peut lire à différents degrés. Touchant à l'extrême! C'est beau et la fin est bien pensée! Un défaut tout de même c'est décidemment TROPPPPP COUUUUURRRRRT!

mardi 19 juillet 2011

Le liseur de Bernhard Schlink


Paru le: 20/02/1999
Collection: Folio
ISBN : 2-07-040458-7
Nb. de pages: 242 pages
Prix: 6.20€
Quatrième de couverture:

A quinze ans, Michaël fait par hasard la connaissance, en rentrant du lycée, d'une femme de trente-cinq ans dont il devient l'amant.
Pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours, et l'un de leurs rites consiste à ce qu'il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, elle disparaît du jour au lendemain. Sept ans plus tard, Michaël assiste, dans le cadre de ses études de droit, au procès de cinq criminelles et reconnaît Hanna parmi elles. Accablée par ses coaccusées, elle se défend mal et est condamnée à la détention à perpétuité.
Mais, sans lui parler, Michaël comprend soudain l'insoupçonnable secret qui, sans innocenter cette femme, éclaire sa destinée, et aussi cet étrange premier amour dont il ne se remettra jamais. Il la revoit une fois, bien des années plus tard. Il se met alors, pour comprendre, à écrire leur histoire, et son histoire à lui, dont il dit: " Comment pourrait-ce être un réconfort, que mon amour pour Hanna soit en quelque sorte le destin de ma génération que j'aurais moins bien su camoufler que les autres ? "
       

Un roman magnifique!

J'ai été bouleversée par cette lecture car elle a vraiment un charme particulier.
La plume de l'auteur m'a touchée car on sent l'adolescent derrière l'homme. Le jeune homme de quinze ans n'a jamais vraiment fait le deuil de cette histoire sensuelle avec Hanna et devenu adulte ses histoires d'amours ne peuvent être, par conséquent, que bancales.
Lorsqu'il rencontre cette femme plus âgée, Michaël va se laisser prendre en main. Elle va en faire un homme et en même temps garde l'image pure de la mère (ne l'appelle-t-elle pas "garçon"?). Jamais Hanna ne passe pour quelqu'un de malsain, elle est naïve et mystérieuse. C'est cette dualité entre la maîtresse et la mère qui déroute. Cette simplicité plaît à Michaël car elle est rassurante. La routine (de leurs ébats, de leurs rencontres, cette propreté extrême, la lecture qu'il lui fait etc.) convient au jeune homme car elle est gage de stabilité.
Michaël raconte trois étapes de sa vie toutes ponctuées par ses rencontres avec Hanna:
- A quinze ans: découverte de la sexualité avec une femme expérimentée. Toute en sensualité et en retenue (elle ne se donnera jamais complètement) elle marque par conséquent l'esprit du narrateur. Elle n'exige rien de lui si ce n'est qu'il lui fasse la lecture. Un jour, elle disparaît mystérieusement de sa vie.
- Quelques années plus tard: Il la retrouve lors de son procès. Alors étudiant, il assistera à toutes les audiences découvrant par là même le secret d'Hanna.
- Enfin, il y aura une troisième et dernière rencontre qui va bouleverser le narrateur de façon complètement inattendue.
C'est un très beau roman! Une très belle histoire. Si l'on perce assez vite le secret d'Hanna, on se demande pourquoi Michaël reste aussi aveugle à son égard. Sa naïveté est agaçante par moments et l'on se dit que les choses auraient pu être vraiment différentes pour Hanna si il avait ouvert les yeux plus tôt. Mais leur histoire n'aurait sûrement pas eu cette saveur particulière... On ne le saura jamais.
Si vous ne l'avez pas encore lu, ne passez pas à côté! Un coup de cœur!
Voir l'avis de Lael

mardi 12 juillet 2011

Rose-Aimée tome 2: Le marin perdu dans la brume de Béatrice Bottet

Quatrième de couverture:

Mai 1853, La Villette.
- Tu es triste ? - Ça fait juste un an aujourd'hui, répondit Rose-Aimée d'une voix désespérée. Une année si longue, un cauchemar d'attente et de déception. La soirée aux Trois anges était finie, elle aurait dû rentrer au couvent... - Je ne peux pas croire qu'il m'ait oubliée. Il m'a juré qu'il reviendrait toujours. Rose-Aimée serra convulsivement le médaillon qu'elle portait au cou, avec son petit bateau porteur d'un espoir ténu.
Janvier 1853, Cap Horn. - Il y a une éclaircie, capitaine, il faut y aller... Vous allez perdre beaucoup d'argent si on attend... - Allez-y, décida le capitaine. Donnez vos instructions, monsieur le bosco. Martial Belleroche se mit à bramer des ordres avec ce qu'il lui restait de voix après s'être longuement époumoné dans son sifflet. Il les fit foncer dans le coeur de la tempête. Le maelström les enveloppa, ils étaient aveuglés par la pluie et le brouillard, naviguaient à l'instinct dans les hurlements assourdissants d'un vent impitoyable.
Un beau roman d'aventure et d'amour entre le paris populaire de 1850 et la Californie de la ruée vers l'or.
      

Une histoire d'amour où la patience est reine!

Enfin ce tome 2 tant attendu! Comme le premier volet, je l'ai dégusté, savouré, de la première à la dernière page.
Béatrice Bottet joue merveilleusement avec nos nerfs. Nos héros sont doucement torturés du débuts à la fin. Rien ne leur sera épargné: violence, emprisonnement, angoisse, inquiétude. De terribles épreuves attendent Martial et Rose-Aimée, les amants maudits.
Dans ce second opus, Martial va montrer de nouvelles facettes de sa personnalité: il se révèle plus animal, plus torturé que jamais. Quant à Rose-Aimée, elle est plus femme et plus forte. Elle se révèle plus complexe moins naïve que dans le premier tome. Le voyage pour être enfin réuni va être long très long, trop long. La tentation, les mauvaises pensées s'emparent de nos héros, ils sont désespérément humains. Pourront-ils s'unir un jour ou la vie les séparera à jamais? Les personnages secondaires sont tout aussi excellents mais je ne veux pas trop en dire de peur de gâcher votre lecture.

J'admire le travail de Béatrice Bottet qui arrive à recréer l'atmosphère du XIXème siècle dans ce qu'il a de plus sale, violent et passionnant. Tout y est: entrer dans ce roman c'est sentir, entendre, vivre comme à l'époque. C'est une lecture très documentée, très littéraire qui conviendra aussi bien à des adultes qu'à des adolescents avertis. La langue est également travaillée dans les moindre détails. C'est brillant!

Merci à Mathilde et aux éditions Matagot/Nouvel-Angle pour cetet découverte enrichissante!

lundi 11 juillet 2011

Juste une erreur d'Hubert Ben Kemoun


Paru le: 16/06/2011
Editeur: Seuil
ISBN: 978-2-02-105106-3
Nb. de pages: 134 pages    
Réédition: Première édition le 18/02/2010

Quatrième de couverture:

L'une séduisante et spontanée rêve de célébrité ; l'autre plus effacée aspire à davantage de tranquillité.
Tout pourrait les opposer, elles sont pourtant les deux plus grandes complices de leur collège Lorsqu'une agence de publicité organise un casting, l'une n'hésite pas un instant et s'imagine déjà en beauté sur les affiches, quitte à marcher sur ses concurrentes ; l'autre n'hésite pas plus à l'accompagner pour la soutenir. Mais si les publicitaires savent vanter les mérites de leurs produits, parfois ils se trompent et propulsent leurs proies dans des tourbillons dignes des plus terrifiants manèges de la fête.
Jouant avec plaisir de la confusion des sentiments, des erreurs de jugements et des petits détails qui nous trompent, Hubert Ben Kemoun nous offre un roman noir, très noir, ayant pour décor les illusions de la célébrité.
    

Un roman édifiant sur l'obsession de la réussite: Jusqu'où est on prêt à aller pour réussir?
Voilà la question posée par cet excellent livre d'Hubert Ben Kemoun.
Le scénario de départ est somme toute des plus banals: Une jeune fille qui rêve de devenir une star, pour qui strass et paillettes sont une fin en soi, demande à sa meilleure amie, dores et déjà acquise à sa cause, de l'accompagner à un casting organisé par la Ville. Sur place une concurrente: une autre demoiselle dans le même état d'esprit poussée par une mère obsessionnelle prête à tout pour que son "exceptionnelle" progéniture arrive au sommet.
Le casting se déroule plutôt bien jusqu'à ce qu'un grain de sable fasse enrailler la machine. Une concurrente inattendue va tout renverser et à partir de ce moment là: quiproquos, complots, tentative de meurtre, tentative se suicide, s'enchaînent. La folie s'empare des personnages. Le roman se pare de sa noirceur.

