vendredi 31 décembre 2010

Au revoir 2010, bonjour 2011

Je vous souhaite à toutes et tous de très belles fêtes de fin d'année!!!

Que vous soyez visiteurs occasionnels ou bien habitués, j'espère que Parfums de Livres a su répondre à vos attentes. Créé en mars, ce blog me tient vraiment à cœur et j'espère pouvoir encore l'améliorer.
Parfums de Livres c'est 300 billets publiés à ce jour, plus de 20 000 visiteurs enregistrés et 487 "grains de sel" déposés. UN IMMENSE MERCI!!!

Merci également aux maisons d'édition qui m'ont fait confiance, j'espère que nos partenariats se poursuivront et que d'autres verront le jour ;)

Pour 2011, je souhaite davantage d'échanges et de rencontres. N'hésitez pas à vous faire connaître, à me communiquer vos dates de dédicaces, prochaines parutions etc. Parfums de Livres est aussi votre blog.

À l'année prochaine...
Thalie

jeudi 23 décembre 2010

L'hiver où j'ai grandi de Peter Van Gestel

















Quatrième de couverture:

1947.
Thomas, dix ans, se promène seul dans les rues d'Amsterdam marquée par la guerre. Les vacances touchent à leur fin et Thomas se souvient de l'hiver dernier, le plus glacial qu'il ait jamais connu. C'est durant cet hiver-là qu'un nouveau est arrivé en classe, Piet Zwann. Il semblait porter un lourd secret. Thomas ne savait pas encore qu'il deviendrait son ami, et que cette amitié allait changer sa vie...Une bouleversante histoire d'amitié Un jeune héros inoubliable, qui porte un regard pénétrant et d'une douce ironie sur le monde des adultes.


Un roman tendre et émouvant!!!
C'est une très belle histoire d'amitié entre deux garçon de dix ans. De leur passé, de la guerre, ils ne se souviennent que peu de choses.
Thomas est un gentil garnement aux genoux écorchés, au nez qui coule et à la larme facile; Piet Zwann est un enfant sage, très sérieux qui a du grandir trop vite. Rien en somme ne devrait les rapprocher et pourtant...
Au détour d'une page, on retrouve une cousine de treize ans, Bet, qui fait fondre le cœur d'artichaut de Thomas autant que l'agacer. Oui, Thomas tombe amoureux comme tout enfant de son âge: toutes les trois minutes.
Puis il y a aussi les adultes, une tante maladroite, un papa qui ne sait pas trop comment élever son enfant et qui l'aime d'une manière un peu bourrue... La présence toute fraîche de la guerre a laissé beaucoup de séquelles et à travers les yeux naïfs, candides, de Thomas, le roman nous prend aux tripes car personne n'en est sorti indemne. Puis il y a les secrets du passé: la guerre, bien sûr, mais aussi d'une autre époque (autre vie?) où les deux garçons se seraient déjà connus; des origines: Zwann est juif, et va mettre du temps à le révéler même si le lecteur le devine très rapidement.
Un roman bouleversant plein de "non-dit" merveilleusement bien écrit. Des personnages attachants, un avenir que l'on souhaite plus ensoleillé, plus heureux. C'est un très beau livre qui bien qu'abordant un sujet épineux, tire très bien son épingle du jeu: le personnage de Thomas aidant.

EAN13: 9782070615858

vendredi 17 décembre 2010

Fatale de Jean-Patrick Manchette


















Quatrième de couverture:

Ceci est un, roman noir.
C'est l'histoire d'une tueuse professionnelle, solitaire et aliénée, qui fait son œuvre sanglante. C'est l'histoire d'un contrat inhabituel, dans une ville pourrie par le fric.


Un petit roman policier qui m'intriguait beaucoup grâce à son résumé. Je me plonge donc volontiers dans cette lecture mais très vite, je dois avouer que les 151 pages qui composent ce roman m'ont amplement suffi. Le personnage principal ne nous dévoile pas toutes ses zones d'ombres, bien que quelques pistes soient semées. Je suis restée sur ma faim.
L'auteur était présenter comme suit:"Jean-Patrick Manchette était passionné de jazz, de cinéma et de littérature. Il a su, en précurseur, trouver le ton des grands romans noirs où se mêlent aventures, critique sociale et peinture de la vie quotidienne". Je n'ai malheureusement pas trouvé ce que je cherchais dans ce roman. Sans condamner l'auteur (car je suis bien incapable d'écrire comme lui), j'avoue avoir été déçue car je m'attendais à mieux. J'en conclue donc que ce n'était peut-être pas son meilleur roman.
Si quelqu'un a lu cet auteur, j'aimerais volontiers son opinion.
EAN13: 9782070407644

mercredi 15 décembre 2010

Cahin-caha d'Anne Lenner


















Quatrième de couverture:

" Parfois, je me figure que je suis comme les dodos.
Les dodos ont tous disparu : trop lourds pour voler, ils ont tous terminé en brochettes. Pourtant, ça ne m'empêche pas de me sentir comme eux : un handicap, c'est comme une limite de vitesse imposée qui vous condamne à vie à rouler au pas et à tousser dans le sillage des autres. Dans le grand derby de la vie, comme canasson, je ne vaux pas un bourrin : j'ai l'air d'avoir douze ans alors que j'en affiche cinq de plus au compteur et déplié, je culmine péniblement à un mètre cinquante-six.
De là à dire que les perspectives d'avenir d'un handicapado ont de quoi flanquer la frousse à n'importe quel clampin... "


Déstabilisant et inégal...
Cette lecture me laisse perplexe.
Il y a tout d'abord cet ado qui est atteint d'une drôle de maladie et qui se fait martyriser par les autres (ça me dérange). Il a heureusement quelques amis mais le mal semble plus profond. Cela me donne envie d'aller jusqu'au bout de ma lecture, il faut que je comprenne pourquoi cet ado est aussi malheureux et pourtant il y a cette écriture parfois fouillis qui me dérange. Vais-je décrocher?
Heureusement il y a de nouvelles rencontres. La deuxième partie du roman est plus fluide, plus agréable aussi: c'est le temps de l'ouverture aux autres.
C'est un roman assez particulier car il faut un bon moment pour s'en imprégner mais au final, le résultat n'est pas si mal.
Je vous laisse juge...

EAN13: 9782842631185

Le passeur de Loïs Lowry

CATÉGORIE CHEF D'OEUVRE INDISPENSABLE!!!


















Quatrième de couverture:

Dans le monde où vit Jonas, la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce n'existent pas.
Les inégalités n'existent pas, la désobéissance et la révolte n'existent pas. L'harmonie règne dans les cellules familiales constituées avec soin par le comité des sages. Les personnes trop âgées, ainsi que les Nouveaux nés inaptes sont " élargis ", personne ne sait exactement ce que cela veut dire. Dans la communauté, une seule personne détient véritablement le savoir : c'est le dépositaire de la mémoire.
Lui seul sait comment était le monde, des générations plus tôt, quand il avait encore des animaux, quand l'œil humain pouvait encore voir les couleurs, quand les gens tombaient amoureux. Dans quelques jours, Jonas aura douze ans. Au cours d'une grande cérémonie, il se verra attribuer, comme tous les enfants de son âge, sa future fonction dans la communauté. Jonas ne sait pas encore qu'il est unique.
Un destin extraordinaire l'attend. Un destin qui peut le détruire. Ce livre a obtenu la Newbery Medal 1994


Quand l'utopie se transforme en cauchemar!!!

Tout est tellement parfait dans le monde de Jonas. Chaque chose à sa place, à chaque homme la femme qui lui correspond. Pas de violence, pas de guerre, rien que la paix et l'harmonie. Ahhhh, oui tout semble parfait.
Pourtant un jour, le destin de Jonas bascule. A douze ans, on se voit attribuer une fonction au sein de la communauté. Pour Jonas, ce sera: dépositaire de mémoire. Lui seul pourra accéder à tout dans la cité, voir toutes les vidéos, être au cœur de tout. Mais surtout, à lui la mémoire des couleurs, des odeurs, des émotions. Adieu monde aseptisé, voici venu le temps des souvenirs. Tout va basculer et plus encore quand un drôle de petit bébé arrive dans sa famille...
Exceptionnel, ce roman l'est à plus d'un titre. Vous pouvez y faire de nombreuses lectures et projections. C'est tout simplement incroyable! Jonas est un jeune garçon attachant qui est prêt à tout pour sauver le nouveau membre de sa famille, porteur d'avenir, il veut que ce petit être fragile voué à une mort certaine dans la cité apprenne à voir le monde autrement pour construire un avenir peut-être moins parfait mais plus riche. Pour ce faire, Jonas va prendre tous les risques. C'est juste sublime!!!
Mais pour moi, le plus fort est qu'après cette lecture, je ne voyais plus notre société comme avant et j'ai encore plus pris conscience du danger que représente l'utopie.
La perfection peut-elle exister sans danger? À méditer...

EAN13: 9782211021661

samedi 11 décembre 2010

Accroche-toi, Sam! de Margaret Bechard


















Quatrième de couverture:

A dix-sept ans, Sam est déjà le papa d'un petit garçon, Max.
Finies les parties de foot avec les copains, les sorties... Sam doit s'occuper seul de son fils tout en continuant ses études, la jeune mère ayant abandonné le bébé. Au bout de quelques mois, Sam se rend compte qu'il est bien difficile d'être à la fois " père célibataire " et lycéen, même dans un établissement alternatif équipé d'une crèche. Cependant, grâce à Claire, un ancien amour de collège, Sam reprend espoir...
ne serait-il pas de nouveau amoureux.


Un superbe roman sur le passage à l'âge adulte!

Il n'est pas facile d'élever un bébé en solo. Mais quand en plus c'est un jeune papa de dix-sept ans à peine, on pense que cela est mission impossible. Pourtant, Sam remplit son rôle de papa à la perfection. Il est attentif et très mature. Il aime plus que tout son petit Max et est prêt à tous les sacrifices.
Seulement voilà, Sam est encore jeune, il lui reste plein de choses à découvrir. Sa rencontre avec Claire, son ancien amour, ravive en lui de tendres souvenirs enfouis. Comment concilier une vie d'adolescent avec un enfant à élever? Le temps des choix est venu, gageons que Sam fera le meilleur pour son fils.

C'est un roman tendre et bouleversant. Une petite pépite comme je les aime. Un point de vue qui change puisqu'il ne s'agit pas d'une mère adolescente mais d'un jeune papa. Les passages où Sam parle de son fils sont magnifiques, la décision finale n'en est que plus poignante. UN VRAI BIJOU!


EAN13: 9782747010658
Voir Cher inconnu chroniqué dans le focus de la collection Scripto.

jeudi 9 décembre 2010

Lettre à mon ravisseur de Lucy Christopher

CATÉGORIE CHEF D'OEUVRE!!!


















Quatrième de couverture:

Ça s'est passé comme ça.
J'ai été volée dans un aéroport. Enlevée à tout ce que je connaissais, tout ce qui était ma vie. Parachutée dans le sable et la chaleur. Tu me voulais pour longtemps. Et tu voulais que je t'aime. Ceci est mon histoire. Une histoire de survie. Une lettre de nulle part. Un thriller psychologique qu'on ne peut ni arrêter, ni oublier.


Juste excellent!!!

Voilà un thriller psychologique d'exception qui vous tient aux tripes jusqu'au bout. Impossible de lâcher ce roman trépidant, haletant et attachant!
L'écriture est fluide. Le personnage de Gemma, qui est au cœur de cette histoire, juste criant de vérité.
On vit avec elle chaque étape de sa captivité. Sa répulsion pour son ravisseur, sa longue descente aux enfers, l'ambiguïté des sentiments qui peu à peu s'installe en elle.
Entre horreur et surprises, Gemma n'est pas au bout de ses peines. Qui est réellement ce Ty qui la retient captive? Que veut-il d'elle? Quand va-t-il la brutaliser ou pire?
Chaque page tient ses promesses. Pas à pas, vous avez l'impression d'être la proie et vous essayez de comprendre les motivations de celui qui vous fait face. Lentement le doute s'installe, comment parvenir à s'échapper? Comment apprivoiser l'autre?

C'est brillant car vous vous attachez aux personnages, vous compatissez parfois avec Ty qui est très naïf dans sa façon de voir les choses, vous cherchez à comprendre, vous vous perdez.
J'ai adoré ce roman, une très belle découverte!!!

EAN13: 9782070628445

Découvrir l'avis de Lael, de Theoma, Eidole et Esmeraldae

mercredi 8 décembre 2010

Daddy est mort... retour à Sarcelles d'Insa Sané


















Quatrième de couverture:


"À 20 ans, on est bête et méchant. À 20 ans, on ne s'imagine pas 20 ans plus tard, tu me le feras pas croire. Parfois, on rêve de carrosses, changer les baffes en caresses; pour un j'te jure, je t'aime, on se déboutonne. Ouais, c'est l'amour monotone quand on a 20 printemps d'automne."
1995, Sarcelles.

