lundi 3 juillet 2017

La fille secrète de Shilpi Somaya Gowda

Date de parution : 11/10/2012
Éditeur : Gallimard
Collection : Folio
ISBN : 978-2-07-044829-6
EAN : 9782070448296
Format : Poche
Présentation : Broché
Nb. de pages : 464 pages
Poids : 0.23 Kg
Dimensions : 10,8 cm × 17,9 cm × 2,0 cm
Prix: 8.20€

Note: 5/5

Quatrième de couverture:

Lorsque Kavita, pauvre paysanne indienne, enfante pour la deuxième fois une fille, c'est une catastrophe pour son mari et sa famille. Et, la mort dans l'âme, la jeune mère se résout à confier son nourrisson à un orphelinat. De l'autre côté de la terre, aux États-Unis, Somer et Krishnan, médecins tous les deux, elle américaine, lui indien, ne peuvent pas avoir d'enfant. Ils recueillent la fille de Kavita, la nomment Asha, lui offrent amour, éducation et avenir. Un jour, celle-ci, devenue grande, veut connaître ses origines. Sa quête ne sera pas facile et mettra en péril l'équilibre précaire de sa famille. Shilpi Somaya Gowda nous offre une oeuvre poignante, réflexion subtile sur l'adoption et la construction d'une identité, sans oublier de nous dépeindre les couleurs variées d'une Inde aux multiples visages.

2 femmes, 2 destins, 2 mondes que tout oppose...

Kavita: paysanne indienne. Très pauvre, elle a peu de bien. Elle attend un heureux événement d'ont l'arrivée est imminente. Elle prie pour que ce soit un garçon. Son précédent accouchement s'est terminé de façon tragique et seul un garçon pourrait arranger les choses.
"Malheureusement", ce sera une fille. Kavita refuse de la perdre et obtient un délais de son époux pour régler les choses. La mort dans l'âme,  Kavita se rend avec sa soeur dans un orphelinat et abandonne la petite. Elle lui fait deux dons: un fin bracelet d'argent qu'elle glise à sa cheville, et un prénom: Usha.
Puis elle retourne auprès de son mari. Elle réussira à avoir un fils mais ne peut oublier Usha. Pourra-t-elle la revoir un jour? A-t-elle fait le bon choix?

Somer: pédiatre aux USA, Somer rêve de devenir mère. Malheureusement, elle fait plusieurs fausses couches et découvre qu'elle ne pourra jamais avoir d'enfant naturel. Avec son époux indien, Krishnan, ils décident d'adopter. Ils se rendent en Inde, pays d'origine du jeune homme, où le choc des cultures promet d'être éprouvant pour la future mère.
Saura-t-elle apporter à son futur enfant ce qu'il faut? Sera-t-elle une bonne mère?
En adoptant cette petite fille, qui sera rebaptisée Asha, Krishnan et Somer se lancent dans une aventure dont ils ne mesuraient peut-être pas les tenants et aboutissants. Leur couple en sortira-t-il indemne?

L'Inde aux mille couleurs, aux mille saveurs, aux multiples facettes, aussi cruelle que merveilleuse, aussi âpre, rude et violente que fascinante et envoûtante.
C'est ce que nous renvoie ce roman; des personnages aussi différents qu'attachants, des personnages qui cherchent un sens à leur vie et qui font tout pour que tout aille bien. Parfois avec maladresse, mais toujours avec cœur.
Kavita, en abandonnant sa fille, lui offre quelque chose de précieux: la possibilité d'un avenir. Usha, en grandissant va s'accomplir certes mais de quelle manière? Kavita vivra avec ce poids le de l'abandon toute sa vie, imaginant ce que sa fille est devenue, se sentant coupable de continuer à vivre.
Somer se sent coupable de ne pas offrir à Asha la compréhension et la complicité que cette dernière réclame. Mère et fille s'affrontent. Krishnan semble le seul à la comprendre...
Des personnages puissants, attachants, un récit de toute beauté où le suspense d'éventuelles retrouvailles entre mère et fille s'accentue au fur et à mesure que les pages défilent. Choc des cultures mais amour maternel commun, Somer et Kavita sont à la fois semblables et opposées. Brillant, émouvant, intense, c'est une lecture comme je les aime!


jeudi 29 juin 2017

Follow me back de A.V. Geiger

Date de parution : 08/06/2017
Éditeur : Robert Laffont
Collection : R
ISBN : 978-2-221-20024-7
EAN : 9782221200247
Format : Grand Format
Présentation : Broché
Nb. de pages : 360 pages
Poids : 0.42 Kg
Dimensions : 13,5 cm × 21,5 cm × 3,0 cm
Prix: 16.90€

Note: 4/5

Quatrième de couverture:

L'agoraphobie de Tessa Hart l'empêche de sortir de sa chambre. Son seul moyen de s'évader : le fandom en ligne d'Eric Thorn, superstar pop-rock. Quand il tweete, c'est comme s'il s'adressait directement à elle, comme s'il la comprenait... Eric Thorn dit à ses fans qu'il les aime toutes, mais c'est son équipe de com qui parle pour lui. En réalité, il est terrifié par cette adoration débordante. Surtout depuis qu'un autre jeune prodige de la chanson a été assassiné... Pas de bio. Pas de photo de profil. Pas d'historique. Personne ne doit savoir qui se cache derrière le nom de Taylor, ni la raison secrète qui pousse ce hater à vouloir détruire la réputation d'Eric Thorn...

TESSA: est une fan absolue d'Eric Thorn, une superstar pop-rock. Agoraphobe, elle n'est cependant pas en mesure de quitter le cocon rassurant de sa chambre. Heureusement, Tessa a trouvé la parade idéale: un compte Twitter @Tessa💓Eric. Grâce à ce compte, elle rejoint une communauté de fans et peut suivre toute l'actualité d'Eric.

ERIC THORN: chanteur en vogue, il est la coqueluche de ces dames. Problème? Eric est sur les nerfs depuis l'assassinat d'un autre chanteur en vogue, Dorian Cromwell, par l'une de ses fans. Depuis ce fait divers, il redoute que la même chose lui arrive et ne prend plus goût à ce qu'il fait.
Il décide alors de casser l’engouement qu'il suscite en créant un nouveau compte Twitter, celui de Taylor. Ainsi, il devient un "hater" et espère que ses fans le lâcheront une peu.

Seulement voilà, Taylor tisse des liens avec Tessa et, peu à peu, les choses se corsent.

Le roman s'ouvre sur un interrogatoire de police.
Un échange entre un enquêteur et Thorn.
Le lecteur comprend d'emblée qu'il s'est passé quelque chose mais ignore encore quoi.
L'interrogatoire est coupé par le récit du point de vue de Tessa, puis celui de Thorn. L'auteure installe ainsi le schéma du roman.
Petit à petit, le lecteur remonte le fil de ce qui est arrivé et comment cela a pu arriver.

Ce qui est très bien avec cette lecture, c'est que le lecteur est captif d'un bout à l'autre. Pour comprendre ce qui se passe, pas d'autre choix que de tout lire, et encore, il y a deux fins dont l'une qui chamboule tout et qui clôt le roman de façon surprenante;
C'est une très bonne découverte, l'action va crescendo et le bouquet final est juste bluffant. Je n'attends qu'une
chose, la suite!!!

mercredi 28 juin 2017

Ma dernière chance s'appelle Billy D. de Erin Lange

Date de parution : 07/06/2017
Éditeur : École des Loisirs (L')
ISBN : 978-2-211-23184-8
EAN : 9782211231848
Format : Grand Format
Présentation : Broché
Nb. de pages : 480 pages
Poids : 0.569 Kg
Dimensions : 15,0 cm × 21,8 cm × 2,7 cm
Prix: 19€

Note: 5/5 ÉNORME COUP DE CŒUR!!!

Quatrième de couverture:

Dans la vie, il faut se battre. Dane Washington ne le sait que trop bien. A la moindre occasion, ses poings le démangent et ils parlent pour lui. Jusqu'à présent, ses bons résultats au lycée lui ont évité les plus gros ennuis. Seulement, il n'a plus droit à l'erreur : encore une bagarre et ce sera l'exclusion. Mais la violence, Dane ne parvient pas à la contrôler. Sa dernière chance s'appelle Billy D., un garçon qui vient de s'installer à côté de chez lui avec sa mère.Billy D. est trisomique, il n'a pas les moyens de se défendre, et certains en profitent. Si Dane acceptait d'être son ambassadeur au lycée, cela pourrait lui offrir le salut. Billy D. a une autre mission pour Dane : il voudrait qu'il l'aide à retrouver son père. Leur seul indice : un atlas des Etats-Unis, et des énigmes à toutes les pages ou presque.

Dane Washington s'exprime davantage avec ses poings qu'avec des mots. Ses paumes le démangent et c'est parti!  Mais voilà, à force d'agir au lieu de réfléchir Dane s'attire des ennuis et risque fort de se faire renvoyer du collège.
Parallèlement à cela, un drôle de personnage fait son apparition, Il s’appelle Billy D. C'est un jeune trisomique. Il commence à suivre Dane sur le chemin du collège, ce qui agace fortement ce dernier. Dane essaye de s'en débarrasser mais pas question de le frapper car Dane ne frappe pas les personnes différentes. Alors il accepte malgré lui la présence de Billy. Le censeur de son collège lui propose un deal, il fermera les yeux sur la dernière altercation de Dane si ce dernier accepte de servir de guide à Billy. Bon gré mal gré, Dane accepte. Les jours défilent, peu à peu Billy se dévoile, il est malin et à sa façon remet Dane à sa place. Si Dane refuse de l'admettre, il finit par s'attacher habituer à Billy.
Billy D. va du coup l'entraîner dans une vaste chasse au trésor dont l'aboutissement est de retrouver son père. Billy D. veut retrouver son papa, Dane n'a pas de papa, et si finalement les deux garçons avaient beaucoup plus en commun que ce qu'ils pensaient?

Ce roman est génial! Deux personnages aux antipodes l'un de l'autre unis malgré eux et qui finissent par s’attacher l'un à l'autre. J'ai tout aimé dans ce livre: c'est original, bouleversant, palpitant, incroyable. C'est un roman que l'on a envie de relire sitôt terminé, d'ailleurs je ne voulais pas qu'il se termine. Il y a des rebondissements, des révélations bouleversantes, des fausses pistes, un troisième personnage (Seely) qui apporte un peu de douceur et d'équilibre aux moments où Dane et Billy D. n'arrivent plus à communiquer. Billy D. est incroyable, c'est un personnage qui est à la fois candide et manipulateur malgré lui, Billy sait ce qu'il veut et est très malin, assez malin pour obtenir des autres ce qu'il veut sans avoir l'air de le demander. Dane, sous son allure de grosse brute, est au final un adolescent qui se cherche, qui aimerait comprendre certaines choses et qui préfère céder à ses pulsions plutôt que de prendre le temps de la réflexion. Malgré tout, Dane est un personnage sensible, maladroit et attachant.
Ce roman est une vraie belle surprise, une merveilleuse découverte, en un mot une pépite!

jeudi 22 juin 2017

L'art discret de bien mentir d'Audren

Date de parution : 24/05/2017
Éditeur : City Editions
ISBN : 978-2-8246-0976-8
EAN : 9782824609768
Format : Grand Format
Présentation : Broché
Nb. de pages : 272 pages
Poids : 0.418 Kg
Dimensions : 14,5 cm × 22,5 cm × 2,4 cm
Prix: 16.90€

Note: 4/5

Quatrième de couverture:

Nom : Obama. Prénom : Margaux. Rien à voir avec l'ancien président des Etats-Unis. Alors, quand on lui pose la question : "Vous êtes de la famille de... ?", elle répond "Non". Mais, une fois, juste une fois, pour changer, elle répond "Oui". Un tout petit mensonge qui va bouleverser sa vie. La jeune femme, qui est danseuse et n'a jamais connu de succès, est engagée sur le champ pour tenir le premier rôle dans le spectacle dont elle avait toujours rêvé. Margaux ne peut plus faire machine arrière, son mensonge la condamne à faire semblant d'être la fille cachée de l'ancien président. Le regard des autres change forcément et, pour couronner le tout, elle tombe amoureuse de deux hommes... en même temps ! Mais peut-elle leur faire confiance désormais ? Et, finalement, sa famille ne lui aurait-t-elle pas caché certaines choses sur ses origines ?

