mercredi 23 janvier 2013

Ne le dis à personne de Josette Chicheportiche

Date de parution : 23/08/12
Éditeur : Oskar Editions
Collection : Oskar poche
ISBN : 978-2-35000-906-3
Nb. de pages : 176 pages
Prix: 9.95€

Note: 5/5 Excellent!

Quatrième de couverture:

Coup de tonnerre dans la famille de Théo, 12 ans : son père a rencontré un homme et a décidé de quitter sa femme pour vivre avec lui. Théo et sa petite soeur vont devoir faire avec les désirs et les angoisses de leurs parents. Que doit-on répondre dans la cour du collège quand on traite son père de "pédé" ? Comment passe-t-on du rejet à l'acceptation d'un père qui n'aime pas "comme tout le monde" ? Et comment se perçoit-on, quand on a ce père-là et que s'éveillent en soi les premiers émois amoureux ?
 
Un vrai coup de cœur pour ce roman "différent"...
 
Quand Gilles annonce à  son fils Théo qu'Alice et lui vont divorcer, le jeune garçon voit son monde s'effondrer. Pourtant, il avait bien remarqué que son papa ne dormait plus avec sa maman, qu'il était de plus en plus absent, qu'Alice semblait souvent perdue dans ses pensées... mais au fond de lui, il s'efforçait de faire comme si de rien n'était.
Cette annonce bouleverse Théo au plus au point et pourtant, une deuxième révélation va totalement le dévaster. En espionnant les adultes, il découvre que son père a quitté sa mère pour... un homme! Théo est alors au fond du gouffre: il ne sait plus où est sa place, il ne supporte plus sa petite sœur Lola qui elle prend très bien la nouvelle ne voyant pas où est le problème. Théo commence à se renfermer, à subir sa nouvelle vie, au fond de lui c'est le chaos, il ne peut dire cette vérité aux autres. Mais tous les secrets finissent par éclater et le garçon va devoir s'affirmer, retrouver sa place.
C'est un roman très fort que j'ai lu d'un bloc. Une histoire de vie qui n'épargne personne. Tous les personnages sont bouleversants et bouleversés, chacun doit apprendre à vivre une autre vie. Sans mari pour Alice, avec un père différent pour les enfants, avec le regards des autres pour Gilles. Chacun a des blessures à panser, chacun ses fêlures mais aussi ses ressources insoupçonnées. Et finalement, la vie reprend ses droits et les choses se mettent en place.
L'auteure avec beaucoup d'intelligence aborde une histoire délicate du point de vue de "l'enfant", de Théo qui est en train de préparer le futur adulte qui est en lui. Théo qui doute, se pose des questions. Théo qui ne sait plus comment se comporter.
J'ai aimé ce livre, cette écriture sans faux semblant, qui montre les choses telles qu'elles sont, sans complaisance, sans scènes inutiles. L'auteure met les sentiments de ses personnages à nu. De ce grand-père qui n'accepte pas les choix de son fils, de cette grand-mère qui reste droite, de cette femme dévastée par la perte de son amour, de cette petite fille qui est bien plus grande que l'on croit et qui a compris que l'amour doit rester à sa place de sentiment, de ce jeune garçon qui "se noie"; une galerie de portraits très "vraie"!
Oui, le père est homosexuel, on l'a compris mais le sujet du livre est ailleurs: il parle de la place des protagonistes dans la société, de ce regard des autres qui finalement accorde une place trop importante à ce qui n'est au fond que la fin d'une histoire d'amour pour le commencement d'une autre vie. Si la société, le poids des "convenances" n'étaient pas si écrasant alors, ce divorce serait comme n'importe quel autre divorce. Ce que Théo va finalement comprendre, c'est que maintenant il y a "chez papa" et "chez maman", peu importe qui est avec papa. Lui restera toujours à sa place de fils. Il va réussir à exprimer ce qu'il a sur le cœur et se construire comme n'importe quel autre enfant. A l'heure des premiers émois amoureux, il va bien voir que l'amour vous tombe dessus sans prévenir, sans distinction de sexe ou de couleur. L'amour est là et puis c'est tout!
Gabriel en parle également par ici^^

3 commentaires:

  1. Ce livre a l'air très touchant. Je le note !

    RépondreSupprimer
  2. Pour l'avoir vécu dans mon entourage, je suis curieuse de voir comment l'auteur a traité ce sujet délicat. Tu me donnes envie de le découvrir. merci pour cette découverte.

    RépondreSupprimer