lundi 5 octobre 2015

Aliénor Mandragore tome 1 de Séverine Gauthier, Thomas Labourot et Grelin


Date de parution : 02/09/2015
Éditeur : Rue de Sèvres
ISBN : 978-2-36981-197-8
EAN : 9782369811978
Format : Album
Présentation : Broché
Nb. de pages : 60 pages
Poids : 0.493 Kg
Dimensions : 21,5 cm × 28,2 cm × 1,1 cm
Prix: 12€

Note: 4/5

Quatrième de couverture:


Comme chacun sait, Merlin vit paisiblement dans la forêt de Brocéliande avec sa fille, Aliénor… enfin, paisiblement… pas si sûr ! Enseigner sa magie à Aliénor n'est pas de tout repos, surtout qu'elle ne semble pas avoir de don particulier. Jusqu'au jour où ils partent en forêt à la recherche de Mandragores, racines magiques essentielles à certaines potions mais dont le cri quand on les arrache tue l'arracheur imprudent sur le champ : miracle, Aliénor résiste aux cris de Mandragore ! En revanche, Merlin, qui faisait son malin, est tué sur le coup. Son fantôme, encore plus ronchon que feu Merlin, n'entend pas rester mort bien longtemps et ce sera cette fois à Aliénor de le tirer d'affaire...

Une bande dessinée drôle et malicieuse!

Les illustrations sont très bonnes, les couleurs généreuses. Il y a beaucoup de détails et de soin dans cette bande dessinée que l'on peut lire à partir de  7/8 ans.


Aliénor se rend dans la forêt avec son père Merlin, distraite par l'appel d'une Mandragore, elle s'éloigne.
C'est en déterrant la Mandragore que produit. Merlin meurt sur le coup. Mais son fantôme n'a pas dit son dernier mot. Merlin veut réintégrer son corps et pour cela sa fille va devoir pactiser avec l'ennemie. Aliénor va devenir l'élève de Morgane.

Une bande-dessinée sympathique et prometteuse. Tous les ingrédients sont réunis pour plaire aux petits comme aux grands.
Il y a plein de clin d’œil tant dans les dessins que dans le texte et la présentation est impeccable.
J'aime particulièrement le bonus final, le premier numéro de l'Echo de Brocéliande (dont le journaliste était présent lors de l'enterrement de Merlin) où l'on retrouve une interview de Morgane, une recette et autres petites surprises.

Vivement la suite...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire