mercredi 30 octobre 2013

A la campagne de Laurie Cohen illustré par Marjorie Béal

Date de parution : 01/10/13
Editeur : Balivernes (Editions)
Collection : Calembredaines
ISBN : 978-2-35067-085-0
Nb. de pages : 48 pages
Prix: 14€

Note: 3,5/5

Quatrième de couverture:

A la campagne, on rêve sous les toits des nuages,
on écrit des histoires à l'ombre des feuillages,
dans ses senteurs et ses paysages,
on voyage...
 
Venez respirer et gambader,
jouer avec les papillons et les coccinelles.
A la campagne, la vie est si belle!
 
 
Un album très contemporain!
 
Bon, ce n'est pas nouveau, je suis une grande fan du travail de Marjorie Béal et cet album lui doit beaucoup!
Des illustrations très graphiques, modernes, épurées avec des couleurs bien choisies.
Peu de blabla pour un superbe résultat: c'est un vrai régal pour les yeux!
 
 
J'aime ce côté très contemporain des illustrations, la rondeur, c'est bien vu et de bon goût. Cela détonne par rapport à ce que l'on trouve en rayon et ça me plaît. C'est un album qui se détache, que l'on remarque, qui ne laisse pas indifférent en tout cas.


Une bouffée d'air pur: normal, nous sommes à la campagne...
 
Le texte quand à lui m'a moins séduite que pour Et toute la ville s'éveille, je l'ai trouvé moins poétique. J'aime pourtant beaucoup le travail de Laurie Cohen mais ici le texte est peut-être trop "épuré", j'aurais aimé un texte plus long, plus fouillé. Alors, je comprends bien le parti pris de l'auteure qui laisse place à l'imagination, qui veut juste renvoyer à des souvenirs, des goûts ou des odeurs mais ce n'est peut-être pas assez parlant pour des enfants. C'est en tout cas mon ressenti.
Et vous, qu'en pensez-vous?
 
 



lundi 28 octobre 2013

Lili Babylone de Claire Maugendre

Date de parution : 24/10/13
Éditeur : École des Loisirs (L')
Collection : Médium
ISBN : 978-2-211-21198-7
Nb. de pages : 260 pages
Prix: 10€

Note: 3,5/5

Quatrième de couverture:

Lou va entrer en seconde. Elle sait ce qu’elle laisse derrière elle. L’ennui des années collège. La chaleur orageuse de l’été. Les disputes entre ses parents. Mais que va-t-elle trouver devant ? Il y a la vie rêvée, les cours de hip-hop, et toutes les photos qu’elle fait dans la cité. Il y a la vie qui s’organise avec tous les voisins de l’immeuble. Et puis surtout il y a Lili, la grande sœur de Lou.
Lili l’insaisissable. Lili qui se met tout à coup à faire le ramadan et à porter le foulard. Lili qui va loin, très loin, trop loin. Jusqu’où ?
 
Un texte puissant...
 
Lou va entrer en seconde, laissant derrière elle tout ce qu'elle détestait. Pour elle, c'est l'aube d'une nouvelle ère, d'un renouveau et elle espère beaucoup de cette nouvelle année scolaire. Seulement voilà, entre temps, sa sœur Lili, une vraie tornade, va débouler à nouveau chez leur mère, emportant tout sur son passage.
Lou, cette jeune fille prise entre deux cultures, Lou de son vrai prénom Loubna qui rêve de s'accomplir sans choisir de camp, vivre tout simplement. Lou dont les mots restent coincés en dedans.
Lou rêve d'évasion, en chemin elle va rencontrer Bouba et sa bande et ainsi découvrir d'autres émotions, de celles qui font battre le cœur plus fort, de celles qui font grandir.
Et Lili qui mène un combat dont elle se sent exclu, Lili qui choisit de faire le ramadan, d'attirer l'attention sur elle. Lou étouffe, Lou refuse de choisir car elle est entière Lou et un tout ne peut pas se diviser.
Lou arrivera-t-elle à se faire entendre? Lili lui laissera-t-elle la place pour exister? Leur mère sera-t-elle à l'écoute?
 
Un bon livre qui traduit bien le malaise qui habite certains jeunes aujourd'hui. Lou incarne la double culture, elle est née en France et est française mais sa mère à d'autres origines. Pour Lou, ce n'est pas un problème (pourquoi choisir quand on peut avoir cette double richesse?), mais Lili qui devient très pratiquante et se met à porter le voile lui renvoie une image qui ne lui correspond pas. Lou est une jeune fille qui a des préoccupations plus philosophiques, plus artistiques et, pour elle, sa sœur s'enferme au lieu de s'ouvrir. Elle respecte ce choix mais ne supporte pas de ne représenter que cet aspect de sa personnalité. Elle refuse d'être comparée ou assimilée à sa sœur, elle veut exister pour elle-même avec ce qui la caractérise le mieux: sa liberté! Lou est attachante, fragile, elle découvre la vie, l'amour, en quête de liberté, elle va alors s'évader pour mieux se trouver.
Un récit intelligent, sans préjugé, sans cliché, une bonne lecture.

vendredi 25 octobre 2013

Et à la fin il n'en restera qu'un de Jean-Luc Luciani

Date de parution : 09/10/13
Éditeur : Rageot
Collection : Rageot Thriller
ISBN : 978-2-7002-4318-5
Nb. de pages : 276 pages
Prix: 9,90€

Note: 4/5

Quatrième de couverture:

2037. Réal-TV Europa 29 lance un jeu de télé-réalité toujours plus spectaculaire. Les candidats, dix mineurs condamnés à mort, sont enfermés dans le château d'If. Après le vote du public et sous l'oeil des caméras, ils seront traqués par des killers en temps réel. L'unique survivant du jeu recouvrera la liberté. De Steeve, Romain, Ketty, Loween qui survivra ?
 
Un roman entre Hunger games et Marche ou crève...
 
2037, une nouvelle télé-réalité voit le jour, encore plus violente, plus trash et plus contestable que jamais.
10 adolescents condamnés pour divers crimes (et donc condamnés à mort par la justice) vont se rendre sur une île où ils devront convaincre les téléspectateurs de sauver leur peau car à la fin, le survivant sera gardé en vie: libre! Pour corser le jeu, les téléspectateurs auront la possibilité de devenir des Killers (oui des tueurs c'est ça) pour éliminer le maillon faible de la semaine (celui qui aura récolté le moins de voix en sa faveur) et ce sans être inquiété par la justice car sous couvert d'anonymat. Quelques personnes vont tenter de se rebeller mais parviendront-ils à arrêter ce massacre?
 
Ce roman est une bombe!
J'aime qu'il aille très loin dans sa condamnation de la télé-réalité car c'est une question d'actualité: jusqu'où peut-on aller pour choquer, pour surprendre, pour interpeller les téléspectateurs de demain? Peut-on tout faire? Même annihiler l'humanité des candidats pour les réduire à l'état de pions, de glaise que l'on malaxerait à l'envie?
Alors oui, ce roman est volontairement provocateur, délibérément "voyeur", terriblement bien vu.
Je lui aurai volontiers donné la note maximum si ce n'est que les parenthèses d'explications m'ont dérangées (j'aurais préféré un prologue pour expliquer le contexte car cela me coupait dans mon élan) mais c'est un détail, ceux qui auront aimé les deux romans cités ci-dessus vont se régaler, et les autres ne seront pas en reste non plus! A lire absolument!

mercredi 23 octobre 2013

Qui a mis des cheveux sur ma brosse à dents? De Jerry Spinelli

Date de parution : 12/09/13
Editeur : Ecole des Loisirs (L')
Collection : Médium
ISBN : 978-2-211-20112-4
Nb. de pages : 280 pages
Prix: 11,50€

Note: 4,5/5

Quatrième de couverture:

Greg est amoureux, il en est sûr. Tout l’été, il a sculpté son corps et soigné ses cheveux pour plaire à Jennifer Wade. Mais Jennifer Wade a déménagé. Megin, elle, n’est pas amoureuse. Tout l’été, elle a attendu l’automne pour que le lac gèle, afin de pouvoir utiliser sa crosse de hockey. Mais la glace peine à prendre. Greg et Megin sont frère et soeur, et tous les sépare. Ils se haïssent. Une véritable guerre civile règne chez eux.
Quand leur petit frère Toddie a le malheur de traîner dans le coin, ils n’hésitent pas à le prendre en otage. Les parents sont désemparés – en particulier la mère qui pratique l’auto-hypnose. Les batailles se multiplient et tous les coups sont permis : coups de donuts, coups de cafards et, bien sûr, coups de crosse. C’est une guerre fratricide. Une guerre à mort.
 
Un très chouette roman sur les relations entre un frère et sa sœur...
 
Greg et sa sœur Megin ne peuvent pas se supporter. En pleine crise d'adolescence, l'un vit ses premiers émois amoureux tandis que l'autre se passionne pour le hockey. A la maison, l'ambiance est rythmée par leurs chamailleries et par conséquent, leurs parents sont à cran. Toddie, leur petit frère se retrouve coincé entre les deux tantôt servant l'un, tantôt se réfugiant chez l'autre. Bref, cette guéguerre agace, il faut que cela cesse avant que cela tourne au drame...
 
Un roman vraiment excellent et prenant. Tour à tour, les deux récits de Greg et Megin s'alternent. Nous comprenons les motivations et les exaspérations de chacun. C'est un roman très bien écrit dans lequel beaucoup se retrouveront. Un livre où il est question d'apprendre à vivre ensemble et de grandir. Un roman intelligent sur les rapports entre frère et sœur? à ces âges où on a du mal à se comprendre souvent et à se supporter au quotidien. Les parents assistent impuissants à cette lente dégradation des relations entre leurs aînés et essayent d'y faire face chacun à sa manière: en fuyant le domicile et se réfugiant au travail pour le père, en pratiquant l'auto hypnose pour la mère et en marge de tout ça, un petit frère qui refuse de choisir entre les deux et qui se laisse volontiers entraîner dans des histoires qui le dépasse.
Une très chouette lecture!

lundi 21 octobre 2013

Nos étoiles contraires de John Green

Date de parution : 21/02/13
Éditeur : Nathan
ISBN : 978-2-09-254303-0
Présentation : Broché
Nb. de pages : 330 pages
Prix: 16,50€

Note: 5/5 JUSTE SUBLIME!!!

Nos étoiles contraires est un roman à la fois bouleversant, étonnant et précieux. Il est de ces livres qui nous marquent, nous touchent en plein cœur.
La rencontre de deux adolescents atteints d'un cancer qui vont s'aimer au delà de la maladie: de la façon la plus entière et la plus belle (le premier véritable amour). Dans ce roman tout devient possible, nous sommes tenus en haleine, nous vibrons au rythme de leurs cœurs, nous espérons, nous tremblons...
Ce roman est comme les montagnes russes: à la fois grisant et angoissant. Je l'ai aimé passionnément et il m'a beaucoup fait pensé au roman Je veux vivre. J'ai ri, pleuré (beaucoup) bref j'ai été saisie par ce livre jusqu'au bout. Pas besoin de vous en dire plus, la lecture parle d'elle-même.  Même si l'on connaît d'avance l'issue de l'histoire, c'est un roman qui vaut le détour! Juste wahou! 

lundi 14 octobre 2013

Coeurs brisés, têtes coupées de Robyn Schneider

Date de parution : 10/10/13
Editeur : Gallimard jeunesse
ISBN : 978-2-07-065149-8
Présentation : Broché
Nb. de pages : 293 pages
Prix: 16,90€

Note: 4/5

Quatrième de couverture:

Ezra Faulkner, dix-sept ans, sportif, beau, brillant, appartient à la clique branchée du lycée d'Eastwoood High, en Californie. Mais un soir d'été un drame survient et sa vie bascule. Son année de terminale ne se passera pas comme prévu, Ezra ne sera plus le roi de la promo qu'on attendait...
Brisé, il déjeune désormais à la table des losers. Parmi eux, il y a une nouvelle excentrique et fascinante : Cassidy Thorpe...
Un délicieux roman...
Ezra Faulkner a tout pour plaire: une petite amie que tout le monde lui envie, c'est un tennisman brillant promis à un bel avenir, bref il a tout du golden boy. Seulement, un soir, sa vie bascule et un accident va tout compromettre.
Ezra va devoir apprendre à vivre autrement mais surtout découvrir qui il est vraiment. Loin de tous les artifices, une nouvelle vie s'offre à lui: il rejoint le club de débat, renoue avec d'anciennes relations mais surtout, sa rencontre avec l'énigmatique Cassidy va lui ouvrir de nouvelles perspectives.
Mais quels secrets cache Cassidy? Qui est-elle vraiment? Ezra est-il prêt à découvrir toutes les vérités?
Un roman comme je les adore avec beaucoup d'humour et d'amour. La voix du narrateur est piquante parfois acerbe, celle d'un jeune homme en devenir qui voit sa vie basculer et doit tout remettre en question. Ezra est un personnage auquel on s'attache immédiatement et qui ferait palpiter le cœur de toutes les midinettes. Ses fêlures ne sont pas que physiques, c'est tout son être qui a été blessé durant cette terrible nuit et ça le rend terriblement attachant.
J'ai plongé la tête la première dans cette lecture pour ne plus en sortir avant le point final. J'aurais pu mettre la note maximale à ce roman si la fin avait été un peu plus loin (mais je ne vous dirai pas en quoi, à vous de le découvrir).
Un roman qui se dévore, qui vaut la peine d'être lu ne serait-ce que pour son ton parfois provocant, son humour très "personnel". Une chouette découverte!

lundi 7 octobre 2013

Le cercle des confidentes, tome 1 Lady Megan de Jennifer McGowan

Date de parution : 04/09/13
Éditeur : Milan (Editions)
Collection : Macadam
ISBN : 978-2-7459-6573-8
Nb. de pages: 429
Prix: 15,20€

Note: 4,5/5

Quatrième de couverture:

Lorsque Meg Fellowes, 17 ans, voleuse et comédienne de la troupe de la Rose d'Or, est arrêtée, elle sait que la sentence va être la mort. C'est ce à quoi les voleurs sous le règne d'Élisabeth 1re d'Angleterre doivent s'attendre. Pourtant, on lui propose une alternative : accepter de faire partie d'un groupe de demoiselles d'honneur très spéciales : des espionnes. Avec ses nouvelles compagnes, Jane, Anna, Béatrice et Sophia, Meg doit protéger la couronne des intrigues de la cour.
En ces temps troublés, mille complots guettent la jeune reine protestante. Grâce à son sens inné de la comédie et à sa mémoire extraordinaire, Meg doit espionner la délégation espagnole, composée de fervents catholiques, opposés à Élisabeth, dont le séduisant Rafe, comte de Martine, qui vient d'arriver à la cour. Mais dans le paysage complexe de ce début de règne, la jeune fille comprend vite que les frontières entre ennemis et alliés sont mouvantes et qu'elle ne peut se fier à personne.
Si elle entend sauver la vie de sa reine et retrouver sa propre liberté, elle devra aussi démasquer le meurtrier d'une autre demoiselle d'honneur, mystérieusement assassinée quelques mois avant son arrivée.
 
Une série que je suivrai avec plaisir...
 
Une très belle surprise que ce roman.
Un contexte historique propice aux intrigues, des personnages atypiques, une pointe de romance, je me suis régalée.
Lorsque Megan arrive à la cour et qu'elle reçoit les enseignements pour devenir espionne au service de sa Majesté, son seul rêve est de retrouver sa liberté perdue. Comédienne et voleuse hors pair, la reine Elisabeth voit en elle un tout autre destin.
Peu à peu, Megan commence à découvrir les nouveaux avantages de sa position et se lie d'amitié avec les autres espionnes.
Se prenant au jeu, elle devient de plus en plus habile et découvre rapidement qu'elle ne peut se fier à personne.
Suspense, action, trahison, à la Cour d'Elisabeth 1er, les apparences sont trompeuses. Megan parviendra-t-elle à démêler le vrai du faux? Quel secret dissimule le comte de Martine? Qui cherche à intenter à l'honneur de la reine? Les confidentes de sa Majesté auront fort à faire...
 
Un roman haletant, palpitant qui m'a totalement transportée!
Les personnages sont forts, surprenants souvent déroutants. J'ai aimé la modernité apportée par l'auteur. C'est une très bonne lecture dans la lignée des Lady Grace.
Je suis vraiment impatiente d'en lire davantage ce premier opus étant fort prometteur...
 

vendredi 4 octobre 2013

Princesse atchoum de Susie Morgenstern



SORTIE PREVUE POUR LE 24 OCTOBRE 2013
Editeur : Ecole des Loisirs (L')
Collection: Mouche
ISBN : 978-2-211-21340-0
Nb. de pages: 71
Prix: 8€

Note: 4/5

Quatrième de couverture:

Atchoum ! La princesse Philomène se sent mal en point. Elle a les yeux qui coulent, le nez qui fuit, la gorge qui gratte, la tête qui tourne et les jambes qui lâchent. La voilà frappée d’un rhume carabiné le jour du grand bal donné en son honneur. C’est ce soir que Philomène va devoir se choisir un mari, un prince charmant à épouser pour le meilleur et pour le pire. Le pire, elle est déjà en train de le vivre ! Comment danser dans cet état alors qu’elle n’a qu’une seule envie, qu’on la laisse tranquille dans son coin afin qu’elle puisse… Atchoum !… éternuer en paix ?

Un petit conte bien sympathique...

La princesse Philomène, comme toutes les princesses, est obligée de garder une bonne tenue en toute circonstances. Mais un vilain rhume pourrait bien avoir raison d'elle. Sous les (gros) yeux de sa mère la Reine, la jeune demoiselle essaye de se donner contenance mais ses yeux la piquent et son nez ne la laisse pas en paix. Elle a beau essayer de se contrôler, elle ne peut s'empêcher d'éternuer. Adieu pourtant lit, rêve et repos: le bal où elle est priée de se trouver un mari est prévu pour le soir même. Un certain, Aloïs, semble bien empressé et ne cesse de l'inviter à danser. Philomène pourra-t-elle tenir son rang? Et si ce bal lui réservait d'autres surprises?

Entre tradition et modernité, Susie Morgenstern nous présente une princesse enrhumée qui doit faire son entrée dans le monde et choisir un mari alors qu'elle a bien d'autres préoccupations en tête... comme de dormir par exemple.
Mais comme dans tous bons contes, il y a des rebondissements et une rencontre pourrait finalement redonner le sourire à Philomène... Entre deux mouchoirs, Cupidon pourrait bien lui décrocher une flèche...
J'ai beaucoup aimé ce petit livre. Premièrement parce que j'adore les histoires qui se terminent bien, où il y a de l'amour, mais surtout, où la princesse donne une bonne leçon aux autres. Un conte à découvrir en famille!