mardi 30 avril 2013

Lune mauve (tome 2: L'héritière) de Marilou Aznar

Sortie prévue pour le 02 mai
A vos agendas!!!
 
Éditeur : Casterman
ISBN : 978-2-203-06374-7
Nb. de pages : 432
Prix: 15€

Note: 5/5 GÉNIAL!!!

Vous pouvez acheter ce livre sur Decitre

Voir la chronique du tome 1

Quatrième de couverture:

Sur la photo du blog, Thomas souriait. Il avait l'air heureux, c'était la seule chose qui me réconfortait un peu. Il m'avait crue morte pendant toutes ces semaines. Un message sur mon répondeur m'avait brisé le cœur: il ne voulait plus me voir, me parler.
Avec le recul, c'était mieux comme ça.
À quoi bon lui expliquer que ma mère n'avait refait surface que pour trouver la mort par am faute?
Qu'en me transmettant la pierre, qui contenait la mémoire de son peuple, elle m'avait condamnée à un destin dont je ne voulais pas?
J'avais une mission à accomplir. Il ne fallait prendre aucun risque. Les ennemis d'Ishtar rôdaient peut-être encore autour de nous.
 
Je suis totalement convaincue!
 
Et oui, comme le laissait présager l'excellent premier tome, je ne pouvais que succomber à ce second opus. Quel bonheur de voir que nos auteurs sont si doués! Marilou Aznar, dont c'est la première trilogie, est juste bluffante...
 
Séléné est de retour à Darcourt et doit faire face aux conséquences de ses choix. Retrouver le garçon qu'elle aime la trouble au plus haut point mais elle ne doit pas s'égarer et accomplir au mieux la mission qui lui a été confiée. L'avenir de tout un peuple en dépend. Mais le cœur à ses raisons...
De plus, de nouveaux ennemis inattendus vont se dresser sur sa route, Séléné devra apprendre à canaliser ses humeurs et à être solide, d'autant que sa "charmante" cousine Alexia ne lui facilitera pas les choses, loin de là... Séléné va une fois de plus être très éprouvée dans ce nouveau volet, parviendra-elle à s'en sortir et à retrouver sa vie d'avant comme elle l'espère tant?
 
La psychologie des personnages est toujours aussi affûtée, c'est excellent. Aucun personnage n'est lisse! Chacun a un rôle à jouer, ses failles, ses points forts. C'est déjà ce que j'avais énormément apprécié dans le premier tome, et je suis vraiment heureuse que ce second opus ne faiblisse pas bien au contraire.
La qualité de l'écriture c'est une chose mais l'histoire me direz-vous? Et bien elle tient toutes ses promesses. Une fois de plus chaque élément de l'intrigue est posé avec soin, en prenant le temps. Le lecteur n'est jamais perdu. Tout est limpide et rien ne traîne en longueur pour autant. Pas de temps mort, pas de phrase inutile...
Je ne peux être que conquise. Séléné est un personnage en relief, terriblement crédible, presque "vivant", elle est comme nous en quelque sorte et c'est formidable. On vit les choses en même temps qu'elle, les découvertes s'enchaînent à travers ses yeux, rien ne laisse présager de ce qui arrive: ainsi les trahisons se font en "temps réel". Pas d'anticipation, tout arrive à point nommé. C'est très fort, c'est très rare: c'est très bon!
J'ai apprécié de lire ce tome peu de temps après le premier ainsi tout était encore clair dans ma mémoire, bravo aux éditions Casterman pour cela aussi!
Dernier tome: en automne 2013! VIVEMENT!!!

Une si jolie Terre de Satoe Tone

Date de parution : 16/03/13
Éditeur : Balivernes (Editions)
ISBN : 978-2-35067-077-5
Nb. de pages : 30 pages
Dimensions : 20,0 cm × 15,0 cm × 1,0 cm
Prix: 9€

Note: 4/5


Quatrième de couverture:

La banquise fond. Quatre-vingt-quatre pingouins doivent trouver une nouvelle maison. Mais où ? La Terre est si polluée...
 
A la fois très doux et sans concession...
 
Voici un album qui a beaucoup d'atouts dans sa manche (manche -> manchots ->pingouins, emh, passons^^).
 
Tout d'abord, l'objet en lui-même:
Je suis pour ma part plutôt séduite par le format, un album qui se glissera volontiers dans la valise en vacances, qui n'encombrera pas la bibliothèque et qui est suffisamment grand pour que l'on puisse profiter pleinement de ce pourquoi nous aimons les albums: je veux bien entendu parler des illustrations!

A propos des illustrations:et de l'histoire:
Satoe Tone est japonaise et ses illustrations sont empreintes de douceur et de poésie. Un univers très tendre au premier abord pour mieux dénoncer ici les ravages subits par notre planète.
Une famille de quatre-vingt quatre pingouins est contrainte de déménager car à cause du réchauffement climatique, leur banquise fond. Malheureusement, à chaque nouvelle escale, c'est la même constatation: tout est trop pollué, sale, enfumé bref impossible pour notre famille de se poser.
 
 
Mais la Terre est pourtant si belle, il faut réagir! Quelle(s) solution(s) pour la sauver?
 
Le plus de cet album se trouve à la fin, où l'on nous donne quelques informations complémentaires sur l'état de notre planète mais pas seulement.
J'ai bien aimé cet album car c'est en informant nos enfants, en leur apprenant les bons gestes que la beauté de notre environnement sera préservé. Il n'est nullement question de faire la morale, juste de pointer du doigt les choses telles qu'elles sont... et elles ne sont pas réjouissantes.
Alors en achetant cet album, et en le lisant à nos enfants, c'est un premier pas... et puis c'est une belle histoire, pleine d'espoir.
 



lundi 29 avril 2013

Le prince d'été d'Alaya Dawn Johnson

Date de parution : 28/03/13
Éditeur : Robert Laffont
Collection : R
ISBN : 978-2-221-13485-6
Nb. de pages : 435 pages
Prix: 17.90€

Note: 2/5

Quatrième de couverture:

Il y a quatre cents ans, le monde tel que nous le connaissons a connu une fin tragique. Désormais, sur la côte de ce que l’on appelait jadis le Brésil, ce sont les femmes qui dirigent la légendaire ville-pyramide de Palmares Três. La Reine ne cède le pouvoir à un homme qu’une fois tous les cinq ans, à un Prince d’été dont l’histoire enfiévrera la cité le temps d’une année. Pour June Costa, la vie n’est qu’art.
Ses œuvres géniales – des peintures murales aux hologrammes, en passant par des tatouages lumineux – impressionnent, voire irritent ses professeurs tout autant que ses camarades. Elle rêve de remporter le prestigieux Trophée de la Reine pour jouir d’une célébrité instantanée et de tous les privilèges qui vont avec. Un rêve qu’elle n’avait jamais remis en question… jusqu’à ce qu’elle rencontre Enki.
Fraîchement élu Prince d’été, Enki est le garçon dont tout le monde parle à Palmares Três. Mais lorsque June le regarde, elle voit plus loin que ses fascinants yeux d’ambre et sa samba ravageuse : elle reconnaît en lui un artiste total, comme elle. Ensemble, June et Enki décident alors de créer un chef-d’œuvre qui restera gravé à jamais dans les annales de Palmares Três, attisant la flamme rebelle qui se lève contre les restrictions anti-technologie qu’impose le gouvernement matriarcal.
Mais June va bientôt tomber profondément et tragiquement amoureuse d’Enki… Or, à l’instar de tous les Princes d’été qui l’ont précédé, Enki va devoir être sacrifié.


Je ne suis pas convaincue!

Alors voilà le genre de lecture qui me laisse perplexe!!!

Si l'idée de départ, le monde où l'action se déroule, l'organisation de cette société m'ont plutôt séduite, je n'ai pas du tout accroché avec ce roman. Et pourtant, la couverture et la quatrième de couverture sont très bons!

Je n'ai pas réussi à rentrer dans le livre, j'ai du me faire violence pour le lire jusqu'au bout et encore, j'avoue, je l'ai parfois lu en diagonale (chose extrêmement rare chez moi) tant certains passages m'ont rebutée. Difficile de s'imprégner du monde que nous présente l'auteure alors qu'à la base, rien que le mot "Brésil" appelle le soleil et est plus qu'alléchant. Je me suis donc accrochée en espérant, en vain, le déclic qui ferait basculer mon sentiment.
La sexualité est très (trop) présente dans le livre. Tout le monde couche avec qui veut, homme ou femme peut importe. Le prince d'été est très (trop?) accessible et va même jusqu'à se "prostituer" pour obtenir des nanotechnologies. Je n'ai pas compris que la sexualité prenne une place aussi centrale dans le roman alors qu'il y avait tant à développer à côté et qu'au final ça n'apporte pas grand chose au livre. Tous les personnages sont bisexuels mais, malgré la multitude de possibilités, il n'y a pas de véritable histoire d'amour/lien entre les personnages alors que l'on sent que c'est ce que veut mettre l'auteure en avant (= au même niveau que l'Art).
Alors oui, ceux qui ont aimé me diront et que fais-tu de l'histoire entre June et son prince? Bah je leur répondrai que pour moi c'est un pétard mouillé, cela pourrait faire des étincelles mais pfuit ça retombe aussitôt.
En fait, les sentiments sont survolés: pourquoi la mère de June ne dit pas clairement à sa fille qu'elle aime sa compagne? cela aiderait à comprendre qu'elle fasse le deuil de son défunt mari ou bien: [ATTENTION SPOILER: le prince semble fou amoureux de Gil, le meilleur ami de June et finalement il est amoureux d'elle? Pourquoi ne pas tenir ce fil rouge jusqu'au bout et mettre Gil en avant? June est assez fade au bout du compte.]
Les personnages sont survolés, pas assez fouillés. On ne s'attache pas.
L'Art dont il est question dans le roman n'est pas assez bien expliqué, je n'ai, pour être franche, pas tout compris: trop complexe. On se noit dans les nouvelles technologies sans pour autant qu'on nous les explique.
Pour moi, l'ensemble du livre manque de profondeur, il m'a manqué de la "magie", ce petit rien qui fait basculer un simple livre en une histoire d'exception.

Pourtant, tous les ingrédients étaient réunis pour faire un roman choc mais la mayonnaise n'a pas pris. Le manque d'explication, de fluidité dans le récit y est pour beaucoup.

Je suis très surprise (et aussi ennuyée pour être franche) de ressentir cela alors que sur la blogosphère, les autres semblent être totalement séduits, conquis (voir par exemple, les avis de Karen, Jordan ou Mylène). Seule Noémie, partage dans les grandes lignes mon ressenti.

A mon avis, ce livre n'a pas fini de faire débat... et c'est très bien! Heureusement que les livres ne font pas toujours l'unanimité...


samedi 27 avril 2013

La fille seule dans le vestiaire des garçons d'Hubert Ben Kemoun

SORTIE PRÉVUE LE 2 MAI 2013
A noter d'urgence dans vos agendas!
 
Éditeur: Flammarion
ISBN: 978-2-0812-8658-0
Nb. de pages: 218
Prix: 13€
 
Note: 5/5 ÉNORME COUP DE COEUR!!!

Quatrième de couverture:


Tout commence par un baiser, comme une chance, une promesse pour Marion. Une aubaine pour une jeune fille toujours si maladroite avec les garçons.
Mais ce baiser va faire de sa vie un enfer.
Peu à peu, la honte laisse toute la place à la rage, et Marion prépare sa vengeance. Sans réfléchir aux conséquences de ses actes...
 
Ce roman? Une claque...
 
Pfff, comme à chaque fois que je lis un romand d'Hubert Ben Kemoun, j'en prends plein le cœur. Mes émotions font le grand huit et je ne peux que dévorer ses romans.
La fille seule dans le vestiaire des garçons est cruel, est sans concession, est terriblement d'actualité.
Ce roman m'a cueillie, emportée avec lui. J'ai été très touchée par le personnage de Marion car il est extrêmement facile de s'identifier à elle.
 
Marion est une jeune fille somme toute banale au premier abord. Ce n'est pas une "it girl", elle est solitaire. Sa guitare, un carnet où elle note ses pensées (poèmes, chansons etc.) et son petit frère sont ses seuls "confidents" (exutoires?). Son père est parti laissant sa mère dans un sale état et depuis ce départ dont elle ne se remet pas, Marion pense que tous les garçons se ressemblent; aussi s'applique-t-elle à mettre le plus de distance possible entre elle et eux. Mais depuis quelques temps, Enzo lui tourne autour, se fait de plus en plus insistant. Marion le repousse et puis un jour ça dérape. Enzo va alors revenir à la charge et commettre une terrible erreur avec la jeune fille... qui n'aura alors pour but que la vengeance. Une vengeance irraisonnée, déraisonnable dont les conséquences risquent de faire grand bruit...
 
Marion m'a beaucoup émue. Quel talent à Hubert Ben Kemoun pour dépeindre les émotions adolescentes! Les personnages de ses romans sont complexes et il est impossible de ne pas faire d'empathie. Je suis donc passée par toutes les émotions possibles: agacement, espoir, tristesse, déception, colère... A tout moment le roman peut basculer... Parfois j'étais en apnée: non ce n'était pas possible, cela ne pouvait pas arriver... Bref, j'étais prise au piège de cette lecture jusqu'au point final!
J'ai tout aimé, le rythme, le sujet, les personnages... la musique aussi parce qu'elle prend tout son sens.
Je vous recommande vivement ce livre!!!
 
Voir les autres chroniques de quelques livres d'Hubert Ben Kemoun:
 
- Juste une erreur (pour moi, un incontournable!)
- Seuls en enfer! (au suspense diabolique...)
- Les bouteilles à la mer (un album magnifique pour les plus jeunes, dès 5 ans)
- Ton livre à écrire (pour tous les enfants qui rêvent de devenir écrivains)
 
 
Bonus: Quelque mots de l'auteur à propos du La fille seule dans le vestiaire des garçons:
 
« Sur la vidéo du concert de la chanteuse Adèle au Royal Albert Hall de Londres (2012) que 8 millions d’internautes ont visionné, la communion avec le public est impressionnante. On y voit des spectateurs heureux, autant de la prouesse de la chanteuse, que de ce qu’ils sont en train de vivre ensemble. Et parmi eux, l’espace d’une seconde, on voit une adolescente, le nez levé vers le ciel du théâtre d’où descendent en pluie, des bandelettes de papiers dorés baptisant le public de la rock star.
Cette adolescente c’est « ma » Marion !
Pas seulement une fan, mais une musicienne de talent. Douée à outrance pour chanter et jouer de la guitare, enragée et capable de prouesses au conservatoire, mais absolument incapable de savoir « lire » et comprendre les garçons, depuis que la plus violente des trahisons a dévasté sa famille.
C’est cela ce roman, je crois, l’histoire d’une rêveuse qui regarde, heureuse, des papillons voler au-dessus de sa tête, qui se croit en croisière pour le paradis et qui se retrouve piégée dans un enfer moderne par un traître et ses complices. Mais ici ma rêveuse se bat et se venge, à la mesure de son affront. Son dégoût et sa hargne, sa peur et sa détresse se mêlent pour devenir rage, une rage dévastatrice.
Elle en sortira vivante, plus vivante qu’un joli papillon doré, et à l’avenir bien plus long et bien plus prometteur que jamais. » HUBERT BEN KEMOUN 2013.
 
A propos de son métier d'auteur:
 
J’écris des livres en littérature jeunesse depuis près de 20 ans. Pour des enfants à partir de 3 ou 4 ans jusqu’à des beaucoup, beaucoup plus grands. A mon sens rien n’est plus passionnant que ce vaste territoire de l’enfance ou de l’adolescence pour un auteur.
L’adolescence est un gigantesque continent, fait d’interdits et de possibles, de hantises et de transformations aussi fulgurantes les unes que les autres. Les imaginaires y sont préservés, les désirs parsemés d’autant de doutes que de certitudes absolues, les apprentissages y sont plus fondateurs que jamais. Et tous ces sentiments s’y vivent de façon solitaire ou en groupe… en tribu.
Dans Blues en noir (l’univers de la musique et de la gloire, la notion de vengeance et de dépression), dans La Gazelle (le dépassement de soi et la confrontation à la plus grande solitude) et dans Seuls en enfer (la galère et le basculement hypothétique de la vie), mes personnages vont vivre en quelques semaines, quelques jours, quelques heures un moment dont ils sortiront transformés à jamais. Eux ne cherchent pas à sauver le monde, mais juste leur peau, leur avenir ou leur dignité, et entre la première page et la dernière, ils auront vécu une étape dont ils pourraient dire : « Après cette histoire, rien n’a plus jamais été comme avant ! ».
Cela pourrait sembler peu de chose, et en même temps, rien, absolument rien n’est plus essentiel. Pour les personnages… comme pour les lecteurs.
Hubert Ben Kemoun. 31 décembre 2012

vendredi 26 avril 2013

La sélection (tome 2: L'élite) de Kiera Cass

Date de parution : 23/04/13
Éditeur : Robert Laffont
Collection : R
ISBN : 978-2-221-12929-6
Nb. de pages : 310 pages
Prix: 16.90€

Note: 5/5 COUP DE COEUR!!!

Vous pouvez acheter ce livre sur le site de Decitre en cliquant ICI

Voir la chronique du 1er tome

Quatrième de couverture:

La Sélection de 35 candidates s’est réduite comme peau de chagrin, et désormais l’Élite restante n’est plus composée que de 6 prétendantes. L’enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu’elles sont les mieux à même de monter sur le trône d’Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.
Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d’enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales… Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie…


GNAAAAAAHHH...

Ceci est le cri de votre Thalie en reposant ce livre! Oui, mon côté midinette était à son comble^^.
Je suis très contente car ce second tome répond parfaitement à mes attentes et c'est pourquoi il obtient la note maximale.

Ici il est beaucoup moins question de tenues ou de téléréalité. C'est un opus qui se concentre sur la complexité des personnages, sur l'ambivalence des sentiments et surtout sur la dualité des sentiments d'America. Qui de Maxon ou d'Aspen l'emportera?
Les filles ne sont plus que six et l'étau se resserre. Maxon se dit attaché à America mais il va se révéler beaucoup plus ambigü et complexe que ne le laissait prévoir son côté parfois lisse (qui me dérangeait un peu au début du tome 1). Les attaques des Renégats se font de plus en plus rapprochées, ils semblent chercher quelque chose de précis au palais. America semble complètement perdue entre un Maxon déstabilisant et un Aspen un peu trop insistant. Peu à peu, elle prend conscience de ce qui l'attend si elle accepte de devenir princesse et ne sait sur quel pied danser. Ce serait plus simple de retrouver sa vie d'avant même si ses conditions de vie étaient rudes, en même temps, en accédant au rang suprême, ne pourrait-elle pas essayé de faire évoluer les choses? America est encore jeune et connaît peu les choses de la vie. Elle doit apprendre à être plus sûre d'elle (et de ses sentiments?) afin de faire les bons choix, son impulsivité devra être contrôlée, elle devra apprendre à se taire et à observer. Mais il suffit parfois de peu de chose pour que sa vraie nature reprenne le dessus et un scène à laquelle elle n'aurait jamais due assister va tout faire basculer, et peut-être tout compromettre?

J'ai adoré! Tout d'abord parce que c'est un livre très facile à lire, très fluide. Tout est clairement expliqué sans être trop simple. Si au premier abord, on pourrait prendre cette série pour une série superficielle, il n'en est absolument rien. C'est très fin au niveau de la psychologie des personnages et cela posent des questions assez pertinentes sur l'inégalité entre les hommes. J'ai souvent eu envie de donner des claques à America, je ne sais pas si je la trouve cruche ou bien si, au contraire, sa naïveté me touche. Si dans le premier tome, j'avais l'impression qu'elle avait le contrôle, qu'elle dominait, tant la Sélection que Maxon, dans cet opus elle est complètement malmenée et ses sentiments sont mis à mal. Pas simple de démêler le vrai du faux dans le cœur du prince, elle qui pensait que tout était joué se découvre des rivales. Maxon nous livre quelques uns de ses secrets et des personnages sortent de l'ombre pour se révéler très efficaces.
Je trépigne à l'idée de devoir attendre avril 2014 pour lire le tome 3 car là, non mais là vraiment...



jeudi 25 avril 2013

Quelle chatastrophe! (Avec 1 CD audio) de Maureen Dor illustré par Charlotte Meert

Date de parution : 04/04/13
Éditeur : Clochette
Collection : Les ZYGOmots
ISBN : 979-10-91965-01-9
Nb. de pages : 24 pages
Prix: 14.95€

Note: 5/5

Quatrième de couverture:

Un beau matin, Émile se réveille avec un chat dans la gorge : un vrai matou sans gêne, qui ne compte pas du tout s’en aller, et surtout, qui lui déforme certains mots. Émile ne peut plus prononcer les "ca" mais dit les "cha" : il ne mange plus du "caramel" mais du "charamel". Impossible de se faire comprendre de son entourage ! Émile et son amie Madeleine vont tout faire pour le déloger : "Tousse, Émile, tousse !".
Mais le chat est tenace…
 
Une fois de plus chat fait mouche...
 
Cela devient une habitude pour cette jolie maison d'édition, je vais commencer par parler des illustrations. Elles sont signées, cHarlotte Meert et elles sont superbes! La première fois que j'ai tenu l'album entre mes mains, avant même de lire l'histoire, j'ai pris le temps de le feuilleter afin d'en savourer les illustrations. Des traits fins mais francs, des couleurs délicates mais chat-oyantes (évidemment) bref elles ont un chat-rme fou.
 
 
Et puis, il y a cette histoire chat-rembolesque, à la fois drôle et originale. Ma préférée pour le moment sur les trois que je vous ai présentées (les deux autres sont Pauvre Stupidon et Moi super Moi!). Chat défrise et chat fait du bien.
Imaginez un petit garçon qui se réveille avec un chat dans la gorge et qui n'arrive pas à s'en défaire. En plus, non content de squatter un malheureux, le chat s'accroche, lui fait faire des anicroches et Emile n'arrive plus à se faire entendre. Heureusement la douce Madeleine va tout faire pour venir en aide à son ami qui commence à avoir les nerfs en pelotes... ce qui plaît bien au chat-meau.
 


Mon fils a aimé la tête du chat, l'énorme bouche d'Emile et il a beaucoup rigolé en voyant que le chat s'accrochait. Moi, j'ai aimé l'idée de cet album qui est pure distraction et qui fait du bien tout simplement. Efficace et bienvenu!
 
Les +:
 
- Gros coup de cœur pour les illustrations, troisième album chroniqué, troisième fois que je suis comblée, chez Clochette, on sait choisir ses illustrateurs!
- Une fois encore le CD: Maureen, non seulement, écrit bien mais raconte bien aussi. Son petit filet de voix est frais et plaît aux enfants.
- La chanson: un chat-chat évidemment^^
 
 



mercredi 24 avril 2013

Phaenix (tome 2: Le Brasier des souvenirs) de Carina Rozenfeld

Date de parution : 18/04/13
Éditeur: Robert Laffont 
Collection : R
ISBN : 978-2-221-13379-8
Nb. de pages: 432
Prix: 17.90€

Note: 5/5 COUP DE COEUR!!!

Vous pouvez acheter ce livre sur Decitre

Voir chronique du tome 1

Quatrième de couverture:

Le Phénix renaît de ses cendres... Après avoir été enterrée sous les cendres de l'oubli, Anaïa affronte son destin et l'amour ultime, une fois rallumé le brasier de ses souvenirs. Anaïa Heiche poursuit sa vie dans le Sud de la France, où elle a déménagé quelques mois plus tôt avec ses parents et où elle a découvert qu'elle était détentrice d'un secret qu'elle a oublié. En effet, deux garçons qu'elle a rencontrés à la fac, Eidan et Enry, attendent d'elle qu'elle se souvienne... Pour recouvrer la mémoire, Anaïa aura à emprunter un chemin où musique et sentiments se mêlent étroitement, jusqu'à la découverte de sa véritable identité, de son destin unique.
Prise alors dans le tourbillon du brasier de ses souvenirs, elle va prendre conscience qu'un terrible danger la guette, et menace par la même occasion le Phénix, l'oiseau mythique. C'est au cours de cette épreuve qu'Anaïa devra affronter ses propres démons, réparer ce qui a été défait et vaincre un ennemi inattendu. Portée par un amour plus fort que tout, parviendra-t-elle à écarter le péril mortel qui la guette ?


Brûlant...

Ahhh, je l'ai attendu avec impatience ce deuxième tome!
Si le premier tome m'avait beaucoup plu, il n'était pas tout à fait un vrai coup de cœur mais là... là, wahou, on y est!
Mon cœur de midinette s'est enflammé, embrasé, à la lecture de ce roman. Si la fin du premier tome m'avait juste donné envie de crier parce que... (non je ne spoilerai pas, ce n'est pas mon genre^^) là je suis conquise.
Anaïa est moins agaçante que dans le premier tome. Ses rêves (souvenirs?^^) se précisent et peu à peu le voile se lève sur la Vérité. Eidan reviendra-t-il? Enry est-il bon ou méchant? Quid du fameux symbole qui s'inscrit dans la paume d'Anaia?
Et la musique, ahhhh la musique... Elle nous happe, telle la clé de la Vérité, le messager secret qui peu à peu aide notre héroïne à faire la lumière dans sa vie.

Une très belle histoire d'amour...
J'aime l'écriture de Carina Rozenfeld. Cette auteure a tout compris. Elle va à l'essentiel, s'appuie sur ce qui va faire réagir le lecteur, elle est malicieuse et sa démarche est très intelligente car elle sait comment faire mouche! C'est un roman comme je les aime car bigrement efficace, on est happé dès la première page et captif jusqu'à la dernière ligne. Ce deuxième tome est plus sensuel que le premier, plus intense aussi (si, c'est possible!), bref, je me suis régalée et j'en aurais bien demandé encore...

Vous avez jusqu'au 2 mai pour tenter de remporter l'un des 15 exemplaires mis en jeu sur la page facebook de la collection R. Pour jouer, cliquez sur ce lien. Bonne chance à tous!

lundi 22 avril 2013

Je suis l'arbre qui cache la forêt d'Alice de Poncheville

Date de parution : 02/01/04
Éditeur : École des Loisirs (L')
Collection : Médium
ISBN : 2-211-07257-7
Nb. de pages : 215 pages
Prix: 10.70€

Note: 5/5 Catégorie chef-d'œuvre!!!