Margaux est une artiste. Elle danse, elle chante et rêve de célébrité. Son atout? Un nom particulier: Obama. Et oui, comme le célèbre président Barack Obama. Mais pourtant aucun lien de parenté entre eux.
Elle se présente à une audition, fait la connaissance d'un charmant danseur, Abraham avec lequel une irrésistible alchimie se crée. Après avoir batifolé dans les douches, il reste une épreuve à franchir. Au moment de donner son nom, le metteur en scène lui pose la question classique, serait-elle la parente de? Mue d'une impulsion soudaine, Margaux ment et répond qu'elle est la fille cachée d'Obama.
Elle obtient le rôle, rejoint la troupe en Allemagne. Margaux l'ignore encore mais ce mensonge va avoir de fâcheuse répercutions sur sa vie...

Quelle surprise de retrouver Audren dans ce registre! Habituée à ses romans pour adolescents, j'étais très curieuse de la découvrir autrement. Audren va une fois de plus surprendre ses lecteurs en se jouant des codes habituels, la romance teintée de sensualité va très vite s'étoffer de notes de suspense.

Margaux est un personnage haut en couleurs. Amoureuse de l'amour, c'est un personnage très sexuel, elle aime les hommes et ne se gêne pas pour profiter des plaisirs de la vie. Abraham cependant va très vite prendre une place plus importante que prévue, surprenant et protecteur. Ce dernier ne veut pourtant rien de plus que de l'amitié de la demoiselle Obama. Américain, il a beaucoup trop de respect pour l'ancien président pour ne serait-ce qu'embrasser sa "fille". Margaux s'empêtre dans les mensonges, se sent de plus en plus seule, devient paranoïaque, a l'impression d'être suivie. Le comportement de ses proches est étrange et si tout n’était pas le simple fruit de son imagination?
Une lecture fluide et agréable, un roman parfait pour se détendre au soleil...

mercredi 21 juin 2017

Le chat assassin tome 3: la vengeance du chat assassin d' Anne Fine illustré par Véronique Deiss

Date de parution : 22/02/2017
Éditeur : Rue de Sèvres
ISBN : 978-2-36981-387-3
EAN : 9782369813873
Format : Album
Présentation : Relié
Nb. de pages : 48 pages
Poids : 0.458 Kg
Dimensions : 21,6 cm × 28,3 cm × 0,9 cm
Prix: 10.50€

Note de Paul: 5/5

Chronique des tome 1 et tome 2 par Thalie.

Quatrième de couverture:

Tuffy, notre chat assassin, est de retour dans un troisième opus où il ne sera plus question de chasser les lapins des voisins. Non, ici, la maman d'Elie se met à l'art. Et Tuffy, première victime de cette nouvelle passion, ne semble pas apprécier son talent et encore moins son portrait qui trône dans le salon. Ce ne sont donc pas en tuant des petits oiseaux et autres souris que Tuffy va mettre la zizanie dans la famille cette fois-ci mais en massacrant ces prétendues « oeuvres d'art ». BD Jeunesse.

Maman a chroniqué les deux premières BD et c'est elle qui m'a dit de les lire. J'ai tellement aimé que j'ai voulu chroniquer celui-ci.

Cette BD raconte l'histoire d'un chat assassin enfin c'est ce que ses maîtres croient mais le chat n'y est pour rien alors il va tout faire pour leur montrer qu'il n'a rien fait. C'est pour ça qu'il leur montre les animaux morts, pour leur prouver son innocence comme par exemple le lapin: en réalité il est mort de vieillesse donc ce qui prouve son innocence. Mais ses maîtres ne le croient toujours pas...
Pendant ce temps la mère va dans une école d'art, ses tableaux vont plaire a tout le monde. Mais le chat assassin les trouve moches alors il va tout faire pour s'en débarrasser. 

Les dessins sont vraiment beaux et l'histoire est tellement drôle c'est pour ça que je le trouve très bien fait alors j'attends le quatrième pour aussi le chroniquer.
Vite la suite!!!