Pour rechercher une chronique, un auteur, un illustrateur ou autre...

Chargement...

lundi 2 mai 2016

First Love de James Patterson

Date de parution : 27/04/2016
Éditeur : Hachette Romans
ISBN : 978-2-01-231976-9
EAN : 9782012319769
Présentation : Dos carré collé
Nb. de pages : 314 pages
Poids : 0.422 Kg
Dimensions : 13,5 cm × 21,5 cm × 2,0 cm
Prix: 15.90€

Note:4/5

Résumé:


Axi, seize ans, est une fille bien sage et bonne élève. Surtout pas du genre à s'attirer des ennuis. Alors, forcément, quand elle propose au beaucoup moins raisonnable Robinson, son meilleur ami, de sécher les cours et fuguer pour traverser les Etats-Unis, il n'en croit pas ses oreilles. Il se laisse finalement convaincre quand il comprend que le projet de son amie est mûrement réfléchi : des étapes sont prévues, elle a rassemblé du matériel et surtout économisé depuis cinq ans en faisant du baby-sitting pour payer les trajets d'autocar et les dépenses courantes. Robinson, secrètement amoureux, accepte. Il modifie cependant la nature du voyage en volant une Harley Davidson. Puis, il volera une voiture, et ainsi de suite. Rapidement grisés par le vent d'indépendance qui souffle sur leur épopée, les adolescents laissent les problèmes de leur quotidien loin derrière eux. Jusqu'au jour où, après des mois de rémission, le cancer de Robinson se réveille.

Axi est une bonne élève, sans histoire, pas du tout le genre à attirer l'attention sur elle ou s'attirer des ennuis. Son meilleur ami, Robinson, c'est tout l'inverse. Pour lui les cours, c'est du passé, il préfère la musique et la liberté. 
Alors quand la sage Axi propose à Robinson de fuguer et de traverser les Etats-Unis, c'est l'incompréhension. Quelle mouche a bien pu piquer la jeune fille? Robinson n'est pas du genre à poser des questions et sans hésiter, accepte.
C'est alors que commence un surprenant périple. Entre motos et voitures volées, surprises, confessions et émotions, les liens qui lient les deux ados se resserrent et évoluent. Bientôt d'autres sentiments inavouables et de terribles vérités les rattrapent...

Un très beau roman qui se dévore. J'ai adoré qu'il soit ponctué de photos en noir et blanc, ainsi le lecteur a l'impression de participer à l'aventure. C'est une lecture tendre et touchante, agréable et fluide. L'émotion est au rendez-vous, Axi est en pleine métamorphose. C'est un roman qui donne envie de vivre à mille à l'heure, pour avancer sans regret. Bien que tout soit un peu fou, quand les révélations sont faites, on a envie que le voyage ne prenne jamais fin. Pourtant, la vie et la réalité rattrapent les deux ados et il leur faudra faire face à leur destin et à leurs responsabilités.
C'est une belle découverte!

vendredi 29 avril 2016

Alors que chante la jungle de Laurie Cohen illustré par Majorie Béal

Date de parution : 01/04/2016
Éditeur : Balivernes (Éditions)
Collection : Calembredaines
ISBN : 978-2-35067-125-3
EAN : 9782350671253
Format : Album
Présentation : Broché
Poids : 0.54 Kg
Dimensions : 21,7 cm × 31,0 cm × 0,8 cm
Prix: 14€

Quatrième de couverture:

Nature brute, vivante et sauvage, les jungles ont de multiples visages. Leur diversité est source de beauté, mais aussi de nombreux dangers. Qui n'a jamais rêvé ce s'y aventurer ?
Un album poétique et délicieusement illustré pour présenter la faune et la flore de la jungle.
Surprenante et envoûtante jungle où l'enfant découvre tous les trésors qui se cachent parmi la végétation.
J'ai beaucoup apprécié les couleurs, la géométrie du trait si caractéristique des illustrations de Marjorie Béal.
Le texte de Laurie Cohen est intelligent et instructif, tout en étant mélodieux.
C'est le sixième album de la collection après:
Et toute la ville s'éveille, A la campagne, Quand la montagne scintille, Le souffle de l'océan et Dans l'espace infini.
Une jolie collection à découvrir et à offrir!.


mercredi 27 avril 2016

Nos vies insoupçonnées d'Anaïs Jeanneret

Date de parution : 30/03/2016
Éditeur : Albin Michel (Éditions)
ISBN : 978-2-226-32287-6
EAN : 9782226322876
Format : Grand Format
Présentation : Broché
Nb. de pages : 180 pages
Poids : 0.274 Kg
Dimensions : 14,2 cm × 20,6 cm × 2,0 cm
Prix: 16€

Note: 5/5

Quatrième de couverture:

Une petite fille perdue. Une femme qui a fait le mauvais choix. Un commissaire désabusé et romantique. Une institutrice en colère. Une gloire des médias au parcours inattendu. Une mère et son fils dont la rencontre a scellé des liens d'autant plus solides que leurs passés furent chancelants. Autant de vies en apparence si banales... jusqu'à ce que l'écriture d'Anaïs Jeanneret en dévoile les subtils décalages et entrelacs : cette part du hasard, de la rencontre, ou encore du désir qui les fait soudainement palpiter et les relie les unes aux autres sous l'effet d'une force insoupçonnée.


Un roman à la construction surprenante, plusieurs chapitres, plusieurs personnages aux personnalités et aux âges très différents, que tout semble opposer et pourtant... Chacun d'entre eux est une pièce d'un puzzle qui se met en place à mesure que le roman avance. 
Il y a cette petite fille perdue qui se réfugie dans une école, cette femme de cinquante ans qui décide de prendre sa vie en main, cet homme qui ne se remet pas de la perte de son amour de jeunesse mais pas seulement.Qu'est-ce qui lie toutes ces vies? Comment peu à peu tout va prendre son sens? 

Une jolie écriture, des personnages auxquels le lecteur s'identifie instantanément, une fluidité dans la lecture et une envie de savoir où l'auteure veut nous emmener; tous ces éléments font que j'ai été séduite par ce livre. C'est une lecture qui fait du bien, positive et efficace. Un roman qui propose un regard différent sur des anonymes, en dévoilant ce qui se cache sous ces visages somme toute banals au premier abord et qui et en lumière une très belle histoire. Il y a une douce proximité créée entre les personnages et le lecteur, c'est une belle qualité pour un roman, c'est en tout cas quelque chose à laquelle je suis très sensible.
A découvrir!

mardi 26 avril 2016

Hoax de Christophe Léon

Date de parution : 15/02/2016
Éditeur : Oskar
Collection : La vie
ISBN : 979-10-214-0444-1
EAN : 9791021404441
Présentation : Dos carré collé
Nb. de pages : 221 pages
Poids : 0.26 Kg
Dimensions : 13,0 cm × 21,0 cm × 1,8 cm
Prix: 11.95€

Note: 4/5

Ce qu'en dit l'éditeur:



Kekili Zunu et sa famille ont fui le Togo. Son père, avocat opposant au régime, a été pourchassé par les autorités Ils trouvent alors asile en France. La jeune fille intègre en cours d'année la classe de 1re L du lycée Olympe de Gouges. Son professeur de français, Caroline Menez, 40 ans, mariée, deux enfants, remarque tout de suite que cette élève est brillante. Afin de la préparer au mieux au Bac de français, elle lui propose de l'aider gratuitement en lui donnant des cours particuliers chez elle. Au fil des semaines, des liens d'amitié se tissent entre l'adolescente et l'enseignante. Alors que les relations sont un peu conflictuelles avec ses deux grands adolescents, Caroline, troublée, se sent proche de la jeune fille. Mais un jour, par le biais des réseaux sociaux, une rumeur se propage dans le lycée. Les relations entre Kekili et son professeur de français ne seraient pas seulement d'ordre scolaire. Dans la cour et surtout dans la salle des profs, la rumeur enfle. Caroline, cette mère et épouse aimante et professeur respecté, serait-elle vraiment amoureuse de son élève ? Jusqu'où la rumeur ira-t-elle ? Et quelles conséquences aura-t-elle sur la vie de chacun ?...

Quand la rumeur s'en mêle...

Caroline Menez, quarante ans, est professeur de français. Mariée, deux enfants, elle a une vie somme toute assez commune, rythmée par le ronron du quotidien.
Kekili Zunu est une adolescente qui a fui le Togo avec sa famille, son père étant pourchassé par les autorités. Elle trouve refuge en France.
Caroline devient le professeur de Kekili. Décelant du potentiel chez la jeune fille, elle décide de lui donner des cours particuliers.
Jalousie, ennui? il n'en faut pas plus pour que naisse la rumeur. Caroline serait un prédateur, Kekili, sa proie. Quelle relation y a-t-il vraiment entre les deux? Est-ce que Caroline Menez jouait un double jeu? Jusqu'où la rumeur va-t-elle aller? Quelle sera son impact dans la vie des deux personnages?

Un roman percutant, choc, saisissant. Un sujet assez surprenant et déroutant. Christophe Léon aborde plusieurs sujets épineux: la naissance et l'impact d'une rumeur, la possibilité d'un abus entre un professeur et son élève et, le plus "tabou"(si l'on peut dire cela comme ça), le fait que ce professeur soit une femme.
On entend beaucoup de faits divers du genre, le thème n'est pas "innovant" mais là où l'auteur s'implique, c'est que cette fois, il s'agit d'une figure maternelle, une femme mais surtout une mère de famille peut-elle commettre un tel crime?
L'intelligence est la construction du roman, le fait de parler de rumeur, ce qui laisse l'ensemble du récit dans un certain conditionnel, une atmosphère d'hypothèses. Tout va très vite, comme une traînée de poudre, à l'instar d'une rumeur, tout va vite, fait boule neige, dévaste tout sur son passage avec des doutes persistants et dans l'esprit du lecteur mais aussi dans celui des protagonistes. Cependant, tout est très pudique, rien ne heurte, si ce n'est les sous-entendus. Et puis, le final m'a tout simplement coupée les jambes.
J'aime beaucoup cette collection des éditions Oskar, une maison d'édition engagée et qui ose. Chez eux, on trouve toujours des textes intelligents et forts, qui donnent matière à réflexion. Une fois de plus une lecture que je ne suis pas prête d'oublier.


lundi 25 avril 2016

A demain, Lou de Marie-Claude Vincent

Date de parution : 07/04/2016
Éditeur : Robert Laffont
ISBN : 978-2-221-18993-1
EAN : 9782221189931
Format : Grand Format
Présentation : Broché
Nb. de pages : 164 pages
Poids : 0.216 Kg
Dimensions : 13,6 cm × 21,6 cm × 1,6 cm
Prix: 16€

Note: 5/5

Résumé:

La joie et la douceur règnent dans cette famille composée de parents amoureux et de leurs trois filles, Elisabeth, seize ans, Lou, douze ans, et Laura, un an. Jusqu'au jour où Elisabeth part passer le week-end chez une amie et ne revient pas. Bloquée par le silence des parents, Lou n'ose pas poser de questions. Le corps pressent ce que l'esprit refuse d'entendre, mais la vérité serait plus blessante que le silence. C'est sur cet événement que Lou revient, quatre ans plus tard, à la veille de ses seize ans, âge d'Elisabeth à sa disparition. Elle raconte sept longs mois d'attente obstinée, les cahiers intitulés Pour que tu sois au courant de tout quand tu reviendras, dans lesquels elle note le moindre changement survenu dans la famille, et les défis qu'elle s'impose afin de ne pas se laisser submerger par l'angoisse. Mais les comportements obsessionnels et compulsifs prennent de l'ampleur, les résultats scolaires sont en chute libre et Lou frôle les bords du précipice. Le jour de son treizième anniversaire, un oncle rompt enfin le silence et parle en termes clairs de la mort d'Elisabeth (elle est morte noyée). Lou raconte alors comment la vie est revenue en elle. Les affaires d'Eli rangées dans des cartons, l'installation de Laura, la petite soeur, dans le lit jumeau, et le rattrapage scolaire. Mais, lorsqu'elle atteint l'âge exact qu'avait Eli le jour de sa mort, elle ne voit comment se résoudre à devenir plus vieille que sa soeur. " La seule chose qui me paraît inconcevable, c'est de cesser, physiquement, d'être la petite soeur d'Eli. " Il va bien falloir, pourtant, passer ce cap... 

Lou a tout juste douze ans lorsqu'elle perd sa grande sœur Eli âgée de seize ans. Cette tragédie plonge la famille dans un désarroi profond où le silence est d'or, et Lou se réfugie dans une bulle composée de listes et de choses qu'elle consigne dans des cahiers pour qu'Eli ne soit pas trop perdue à son retour. Car oui, malgré que Lou sache que sa sœur est morte, puisque l'on dit tout le temps qu'elle est partie, la jeune fille s'est mis en tête qu'un jour Eli reviendra. Le deuil est douloureux pour Lou mais heureusement, la venue de son oncle va peu à peu l'aider à avancer. Eli va pouvoir de nouveau avancer et grandir. 
Un roman très fin et très juste. L'auteure pose les mots en douceur, en une succession d'épisodes et anecdotes, qui parfois font sourire ou émeuvent. L'émotion va crescendo, on s'attache à Lou, on essaye de comprendre, on traverse avec elle les différentes étapes d'un impossible deuil, on avance pas à pas, en essayant de garder notre souffle. L'importance des mots est mise en avant par Marie-Claude Vincent. Il est important de dire les choses clairement: Eli est morte. C'est brutal mais c'est un fait. En disant "Eli est partie", cela revêt une notion d'espoir, d'un retour, d'un miracle. Lou est jeune, la mort de sa soeur, avec laquelle elle partageait tout: la chambre, les secrets, la complicité, est juste impensable. Malgré qu'elle est plus ou moins conscience qu'elle ne la reverra jamais, puisque les mots ne sont jamais posés, Lou imagine le retour d'Eli. Un texte subtile, émouvant et intelligent. 
Une belle lecture!