Quatrième de couverture:
 
George, la mère, se débrouille de façon plus ou moins légale pour faire bouillir la marmite de la famille. Elle répare le four cassé à coups de pompe à vélo. Elle prétend qu'il s'agit d'être aussi inventive que la panne. Forcément, il y a des bonnes âmes pour la traiter de sorcière. Trick et Tin, les petits frères jumeaux de cinq ans, parlent entre eux dans une langue bizarre. C'est de la cryptophasie, et il paraît que c'est courant. Élisabeth, dite Eli, elle, s'évade parfois dans la forêt de cette vie trop originale et pas toujours facile, en rêvant à Marcellin Loiret. Elle se demande pourquoi les autres ne peuvent pas les aimer comme ils sont: "Dans le monde, il faut bien des sorcières et des petits jumeaux et une adolescente amoureuse de son professeur de mathématiques. Pourquoi pas ? Mais le jour où elle entend pour la première fois la vérité sur ses racines, Élisabeth a le souffle coupé par la révélation. Et les jambes. Au point de soudain ne plus pouvoir marcher. Marcher, ça veut dire avancer, fonctionner ou être dupe. C'est son tour, à présent, de devoir se montrer aussi inventive que la panne.


Un roman délicat et profond...

Elisabeth n'est pas une jeune fille comme les autres. Elle est persuadée que sa mère est une sorcière. Ses deux petits frères, dont elle est très proche, parle un langage secret qu'elle utilise volontiers avec eux. Tous les quatre vivent dans une maison dont le crépis n'a jamais été fait. Ils sont en marge,  à l'écart des autres. Eli n'a pas d'amis, elle trouve refuge dans la forêt auprès des arbres qui la réconfortent et auxquels elle confie son amour déraisonnable pour son professeur de mathématiques. N'allez pas croire qu'Elisabeth soit malheureuse, mais sa vie n'est pas simple.
Un jour, alors que sa mère commence un nouveau travail dans un lieu pour le moins surprenant, un incident terrible va faire basculer l'équilibre de la jeune fille. De bouleversantes révélations vont littéralement lui "couper" les jambes. Eli parviendra-telle à se relever et à avancer de nouveau?

Ce roman est juste sublime. Il n'est pas larmoyant et ne tombe jamais dans le pathos. Pourtant avec mon regard d'adulte, j'ai été très touchée par la vie d'Eli. Cette jeune fille est forte, surprenante de maturité. Je trouve qu'elle porte sa famille et soutient sa mère tel un chêne, avec force! Rien ne semble pouvoir l'ébranler. Elle fait face aux délires maternels avec philosophie, sans jamais juger celle qu'elle aime. Elle est très fusionnelle avec se frères, leur famille est très soudée. Dans cette famille, il y a très peu d'argent mais énormément d'amour. N'étant pas "conventionnels", s'habillant chez Emmaüs, forcément ils détonent et sont rejetés par les autres.
Et puis, Eli apprend la vérité sur ses origines et son monde s'effondre. Son professeur de mathématiques, deux nouveaux, le père des jumeaux et Karine, qui étaient jusque là des personnages secondaires entrent dans la lumière et Eli doit se réinventer.
Nous assistons à sa métamorphose, Eli l'enfant devient Elisabeth l'adulte, il va falloir qu'elle soit forte et se relève pour avancer.
C'est une superbe lecture pour ma part, de celles qui vous marquent et ne vous quittent plus. A découvrir au plus vite!

NB: Alice de Poncheville a reçu le prix de la Société des Gens de Lettres en 2004 pour ce roman.

vendredi 19 avril 2013

Sweet sixteen d'Annelise Heurtier

Date de parution : 29/03/13
Éditeur : Casterman
ISBN : 978-2-203-06854-4
Nb. de pages : 217 pages
Prix: 12€

Note: 5/5 Un coup de cœur!

Vous pouvez acheter ce livre sur le site de Decitre, en cliquant ICI

Quatrième de couverture:


Rentrée 1957. Le plus prestigieux lycée de l'Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiants noirs. Ils sont neuf à tenter l'aventure. Ils sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les en empêcher.
 
 
Un roman bouleversant...
 
J'ai été très touchée par l'histoire de Molly, jeune fille à l'aube de ses seize ans, qui va faire sa rentrée dans un lycée de blancs. C'est une première dans l'Histoire et c'est une véritable révolution.
Le Monde semble ligué contre Molly et ses huit autres camarades; et il faudra attendre l'intervention de l'armée pour qu'enfin, elle rentre au lycée. Mais si la demoiselle est sous haute protection, les esprits s'échauffent et de sombres plans pourraient tout compromettre...
 
Deux récits en parallèle, celui de Molly donc, mais aussi celui de Grace.
Grace, la blanche, celle née du bon côté de la barrière. Celle pour qui la tenue du jour ou la coiffure est la seule préoccupation. Tandis que Molly lutte pour faire sa place, pour survivre, Grace, elle, n'est au départ que superficialité et artifice.
Mais peu à peu, les deux mondes se croisent et Grace prend conscience que Molly, avant d'être noire, est surtout une adolescente comme les autres... le courage en plus. Et si finalement,elles n'étaient pas si différentes l'une de l'autre?
 
Ce roman m'a bouleversée. Tout d'abord parce qu'il est basé sur des faits réels et ensuite parce que "ce passé" n'est au final pas si lointain. La haine qu'il y a envers Molly et les siens m'a choquée. Molly est traitée comme un animal et même pire puisqu'elle n'a le droit à aucun égard juste du mépris.
Annelise Heurtier signe ici un roman d'une extrême justesse. Sans compromis, sans excès, elle nous emmène dans cet autre temps. On se demande si Molly réussira à faire sa rentrée, si elle sera acceptée. On tremble face à la haine que provoque sa différence. On espère que Molly s'en sortira et surtout, on admire son courage: Molly reste digne jusqu'au bout et reste la tête haute alors que les pires horreurs lui sont faites. Oui, comme Rosa Parks avant elle, cette jeune fille va aider à faire évoluer les mentalités, elle fait un petit pas qui va faire trembler l'avenir. Ce roman est excellent, il pose juste ce qu'il faut et est très bien écrit. Bravo!
A découvrir d'urgence!

mercredi 17 avril 2013

Nouvelles histoires zen de Dominique Tellier illustré par Sébastien Pelon

Date de parution : 17/04/13
Éditeur : Milan (Editions)
Collection: Milan Cadet
ISBN : 978-2-7459-6058-0
Pages: 40
Prix: 5.50€

Note: 4.5/5

Quatrième de couverture:

Un chat. Un loup. Et Petit-Lama.
Un monstre. Un serpent. Et Petit-Lama.
Petit-Lama?
Mais oui, toujours lui!
Le drôle de zozo (zen) est de retour avec plein de petites histoires (zen)!
 
 
Original et tendre...
 
Quelles soient drôles, émouvantes ou inattendues, les onze petites histoires qui composent se livre ne laisseront pas les jeunes lecteurs indifférents!
Petit-Lama est un personnage candide, naïf, rêveur qui est incontestablement un futur grand maître zen. Jamais il ne se départi de son calme ou de sa jovialité. C'est un personnage atypique et avec lui, les lecteurs ne sont pas au bout de leurs surprises.
Je découvre pour la première fois Petit-Lama et j'ai tout de suite aimé. L'écriture de Dominique Tellier est excellente, les chutes à chaque fois déroutantes.
Les illustrations de Sébastien Pelon qui ponctuent ce recueil d'histoires sont à la fois simples et pétillantes, j'aime beaucoup.
Petit-Lama est malicieux et facétieux, il saura conquérir le cœur des jeunes lecteurs... et de leurs parents.
Un format de poche, un livre léger (dans tous les sens du terme), bref une très chouette découverte, à noter sans hésiter...
 

lundi 15 avril 2013

Petite bibliographie sur...: l'apprentissage de l'heure

Nous, parents, disons à longueur de temps: "dépêche-toi, on va être en retard", "c'est l'heure du bain", "allez hop, c'est l'heure d'aller au dodo"... toutes ces histoires d'heure, d'aiguilles, de minutes, sont très abstraites pour nos petits loups...
Voici donc une petite bibliographie pour les aider à mieux comprendre comment cela fonctionne. En s'amusant bien évidemment.
 
************************
 
L'heure. de Bertrand FichouL'heure
Collectif
Paru le : 17/01/2013
Editeur: Bayard
Prix: 10.90€
ISBN : 978-2-7470-4009-9

Description:

Un documentaire de 24 pages avec : un grand récit illustré racontant pourquoi et comment les humains ont inventé, au fil des siècles, différents instruments pour compter le temps ; des photos de différents instruments de mesure d'autrefois et d'aujourd'hui (clepsydre, sablier, montre...) ; deux planisphères légendés présentant l'alternance du jour et de la nuit sur la Terre ; la sensation du temps qui passe et les expressions liées au temps ; des conseils pratiques pour apprendre à lire l'heure ! Un cahier d'activités de 16 pages avec : un sablier à construire et à décorer, un emploi du temps à personnaliser, une horloge à fabriquer et un cadran solaire pour expérimenter ; des pages prédécoupées et prépliées pour l'horloge, l'emploi du temps, et les décorations du sablier ; des instructions claires et simples pour fabriquer un sablier, personnaliser son emploi du temps, ou créer un cadran solaire avec du matériel disponible à la maison : bouteilles de plastique, colle et crayons, et le tour est joué ! Et, en plus, une page d'autocollants !
 
Apprends à lire l'heure avec P'tit Loup. de Eléonore Thuillier et Orianne LallemandApprends à lire l'heure avec P'tit Loup
Eléonore Thuillier (Illustratrice),
Orianne Lallemand
Paru le : 30/08/2012
Editeur: Auzou
18 pages
Prix: 10.95€
ISBN : 978-2-7338-2161-9

Description:

Un livre tout-carton aux coins arrondis avec une horloge intégrée pour apprendre à lire l'heure en suivant P'tit Loup du réveil au coucher. À chaque moment de la journée de P'tit Loup, l'enfant tourne les aiguilles de l'horloge pour composer la bonne heure, une façon simple et ludique d'aborder la notion de temps et d'apprendre à lire l'heure !
 
 
J'apprends à lire l'heure Monsieur Madame. de  Hachette JeunesseJ'apprends à lire l'heure Monsieur Madame
Paru le : 05/10/2011
Editeur: Hachette Jeunesse 
24 pages
Prix: 16.90€
ISBN : 978-2-01-226880-7
 
Description:
 
Une boîte en forme d'horloge, avec des aiguilles en plastique que l'enfant peut manipuler pour apprendre à lire à l'heure. Un livre avec une méthode pour apprendre à lire l'heure avec les Monsieur Madame, avec une très jolie montre chartée Monsieur Madame.
 
 
J'apprends l'heure avec Sami et Julie - Dès 7 ans. de Pierre DiényJ'apprends l'heure avec Sami et Julie. (Dès 7 ans)
de Pierre Diény
Joëlle Dreidemy (Illustrateur)   
Paru le : 30/06/2010
Editeur : Hachette Education
18 pages
Prix: 10€
ISBN : 978-2-01-160081-3

Description:

Un livre-horloge pour apprendre et s’exercer à lire l’heure- Un livre-horloge, pour un apprentissage concret, « en situation ».- Des leçons et des exercices progressifs, pour que chaque élève s’entraîne et comprenneà son rythme, sans que cela semble difficile.- Un seul ouvrage pour différents stades d’apprentissage, avec :• Une approche par étapes : la petite aiguille, la grande aiguille, l’heure juste, les demieset les quarts...• Un feutre effaçable avec son éponge et des aiguilles à tourner et retournerpour que l’enfant puisse s’entraîner tant qu’il en a besoin ;• Un livret à destination des parents contenant corrigés, conseils et exercices supplémentaires,pour les aider dans leurs explications et leur permettre de multiplier et de corserles exercices au fi l de l’apprentissage.

Lire l'heure. de Heather AmeryLire l'heure
Collectif
Paru le : 23/08/2012
Editeur: Usborne
Prix: 9.50€
22 pages
ISBN : 978-1-40-954100-4

Description:

Apprends à lire l'heure avec Julie, Marc et tous les animaux de la ferme des Pommiers. Passe une journée à la ferme avec eux, du réveil au coucher. Bouge les aiguilles de la pendule chaque fois que tu tournes une page.

J'apprends à lire l'heure. de  Usborne publishing
J'apprends à lire l'heure
Usborne publishing
Paru le : 28/03/2013
Prix: 6.95€
EAN : 978-1-40-955798-2
 
Description:
 
Ces fiches de la collection Les contes de la ferme sont idéales pour aider les enfants à apprendre l'heure. observe les aiguilles de l'horloge et lis l'heure en lettres et en chiffres sur un côté de la fiche. Retourne la fiche et découvre ce qui se passe à la ferme. Ecris l'heure sur les quinze fiches nettoyables à l'aide du feutre fourni.
 

 
 

vendredi 12 avril 2013

La peau des rêves (tome 3: Les chimères de l'aube) de Charlotte Bousquet

Date de parution : 07/11/12
Éditeur : Archipel (L')
Collection : Galapagos
ISBN : 978-2-8098-0778-3
Nb. de pages : 242 pages
Prix: 15.50€

Note: 4/5

Quatrième de couverture:

Dans les ruines de la Sagrada Familia, Najma, une gitane aux pouvoirs mystérieux, est prisonnière du clan d'Itzan. Pour gagner du temps et retarder son exécution, elle utilise la magie de ses tatouages et raconte des histoires qui prennent vie. Mais qui est-elle ? Pourquoi usurpe-t-elle la place de la véritable cible, Ximena, la fille de l'ennemi juré d'Itzan et des siens ? Les Chimères découvriront-elles la supercherie ?
Tome 3 : Les Chimères de l'aube
Anja, mutante vivant dans les bas-fonds de Berlin, sauve la vie d'un jeune homme.
Croyant reconnaître Rain, étoile montante d'Ishtar, elle décide de tout abandonner pour le retrouver. Mais Rain n'est pas celui qu'elle a sauvé, c'est un homme sans coeur qui ne croit qu'au pouvoir et n'a pas hésité à tuer pour se l'approprier. Anja ouvrira-t-elle les yeux à temps ?
 
Un très bon moment...
 
Quel bonheur de retrouver Najma et ses histoires... (cf. La chroniques des tomes 1 et 2)
Cette fois, nous suivons avec délectation le parcours d'Anja une mutante sirène qui sauve un Mens (= Humain) et qui en tombe amoureuse. Tout les oppose et pourtant, vaincue par ses sentiments, elle décide de le retrouver coûte que coûte. Mais le jeune homme qu'elle pense avoir sauvé se révèle cruel et sans pitié. Sa soif de pouvoir ne connaît pas de limite et Anja court au devant de graves dangers...
 
J'adore l'écriture de Charlotte Bousquet. Très bien construite, palpitante, c'est une écriture rythmée, sans temps mort! L'auteure a une imagination débordante mais contrôlée. Elle nous emmène avec elle dans un monde où se mêlent des créatures toutes plus incroyables les unes que les autres: Chimères, Mutants etc. S'ajoute à cela des personnages aux sentiments complexes, de l'amour, des combats, du suspense, bref tous les ingrédients qui font de cette série un pur régal.
Je suis impatiente de me plonger dans le tome quatre: un opus qui promet d'être... explosif!!!



mercredi 10 avril 2013

Kevin et les extraterrestres: restons calmes! de Laurent Rivelaygue et illustré par Olivier Tallec



SORTIE PRÉVUE LE 17 AVRIL 2013
 

Éditeur : Flammarion
Collection: Père Castor
ISBN : 978-2-08-123096-5
Nb. de pages: 86
Prix:10€
 
Note: 4/5
 
 
Quatrième de couverture:
 
 
3 extraterrestres + 1 petit chien + 1 vaisseau de l'espace + 2 parents = 7 histoires tout en humour.
 
Un livre détonant...
 
Ahhh, voilà un petit livre qui ne laissera pas les enfants indifférents... Un mélange de roman illustré et de BD, le tout savemment dosé et illustré par... Olivier Tallec!
Des dessins à la fois naïfs et drôles qui raviront toute la famille!
 

Kévin se rêve en Justicier Fantôme. Un jour, alors qu'il se rendait dans la forêt avec son chien Rufus, il découvre une sorte de vieil autobus cassé et... 3 extraterrestres!
Dès lors, son quotidien va être bouleversé. Kévin rêvait d'aventures? Et bien il va être servi avec ces trois-là.
Fous-rires garantis!
 
Un petit livre pétillant, où les maîtresses savent lire l'extraterrestre, où les extraterrestres sont vraiment drôles et où les mamans sont surprenantes. Un livre à la fois original et ludique idéal pour se détendre. Il ravira sans aucun doute les enfants qui commencent à aimer lire tous seuls. J'aime beaucoup!

lundi 8 avril 2013

Le tamanoir hanté d'Alice de Poncheville

SORTIE PRÉVUE LE 19 AVRIL 2013
A VOS AGENDAS!!!
 
 

Éditeur : École des Loisirs (L')
Collection : Mouche
ISBN : 978-2-211-21231-1
Pages: 96
Prix: 8.90€

Note: 5/5 UN PUR BONHEUR!!!

Quatrième de couverture:

Quand les animaux mènent l’enquête. Les habitants de la forêt de Forêveuse sont inquiets. Toutes les nuits, de terribles cris les empêchent de dormir. Comme si cela ne suffisait pas, les fourmis se déchaînent et piquent à tout va. C’est donc dévorés par les fourmis, épuisés et fourbus que les animaux décident de mener l’enquête et vite !


Qu'il est bon de rire aux éclats...

Quel bonheur de retrouver la plume d'Alice de Poncheville*! C'est une auteure qui sait se renouveler pour toujours mieux nous surprendre.
Ici, elle nous emmène au cœur d'une forêt (au doux nom prometteur de Forêveuse) à la rencontre de surprenants animaux terrifiés par des bruits inquiétants qui les empêchent de dormir et les contraignent à mener une enquête.
Ainsi Sourigolote, Hermine-de-rien, Loubliette ou encore Pivert-derage vont devoir affronter leurs peurs pour enfin retrouver le sommeil. Mais qu'est-ce qui est à l'origine de ces bruits... terrifiants?
 
Si cette collection, et donc ce livre, s'adresse à des lecteurs débutants, je vous recommande de le lire avec votre enfant car c'est une histoire qui ne manquera pas de chatouiller vos zygomatiques d'adultes. Pour ma part, j'ai beaucoup ri de cette douce folie qui s'est emparée d'Alice de Poncheville. Les noms des différents animaux sont géniaux, l'histoire est très sympathique, la chute complètement inattendue.
C'est un texte idéal pour la lecture à voix haute, un vrai régal pour toute la famille!
A découvrir sans hésitation!
 
Un extrait (pour vous mettre l'eau à la bouche^^):
 
Depuis maintenant une semaine,à la tombée de la nuit, d'horribles cris résonnaient dans la forêt de Forêveuse. Effrayés, les animaux couraient se réfugier dans leurs tanières et se bouchaient les oreilles avec un bon morceau de mousse des bois. [...]
Les dix-huit souriceaux de Sourigolotte pleuraient et tremblaient. [...]Résultat, elle avait dormi quatre heures en sept jours. Elle était épuisée. Hermine-de-rien n'allait pas mieux, de grands cernes noirs salissaient sa belle fourrure blanche.
Quant à Furétourdi, il tournait en rond, l'air absent.
Les animaux ne savaient plus du tout où ils en étaient[...]
 
