samedi 7 juillet 2012

Poil de Carotte de Jules renard illustré par Olivier Desvaux

Date de parution : 24/05/12
Editeur : Tourbillon
Collection : Histoires universelles
ISBN : 978-2-84801-712-9
Nb. de pages : 195 pages
Dimensions : 18,0 cm × 21,0 cm × 1,7 cm
Prix: 14.15€
Découvrir le blog d'Olivier Desvaux


Note:5/5







Quatrième de couverture:

C'est l'histoire du petit dernier d'une famille de trois enfants. Il est surnommé Poil de Carotte par sa mère, Mme Lepic, qui ne l'aime pas, et qui ne cesse de l'humilier. Mais la vie à la campagne ne manque pas d'occupations: poil de Carotte aime chasser avec son père et son grand frère Félix, pêcher avec son parrain, se laver dans la rivière, se marier avec la voisine, embêter le chat et... transgresser toutes les règles de la maison.

J'aime quand les classiques sont à la portée des plus jeunes.
Cette collection chez Tourbillon est formidable!!! Je me répète^^
Accessible dès 10 ans (en tout cas pour ce titre), les enfants découvre des textes "universels", ou tout du moins incontournables en littérature.
Poil de Carotte n'est pas un texte facile. Publié pour la première fois en 1894, le vocabulaire et les tournures de phrases en surprendront plus d'un (tout ce que j'aime^^).
C'est un texte très surprenant. Poil de Carotte étant un enfant rejeté et battu par sa mère. Son aspect peu commun le distingue des autres enfants et de son frère et sa sœur en particulier.
Ce qui est étonnant c 'est que je n'avais que très peu de souvenirs de ce texte (que j'ai pourtant lu plus jeune) et pourtant, il est très marquant. Poil de Carotte n'apprenant que la malveillance et l'indifférence de sa mère va se révéler très "surprenant". Ainsi, il torture des animaux avec un acharnement troublant ou encore a une relation à la propreté plus que spéciale.
Ce texte étant autobiographique, on suppose que la misogynie de l'auteur puise allègrement dans son enfance et son rapport à sa mère. En tant que lectrice, je me suis insurgée des souffrances endurées par Poil de Carotte, son caractère de "tête à claque" est compréhensible quoique parfois poussé à l'extrême. Un enfant qui a besoin de reconnaissance et qui ne récolte que de l'indifférence ou bien des coups. Le père est faible et ferme les yeux sur l'attitude déplorable de son épouse. Bref, une lecture qui ne saurait laisser indifférent...


Les illustrations du livre sont très cohérentes avec le texte et sont de véritables tableaux. J'y suis très sensible en tout cas. C'est très délicat et réussi!


Je suis impatiente de découvrir d'autres textes de cette collection formidable et de vous en parler très bientôt. A suivre...

...J'aime faire découvrir les classiqueJ'a





 

1 commentaire:

  1. c'est un classique que je connais pas alors je suis bien tentée par cette version

    RépondreSupprimer