Tandis que Djiraël s'envole pour Dakar, son pote Daddy a du pain sur le bitume : à 20 ans, il va être père. Alors faut qu'il assure, et pour ça il a un plan... et un mystère à percer : l'identité de son géniteur. Un mystère qui va lui coûter la vie. Sa mort provoque une impitoyable guerre de quartiers entre Parisiens et banlieusards, où Djiraêl, à peine rentré de Dakar, est entraîné, avec toute sa bande de potes.
Dans le clash se croisent histoires d'amour et serments d'amitié, cris de rage et larmes de joie... Tout ce qui nous tient vivants quand le quotidien nous fait la gueule.


INFO +: Le 4ème volet de La Comédie Urbaine
Ce roman fait suite à Sarcelles -Dakar(2006), Du plomb dans le crâne (2008) et Gueule de bois (2009)

Je n'avais pas lu les autres volets de cette "Comédie" aussi je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Allais-je tout comprendre? ou tout simplement, allais-je aimer l'écriture?
Je me suis plongée très vite dedans, impatiente. Un nouveau style de lecture, un nouvel univers quelles surprises allait me réserver ce roman?
Au début j'ai été déroutée par le langage de l'auteur, très urbain, très (trop?) d'jeune. Aïe! J'ai poursuivi et... je n'ai pas été déçue. Assez rapidement, grâce à la mise en page, à l'organisation des chapitres (qui se focalise à chaque fois sur un personnage, raconte son histoire), j'ai réussi à m'immerger totalement dans le livre. Le langage qui me gênait tant s'est teinté de poésie, une poésie que je ne connaissais mais qui avait son charme. Souvent de très beaux passages malgré l'atrocité de ce qui se passe. L'auteur a une belle écriture (même si elle est très crue). En fait j'ai aimé être déroutée car cela est fait avec beaucoup de talent. je ne sais pas si je lirai les autres volets mais en tout cas ce fut une bonne lecture.
Les personnages sont troubles et troublants. La fin est assez surprenante. Ce qui est bien ficelé est que vous ne savez pas vraiment qui sont les bons ou les truands, parfois les apparences se révèlent trompeuses...
A découvrir... pour plus d'infos rendez-vous sur Facebook

EAN13: 9782848654225

Merci à Ania at aux éditons Sarbacane pour cette découverte.

Découvrir l'avis de Lael

mercredi 1 décembre 2010

Focus sur les éditions Sarbacane



Fondées en 2003, les éditions Sarbacane sont l'œuvre de Frédéric Lavabre (Directeur) et Emmanuelle Beulque (Directrice éditoriale).
Ils publient en moyenne une vingtaine de livres par an.
C'est une maison d'édition que je trouve assez incroyable car l'inventivité et la qualité sont au rendez-vous. Qualité du papier, de la mise en page, du choix des illustrations et bien sûr du talent des auteurs. On les retrouve également sur Facebook, devenez fans...

Les éditions Sarbacane vous proposent 6 catégories au catalogue:

- La catégorie "Premières émotions" qui se compose de 3 petites collections pour les petits:
* À deux c'est mieux!:C'est une petite collection toute mignonne avec des illustrations très fines.




*Deplimini:Assez solide pour que les plus jeune fassent de belles découvertes!




*Deplimaxi:Le format au dessus






- La catégorie "Humour" composée de 2 collections:
*Sapajou: Une collection assez bien faite dès 5 ans. Pleine d'imagination, elle devrait ravir toute la famille.


*Benoît Debecker(auteur/illustrateur):




- La collection "Girafon Poche"(idéale pour emporter ses albums préférés partout):
Je suis fan car pour un prix modique, vous pouvez emporter vos histoires préférées partout et ça c'est génial!



- Les albums:
C'est pour moi ce qui est de plus beau chez Sarbacane. Ce sont des albums forts que vous pouvez offrir aux plus grands, des albums différents qui proposent des univers très particuliers. Je trouve que c'est une maison d'édition qui ose, qui se démarque. On sent toute l'implication que met l'éditeur au service de l'histoire bien sûr mais également de l'illustration. On retrouve donc des formats atypiques, une qualité de papier recherchée. On peut parler d'art à ce niveau!
Bien entendu, je ne mets ici que trois exemples mais je ne peux que vous inviter à feuilleter au plus vite leur catalogue pour découvrir davantage de merveilles!!!
Retrouvez le billet sur Coline d'Alex Cousseau.

- La catégorie "Evasion"::
Elle regroupe les albums de Jørn Riel entre autres mais aussi:
*Les mini-romans sarbacane: Des romans forts pour les 12-15 ans. Justes sublimes! A découvrir d'urgence (pour 5€)!!!


*Coffret DVD: Le laboratoire d'images
• 1 livre de 80 pages
• Le DVD des 12 courts-métrages
• 1 série de cartes postales
• 1 planche de stickers
• 12 affiches originales



- Dernière catégorie "Exprim'" qui se compose de:
*Exprim' noir:
Une collection très forte, dès 15 ans, à vous glacer le sang par moment. à découvrir au plus vite!



*Exprim': Voir Billet de Comment j'ai raté ma vie de super-héros
Encore une fois, une collection forte, souvent urbaine voir ici, qui se revendique moderne et hors norme. Des textes inattendus et marquants, une collection dont on ne sort pas indemne. Bientôt, je publierai un billet sur le dernier Insa Sané Daddy est mort. Pas avant 15 ans!!! La collection Exprim' c'est aussi sur Facebook

J'espère que ce petit focus vous aura plu, je vous dis à très bientôt pour de nouvelles découvertes...

jeudi 25 novembre 2010

Le collège des princesses de Shannon Hale


















CATÉGORIE CHEF D'OEUVRE!!!

Quatrième de couverture:

La frêle Miri vit sur le mont Eskel, où l'on trouve une splendide roche aux pouvoirs étonnants.
Son petit village est en effervescence depuis la prédiction des prêtres du roi : le prince va se marier et sa future épouse sera choisie ici même. Toutes les filles de plus de douze ans doivent se rendre dans un collège où la sévère Olana compte bien faire d'elles de vraies princesses ! Bouleversée, Miri quitte son père et sa soeur, loin d'imaginer ce qui l'attend...


Juste sublime!!!

J'ai totalement été envoûtée par cette histoire. Les personnages m'ont littéralement transportée.
Certains aspects, plus particulièrement l'héroïne, m'ont rappelé le roman de Charlotte Brontë Jane Eyre (une référence pour moi): Miri est orpheline de mère, connaît une grande amitié, à le goût de l'enseignement...
Cette histoire est fabuleuse: le pouvoir de la montagne, l'histoire de princesse, l'histoire d'amour etc. Tout est réuni pour vous combler.
L'écriture est belle, les personnages vraiment attendrissants et profonds.
Loin d'une histoire "fifille", rose et paillettes. On est davantage face à une fable ou un conte.
J'ai été incapable de lâcher le livre avant le point final et une fois le livre reposé, j'ai encore le cœur qui palpite. Ce roman m'a rappelé toutes les émotions que je ressentais à la lecture de La petite fadette, Jane eyre ou encore Le blé en herbe bien que s'adressant à un public plus jeune. Du pur bonheur!!!

EAN13: 9782070620777

mardi 23 novembre 2010

Une forme de vie d'Amélie Nothomb



Quatrième de couverture:

"Ce matin-là, je reçus une lettre d'un genre nouveau".
Amélie Nothomb


Un roman simple et agréable!
C'est seulement mon deuxième Amélie Nothomb (le premier était La métaphysique des tubes que j'avais bien apprécié) mais ayant entendu mes collègues être très positifs, même les plus septiques, je me suis lancée très volontiers dans cette lecture. J'ai trouvé ce roman bien écrit, facile d'accès bien qu'assez documenté.
Un jeune soldat, Melvin Mapple, prend un jour contact avec Amélie Nothomb via une lettre postée de Bagdad. Il arrive assez vite à la captiver en lui racontant son quotidien détonnant de soldat obèse. S'ensuit une correspondance soutenue entre les deux protagonistes ponctuée de commentaires, parfois acerbe, de l'auteure.
J'ai apprécié de retrouver une correspondance bien que ce roman ne soit pas un roman épistolaire à proprement parler. L'écriture est fluide, l'idée originale et comme c'est un roman plutôt court(169 pages), on le digère bien ;)
Ce que j'ai apprécié plus particulièrement, c'est le franc parlé d'Amélie Nothomb. Elle dit ce qu'elle pense sans détour: trop de courrier, trop de blabla, ceci l'ennui, cela l'indiffère... C'est honnête donc pour moi louable ;)
Un bon moment de lecture!
EAN13: 9782226215178

Sidonie Quenouille d'Annelise Heurtier



Quatrième de couverture:

Adrien n'est pas content.
Demain, il est en vacances... Avant, il fallait le tirer du lit pour aller à l'école. Mais cette année, il est le premier levé ! L'école, il adore. C'est grâce à Sidonie Quenouille, la nouvelle maîtresse de CM1. Quand elle est entrée en classe le premier jour, avec ses habits flashy et son cartable bourré d'idées originales, Adrien et ses copains n'en sont pas revenus. Même apprendre l'accord du participe passé, ça devient drôle avec elle.
Géniale, cette Sidonie ! Dommage que tout le monde ne soit pas de cet avis.


Un bel hommage aux maîtresses d'école!
Un petit roman très agréable à lire dans la même veine que Jocker de Susie Morgenstern.
Ce très beau livre, ponctué d'illustrations rigolotes (signées Aurore Petit), nous raconte l'histoire de Sidonie Quenouille, nouvelle maîtresse des CM1 aux méthodes d'enseignement révolutionnaires: elle met les enfants en scène pour apprendre la syntaxe, les mathématiques, l'histoire-géographie... Elle n'hésite pas à sortir les enfants de la classe pour partir à la découverte des champignons ou encore leur faire fabriquer du cidre. Bref, c'est une maîtresse formidable qui a compris qu'en faisant participer au maximum les enfants ceux-ci apprennent sans s'en rendre compte et retiennent automatiquement leur leçon.
Cependant, vous l'aurez bien compris, cette façon de faire va forcément déranger. Très vite, les parents et la directrice de l'école Mme Moulineau, également maîtresse des CM2, vont s'insurger.
Notre pauvre Sidonie va se retrouver inspectée et bien évidemment ce jour-à rien ne va se passer comme prévu...

J'ai adoré ce petit roman!!!
Je vous le recommande très chaudement que votre enfant aime ou non l'école. C'est facile à lire, très rigolo en résumé un petit livre qui fait du bien. Bravo!!!

EAN13: 9782841568246

Extrait: Sidonie, elle n'a pas dû apprendre son travail à la même école que les autres , parce qu'elle n'est pas du genre à nous empoisonner la vie avec des poésies idiotes sur le printemps ou les dates de naissance de tous les rois de France.
Oh, bien sûr, on a fait des maths et de la grammaire, mais ça n'a pas été pénible comme l'année d'avant. Ça n'avait même RIEN à voir. la preuve, c'est qu'Arthur ne s'est jamais endormi pendant la conjugaison et que Léo a passé moins de temps à faire des sculptures avec du scotch ou des boulettes avec sa colle en tube.

jeudi 18 novembre 2010

Challenge Je retombe en enfance!



Comme je vous l'avais dit lors de la création de ce challenge, je participe ;). Voici mon billet pour la catégorie Je retombe en enfance!:


L'album qui m'a le plus marquée est un album de Domitille de Pressensé: Arthur, le hérisson d'Émilie (Paris : G.P. rouge et or, 1982. ISBN 2-261-00975-5).
À mon époque, il n'y avait pas autant d'albums que maintenant et c'est l'un des tout premier que l'on m'ait offert. Je trouve que les dessins sont jolis et j'adore les hérissons donc, j'étais conquise d'avance. Quand j'ai vu que la série ressortait en mars 2008 chez Casterman, j'avoue que j'étais ravie et de nombreuses mamans de mon âge aussi...
Il y a pour l'instant 13 titres parus:

- Émilie tome 1 (mars 2008, EAN13: 9782203011632, 5,50€)
- Émilie et ses cousins tome 2 (mars 2008, EAN13: 9782203013162)
- Émilie et la mauvaise humeur tome 3 (mars 2008, EAN13: 9782203014282)
- Émilie et Arthur tome 4 (août 2008, EAN13: 9782203016590)
- Émilie n'a pas sommeil tome 5 (août 2008, EAN13: 9782203016606)
- Émilie fait pipi au lit tome 6 (janvier 2009, EAN13: 9782203018532)
- Émilie est invitée tome 7 (janvier 2009, EAN13: 9782203018549)
- Émilie fait un gâteau tome 8 (mars 2009, EAN13: 9782203021860)
- Émilie ne veut pas se laver tome 9 (mars 2009, EAN13: 9782203021020)
- Émilie et l'oie perdue tome 10 (août 2009, EAN13: 9782203021198)
- Émilie et le petit sapin tome 11 (octobre 2010(réédition), EAN13: 9782203029927)
- Émilie fait un cauchemar tome 12 (février 2010, EAN13: 9782203029491)
- Émilie fait du camping tome 13 (avril 2010, EAN13: 9782203029804)

Plus d'infos sur Domitille de Pressensé


Un poème m'a beaucoup marquée en primaire: Chanson des escargots qui s'en vont à l'enterrement de Jacques prévert

A l'enterrement d'une feuille morte
Deux escargots s'en vont
Ils ont la coquille noire
Du crêpe autour des cornes
Ils s'en vont dans le soir
Un très beau soir d'automne
Hélas quand ils arrivent
C'est déjà le printemps
Les feuilles qui étaient mortes
Sont toutes ressuscitées
Et les deux escargots
Sont très désappointés
Mais voila le soleil
Le soleil qui leur dit
Prenez prenez la peine
La peine de vous asseoir
Prenez un verre de bière
Si le coeur vous en dit
Prenez si ça vous plaît
L'autocar pour Paris
Il partira ce soir
Vous verrez du pays
Mais ne prenez pas le deuil
C'est moi qui vous le dit
Ça noircit le blanc de l'oeil
Et puis ça enlaidit
Les histoires de cercueils
C'est triste et pas joli
Reprenez vous couleurs
Les couleurs de la vie
Alors toutes les bêtes
Les arbres et les plantes
Se mettent a chanter
A chanter a tue-tête
La vrai chanson vivante
La chanson de l'été
Et tout le monde de boire
Tout le monde de trinquer
C'est un très joli soir
Un joli soir d'été
Et les deux escargots
S'en retournent chez eux
Ils s'en vont très émus
Ils s'en vont très heureux
Comme ils ont beaucoup bu
Ils titubent un petit peu
Mais la haut dans le ciel
La lune veille sur eux.

Je trouve cette poésie magique et très belle, elle reste dans ma mémoire et parfois j'en récite quelques vers. Séquence émotions ;)


LA RECETTE DE CUISINE
Tarte aux pommes à ma façon(Je l'ai faite à mon fils qui est à la maternelle en toute petite section et il s'est régalé. C'est ma façon à moi de retomber en enfance avec lui, lol)

Ingrédients:
- 7 pommes bien mûres
- 1 banane
- le jus d'un citron
- 2 cuillères à café d'extrait de vanille
- 1 sachet de sucre vanillé
- 30 grs de beurre
- 1 pâte brisée

* Éplucher la banane et la couper en petits dés. Éplucher 3 pommes, les vider et les couper également en dés.
Dans une casserole, faire fondre 10 grs de beurre y ajouter la bananes, les pommes et le jus de citron. Laisser réduire et quand ça à bien réduit y ajouter l'extrait de vanille.
*Une fois notre base ayant bien compoté, l'écraser avec un écrase purée pour garder de la consistance.
*Étaler la pâte dans un moule recouvert au préalable d'une feuille de papier sulfurisé. Ne pas oublier de la piquer à l'aide d'une fourchette pour éviter qu'elle gonfle à la cuisson.
*Faire pré cuire la pâte au four à 180°(th.6) jusqu'à ce qu'elle ait séché.
*Éplucher et vider les 4 pommes restantes, les couper finement en quartier.
*Sortir la pâte du four y étaler notre base.
*Répartir les quartiers de pommes joliment.
*Dans un bol faire fondre 20 grs de beurre auxquels vous ajouterez le sachet de sucre vanillé. Badigeonner l'ensemble à l'aide d'un pinceau sur le dessus de votre tarte.
*Enfourner jusqu'à ce que la pâte soit dorée à souhait.
Régalez vous... (vous pouvez en fonction de vos goûts, la déguster tiède avec une boule de glace vanille ou avec de la chantilly)




Quant à l'Objet qui représente l'enfance pour moi, je ne pouvais évidemment pas passer à côté de Nounours. Oui, il ne ressemble plus à grand chose. Oui, il est troué, vieux et moche mais moi je l'aime plus que tout. Et si désormais il ne dort plus avec moi :( il reste l'ami fidèle qui partageait mes secrets et essuyait mes larmes. Celui qui me rassurait après un cauchemar. Celui pour qui je souffrais à chaque lavage en espérant qu'il ne se noie pas. Celui pour qui j'avais mal à chaque fois que ma mère s'évertuait à le recoudre. Le seul et unique Nounours à mes yeux.

mercredi 17 novembre 2010

Emily the Strange tome 1: Les jours perdus de Rob Reger


















Quatrième de couverture:

Emily est frappée d'une vilaine amnésie et ne se rappelle même plus son prénom.
Chassée par les policiers de la décharge de Blackrock, elle trouve refuge dans le café El Donjon tenu par Corneille, une fille du zinc on ne peut plus bizarre… Sous la forme d'un journal intime émaillé de dessins rouges et noirs, elle suit lentement des indices qui pourraient lui révéler son identité, et découvre une mission secrète qu'elle devra accomplir… Un récit original teinté de mystère, d'aventure, et au final délicieusement étrange.


Un roman très original dans sa construction!
Emily ne sait plus qui elle est ni d'où elle vient. Elle va alors tout faire pour découvrir sa véritable identité. Tout indice sera consigné dans un journal et agrémenté de dessins illustrant ses trouvailles.
C'est donc un roman sans chapitre que l'on retrouve, plutôt un pêle-mêle d'émotions et d'aventures en tout genre.
J'ai bien aimé le côté enquête de ce livre bien que certaines longueurs m'ont gênée. Le personnage d'Emily est très intéressant et n'a pas froid aux yeux. C'est un premier tome qui se laisse bien lire et dont les illustrations sont vraiment sympas. Le côté un peu gothique est vraiment bien rendu, des petites touches de surnaturel sont parsemées ci et là, rendant l'ensemble plutôt agréable.
Cependant il me manquait un "je ne sait quoi" pour accrocher totalement. Je suis donc plutôt mitigée. Je pense que des enfants de 9-12 ans devraient apprécier, les ados accrocheront moins (et étant, un grande ado... lol).

Lire un extrait
EAN13: 9782749913117
251 pages.
14,95€

Un grand merci à Camille et aux éditions Michel Lafon
Voir l'avis de Lael

lundi 15 novembre 2010

Le chant du Troll de Pierre Bottero


Date de parution : 20/10/2010
Editeur : Rageot
ISBN : 978-2-7002-3406-0
EAN : 9782700234060
Présentation : Relié
Nb. de pages : 184 pages
Poids : 0.694 Kg
Dimensions : 17,5 cm × 23,5 cm × 1,5 cm
Prix: 17.90€

Note: 5/5

Quatrième de couverture:
"- Pssst ! Est-ce que tu es prête ?.
- Je ne sais pas de quoi tu parles. Prête pour quoi ?. - Le basculement a débuté..."




ATTENTION PRÉVOIR UNE BOÎTE DE MOUCHOIRS!!!

Un très beau texte!!!

Léna est une fillette qui surprend un jour ses parents en pleine dispute. Sa maman part. Léna ne comprend pas ce qui se passe. Elle décide de continuer à aller à l'école malgré tout. La journée se déroule bizarrement, des drôles de plantes semblent envahir la ville. Un personnage étrange fait son apparition Burph, un SPRITE. Ce dernier appartient aux mondes de l'IMAGINAIRE et prend en charge Léna pour ce qu'il appelle le basculement. D'autres créatures vont s'inviter dans l'histoire: des chiens rouges terrifiants, des elfes, des gnomes etc. mais surtout la terrible Leucemia. 
Qui sont tous ces monstres, toutes ces créatures venues d'ailleurs? Que veulent-elles à Léna? Quel est le pouvoir lié à la comptine de la petite fille:
"Un, deux, trois,
Trois à trois,
Toi et moi.
Un, deux, trois,
Toi et moi,
Ça fait deux,
Qui est trois?
C'est toi!"?
Pourquoi le papa de Léna est-il aussi obsédé par l'écriture de son roman au point de ne presque plus dormir?Et surtout, pourquoi Léna semble-t-elle soudain devenue invisible aux autres?

Je ne le cache pas, j'ai pleuré. Voilà! 
D'abord parce que ce texte de Pierre, je l'attendais impatiemment. Il a cette saveur particulière des romans d'auteurs que l'on aime et qui ne sont plus. Émotions.
Ensuite, je me délecte de chaque mots, de chaque tournure de phrases, de chaque illustration. Je savoure, je déguste, je suis prise au piège.
Puis peu à peu, l'histoire prend forme. Je commence à comprendre ce qui ce joue. Je sens les larmes qui me piquent les yeux. Je continue, je m'attache à cette petite Léna, je reprends espoir. Je termine le livre. Je le pose. Respire! Je pleure.
C'est un roman/album bouleversant sur la maladie. D'autant plus prenant que ce texte est l'un des derniers de Pierre. Avec tout son talent, il mêle un sujet déjà abordé dans Amies à vie (Castor poche, 2001) son premier roman, et le fantastique qu'il maîtrise si bien (voir La quête d'Ewilan). La leucémie ne fait pas de cadeau mais elle trouve à qui parler avec cette petite fille qui n'a pas peur de l'affronter. C'est un livre poétique, dur mais très beau, que je vous recommande absolument dès 10 ans. Un très beau livre-cadeau à la couverture rigide et aux nombreuses illustrations, c'est réussi!

vendredi 12 novembre 2010

Cela de Moka


Catégorie chef d'œuvre

Quatrième de couverture:

" Cela ne pensait pas encore.
Cela ne pouvait que ressentir et expérimenter. Mais Cela savait qu'il fallait procéder avec précaution. Son attention se porta sur la chose à quatre pattes qui produisait des sons plus que désagréables. Cela ignorait encore que c'était un chien. Pas à sa mesure pour l'instant. L'autre chose à deux pattes l'était encore moins. Restait la dernière, petite, tremblante et faible chose. Mais elle intéressait aussi la chose à deux pattes.
Cela n'eut pas le temps d'effectuer le transfert. Cela ne le regretta pas car Cela ne savait pas ce qu'était le regret. Cela sentit que la chose tremblante était mourante, donc inutile. "


Âmes sensibles s'abstenir!!!
Cela est une chose inexplicable. Cela observe ce qui l'entoure et prend possession de ce qui est vivant.
Cela commence par une limace, puis un hibou, un chat, puis un sans abri etc.

Parallèlement vit une famille de cinq personnes:
- la maman, Sophie, présidente de l'Association des Résidents du Lotissement, qui va s'intéresser de près au parc près de chez elle où sévit Cela parce que quelqu'un met des pièges dans le parc et que les enfants pourraient être blessés.
- le papa, Christian, qui joue un rôle mineur dans le roman.
- la grande sœur, Alix, 14 ans collégienne
-Le frère, Ulysse, 12 ans féru d'informatique. Il entend parler d'un logiciel, Centurion, capable de penser par lui-même. Aider de son ami Sam, il va réussir à ce procurer ce programme de façon illégale mais éprouve des difficultés à le faire fonctionner convenablement.
-la petite sœur, Marie-Beth, une petite fille très dégourdie qui va dans le dos de son frère apprivoiser Centurion et devenir sa "maman".
Cette famille a un chien Sido qui va être le premier à sentir Cela.

Les chemins de Cela et de la petite famille vont se croiser et leurs vies vont en être bouleversées.

C'est un roman très fort, édifiant même. Mêlant habilement notions philosophiques (grâce à Centurion qui apprend de nouveaux termes comme bien, mal, sentiments etc.), enquête policière car le roman est parsemé de cadavres, horreur (certaines scènes sont vraiment peu ragoûtantes) et fantastique avec la créature Cela, vous être pris aux tripes dès le début du livre qui devient de plus en plus palpitant au fil des pages et vous ne pouvez plus le lâcher jusqu'au point final. C'est un roman assez court (153 pages) mais qui tient ses promesses et qui est incroyablement riche en rebondissements. Je le recommande donc vivement!

EAN13: 9782211056847

jeudi 11 novembre 2010

Tag auteur

Et voilà, je viens de me faire "taguer" par Bouma qui me met au défi de trouver 15 auteurs qui nous ont influencé et que nous garderons toujours dans notre cœur le tout en 15 minutes chrono:

Je me lance (même pas peur):

N°1: Pierre Bottero (oui, c'est assez surprenant, lol) pour moi, le meilleur auteur possible.
N°2: Guy de Maupassant, j'ai quasiment tout lu de lui. Ses romans sont excellents et très en avance sur leur époque, pour moi une référence!(J' ai une maîtrise en Lettres Modernes, ceci explique peut-être cela..)
N°3: Charlotte Bronté avec Jane Eyre, mon roman de chevet lorsque j'étais adolescente. Je l'ai lu au moins dix fois si ce n'est plus.
N°4: Agatha Christie. Juste incontournable!!! En particulier Témoins à charge un recueil de nouvelles absolument délectable.
N°5: Jean-Luc Marcastel, un auteur jeunesse qui me rappelle beaucoup Pierre Bottero. Vive Louis le Galoup!!!
N°6: Suzanne Collins avec Hunger Games, palpitant à souhait. Humm!!!
N°7: Marie-Aude Murail pour l'ensemble de son œuvre mais plus particulièrement Miss Charity juste incroyable et surprenantissime!
N°8: Maryvonne Rippert pour Métal Mélodie une belle claque, l'un des derniers romans qui m'ait fait pleurer!
N°9: Joseph Delaney pour sa série des épouvanteurs
N°10: Malorie Blackman pour Entre chiens et loups, des romans d'une force incroyable qui vous prennent aux tripes jusqu'au point final.
N°11: Melvin Burgess, un auteur qui n'a pas peur d'aller dans des sujets chocs avec une écriture franche et crue (Nicholas Dane, Junk)
N°12: Emile Zola, parce que j'adore sa façon de dépeindre la nature humaine.
N°13: Gustave Flaubert Madame Bovary restera pour moi une référence incontournable de notre littérature. C'est un roman fort, troublant, une merveille!!!
N°14: Jean-Philippe Arrou-Vignod parce qu'en littérature jeunesse il est bon de rire et que c'est auteur là est un génie dans ce domaine(à lire absolument Léo des villes, Léo des champs qui n'est pas le plus drôle mais qui est excellent pour tous ceux qui ont aimé 35 kilos d'espoir ou encore Une famille aux petits oignons)
N°15: Marie Desplechin parce qu'elle a une belle plume et que ses romans font du bien tout simplement, voir Jamais contente

Voilà j'espère que cela conviendra pour ce tag, merci encore chère Bouma, j'ai passé un bon moment à me remémorer ces excellents auteurs et les souvenirs qui leurs sont liés.
J'aimerais taguer si elle l'accepte Lael

lundi 8 novembre 2010

1 an: Hommage à Pierre Bottero



Cela fait 1 an déjà que Pierre Bottero nous a quitté, laissant la littérature orpheline du meilleur auteur de fantaisie qu'elle ait connue.
J'ai rencontré Pierre en 2006 lors d'une séance de dédicace dans la librairie où je travaille. Cela fut pour moi une véritable révélation. Après quelques minutes d'échange j'étais conquise. Une ado devant son idole. J'ai un immense respect pour l'auteur. Pour moi, personne à ce jour n'a su l'égaler (même si de nombreux écrivains jeunesse valent le détour).
Pierre n'était pas seulement un auteur de fantaisie, non, c'était bien plus que ça, c'était avant tout un homme de cœur. Il était d'une simplicité incroyable. Modeste, réaliste, il était entièrement dévoué à ses lecteurs. "Je ne suis pas génial, je ne suis pas une star, vous pouvez adorer mes livres mais pas moi " disait-il.
Le rencontrer, échanger avec lui et vous aviez l'impression d'être avec un ami de longue date.
Quand Myriam m'a annoncée l'atroce nouvelle, je me suis littéralement effondrée. Grâce à Pierre j'ai redécouvert mon métier, j'ai pu aider de nombreux enfants à aimer la lecture. Les parents se sont mis à lire de la fantaisie, après Harry Potter, c'était un nouveau phénomène. Il est et restera pour moi LA référence. Combien d'échanges se sont noués autour d'Ewilan? Combien de parents étaient comblés de voir leur progéniture dévorer les romans de Pierre, les relire? Une écriture de qualité, un humour inégalé, des personnages auxquels on s'identifie immédiatement. Des romans complets où amour, amitié, suspenses, combats, monstres, pouvoirs magiques, mondes incroyables, humour, angoisse sont étroitement liés. Impossible de ne pas succomber!
Alors aujourd'hui, je voulais rendre hommage à celui qui m'a tant apporté.
Pierre, tu me manques, j'espère que ta poésie marchombre résonnera encore longtemps. Je ne t'oublierai jamais. Toutes mes pensées sont dirigées vers ta famille.
Merci pour tour l'artiste!

Voir Tour B2 mon amour, Météorites, Zouk, Les âmes croisées, La quête d'Ewilan ou encore A comme associations

vendredi 5 novembre 2010

Nicholas Dane de Melvin Burgess


















ATTENTION NE CONVIENT PAS AUX JEUNES LECTEURS. POUR PUBLIC AVERTI!!!

Quatrième de couverture:

Quand Nicholas perd sa mère d'une overdose, il se retrouve seul.
Très vite, il est envoyé dans un foyer pour garçons. A quatorze ans, il y découvre d'abord la violence, l'humiliation, les punitions. Alors qu'il croit trouver auprès de Mr Creal, le directeur adjoint, un peu de réconfort et de douceur, Nick finit par comprendre qu'il devra payer de sa personne... Sous l'emprise de. la perversité, il n'a plus qu'une solution : fuir.


Un roman déroutant. Déstabilisant. Du grand Melvin Burgess (à qui l'on doit Junk ou encore Lady)

Bien que déroutée par le thème: la pédophilie au sein d'un foyer de redressement pour adolescents en difficultés, ce roman m'a énormément plu.
Il y a l'incroyable talent de Melvin Burgess qui permet de lire l'inacceptable car il n'y a pas de détail graveleux ou malvenu. Le sujet est traité avec la violence qui lui est due, avec les personnages qu'il faut. Tout est bien pensé.
Petit à petit, on suit la descente aux enfers de Nick. On tremble pour lui, on le plaint, on se révolte, on reprend espoir puis les choses se gâtent, une spirale infernale s'installe... Va-t-il s'en sortir? Comment? Qui va le croire? À qui se fier?
C'est un roman qu'il n'est pas possible de lâcher avant la fin, parce qu'on est en apnée.
D'évasions en plans douteux, vous allez être bouleversé à la lecture de cette histoire! Une lecture qui marque. Un roman de qualité!

EAN13: 9782070624218

mardi 2 novembre 2010

Le garçon qui ne s'intéressait qu'aux filles d'Ellen Willer



Quatrième de couverture:

Félix a un peu plus de quinze ans.
Le foot, les voyages, les livres, les amis, le cinéma, la télé, la musique, les études : le monde entier s'offre à lui. La seule chose qui l'intéresse, ce sont les filles. Toutes les filles. Leurs cheveux, leurs yeux, leur emploi du temps, leurs trajets, leur voix, leur parfum. Son cerveau est comme un ordinateur bourré de données, en éveil permanent, qui crépite. En réalité, Félix ne s'intéresse qu'à lui-même.
Un jour, une fille le lui dit. En face. Froidement. Elle s'appelle Chira, alors tout ce que Félix trouve à faire, c'est se moquer de son nom. Mais il sait qu'elle a raison. Et c'est plus fort que lui, Félix se met à désirer qu'elle lui parle encore, qu'elle le regarde encore, qu'elle l'engueule encore. Qu'elle le fasse exister.


Un roman d'amour pour les garçons!!!

