lundi 15 juillet 2013

Un père en colère de Jean-Sébastien Hongre


Date de parution : 21/03/13
Éditeur : Max Milo
ISBN : 978-2-315-00388-4
Nb. de pages : 221 pages
Prix: 18€

Note: 4/5

Quatrième de couverture:

Stéphane, ingénieur, et Nathalie, enseignante, se sont rencontrés au coeur d'une librairie, se sont aimés et très vite installés dans une coquette maison à proximité de Paris pour élever leurs enfants : Fred et Léa. Vingt ans plus tard, les enfants sont devenus deux jeunes adultes. Elevés dans une ville touchée de plein fouet par la crise, ils ont dû s'adapter à la violence croissante de leur environnement et ont choisi de devenir "bourreaux" plutôt que "victimes". Ils ont adopté le rapport de force comme mode de communication. Intervient un drame. Stéphane prend alors la parole à travers un blog et, très vite, devient le porte-drapeau des parents déboussolés. La télé-réalité s'empare de son histoire. Les événements, imprévisibles, s'enchaînent. Le prix à payer pour avoir enfreint la loi du silence sera lourd. Léa sera t-elle la seule à incarner l'espoir ?
 
Un livre poignant...
 
Ce livre aurait pu être un témoignage. C'est un roman de vie et d'espoir.
Nous suivons l'histoire de Stéphane. Divorcé de Nathalie, ils ont ensemble deux enfants: Léa et Fred. A travers son regard, nous découvrons sa situation familiale. Stéphane est en pleine détresse.
En effet, Léa et Fred ont lentement basculé dans la délinquance sans que ni lui ni sa femme n'aient vraiment réagi. Aujourd'hui, Nathalie vit recluse dans sa propre maison, entourée des photos de ses enfants petits, prisonnière de ses souvenirs, en pleine dépression. Elle va être l'élément déclencheur à la prise de conscience de Stéphane. Il faut réagir au plus vite avant que la situation dégénère en point de non retour. Mais comment faire? Par où commencer?
Pour Fred, son père n'existe pas, c'est un nuisible, un insecte insignifiant. Quant à Léa, elle ne semble même pas le voir, totalement indifférente.
Et puis, tout bascule, Nathalie est victime d'un terrible accident de voiture: suicide ou simple coup du sort? Stéphane va devoir être fort et trouver un exutoire. Il se lance alors dans un blog qu'il intitule: Un père en colère. Sa détresse va faire écho à d'autres personnes comme lui et lentement créer le buz... L'occasion  de réparer? Ou bien cette initiative se retournera contre lui?
 
Une écriture agréable, un sujet fort, une vision très rude de la vie. C'est un roman que j'ai lu d'une traite. Je ne pouvais pas m'arrêter. Ce que Jean-Sébastien Hongre écrit est une peinture de la réalité dans certaines cités. Ces parents aimants et déboussolés, dépassés par l'attitude de leurs enfants. Comment admettre que nos propres enfants empruntent le mauvais chemin? Comment les en détourner? Nathalie et Stéphane ont voulu le meilleur pour Fred et Léa mais ils n'ont pas forcément fait les bons choix ni poser assez de limites. La faute à la société? Peu importe au fond. Il n'est pas question dans ce roman de les juger (et à travers eux tous les parents concernés par ce problème), chacun fait comme il peut (et surtout comme il veut), élever des enfants n'est pas chose aisée. Stéphane veut rétablir un semblant de schéma familial, sauver ce qu'il reste de sa famille. Mais n'est-ce pas trop tard? Il ne se cherche pas d'excuse, ne se cache pas la vérité. Il accepte ses erreurs et veut tenter le tout pour le tout pour sauver les siens. Parfois, il se souvient des moments heureux comme sa rencontre avec son ex femme, ses souvenirs deviennent son moteur, sa force pour se battre. Et si tout pouvait encore s'arranger? Une nouvelle vie loin de la cité, loin de la drogue et des mauvaises fréquentations?
Mais Stéphane est seul, il n'a personne à qui se raccrocher. Sa colère est son carburant pour avancer.
Un père en colère est un roman efficace et tendu où l'on espère jusqu'à la fin que les choses rentrent dans l'ordre mais... est-ce encore possible?
Un roman à découvrir...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire