mercredi 15 décembre 2010

Cahin-caha d'Anne Lenner


















Quatrième de couverture:

" Parfois, je me figure que je suis comme les dodos.
Les dodos ont tous disparu : trop lourds pour voler, ils ont tous terminé en brochettes. Pourtant, ça ne m'empêche pas de me sentir comme eux : un handicap, c'est comme une limite de vitesse imposée qui vous condamne à vie à rouler au pas et à tousser dans le sillage des autres. Dans le grand derby de la vie, comme canasson, je ne vaux pas un bourrin : j'ai l'air d'avoir douze ans alors que j'en affiche cinq de plus au compteur et déplié, je culmine péniblement à un mètre cinquante-six.
De là à dire que les perspectives d'avenir d'un handicapado ont de quoi flanquer la frousse à n'importe quel clampin... "


Déstabilisant et inégal...
Cette lecture me laisse perplexe.
Il y a tout d'abord cet ado qui est atteint d'une drôle de maladie et qui se fait martyriser par les autres (ça me dérange). Il a heureusement quelques amis mais le mal semble plus profond. Cela me donne envie d'aller jusqu'au bout de ma lecture, il faut que je comprenne pourquoi cet ado est aussi malheureux et pourtant il y a cette écriture parfois fouillis qui me dérange. Vais-je décrocher?
Heureusement il y a de nouvelles rencontres. La deuxième partie du roman est plus fluide, plus agréable aussi: c'est le temps de l'ouverture aux autres.
C'est un roman assez particulier car il faut un bon moment pour s'en imprégner mais au final, le résultat n'est pas si mal.
Je vous laisse juge...

EAN13: 9782842631185

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire