lundi 20 juillet 2015

Corps désirable d'Hubert Haddad

RENTRÉE LITTÉRAIRE 2015
 
Date de parution prévue pour le 20 août 2015
 
Éditeur: Zulma
ISBN 978-2-84304-748-0
Nb. de pages: 176
Dimensions: 12,5 x 19 cm  
Prix:16.50€
 
Note: 5/5 coup de cœur!!!
 
Quatrième de couverture:
 

C’est un sujet fascinant dont s’empare ici Hubert Haddad. Un célèbre neurochirurgien s’apprêterait à effectuer une greffe inouïe : transplanter la tête d’un homme sur le corps d’un autre…
Journaliste engagé, en lutte ouverte contre les trusts pharmaceutiques et les mafias de la finance, Cédric Allyn-Weberson vit avec Lorna une passion entière, charnelle, amoureuse. Jusqu’au jour où il se trouve confronté à une violence radicale, celle de perdre accidentellement l’usage de son corps. Se met alors en branle une machine infernale.
Roman au suspense continu, Corps désirable captive par la magie d’une écriture lumineuse qui donne à éprouver intimement les sensations les plus subtiles des personnages – questions lancinantes de l’amour, de l’incarnation du désir et des illusions de l’identité.
Face aux questions éthiques et existentielles soulevées par une actualité brûlante, entre extravagances de la science et quête d’identité, Hubert Haddad pousse la fiction-vérité dans ses ultimes retranchements.
Plus que jamais, avec Corps désirable, l’auteur de Palestine ou du Peintre d’éventail nous bouleverse et nous emporte. Et c’est sans doute la marque de son œuvre que de recourir aux pouvoirs de l’imaginaire pour saisir sur le vif la complexité et les ambiguïtés d’une époque.
 
 
A la fois subtil et implacable!
 
Cédric Allyn-Weberson est un riche héritier. Pourtant, il a choisit de vivre simplement sa passion pour le journalisme sous le patronyme de Cédric Erg, beaucoup moins tape à l'œil. Anonyme? pas tout à fait car cet homme a choisit de partir en "guerre" contre les "trusts pharmaceutiques" et les mafias de la finances (au risque de s'attirer quelques ennuis?).
Parallèlement, il vit une passion charnelle avec la sulfureuse Lorna, à qui il n'a jamais révélé sa véritable identité.
Un jour, tout bascule.
Un atroce accident détruit le corps de Cédric, le réduisant à l'état végétatif. Comment vivre ainsi pour le restant de ses jours? Un éminent professeur italien, a trouvé en Cédric le "cobaye" idéal pour la première transplantation de corps au monde.
Voici donc la tête du journaliste greffée sur un corps inconnu.
Y survivra-t-il? Si oui quelles en seront les conséquences psychologiques et morales? Quid du regard des autres? Quid de l'identité du donneur?
 
Un roman haletant, prenant, dérangeant et audacieux. Hubert Haddad s'empare ici d'un sujet épineux et délicat. Avec une plume magistrale, il happe le lecteur, le trouble, le malmène.
J'ai dévoré ce livre que j'ai trouvé incroyable. Comment peut-on envisager une telle greffe? Cela soulève des questions déontologiques, éthiques. Peut-on sous couvert de réaliser un miracle, tout se permettre? Oui cela est grandiose d'un point de vue purement chirurgical, une prouesse des plus hallucinantes mais les conséquences psychologiques? Cédric se retrouve dans un nouveau corps, qui n'a pas les mêmes proportions, la même histoire, le même vécu. C'est une sorte de "monstre" digne du roman de Mary Shelley dont les lecteurs se souviendront des conséquences.
Ici, Hubert Haddad montre la dualité entre la performance et ses conséquences.
Cédric qui n'a d'autre choix que de s'habituer peu à peu à son nouveau "lui" subit plus qu'il ne vit son "après l'accident". Même les professionnels qui le suivent, oscillent entre admiration et dégoût.
Le personnage de Lorna est... déroutant (choquant?).
Si Cédric est la créature, Lorna, elle s'apparente à Vénus, fascinante, troublante et d'une certaine façon dangereuse. Elle est dominante, semble ne s'effrayer de rien, elle prend possession des hommes au gré de ses envies et de ses besoins sans états-d' âme.
C'est un roman vraiment incroyable tant il pourrait être possible et en même temps dérangeant. Cette dualité se retrouve tout au long de la lecture, parfaitement rendue par l'écriture implacable de l'auteur.
Un très bon roman dont la fin est aussi surprenante que le reste.
Une lecture unique, un énorme coup de cœur!

 

1 commentaire: