dimanche 29 janvier 2012

Edith en effets de Franck Prévot et Stéphane Girel



Quatrième de couverture:

Impatiente et soucieuse de voiler la laideur dont la nature l'a affligée, la jeune chenille Edith se met en quête d'un costume.
Impressionnée mais déçue par le félin, l'oiseau ou le reptile, elle trouve finalement la toilette qui lui convient et, légère enfin, découvre qu'il faut parfois du temps pour trouver les effets de ses rêves... La nature se trompe rarement.
 

Un jour, un œuf éclôt quelque part et il en sort "deux petits yeux (...) posés sur une tête tout à fait ridicule".


Cette petite chose nue va à la recherche d'un "costume" pour se vêtir et en chemin elle rencontre des animaux incroyables



Celui-ci est gracieux mais il est méprisant, un autre est léger, un autre encore puissant. Qu'est donc notre bestiole au juste? Elle se sent laide et cherche sa place en ce monde. Puis avant de s'endormir, elle fait un bilan sur ce qu'elle possède: sa vue, son ouïe et son odorat, ce n'est pas si mal... Et elle s'endort...


Plus tard, elle se réveillera papillon et qu'est-ce que cela aura changé?...

Un album d'une grande poésie!!!

Je suis tombée sous le charme de cet album pour plusieurs raisons:
Tout d'abord, il m'a été offert par ma copine Lael pour mes 30 ans à l'occasion d'une belle journée au salon des petits éditeurs à St Priest (69). [Ainsi nous est venue l'idée de cette lecture commune^^, joindre l'utile à l'agréable...]
Ensuite parce que les illustrations sont très belles, différentes de ce que je vois habituellement. Elle contribuent à la poésie et à la fragilité d'Edith. Nous avions Lael et moi complètement fondues devant la dernière image que j'ai mise dans cet article où l'on voit la petite chenille s'endormir. Les couleurs, la finesse des traits d'Edith nous ont touchées.
Et il y a le texte...
Ah, ce texte!!! Il est simple et pur. Je le trouve léger (comme notre chenille) et il met vraiment notre Edith en avant. Il rend la fragilité de cet être minuscule face à l'immensité du monde. Edith n'est rien en effet, mais elle a d'autres effets à proposer. Et lorsqu'elle sera papillon, il se produira quelque chose d'indéfinissable... Est-ce que ce moment éphémère bouleversera le monde qui l'entoure? ou bien le monde poursuivra sa route sans même le remarquer? 
Nous passons tellement de temps à courir que nous ne voyons pas les petits changements de l'univers, Edith en effets propose de nous arrêter un instant sur ce petit miracle de la nature auquel nul ne prête attention.
C'est beau, tendre et léger comme un murmure... Pour ma part, ce chuchotis m'a conquise et je vous conseille vivement la découverte de ce très bel album!

Paru le: 17 juin 2010
ISBN: 978-2-353-19052-2
Prix: 12.80€       
Découvrir le blog de Stéphane Girel
En apprendre plus sur Franck Prévot
Le site des éditions L'Edune

mercredi 18 janvier 2012

Le Dragon bleu de Christine Brunet



Quatrième de couverture:

Naples.
Des témoins sous protection sont débusqués et éliminés. En France, le comportement incohérent de certains policiers ébranle la toute jeune Force Spéciale Européenne, mise sur l'affaire. Entre défiance et révélations scabreuses, l'enquête entraînera les héros sur les traces du Dragon bleu et de ses mystérieux maîtres... Un chassé-croisé dont aucun ne ressortira indemne.
    

Un troisième volet très réussi!!!
    
Après Nid de vipères et Dégâts collatéraux voici enfin la suite des aventures d'Aloys Seigner/Axelle de Montfermy et Nils Shéridan.
Un récit toujours aussi palpitant. J'ai une fois de plus été complètement embarquée par les aventures incroyables de cette femme hors du commun qu'est Axelle. Même si il y a une petite part de surnaturel, on plonge la tête la première. Le récit est mené tambours battant, il y a de l'action à chaque page, des renversements de situations et... des révélations!
Attendez-vous à être surpris par ce volume car les masques tombent et de vieux fantômes refont surface.
Moins charnel que les deux précédents volets, j'ai trouvé Le dragon bleu plus intime et encore plus abouti que les autres. J'aime cette façon qu'à Christine Brunet de nous faire voyager et de mettre en danger son héroïne. Le côté "unbreakable" d'Axelle passe décidément toujours aussi bien même si cette fois, son cœur va être plus que mis à rude épreuve. Sa relation avec Nils n'est décidément pas simple. Sauront-il se retrouver?

Je suis complètement accro pour ma part au style de Christine Brunet (que je remercie également pour sa très gentille dédicace). Je me suis une fois de plus régalée!!!
A découvrir au plus vite!!!

Paru le: 6 janvier 2012
Collection: Encre rouge
ISBN: 978-2-352-91114-2
Découvrez le blog de Christine Brunet

lundi 16 janvier 2012

Papillon et papier de soie d'Edwige Planchin magnifiquement illustré par Anne Cresci


INDISPENSABLE!!!
Voilà un magnifique album émouvant et tendre!
Sans jamais tomber dans le pathos, Papillon et papier de soie nous présente un petit papillon né un peu plus fragile que les autres. Son quotidien est ponctué de petits gestes particuliers, son hygiène doit être irréprochable et il ne peut pas aller de partout "certaines petites bêtes invisibles" pouvant se révéler "nuisibles".



La poésie d'Edwige Planchin est vraiment douce et envoûtante. J'ai trouvé son point de vue habile et tout public. Elle dit les choses sans trop en faire, elle trouve la juste dose et nous propose un album vraiment superbe. Elle n'écrit pas le mal dont souffre le petit papillon même si on le devine car ce petit être est comme les autres "en apparence", il doit "juste faire plus attention". Un texte sensible que j'ai beaucoup aimé!



Et que dire des illustrations d'Anne Cresci? Personnellement, j'étais déjà complètement fan, et là je ne trouve même pas les mots pour dire toute la douceur, la finesse des illustrations. Certaines doubles pages m'ont fait penser à des illustrations de mon enfance, elles m'ont réchauffées le cœur. Je trouve qu'Anne Cresci sert merveilleusement le texte apportant la fragilité nécessaire au petit papillon. On a l'impression qu'il est extrêmement léger. Il est très lumineux, il porte en lui l'espoir. C'est juste et magnifique.
Un album magique, doux, précieux bref, à avoir absolument!!!

Énorme coup de cœur!!!

• à partir de 4 ans
• 36 pages
• format 20x20 cm

• prix public éditeur 9.50 €
• ISBN : 978-2-915125-92-4

Le site Papillon et papier de soie
Le site des éditions Pour penser à l'endroit (que je remercie vivement pour cet envoi)
Le blog de Edwige Planchin
Le blog d'Anne Cresci
Pour cliquer "j'aime" sur la page fan d'Anne Cresci(Matilou)sur Facebook
Lien pour L'association Mucoviscidose Innovation
On en parle Ici
Lire l'avis de Rosalys

samedi 14 janvier 2012

Tous pressés de Bernard Friot



Paru le: 12 octobre 2011
ISBN: 978-2-7459-5479-4       
Prix:10.90€
De délicieuses histoires à croquer, savourer, dévorer, déguster selon l'envie!!!
L'intelligence de Bernard Friot est dans cette forme courte vraiment idéal pour tous lectorats. Un bonheur pour les adultes car ils vont y voir le côté sucre ou miel, acide parfois de certaines "nouvelles". Les personnages sont tellement natures, comme pris sur le vif. Juste génial!!!
Entre l'ado qui veut se marier mais juste pour la robe, le vieux qui parle aux arbres, le jeune garçon qui l'air de ne pas y toucher essaye d'obtenir plus d'argent de poche, l'auteur fait des mini peintures de vie qui sont justes truculentes. C'est drôle, touchant, émouvant parfois, en tout cas à chaque nouvelle petite histoire, on se laisse piéger avec bonheur. Je suis complètement sous le charme pour ma part et j'en redemanderai bien une petite part^^.
Merci aux Editions Milan pour cet envoi surprise plus qu'apprécié^^
Plus d'informations sur Bernard Friot

jeudi 12 janvier 2012

On rentre à la maison, petit Ours ?


Comment ne pas craquer devant cet adorable petit ours en peluche que l'on peut faire évoluer au gré de nos envies?

Hop c'est l'heure du bain, on se brosse les dents et


... au dodo. Les portes de l'armoire s'ouvrent elles sont en tissus bien entendu et crissent, c'est rigolo.
Bonne nuit petit ours^^

Je suis complètement fan de ce genre de petit livre tout tissu car c'est doux, les couleurs sont chatoyantes et l'enfant est acteur. On récrée ensemble les situations du quotidien et cela peut être un bon support quand l'enfant boude l'heure du coucher par exemple: "Regarde, tu vois, même petit ours va au dodo, et sa maman lui lit une histoire..."

Paru le: 5 janvier 2012
Éditeur: Tourbillon
ISBN: 978-2-84801-678-8
Prix: 17.95€
Merci à Inès et aux éditions Tourbillon pour la découverte
Découvrez également le blog Ça tourbillonne aujourd'hui?
Voir la page Facebook

mardi 10 janvier 2012

L'or de Toe Graf Tome 1 de Guillaume Labbé

Quatrième de couverture:

Un chercheur dort.
Il rêve de l'aile du rat d'eau. Mais un chat veille... Dans ce récit d'aventures humoristiques drôle et sérieux à la fois, Toe Graf se lance dans une expédition avec un compagnon poilu, comme nous n'en avons encore jamais vu. Et comme il n'y a aucune coïncidence dans la vie, ils devront garder l'œil ouvert et être attentifs aux détails. C'est ainsi qu'ils., et ensuite qu'ils... et enfin qu'ils... Vous êtes curieux ? Vous voulez en savoir plus ? Vous êtes même prêt à donner votre langue au chat ? Eh bien sachez qu'il aime mieux la sienne et qu'elle est très bien pendue, mais qu'il vous invite à le suivre...
Faites vite, car il est rapide ce minou. Ti-mine ! Reviens ? ! Bon, il est parti... A vous de le retrouver ! Et peut-être, oui, peut-être... partagera-t-il avec vous sa découverte !
       

Délicieusement intelligent!!!

J'ai beaucoup apprécié ce petit roman, le premier d'une série de quatre (dont je vous présenterai les autres tomes un peu plus tard).
Ce premier volet nous parle d'un drôle de personnage Toe Graph qui décide un jour de quitter ses parents pour partir à l'aventure. Sur son chemin il va croiser un chat qu'il nommera Ti-Mine. Ensemble il vont essayer de trouver de l'or...
C'est assez drôle et décalé. Truffé de jeux de mots et d'expressions détournées, L'or de Toe Graph est loufoque et agréable à lire. Voilà une façon amusante et originale de découvrir l'origine de certaines expressions (réelles ou supposées, en tout cas, moi j'ai plongé dedans la tête la première).
C'est frais et détonant. Cela se lit facilement et conviendra aussi bien aux lecteurs débutants qu'à ceux qui ont envie de passer un bon moment de lecture!!!
À découvrir absolument!!!

Paru le: 1 août 2008
Éditeur: AdA Jeunesse
ISBN: 978-2-89565-607-4
Prix: 4.50€
Pages: 94
Je vous invite à cliquer "j'aime" sur la page facebook de Toe Graph
Merci à Guillaume Labbé pour la découverte

dimanche 8 janvier 2012

Résultat du concours pour gagner un exemplaire de Paradise de Simone Elkeles, and the winner is...

Voilà le jour du tirage au sort tant attendu.

Les réponses étaient:

- Des roses (j'acceptais la réponses "fleurs")
- Il y a 3 séries
- Irrésistible Alchimie est sorti le 10/02/2011

Vous étiez 11 participantes, 10 ont donné les bonnes réponses. Je vous ai attribué un numéro par ordre d'inscription ainsi:

1- Catibou
2- Alexandra
3- Gaëlle
4- Champion
5- Bibietgigi
6- Lyric
7- Cajou
8- Lael
9- Soleya
10- Soso

Et la gagnate est: le numéro 5: Bibietgigi
Félicitations à la gagnante et merci à toutes d'avoir participé.

NB: Le tirage au sort devait être effectué via Random mais j'ai eu un bug et comme le numéro annoncé ne pouvait être justifié, j'ai refait un tirage au sort avec la vieille méthode de la main innoncente. Merci à mon loulou de presque 4 ans pour sa participation et désolée de ce bug.

mardi 3 janvier 2012

J'ai participé à un concours inter-bloggeuses

À l'occasion de la sortie de Paradise, le nouveau roman de Simone Elkeles le 12 janvier 2012, les Éditions La Martinière J. Fiction m'ont invitée à participer à un concours inter-bloggeuses.

Le principe : Rédiger un court récit sur le thème "L'amour plus fort que les préjugés"

J'ai relevé le défi et voici ma proposition :
Dangereuse attirance
Le regard de Benjamin se posa sur moi. Malgré la distance qui nous séparait je pouvais en sentir la chaleur. Je levais alors les yeux vers lui, il gardait la tête haute malgré les menottes qui lui enserraient les poignets. Le policier en charge de le conduire hors du lycée lui tira sur le bras sans ménagement et ils disparurent. Le reverrai-je un jour ? Le cœur serré, je ne pus m’empêcher de me remémorer ces derniers mois.
Benjamin était entré dans ma vie sans crier gare. Plongée dans un roman, je ne l’avais pas vu et nous nous étions rentrés dedans de plein fouet. Moi qui aime être discrète c’était raté. Mes lunettes avaient volé je ne sais où et je me sentais perdue. Mon regard de myope le distinguait à peine aussi lorsqu’il me rendit mon précieux bien et que je le vis plus nettement, mon cœur rata un battement : j’avais sous les yeux un dieu grec, un corps musclé que l’on devinait sous son tee-shirt, le regard d’un brun profond... Ravalant difficilement ma salive, je réalisai alors que j’étais encore par terre et me relevai le plus dignement possible. Je devais avoir l’air bien fine ! J’entends encore nettement les rires des élèves qui avaient assisté à la scène. Je ne rêvais que d’une chose : disparaître sur le champ. Benjamin me détaillait en prenant son temps accentuant mon malaise. Je pris mes jambes à mon cou.
Mais cette rencontre « bouleversante » fut la première d’une longue série… Pour mon plus grand bonheur, je dois bien l’avouer. Quelle lycéenne ne rêverait pas de croiser le chemin d’un beau brun ténébreux, aux cheveux fous (dans lesquels ont glisserait volontiers ses doigts), à la bouche indécente (tant elle est une invitation aux baisers) et au regard brûlant (qui me faisait fondre comme une glace au soleil) ? J’avais l’impression d’exister pour la première fois. Nos casiers étaient proches et lorsqu’il me lançait un « salut » ou me faisait un clin d’œil je sentais chaque fibre de mon corps tendre vers lui. Il m’attirait comme un aimant. Ce qui faisait aussi de lui la personne la plus dangereuse que je connaisse car en sa présence je n’étais plus vraiment moi.
Petit à petit, il en vint à me raccompagner chez moi après les cours et nous bavardions comme si nous nous étions toujours connus. Les filles les plus en vue du lycée étaient folles de jalousie, particulièrement Elise Posa, la capitaine de notre équipe de volley. Nous ne nous supportions pas depuis la primaire alors les années passant cette animosité ne fit que s’accroître. Il était de notoriété publique qu’elle et Benjamin avaient été ensemble aussi qu’il puisse s’afficher avec moi (en tout bien tout honneur, pourtant) était pour elle une catastrophe. Une fille impopulaire, binoclarde et bonne en classe : « Trop la honte » ! Nous étions pour elle totalement incompatibles.
Pourtant, Benjamin ne semblait pas me voir comme les autres, très vite nous nous sommes rapprochés et, un soir il m’embrassa. Ses lèvres étaient douces et chaudes sur les miennes. Je tremblais de la tête aux pieds, c’était tellement… parfait. À cet instant, je sus qu’il était fait pour moi et que, malgré mon manque d’expérience, je saurais comment le combler. J’étais amoureuse et je me sentais à la hauteur de cette relation. Benjamin avait beau être la personne la plus en vue du lycée, il était aussi profondément rebelle et se moquait du « qu’en dira-t-on » et n’en déplaise à Elise, je comptais bien vivre cette relation au maximum.
Et puis, il y eut une rumeur comme quoi Benjamin aurait profité d’Elise et volé ses parents lors d’une fête entre amis. Benjamin ne pouvait faire un pas sans qu’on lui lance un regard mauvais ou qu’on l’insulte. Il se disait innocent et je le croyais, la jalousie et le comportement d’Elise ne faisaient que me conforter dans mon choix. Nous étions seuls contre tout le lycée.
Le tempérament sanguin de Benjamin fit le reste. Ne supportant pas l’injustice des accusations portées contre lui, il suffit d’un mot de trop et il se lança dans une bagarre d’une rare violence. Son dossier scolaire était déjà bien rempli, le directeur appela la police. Elise jubilait, je voyais la lueur de triomphe dans ses yeux. Tandis que la voiture de police s’éloignait, je me promis de tout faire pour sortir Benjamin de cette situation et de faire payer Elise…
J'attends maintenant le verdict du jury, j'ai méga over la boule au ventre. Je n'ai jamais fait cet exercice et en plus, je n'ai pas du tout l'habitude d'écrire pour les plus grands. Arggggg

dimanche 1 janvier 2012

2012, une nouvelle page à écrire...

C'est l'heure du bilan...

Tout d'abord avant de faire le bilan de cette année 2011 riche en émotions, je tiens à vous remercier. Vous chers lecteurs de Parfums de livres qui êtes de plus en plus nombreux à me suivre et à m'encourager, vous chers auteurs qui me faites confiance pour parler de vos livres, vous aussi chers illustrateurs dont j'admire chaque jour davantage le travail et l'inventivité; et enfin vous, chers éditeurs qui me faites découvrir de superbes ouvrages!

Parfums de Livres a un an et demi d'existence et déjà plus de 92 000 pages ont été vues depuis juin 2010, plus de 50 600 visiteurs depuis la création (quand je pense que chaque visite n'est comptée qu'une fois, je suis toute émue, merci). Parfums de Livres est un blog qui me tient à cœur car grâce à lui je peux parler de ma passion, échanger avec vous, rire aussi (je ne vous dis pas le plaisir que j'ai d'écrire chaque article, le nombres de fous rire seule devant mon ordi en espérant vous distraire, vous interpeller ou vous émouvoir).
2011 m'a permis de mettre en lumière de superbes maisons d'éditions telles que Les petits pas de Ioannis ou bien encore Les éditions Tournez la page. De petites pépites où les éditrices font un travail d'orfèvre. Et sur 2012, je compte bien vous faire découvrir d'autres merveilles (je vous garantie de belles rencontres et de belles surprises).
Cette année a été aussi l'occasion de faire tomber le masque, je vous ai parlé de ma passion d'écrire et vous m'avez encouragée à me lancer. Les Tribulations d'Amandine mon deuxième blog a ainsi vu le jour. J'ai fait de magnifiques rencontres, participé à de très beaux projets et sur 2012, tout va s'accélérer car je suis plus que jamais motivéeà vous faire rêver!

Je nous souhaite ainsi pour 2012, encore plus de lectures, encore plus d'échanges, plus de rêve!
Vive les livres et ceux qui les font vivre!!!