Félix est un ado de quinze ans complètement dépassé par ses hormones. Cela le rend un peu niais parfois... jusqu'au jour où Chira entre dans sa vie. Plus âgée que lui, elle est aussi beaucoup plus expérimentée. De taquinerie en taquinerie, ils tissent peu à peu une belle complicité qui risque de changer leur vie à tout jamais.
C'est un roman savoureux qui est plein d'humour et de bons sentiments. L'auteure décrit avec brio cette tranche de vie particulière d'un adolescent: "celle des premières fois". Ce roman montre à quel point franchir le pas pour embrasser une fille peut être un moment délicat pour un jeune ado. Il se met la pression, ne sait pas trop par où commencer, alors il observe les filles, s'abreuve de leurs mystères et essaye de comprendre leur fonctionnement avec beaucoup de maladresse. Félix est un personnage très attachant parce que très réaliste en fin de compte. Il représente l'ado que l'on croise dans la rue, celui qu'on a connu à l'école...
J'ai beaucoup aimé cette lecture, c'est frais et ça se dévore.

EAN13: 978221082341

lundi 1 novembre 2010

Thalie à la rencontre de... Marie-Claude Bérot



Une fois de plus une rencontre avec une très belle plume de la littérature jeunesse. Je suis tombée sous le charme de Tu me plais tout simplement, un superbe roman qui traite du difficile sujet du cancer mais d'une façon tout à fait différente: les personnages sont extrêmement attachants et positifs. Un vrai bijou à découvrir au plus vite!
Marie-Claude Bérot a accepté en tout simplicité et avec beaucoup de gentillesse de répondre à quelques questions au sujet de ce roman (et bien d'autres choses encore) et vous adresse quelques mots:


Bonjour tout le monde !


Comme si tout le monde avait lu mon roman ! Manque pas d'air la mémé... Oui je suis née en 39 pour situer tout de suite le personnage.
Mais encore assez lucide pour vous dire combien j'ai été émue que ce livre vous ait touchés. Et que, surtout, la plus grande partie de vous tous pense que c'est là un hymne à la vie.


Je suis plutôt de l'époque où on lisait la Comtesse de Ségur... Finalement c'est peut être "les petites filles modèles" lu et relu qui m'a donné envie d'écrire. J'ai l'impression d'avoir toujours écrit des histoires. Mais je n'ai jamais pensé être éditée un jour. Alors, je vous assure que le bonheur est grand lorsque vous voyez votre nom dans une librairie. Fierté, oui, surtout lorsque vous avez déjà 54 ans ! (Courage pour les futurs auteurs). J'ai écrit mon premier livre : "Alazaïs en pays cathare" et l'ai envoyé aux Editions Milan par la poste, si Milan l'avait refusé, je crois que je n'aurais pas insisté. Les autres sont venus ensuite sans problèmes. Mais j'ai du mal à dire que je suis écrivain. Mon vrai métier : infirmière puéricultrice. Écrire c'est mon plaisir.


Avez-vous une anecdote concernant l'une de vos dédicaces?
Un petit garçon dont les parents venaient de divorcer, et qui ne parlait presque plus, est venu me dire à l'oreille : "Il faut beaucoup d'amour pour écrire des livres comme ça" J'ai eu les larmes aux yeux et je n'ai pas su lui répondre.

Comme je disais plus haut je ne considère pas le fait d'écrire comme un métier. D'ailleurs si cela me demandait un effort je ne le ferais pas, suis assez flemmarde.
Je me mets devant l'ordinateur et c'est la première phrase qui est difficile ensuite le reste se déroule sans que je sache où je vais. Je me raconte une histoire et je n'aime pas en connaître la fin. C'est tout d'abord pour moi que j'écris, et si cela intéresse les autres ce n'est que du bonheur en plus.
Par exemple pour "Tu me plais..." je me suis réveillée avec une phrase idiote qui rôdait dans ma tête : j'ai rêvé que j'étais un poulet. Je vous jure que je n'avais que ça, et toute l'histoire est venue de là.


Que pensez-vous des blogs de lectures?
Les blogs de lectures me plaisent beaucoup, (quand je sais les dénicher parce que l'informatique ???) bien sûr, plus encore quand je m'y retrouve, c'est humain. Le grain de sel d'Emelyne m'a particulièrement bouleversée parce qu'elle dit haïr la lecture et ...

Parmi tous vos livres , y en a t-il un qui a votre préférence?
Dans mes livres j'aime bien "Ninon silence" qui m'a fait entrer chez Flammarion (toujours envoyé par la poste) et pas forcément ceux qui ont eu le plus de succès. J'aime bien "Le stylo rouge" et surtout "L'heure du renard" parce que je me retrouve dans cette petite fille.
Dans les livres ados j'ai beaucoup aimé écrire "Aube rouge sur l'océan" (éditions Le Seuil) plus que "L'année de mes 15 ans" qui a été traduit en allemand et faisait partie de la sélection du prix des lycéens allemands, pourtant.
Et puis j'ai écrit un seul livre adulte "Les pies ne font pas des rossignols" qui me tient à coeur plus que tout autre (j'ai mis 20 ans à l'écrire !!!) Éditions Cheminements. Il a été repris en gros caractères (pour les grands-mères des maisons de retraite) Il serait peut-être grand temps de me reconvertir dans cette tranche d'âge.
En ce moment j'ai 2 textes chez les éditeurs : un pour les petits chez Milan, un pour les ados chez Flammarion (tribal), mais pas de réponse encore, mauvais signe !


Pour clore l'interview je vous propose de vous laisser la parole, vous pouvez parler de votre actu, de vos coups de cœur ou autre:
Je vis dans les Pyrénées par AMOUR et non pas par amour des montagnes...
J'ai trois enfants et cinq petits enfants... Je fais du ski, oui encore ! et de la marche à pieds. Et j'aimerais écrire comme Marie-Sabine Roger (Attention fragiles, La tête en friche)
Bisous à toutes et tous
Marie-Claude


Mille mercis à Marie-Claude Bérot d'avoir jouer le jeu de cette interview. En plus d'être une auteure vraiment talenteuse, j'ai trouvé ses réponses tendres et attachantes. J'espère que cette belle rencontre vous donnera encore plus envie de découvrir ses livres.

Bibliographie:


Badésirédudou (Castor Poche Flammarion-Père Castor 2001)
Marie-Lune (Milan Poche Cadet + Milan 2002)
Ninon-Silence (Castor Poche Flammarion-Père Castor)
Chaque jour, je t'écrirai (Castor Poche Flammarion-Père Castor 2002)
Mes vacances préférées (Castor Poche Flammarion-Père Castor 2004)
Alazaïs en pays cathare (Zanzibar Milan 1994)
Clara et Martin (Castor Poche Flammarion-Père Castor 2004)
Le stylo rouge (Castor Poche Flammarion-Père Castor 2005)
Un bisou sur les yeux (Zanzibar Milan 1996)
Pierrou de Gavarnie (Zanzibar Milan 1995)
L'heure du renard (Castor Poche Flammarion-Père Castor 2009)
Tu me plais... Tout simplement (Tribal Flammarion 2010)