*Alice de Poncheville a reçu le prix de la Société des Gens de Lettres en 2004 pour son roman Je suis l'arbre qui cache la forêt, coll. Médium, éd. Ecole des Loisirs.

vendredi 5 avril 2013

1001 activités autour du livre de Philippe Brasseur

Date de parution : 27/03/13
Éditeur : Casterman
ISBN : 978-2-203-06631-1
Nb. de pages : 124 pages
Prix: 16.75€

Note: 5/5 La "bible"^^

Quatrième de couverture:

Le but de ce livre n'est pas d'apprendre à lire, mais de donner la passion du livre et de la lecture aux enfants de 2 à 8 ans et au-delà. Comment ? En jouant, en dessinant, en inventant, en parlant, en mimant, tout cela grâce aux livres. Cet ouvrage de terrain et d'expérience, ludique et original, donne envie de dévorer tous les autres ! Un véritable outil pour les professionnels de l'éducation enfantine et pour les parents attentifs.

Un livre que toutes les familles qui aiment les livres doivent avoir chez elles...

C'est une réédition du livre de Philippe Brasseur publié en 2003 puis en 2007.
Cette nouvelle édition revue et augmentée s'accompagne de liens internet pour aller encore plus loin dans la découverte du livre, des loisirs autour du livres, de la création etc.
 

Une version plus lisible, modernisée qui se révélera un excellent support pour "les professionnels de l'éducation enfantine, les bibliothécaires, les animateurs et les parents attentifs". Ludique et pratique, c'est un vrai régal pour donner au enfants de 2 à 8 ans le goût du livre, des mots, de la lecture.
 

Construit en "entonnoir", ce livre donne des idées pour ranger/organiser ses livres, puis peu à peu vers les détails: détourner une histoire, la réinventer, se l'approprier. On joue grâce à ce livre , autour du livre, avec les livres. Le but est de créer, d'éveiller la curiosité, de faire du livre un objet de plaisir que l'enfant s'appropriera totalement.
 
 
 
Je suis totalement conquise par ce livre que je redécouvre. C'est un réel plaisir de le feuilleter avec ses illustrations très agréables, ses idées fort simples et intelligentes (et faciles à mettre en place). Les professionnels y trouveront leur compte mais pas que... chaque activité proposée peut être immédiatement mise en route avec n'importe quel livre que l'enfant a chez lui, c'est bien conçu et très lisible! Bref, je vous le recommande!
 
 



mercredi 3 avril 2013

Indiana Teller (tome 3: Lune d'automne) de Sophie Audouin-Mamikonian

Date de parution : 14/03/13
Éditeur : Michel Lafon
ISBN : 978-2-7499-1884-6
Nb. de pages : 365 pages
Prix: 17.20€

Note: 5/5

Quatrième de couverture:

Mordue par Tyler, le loup-garou, Katerina est devenue une créature monstrueuse et assoiffée de sang. Pour le clan Teller, les règles sont claires : elle doit mourir. Mais Indiana s'y oppose farouchement. Prêt à tout pour sauver l'amour de sa vie, il va jusqu'à défier sa meute en période de guerre et n'hésite pas à faire appel à tous ses pouvoirs, quitte à révéler son don de rebroussetemps. Dans l'ombre, Tyler n'a qu'un objectif : briser Indiana.
Et pour ce faire, quoi de mieux que de retourner celle qu'il aime contre lui ? Car entre les nouvelles griffes de Katerina se cache un incommensurable pouvoir qui pourrait bien changer l'issue de la guerre. Aveuglée par la rage et la douleur, quel camp Katerina va-t-elle choisir ? En plus, à la lumière de la pleine lune, les pires vérités seront révélées, et de nouveaux ennemis pourraient bien surgir de l'ombre.


Ahouuuuuuuuuuuuuuuuuu...

J'adore! Ce troisième opus tient ses promesses: j'ai ri, angoissé, crié, grogné, me suis régalée...
L'auteure de Tara Duncan signe vraiment une série addictive et bien ficelée. C'est efficace, plein de rebondissements et surtout: c'est surprenant!
Ce que j'aime par dessus tout c'est que je ne sais jamais où l'auteure veut aller, elle malmène ses personnages autant qu'elle les aime. On sent que Sophie Audouin-Mamikonian s'est vraiment amusée à écrire ce troisième tome. Son écriture est totalement débridée, libre, sans pour autant lui échapper.
Indiana voit la femme de sa vie se transformer en un monstre énorme et terrifiant, pour autant il essaye de ne pas perdre espoir de la retrouver "comme avant". Mais Katerina ne semble pas vouloir se retransformer en humaine. Que lui est-il arrivé? Quel poison lui a-t-on injecté?
Parallèlement à ça, un vampire que l'on pensait disparu à tout jamais repointe ses crocs et sème la terreur parmi les créatures. Qui pour le vaincre? Peut-on le vaincre?
Le lecteur va de surprise en surprise avec cet opus, c'est très bon! C'est plein de couleurs et de goûts grouwa, ça se dévore jusqu'à la dernière ligne...
Personnellement je prendrais bien un quatrième tome en dessert... Vittttttteeeee la suite!
 

Voir chroniques:
- Tome 2: Lune d'été


lundi 1 avril 2013

Mon papi et moi, et Mamie Cochon de Marjolijn Hof

Date de parution : 20/03/13
Éditeur : Flammarion
Collection : Castor Poche
ISBN : 978-2-08-126591-2
Prix: 6.60€

Note: 5/5 Un coup de cœur!

Quatrième de couverture:

"Mon papi et moi, on a regardé le cochon manger le pile de crêpes.
- Comment allons-nous l'appeler? a demandé mon papi.
- Mamie.
-Mamie?! s'est-il exclamé. Quelle drôle d'idée!"

Avec ce papi peu ordinaire, pas le temps de s'ennuyer: la petite fille peut dormir avec Mamie Cochon ou décider de se changer en rhinocéros! C'est certain, ces deux-là sont faits pour s'entendre...
Douze histoires fantaisistes et optimistes sur un grand-père et sa petite fille qui apprennent à vivre ensemble et profitent du temps présent.

C'est beau, c'est drôle, c'est tendre: tout ce que j'aime!

Voilà une jolie lecture, haute en couleurs, avec des personnages complètement farfelus mais terriblement attachants.
Chaque chapitre équivaut à une nouvelle histoire, ce qui est idéal lorsque l'on commence à lire. Il y a quelques illustrations en noir et blanc qui sont assez sympathiques, c'est un livre très agréable.
La petite-fille et son grand-père se sont créés un monde bien à eux, et sont complices comme "cochons". Le papi entre volontiers dans les délires de sa petite-fille et les liens qui les unissent semblent indéfectibles.
Profitant au maximum de chaque moment ensemble, ils inventent mille et un jeux et Mamie Cochon est régulièrement de la partie.
12 petites histoires aussi rocambolesques qu'improbables vous attendent dans ce livre.
A découvrir d'urgence!!!