lundi 4 avril 2011

Qui suis-je? de Thomas Gornet


















Quatrième de couverture:

Christophe est le plus beau de ma classe de troisième.
Myriam est ma meilleure copine. Aziz est mon ami. Pascal est le souffre-douleur de Momo qui le traite de tapette parce qu'il est petit, timide et pâle. Claire est une allumeuse. Cédric est le nouveau. Et moi, je suis qui là-dedans ? J'ai le même lit depuis que j'ai six ans. Je rêve de devenir ornithologue, de partir vivre dans une cabane en pleine forêt et de ne fréquenter que des oiseau. Des oiseaux, au lieu des singes et des vipères du collège.
Moi, je rie suis pas une bête, je suis une endive. Une endive en crise, incapable de supporter son reflet. Je suis debout dans le vestiaire, timide et pâle, avec dans les mains le short que Cédric m'a prêté parce que j'ai oublié le mien. Depuis qu'il est arrivé, mes notes chutent, mon coeur bat.


Un roman sensible et poignant!

C'est tout à fait le genre de roman qui me plaît. Thomas Gornet aborde le sujet de l'homosexualité, de la quête d'identité sexuelle, avec une très grande finesse. Loin de tout cliché, loin de tout voyeurisme, nous suivons le parcours d'un jeune adolescent fluet, Vincent, au physique "d'endive" qui est en marge des autres. Ses meilleurs amis Aziz et Myriam le soutiennent jusqu'au jour où un grain de sable vient tout chambouler. Un nouvel élève fait son apparition: Cédric. Quelque chose se passe dans le cœur de l'adolescent dont il ne semble pas avoir conscience. Les deux garçons se rapprochent et puis, brutalement plus rien. Cédric semble le fuir, les élèves à l'école se moquent de plus en plus, même Aziz s'éloigne... Ne reste que Myriam qui semble avoir compris quelque chose qui lui échappe. Viendra le moment de la "terrible" vérité qui un jour germe toute seule dans son esprit: et si, il était tout simplement tombé amoureux?
Ce qui est différent dérange... C'est le terrible constat de ce roman. Un ado qui ne demande rien à personne se retrouve face à lui-même et à ses désirs hors du commun. Du jour au lendemain, de bouc émissaire, il devient pestiféré, les méchancetés fusent encore plus et même des personnes qui apparaissaient faibles au départ, comme Pascal le prétendu homosexuel dont tous se moquaient, le fuient. Perte de repères, perte de son meilleur ami qui au lieu de l'affronter préfère l'ignorer. Heureusement Myriam est là, elle a compris depuis bien longtemps que Vincent n'était pas tout à fait comme les autres.
Bravo à l'auteur pour ce très beau roman;

ISBN: 2-211-08328-5
Date: 12/10/2006
Pages: 101 (c'est trop court quand c'est bon)

4 commentaires:

  1. J'ai la sensation que l'auteur a su vraiment bien aborder le sujet quand je lis ton billet ! Cela m'a l'air vraiment émouvant !

    RépondreSupprimer
  2. Il est vraiment émouvant. Ce jeune ado se rend compte de sa différence en douceur mais les autres lui renvoie son homosexualité violemment alors que pour lui cet amour naissant pour Cédric est quelque chose de beau et assez innocent. Bonne lecture ;)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé également, je l'ai chroniqué il y a peu.

    RépondreSupprimer