mardi 3 juillet 2012

L'été où ma vie a changé d'Alyson Noël




Date de parution : 05/07/12
Editeur : Michel Lafon
ISBN : 978-2-7499-1632-3
Prix: 19.95€
Voir le site d'Alyson Noël

DEUX LIVRES EN UN SEUL VOLUME!!!

Note: 3.5/5





Quatrième de couverture:

Tome 1 : Rendez-vous manqué

À quinze ans, Dorothy se prépare pour le plus bel été de sa vie : au programme, des journées entières à profiter de ses amies et, pourquoi pas, une histoire d’amour avec le plus beau garçon du lycée ! Mais le rêve tourne au cauchemar quand ses parents décident de l’envoyer chez sa tante à Tinos, une île grecque perdue au fin fond des Cyclades. Adieu les plages californiennes, bonjour l’ennui… A moins qu’une rencontre inattendue ne parvienne à lui rendre le sourire ?

***

Tome 2 : Une fille qui fait des vagues

À New York, Anne n’a pas pu prévoir des vacances de folie. Et pour cause ! Elle déménage sur la côte Ouest, direction la Californie. Malgré la villa immense et la plage privée, la jeune fille ne se sent pas dans son élément. Et pour ne rien arranger, elle entre rapidement en compétition avec Ellie, qui lui reproche d’avoir les faveurs de Chris, l’irrésistible surfeur. Le conflit se réglera sur le sable… et sur les vagues !

Alyson Noël est l’auteur du phénomène d’édition Éternels, numéro 1 en France. Elle vit aujourd’hui en Californie où elle se consacre entièrement à l’écriture.

Une lecture très girly idéale pour les vacances

Tout d'abord, parlons un peu de la première histoire...

Dorothy pense tout perdre en ce rendant sur cette île grecque qui semble tout juste sorti d'un roman du moyen âge (au moins ^^). Sur Tinos, le temps semble suspendu: les centres commerciaux, les connections internet, les réseaux sociaux (bref tout ce qui fait la vie des jeunes ados de maintenant) ont disparus ou presque. Heureusement Dorothy trouve quand même un café où elle peut connecter son ordinateur. Ouf! On a bien cru que c'était la fin du monde (Mais non, je ne suis pas ironique ou si peu...)
Dorothy va peu à peu apprendre à se déconnecter des autres et réapprendre à vivre à un rythme moins soutenu. Sa tante chez qui elle vit est très ouverte d'esprit et lui laisse beaucoup de libertés. Loin de la folle décrite par ses parents, elle va luia pporter énormément sur le plan humain. La jeune fille va également faire une rencontre inattendue qui pourrait bien la rendre moins superficielle et plus authentique. A l'écart de sa vie de paillette et de ses amis artificiels superficiels, Dorothy va gagner en maturité et peu à peu ouvrir les yeux sur la véritable personnalité de ceux qui l'entourent.

Une première histoire assez sympathique. L'idée semble convenue mais pour se détendre, c'est très bien. Le décor de carte postale fait rêver, j'aime bien la progression de Dorothy, il y a une jolie histoire d'amour. C'est pas mal.

Et que donne la deuxième histoire?

Anne arrive chez son père où elle doit vivre après le divorce de ses parents (tiens, mais on reprend la même chose que dans la première histoire? Voyons...). Là elle fait la connaissance d'un beau jeune homme brun au physique d'Apollon (euh...? Quelle surprise?! Avançons). Cette deuxième histoire suit en parallèle les quatre personnages féminins, ainsi, on apprend leur sentiments, leurs secrets, leurs désillusions etc. Entre compétitions, jalousie et surf, il y a de quoi faire...

Alors, si j'avais du faire un choix, je l'aurais mis en premier dans ce "recueil". L'histoire est moins captivante que la première et la fin est un peu trop rapide voire décevante en ce qui me concerne. Il manque des réponses à certains éléments, notamment sur le secret d'Ellie qui compte tout de même beaucoup pour elle et que personne découvre (ce qui est bizarre) ou encore sur sa relation avec son bouche trou "petit" ami qui n'est pas assez développée... Bref, à vouloir suivre trop de personnages, le lecteur se perd un peu et reste sur sa faim car du coup c'est un peu survolé.

Bilan sur ce livre?

Je pense et je me répète que c'est une lecture sympathique pour les vacances. J'ai bien aimé la première partie qui se lit très bien, qui passe très bien et qui fait rêver, beaucoup moins la seconde. Si les deux avaient été inversées alors cela aurait été mieux je pense. Reste que l'idée de rassembler les deux histoires et très bonne car économique (forcément) et pratique. La couverture appelle le soleil et le farniente.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire