lundi 27 juillet 2015

Le choeur des femmes de Martin Winckler

Date de parution : 10/02/2011
Editeur : Gallimard (Editions)
Collection : Folio
ISBN : 978-2-07-044039-9
EAN : 9782070440399
Format : Poche
Présentation : Broché
Nb. de pages : 682 pages
Poids : 0.349 Kg
Dimensions : 11,0 cm × 17,8 cm × 2,9 cm
Prix: 9.50€

Note: 5/5 UN ENORME COUP DE COEUR!!!

Vous pouvez acheter ce roman en cliquant ICI

Quatrième de couverture:

Je m'appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine à la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m'oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de " Médecine de La Femme ", dirigée par un barbu mal dégrossi qui n'est même pas gynécologue, mais généraliste ! S'il s'imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement. Qu'est-ce qu'il croit ? Qu'il va m'enseigner mon métier ? J'ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin. Alors, je ne peux pas - et je ne veux pas - perdre mon temps à écouter des bonnes femmes épancher leur coeur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu'elles pourraient m'apprendre.
 
Un roman incroyablement... humain
 
Jean Atwood doit passer six mois dans un service de gynécologie auprès d'un médecin qu'elle exècre d'avance. C'est le cœur lourd et les idées noires, que ce brillant interne, major de sa promotion, se dirige vers son destin.
Sur place, tel est comme sur le papier. Des femmes viennent consulter, se plaignent bref rien de palpitant.
Rien? Vraiment? Et si au lieu de ruminer, Jean apprenait à écouter vraiment. Peu à peu, les complaintes prennent sens et Jean livre son histoire.
Pénétrer dans l'intimité des ces femmes, c'est aussi avoir accès à leur âmes, à leur histoire.
Au delà des pratiques purement médicales, Jean va recevoir le plus important des enseignements. Et ce "généraliste" mal dégrossi au premier plan, pourrait se révéler le plus passionnant des enseignants.
 
Un roman d'une grande finesse.
J'ai dévoré les 682 pages qui le composent avec délice.
Le sujet n'a pas grand chose de glamour à la base mais Martin Winckler tisse un texte d'une grande sensibilité et d'une grande subtilité.
Je ne le savais pas mais c'est un roman qui est souvent prescrit aux étudiants de médecine.
Il regorge en effet de beaucoup de termes techniques mais cela va au delà.
Ici, ce sont les patientes, et Jean, les héroïnes. Des anonymes touchantes qui au final on plus besoin d'écoute que de soins. L'humain est mis en avant. Il n'est pas question de heurter les femmes mais de les choyer, les rassurer afin de leur apporter ce qu'il faut. Douceur, écoute et échange.
Une très belle lecture.

2 commentaires:

  1. Depuis le temps que je veux le découvrir celui là !!!

    RépondreSupprimer
  2. Un livre qui devrait être lu par tout le monde !

    RépondreSupprimer