vendredi 29 juin 2012

Le piège à papas de Jonathan Shipton et Sally Percy



Date de parution : 29/09/05
Editeur : Mijade
ISBN : 2-87142-515-9
Nb. de pages : 24 pages
Dimensions : 26,5 cm × 23,0 cm × 0,4 cm
Prix: 7 euros

Note: 5/5






Réédition. Déjà paru chez Gründ sous le titre « Comment être un hippopotame heureux ».

Horace est un petit hippopotame tout rond, tout mignon. Il a tout pour être heureux mais son plus grand rêve serait que son papa joue avec lui. Seulement ce dernier trouve toujours des excuses, n'a jamais deux minutes pour rester avec lui. Alors, "aux grandx maux, les grands remèdes" comme on dit, Horace va construire un piège d'où son papa ne pourra pas s'échapper!

Un album très tendre, pour dire aux papas à quel point ils sont précieux et ont un rôle très important à jouer dans la vie des enfants. Si l'histoire est mignonne j'avoue que ce qui m'a particulièrement fait craquer, ce sont les illustrations!!!


C'est doux, c'est tendre, c'est Mijade quoi!!!


Personnellement, ça me fait rêver, tant de délicatesse, de poésie... J'adore!

mercredi 27 juin 2012

Trop forts, les mots! d'Alain Rey et Zelda Zonk

Date de parution : 23/05/12
Editeur : Milan (Editions)
ISBN : 978-2-7459-4685-0
Nb. de pages : 116 pages
Dimensions : 18,5 cm × 31,0 cm × 2,0 cm
Prix: 13.90€

Note: 4.5/5






Quatrième de couverture:

« Voilà l’idée de ce livre. Prendre quelques mots, ceux qu’on dit et qu’on entend souvent, et aller les regarder de près. Voyons les mots comme des oiseaux dans un jardin ou libres dans un petit bois. Ecoutons leurs chants, regardons leur envol. Je me suis dit qu’un livre où on raconterait ce que révèlent les signes du langage, d’où ils viennent, comment ils nous montrent les choses, ça serait bien, ce serait sympa, cool, rigolo… et souvent intéressant. C’est un livre à feuilleter, pour se promener au milieu de cette bande, cette troupe de sons et de lettres mis ensemble, ce fameux vocabulaire qu’on emploie sans y penser et sans en profiter vraiment – sauf quand on est poète. Nous avons voulu la retrouver, la réveiller, la magie, avec Trop forts, les mots! Et c’est vrai que c’est très très fort, ce qu’ils font ; c’est un trésor collectif à garder vivant. Merci, les mots ! »


Des illustrations très fines, des textes subtils pour expliquer, raconter, découvrir, la mélodie, les origines, les évolutions des mots.
Intelligent, très littéraire, cet ouvrage s'adresse aux collégiens, aux adultes qui sont curieux d'apprendre. Un livre qui se partage, se découvre jour après jour, dans l'ordre ou dans le désordre, selon ses envies et selon ses humeurs.
Les mots sont puissants, TROP FORTS!!!
Je connaissais, grâce à mes études de Lettres Modernes, le Dictionnaire historique de la langue française d'Alain Rey qui est une véritable pépite pour apprendre l'origine des mots (très pratique notamment pour l'Ancien Français). C'est avec une grande joie que j'ai découvert Trop forts, les mots! qui permet de répondre aux interrogations de toute la famille et ce de façon claire et enrichissante. Alain Rey est un amoureux des mots, "La" référence en terme de linguistique et de lexicologie. Les éditions Milan proposent là un ouvrage surprenant entre dictionnaire et documentaire. Pour ma part j'adhère complètement.

jeudi 21 juin 2012

Profil de Jay Asher et Carolyn Mackler

Date de parution : 13/06/12
Éditeur : Milan (Editions)
Collection : Macadam
ISBN : 978-2-7459-5724-5
Nb. de pages : 351 pages
Prix: 15.20€


Note: 4/5








Quatrième de couverture:
1995. Pour ses 15 ans, Emma vient d'avoir son premier ordinateur. Avec Josh, son meilleur ami, elle découvre le web. Facebook n'existe pas encore, mais un drôle de bug les connecte sur le futur, sur ce que seront leurs profils, quinze ans plus tard. Une fenêtre sur leur vie à venir: travail, amis, amours, familles.
Le problème, c'est que le profil d'Emma ne lui va pas. Pas du tout.

Cela ne vous surprendra pas, j'ai adoré ce roman^^

J'ai toujours adoré les récits où l'on nous laisse le choix d'intervenir ou pas dans notre futur, c'est un truc qui me fait rêver. Est-ce que si j'avais eu un aperçu de ma future vie, je n'aurais pas essayé moi aussi de le changer?
Ne vous êtes vous jamais demandé ce que vous feriez face à votre double ado? Moi je me dis souvent: "si j'avais su cela plus tôt alors, je n'aurais pas fait comme ça!"
Mais une décision différente aurait fait de moi une personne différente, j'aurais commis d'autres erreurs et c'est ce que pose ce roman.

Emma voyant des choses qui ne lui conviennent pas dans le futur va prendre des dispositions pour que son profil change. Ainsi, elle va se retrouvée mariée, célibataire, avec enfants, sans enfant etc.
Josh se fait un peu le garde fou de son amie mais lui aussi tombe dans le piège de ce qu'il voit inscrit dans son futur. Et si au lieu de vivre via les réseaux sociaux, ils coupaient tout et vivaient une vie normale?

C'est un roman efficace. Sans être bouleversant, il est très agréable à lire et les romantiques y trouveront leur compte. La morale est évidente mais on se laisse emporter sans problème parce que c'est bien écrit et que ça nous parle (enfin surtout aux "vieille" comme moi qui on connu cette période et qui ont vécu leur adolescence dans les années 90^^). Les ados d'aujourd'hui riront du décalage entre l'époque où se situe l'histoire et les plus âgés se souviendront que cette période était tout aussi sympa (sinon plus? se demande celle qui tient assidûment son blog ptdr). Une lecture idéale pour cet été^^

lundi 18 juin 2012

Kaleb (saison 1) de Myra Eljundir

Date de parution : 14/06/12
Éditeur : Robert Laffont
ISBN : 978-2-221-12682-0
Nb. de pages : 441 pages
Prix: 18€

POUR PUBLIC AVERTI
(déconseillé aux moins de 15 ans)

Note: 3.5/5




Quatrième de couverture:

A 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler.
Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu'on ne peut s'empêcher de l'aimer. À la folie, à la mort.
Sachez que ce qu'il vous fera, il n'en sera pas désolé. Ce don qu'il tient d'une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu'au jour où sa propre puissance le dépasse et où tout bascule... Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller?
Enfin un roman où l'on suit un personnage basculant du côté obscur...
Mais est-ce si simple que cela?
Kaleb se découvre un don très particulier: celui de l'empathie. Il ressent les émotions des autres, puis il s'en nourrit, il peut même s'en servir à des fins peu louables.
Kaleb est un jeune adulte un peu paumé. Aveuglé par l'amour qu'il lui porte et la confiance qu'il a en son fils, son père ne voit rien, ne réagit pas aux signaux de détresse du jeune homme. Très vite Kaleb bascule...
Parallèlement à cette histoire, nous suivons le parcours des Sentinelles, une organisation en charge d'éradiquer les personnes dotés d'étranges aptitudes comme Kaleb et ce par des moyens disons... musclés et radicaux. Le don de Kaleb vient juste de se réveiller et il représente déjà une trop grande menace. Qui est Kaleb? Quels sont les secrets qui entourent ses origines? Qui sont ses mystérieux poursuivants?
Une lecture déroutante et originale.
Nous sommes dans le jamais lu. Assister à la naissance d'un monstre, essayer de se persuader qu'il reste en lui une part d'humanité (oui, j'ai encore envie d'y croire, je suis très naïve), assister à ses crimes, se révolter, trembler pour lui lorsque la traque commence, s'indigner des dégâts collatéraux (oui, je parle d'elle en particulier. Qui ça pensez-vous? Et bien lorsque vous aurez lu le livre, vous comprendrez). Ce n'est pas l'histoire de Kaleb point, mais aussi l'histoire d'autres enfants paranormaux, d'autres adultes nés du mauvais côté.
Un roman qui nous met face à nous même, quels choix aurions-nous fait?
Pour Kaleb est si facile de basculer sans y prendre garde, de faire les mauvais choix poussé l'air de rien par des personnes tapies dans l'ombre qui tirent les ficelles d'un jeu macabre.
C'est une lecture très particulière mais loin d'être déplaisante. J'ai beaucoup aimé la noirceur de ce roman, le parti pris est audacieux et ça me plaît.
Cependant, pour moi il y a un bémol, je ne suis pas convaincue par le choix du don plutôt "caliente" d'une personne en particulier [que je ne cite pas car on ne le découvre que vers la fin et il est hors de question pour moi de gâcher votre lecture même si par ricochet ma chronique est trop énigmatique]. L'aspect charnel du roman ne me gêne pas spécialement mais poussé à cet extrême... même si on en devine le pourquoi très rapidement, mouais bof. Cela aurait pu être traité différemment sans pour autant enlever à la qualité du livre.
Je pense que c'est un livre qui ne peut laisser indifférent et dont on devrait beaucoup parler ces prochaines semaines.
S'il vous plaît respectez bien l'avertissement de l'éditeur: ce n'est pas pour les jeunes lecteurs même si ils sont très en avance, qu'ils connaissent tout sur tout. Oui, oui, je vous vois sourire mais même si nos enfants sont toujours les plus intelligents du monde, il faut quand même évoluer avec leur âge réel!!! Ils auront le temps de grandir et de lire ce livre quand ils auront l'âge requis. (Loin de moi l'idée de jouer les moralisatrices mais je voulais juste donner mon point de vue^^)

samedi 16 juin 2012

La boulangerie de la rue des dimanches d'Alexis Galmot et Till Charlier

Date de parution : 18/05/11
Éditeur : Grasset jeunesse
Collection : Lecteurs en herbe
ISBN : 978-2-246-78068-7
Nb. de pages : 77 pages
Dimensions : 15,0 cm × 21,0 cm × 1,3 cm
Prix: 13.00€


Note: 5/5 UN ÉNORME COUP DE COEUR!!!




Quatrième de couverture:

Au sortir de l'orphelinat, Jack Talboni choisit son futur métier : il sera boulanger-pâtissier.Nourri dans sa tendre enfance de mouches et de sardines en boîte, passé Maître dans l'Art de la baguette pas trop cuite et de la religieuse au chocolat, il va transformer la vie de tous les habitants de son quartier.Une fée bleue, une horloge capricieuse, Les Quatre Saisons de Vivaldi, mèneront Jack vers son imprévisible destin...

C'est bien simple, ce livre? JE L'AIME!!!
Ce fut un coup de foudre, dès que j'ai aperçu sa couverture, mon cœur s'est emballé. L'objet est très beau et les illustrations magnifiques!


Un aspect un peu rétro qui me plaît, c'est le genre de livre que l'on a envie de transmettre, auquel l'attachement est immédiat.

Le texte semble se dérouler dans un autre temps et pourtant l'écriture est surréaliste et plutôt moderne. L'histoire est complètement "abracadadabrante" parfois cruelle, parfois touchante, le but des mots est ailleurs.
Livre sur le don de soi, la vanité ou encore la crédulité, l'auteur propose une palette de sentiments humains intéressante et surprenante. En se plongeant dans ce livre il ne faut pas s'attendre à une lecture acquise et facile, non, il faut prendre ce livre comme une curiosité, un O.V.N.I, il se déguste!
On ne s'attache pas vraiment au personnage principal bien qu'il soit touchant pour bien des raisons, oui, décidément l'auteur nous emmène dans un "ailleurs". C'est déroutant, détonant et en ce qui me concerne envoûtant.


C'est un coup de cœur total parce que des livres comme ça, il n'y en a pas deux. Difficile pour moi de trouver les mots, j'espère ne pas m'être trop emmêlée les pinceaux :))

jeudi 14 juin 2012

Aurélie Laflamme tome 6: Ca déménage ! d'India Desjardin

Date de parution : 06/06/12
Éditeur : Michel Lafon 
ISBN : 978-2-7499-1629-3 
Nb. de pages : 331 pages
Prix: 14.20€

Noté: 4.5/5







Quatrième de couverture:

Alors qu'elle prépare le plus grand chamboulement de sa vie (emménager dans sa nouvelle maison avec l'amoureux de sa mère), Aurélie n'a pas un moment de répit ! Entre la fin du lycée, la recherche d'un petit boulot et les cartons à faire, elle n'est pas près de se reposer. En plus, elle doit se préparer mentalement à passer quelques jours au camping avec ses grands-parents. Des araignées géantes, pas d'Internet, bref, l'angoisse ! Mais bon, ce sera quand même l'occasion de souffler un peu. Et après tout, le grand air pourrait être propice à la réflexion. Même si les changements sont parfois terrifiants, n'est-il pas temps pour Aurélie de remballer ses souvenirs et de se tourner vers l'avenir ?

Toujours un vrai bonheur de retrouver Aurélie Laflamme!!!
C'est drôle, ça bouge, c'est la vie d'ado dans toute sa splendeur et ça marche, ça fait mouche!
Cette fois notre Aurélie déménage! Nouvelle maison pour une nouvelle vie mais rien n'est vraiment simple pour la jeune fille. Entre un nouveau boulot dans une sandwicherie (oui le job en plus des études est une bonne idée de sa maman), Nicolas qui refait surface, un week-end en camping qui se transforme en vacances improvisées et des coups de cœur inattendus: le lecteur ne s'ennuie pas une minute.
Les personnages secondaires ne sont pas en reste et nous révèle des aspects inattendus de leur personnalité. Les amitiés d'Aurélie vont être mises à l'épreuve, vont-elles s'en remettre?

Je trouve ce volume encore meilleur que le précédent, je suis impatiente de lire la suite car je suis totalement addict.C'est inventif, complètement barré, j'ai ri de nombreuses fois bref j'adore!!!
J'ai quinze ans, je sais que c'est pas vrai, j'ai quinze ans fufuffu^^

mardi 12 juin 2012

Un petit bonus pour Princesse Kilala

Vous le savez, j'aime vous faire plaisir alors voici des petits bonus pour ce nouveau manga:

Il y a un concours organisé ici: http://www.facebook.com/PrincesseKilala afin de gagner le premier ou même les deux premiers volumes de ce super manga Shôjo... Alors cliquez "j'aime" et à vous de jouer^^

Quelques petites images pour le plaisir des yeux:






samedi 9 juin 2012

La mer de Sophie Amen et Rémi Saillard

Date de parution : 01/07/10
Éditeur : Vengeur masqué
Collection : Grand Large
ISBN : 978-2-36028-003-2
Nb. de pages : 24 pages
Dimensions : 30,8 cm × 24,6 cm × 2,1 cm
Prix: 22.35€

Note: 5/5





Présentation de l'éditeur:

Avec ce titre, les fonds marins n’auront plus de
secret pour vous : du Pacifique à l’Antarctique,
partez à la découvertes d’un univers fascinant. Soulevez les écailles aux reflets argentés de la sardine, actionnez une tirette et le poulpe crachera de l’encre… Puis visitez le port et embarquez à bord d’un chalutier : tournez la roue et vous verrez les filets de pêche attraper des milliers de poissons…


J'adore cette collection!
Je trouve que le format est génial puisque c'est un album qui est grand et donc très confortable pour les diverses observations^^( nous avons tous des lunettes et mine de rien c'est un +)


Apprendre sans s'en rendre compte, jouer, soulever, tirer, observer, S'AMUSER!!!

PLONGEZ!!!!



jeudi 7 juin 2012

Comment lacer ses chaussures de Madeleine Deny et Raphaëlle Michaud

Date de parution : 23/02/12
Éditeur : Tourbillon
ISBN : 978-2-84801-684-9
Nb. de pages : 16 pages
Prix: 10.50€

Note: 4.5/5






Quatrième de couverture:

"Tu peux me faire mes lacets?"
Avant, en grande section de maternelle, la majorité des enfants savaient faire leurs lacets.
Aujourd'hui, c'est extrêmement rare.
Il est courant de rencontrer des enfants entre 8 et 10 ans qui n'ont jamais eu l'occasion d'apprendre à lacer leurs chaussures.
Et pourtant, c'est simple. Avec un lacet éducatif et bicolore et la méthode "oreille de lapin", la plus facile pour les débuatnts, l'apprentissage du laçage est un jeu d'enfants!

J'aime beaucoup ce livre. Avec mon grand de 4 ans 1/2, on tente par ci par là et j'espère que bientôt (sous entendu quand il aura appris la patience^^, et oui, bon d'accord, moi aussi) et bien cela devrait marcher^^


Les illustrations sont assez rigolotes, elles sont signées Rapahëlle Michaud!


La méthode est assez simple en effet et très clairement expliquée. Un livre-jeu pour un apprentissage tout en douceur.

lundi 4 juin 2012

Les aventures de Zigomette, tome 1: tout commence par un Z de pénélope Pastel

Date de parution : 16/05/12
Éditeur: L'Archipel
Collection: Galapagos
ISBN : 978-2-8098-0723-3
Nb. de pages : 125 pages
Prix: 9.95€

Note: 2.5/5










Quatrième de couverture:

Comme toute collégienne de son âge, Clara est entourée de bonnes copines aux caractères très différents. Vicky Pédia, la petite intello responsable du journal du collège, Manon, qui adore les cancans, Juliette, l'éternelle amoureuse qui se fait des films sur les garçons, sans oublier Camille, la pestouille. Mais, au collège, il y a également une bande de garçons qui sévit et fait régner sa loi. Une bande menée par Alexis, qui n'est autre que le cousin de Clara. Or un lourd contentieux existe entre eux... Un jour, témoin des dérives violentes d'Alexis, Clara décide d'agir et de devenir... Zigomette, une justicière masquée. Elle enfile alors son costume de super héroïne en herbe et, grâce à des gadgets hérités de son oncle et à sa pratique d'un sport de combat, le Krav Maga, Clara alias Zigomette va se donner les moyens d'empêcher Alexis et sa bande de nuire. La revanche des filles a sonné ! 

Je suis plutôt mitigée...

L'histoire de Clara Zeller me plaît bien. Son cousin Alexis terrorise tout le collège, avec sa bande il pavane et se vante de faire ce qu'il veut quand il veut et que personne ne saurait l'arrêter.  Un jour, un mauvais coup de trop, Clara réfléchit à la solution pour l'empêcher de nuire et la lumière se fait dans son esprit: elle va devenir une super héroïne. Elle sera dorénavant Zigomette! Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle est plutôt douée...

Si le sujet est séduisant, l'écriture est plus fébrile. Je trouve que l'auteure a une écriture irrégulière. Le livre s'adresse à des enfants à partir de 10 ans or parfois certains passages sont très "bébé", très simplistes et d'autres au contraire plus rudes. Il y a parfois des décalages entre les situations et le vocabulaire employé, cela m'a dérangée.
Cependant, j'ai lu le livre sans avoir envie de le poser (c'est bon signe). Je pense donc que l'auteure a juste besoin de prendre de l'assurance dans son écriture et davantage confiance car le sujet est bon. Donner un petit coup de jeune à Fantômette, moi j'adhère, c'est pourquoi j'attends de voir ce que donnera le prochain tome avant de me prononcer complètement. Il ne faut pas oublier que Fantômette est une série qui s'adressait déjà à un public de cet âge aussi, l'auteure devrait y aller plus franchement, vers 10 ans le vocabulaire est riche, et les enfants de cet âge sont en mesure de lire des choses plus consistantes. Il y a vraiment matière à faire quelque chose de sympa.
Le côté moralisateur n'est pas dérangeant car il est annoncé, ceux qui ne veulent pas lire de livre où la gentille gagne à la fin passeront leur chemin, les autres seront ravis!

Vous l'aurez compris, c'est un livre qui a beaucoup d'atouts pour plaire reste cependant à ne pas s'essouffler et à y aller franchement.

samedi 2 juin 2012

Une vie ailleurs de Gabrielle Zevin

Date de parution : 07/09/05
Editeur : Albin Michel (Editions)
Collection : Wiz
ISBN : 2-226-15786-7
Nb. de pages : 308 pages
Prix: 14.20€

Note: 16/20






Quatrième de couverture:

Liz Hall, 15 ans, vient de mourir dans un accident de vélo. Elle se retrouve sur Ailleurs, un lieu où les défunts rajeunissent jusqu'à redevenir bébés avant de repartir dans le grand cycle de l'humanité... Pour Liz, qui rêvait d'atteindre enfin ses seize ans, le choc est brutal. Car elle n'a aucune envie de rajeunir. Ce qu'elle voulait, c'était décrocher son permis de conduire. Entrer à la fac. Connaître le grand amour. Il va pourtant lui falloir faire le deuil de son ancienne vie sur Terre avant de trouver un sens à cette nouvelle existence...

J'ai découvert ce livre il y a longtemps déjà, lorsque je débutais en tant que libraire jeunesse (il y a 7 ans déjà^^): séquence souvenir donc aujourd'hui^^

J'ai tout de suite aimé ce livre qui propose une vision assez singulière de ce qui se passe après la mort. L'idée de ce voyage sur une île, sur (cet) Ailleurs où chacun à une mission, un emploi à assumer, tout en rajeunissant jusqu'à redevenir un nouveau né et de retourner sur la Terre pour commencer un nouveau cycle, une nouvelle vie.
Liz Hall est partie beaucoup trop tôt, avant même d'avoir vécu les grands moments qui ponctuent la vie d'une adolescentes: les premiers émois amoureux, le premier baiser, le permis etc. Lorsqu'elle débarque sur Ailleurs, tout est tellement étrange, il va lui falloir réapprendre à exister mais autrement. Et peut être que si elle ouvre bien les yeux, cet Ailleurs pourrait se révéler plein de surprises et de nouvelles promesses...

C'est une bonne et belle lecture, de celle qui vous emmène, vous transporte jusqu'à la dernière page. Une lecture que malgré les années, je n'ai pas oublié et dont je tenais à parler aujourd'hui car loin d'être triste malgré le sujet, le talent de Gabrielle Zevin nous propose un livre étonnant et souvent drôle. À découvrir...

L'avis de Bouma