C'est un petit livre qui devrait devenir une lecture obligatoire dès la troisième. Dans une société où de nombreux jeunes ne rêvent que d'être célèbres sans le moindre talent et sont prêts à tout pour entrer dans la lumière quitte à en faire des tonnes et se ridiculiser, ce livre pourrait aider à voir les limites à ne pas franchir.
Hubert Ben Kemoun, dont le talent n'est plus à démontrer, signe là un roman incroyable car, malgré l'horreur de ce qu'il écrit, les faits divers de ces dernières années montrent que cette fiction n'est pas du tout éloignée de la réalité bien au contraire; et c'est en ça que ce roman dérange! Il dérange oui et c'est tant mieux, c'est même nécessaire!
À se procurer d'urgence!
Merci à Aude et aux éditions du Seuil pour cette pépite!

samedi 9 juillet 2011

Un jeu interdit (intégrale) de L.J. Smith


Quatrième de couverture:

Jenny a toujours mené une vie de rêve : des parents aimants, plein d'amis, et l'opportunité de faire tout ce qu'elle veut.
Afin d'organiser la fête d'anniversaire la plus éblouissante de l'année pour son amoureux, elle décide d'offrir à ses invités une aventure dont ils se souviendront. Dans le nouveau magasin d'un quartier obscur, l'énigmatique vendeur aux yeux bleus la dirige immédiatement vers " le Jeu ", une expérience unique... Alors qu'elle construit le plateau avec ses camarades, Jenny en comprend, trop tard, les véritables règles.
Ils vont devoir franchir une par une les pièces d'une demeure maléfique, affrontant au cours de ce voyage infernal leurs pires cauchemars. S'ils n'y parviennent pas avant l'aube, ils resteront emprisonnés dans la maison pour toujours.
       

Entrer dans un Jeu interdit est tellement palpitant que vous n'en sortirez pas indemne...

J'ai dévoré cette trilogie rassemblée en un seul volume! L'écriture est bonne, le sujet est bon, bref une bonne lecture d'été comme je les aime!

Au départ sept joueurs:
*Summer: la timide, la fleur fragile, elle est un peu la "chouchou" du groupe, celle que l'on doit protéger
*Dee: l'intrépide, la sportive, la téméraire, elle n'a peur de rien ni de personne, qui s'y frotte s'y pique. Elle est tout le temps à couteaux tirés avec Audrey. 
*Tom: le petit ami de Jenny, sa moitié, le sportif . Il fréquente Jenny depuis toujours.
*Zach: le photographe, celui qui est un peu en marge des autres, il n'est pas facile de le comprendre. 
*Audrey: la fashion victim, celle qui est toujours apprêtée, la coquette. Une charmeuse née.
*Michael: le petit ami d'Audrey, bien en chair, jovial et un peu froussard. Tout le monde l'apprécie.
*Jenny: le personnage principal. Belle, très amoureuse de Tom, elle va tout faire pour que l'anniversaire de ce dernier soit inoubliable!

Face à eux:
*Le ténébreux Julian ou l'homme de l'Ombre. Il va proposer à Jenny un Jeu tentant et dangereux. C'est l'homme aux multi facettes: Qui est-il vraiment?

Le Jeu:
On sait quand il commence mais les règles sont loin d'être figées et de nombreuses (mauvaises) surprises attendent les sept amis. Et si le Jeu ne finissait jamais?

C'est palpitant, enivrant, délicieusement horrible. Une intégrale qui compile tous vos pires cauchemars. Les personnages vont à mille à l'heure, se retrouvent dans des situations plus que périlleuses. Suspense, horreur, amours, vérités, secrets, courage voilà les ingrédients principaux qui composent cette trilogie. Chacun des personnage devra apprendre à se connaître, se faire confiance, affronter ses pires craintes pour espérer survivre au Jeu.
La tension monte au fil des pages, le lecteur est souvent en apnée: les personnages vont-ils s'en sortir?
Alors, bon, il y a quand même quelques imperfections à cette lecture: une Jenny un peu trop parfaite, que tous les garçons veulent, qui se révèle à plusieurs reprises très agaçante, un Tom un peu trop caricatural mais bon, franchement je zappe sur ces détails car j'ai vraiment passé un très bon moment et je pense que ce livre va en ravir plus d'un.
Laissez-vous tenter...
Paru le: 16/06/2011
Editeur: Michel Lafon
ISBN: 978-2-7499-1429-9   
Nb. de pages: 632 pages
Prix: 22.50€

jeudi 7 juillet 2011

La tétine de Kouki de Madeleine Deny et illustré par Florence Langlois

Paru le: 07/07/2011
Editeur: Tourbillon
ISBN: 978-2-84801-596-5
Nb. de pages: 12
Prix: 13,95€
 
Résumé:
 
Un livre pour arrêter la tétine c’est du sérieux ! L’auteur Madeleine Deny spécialiste de l’enfance a fait appel à Stéphanie Nadouze directrice de crèche pour donner quelques bons conseils aux parents :
*Lui demander d’enlever sa tétine quand il joue ou quand il parle.
*Pour remplacer la tétine s’il a encore besoin de sucer quelque chose pour s’endormir lui conseiller de mordiller l’oreille de son doudou.
*Pour dire définitivement adieu à sa sucette au moment dormir :
-Choisir une période où il est bien détendu par exemple pendant les vacances.
-Avant les nuits complètes sans sa tétine lui proposer d’abord de s’en passer à la sieste durant une semaine.
-S’il n’est pas encore prêt à s’en séparer pour toujours ne pas laisser traîner la tétine dans sa chambre. La ranger dans un tiroir. Elle ne servira que pour les nuits difficiles.     
 
Un doudou et une histoire pour aider le tout-petit à se séparer de sa tétine.
 
Un livre tout carton, solide et bienvenu pour aborder un sujet parfois délicat avec nos loulous: Comment se débarrasser en douceur de la tétine? 
Vous le savez, en tant que libraire, je ne peux que vous recommander de vous servir d'un livre comme support car ainsi il est plus facile pour l'enfant de comprendre comment franchir une véritable étape! Là, j'ai particulièrement apprécié l'intervention du doudou car grâce à lui l'enfant va se projeter, lui confier ses craintes et parler de son angoisse à abandonner sa précieuse tétine. ["Tu sais doudou, tu es grand maintenant, il ne faut pas avoir peur..."].
Kouki et son doudou, Tutu, sont de grands amis mais Tutu n'arrive pas à se passer de sa tétine ce qui va se révéler embarrassant dans certaines situations, notamment quand Tutu voudrait un gâteau mais que personne ne comprend ce qu'il demande... Heureusement, il n'est pas seul et Kouki va l'aider à grandir...
Je trouve que par le jeu, tout passe mieux. Les aventures de mon doudou est une collection formidable qui devrait ravir toute la famille et qui aborde des thèmes essentiels. Le livre est solide, l'histoire toute mignonne et le petit doudou tout tendre (lavable en plus!)
À découvrir également: Le petit pot de Kouki
 
Un grand merci à Aurélie et aux éditions Tourbillon pour l'envoi de ce livre à croquer!

lundi 4 juillet 2011

Irrésistible Alchimie de Simone Elkeles


Paru le: 10/02/2011
Collection : Fiction J
ISBN: 978-2-7324-4454-3
Nb. de pages: 411 pages
Prix: 13,90€

Vous pouvez acheter ce livre sur Decitre
Quatrième de couverture:
Brittany est belle, intelligente et douce.
Elle sort avec le capitaine de l'équipe de football. Alex, terriblement séduisant, est connu pour être un membre du dangereux gang des Latino Blood. Tout les oppose jusqu'à ce cours de chimie et ce travail imposé en binôme. Au-delà des apparences, Alex et Brittany se rapprochent et se séduisent.
Leur attirance, plus forte que les préjugés et les interdits, pourrait bien changer leur avenir... mais à quel prix ?      
Un roman idéal pour les vacances!!!
Vous êtes une incorrigible romantique? L'expression "Fleur bleue" a été créé pour vous? Alors allez y foncer, ce roman est pour vous.
Une écriture à double voix. Une héroïne naïve, pure et innocente rencontre un "dangereux" beau gosse brun et ténébreux à souhait. Rien ne devait les rapprocher et pourtant, il a suffit d'un cours de chimie pour que tout bascule.
Alejandro est craint par tout le lycée et très respecté au sein de son gang les Latino Blood, c'est un "dur à cuire" qui collectionne les filles et les tatouages. Mais tout cela n'est au fond qu'une apparence, il a une très bonne raison de donner cette image de bad boy. Qui osera voir au delà?
Brittany est la pompom girl parfaite. Ses cheveux sont parfait, son corps incroyable et elle fréquente le capitaine de l'équipe de football. Seulement chez elle tout est moins "parfait"qu'il n'y paraît, elle doit cacher à tous un terrible secret.
Un projet commun réunit les deux jeunes gens, mêlez à cela un pari stupide et vous obtiendrez une irrésistible alchimie.
J'ai beaucoup apprécié ce livre. Alors, il est certain qu'il ne révolutionne pas le genre mais il est bien construit. La tension entre les deux personnages se fait palpable, le rapprochement n'est pas immédiat. Tout se construit peu à peu et c'est ce qui est fort appréciable. Les personnage sont loin d'être superficiels et si je déplore quelques facilités et quelques incohérences quant au langage de Brittany, je me suis laissée volontiers embarquée par cette histoire d'amour muy caliente.  Je vous le conseille pour cet été au bord de la plage, vous passerez un bon moment.
Je remercie Aude et les éditions La Martinière Jeunesse pour la découverte!