vendredi 2 octobre 2015

Jusque dans nos bras d'Alice Zeniter

Alice Zeniter - Jusque dans nos bras.Date de parution : 24/08/2011
Éditeur : LGF/Livre de Poche
Collection : Le Livre de Poche
ISBN : 978-2-253-16025-0
EAN : 9782253160250
Format : Poche
Présentation : Broché
Nb. de pages : 190 pages
Poids : 0.118 Kg
Dimensions : 11,0 cm × 17,5 cm × 1,0 cm
Prix: 6.60€

Note:4/5

Quatrième de couverture:

Je suis de la génération qui a fêté ses dix ans avec le génocide rwandais, je suis de la génération qui est née avec le sida, je suis de la génération qui n'aura plus de pétrole alors qu'elle commence à peine à s'amuser avec les low cost, je suis de la génération qui ne peut pas accueillir toute la misère du monde.

Un roman choc!

Alice est sur le point d'épouser Mad, son ami d'enfance.
Mariage d'amour? Non, mariage de complaisance. Mad est malien, il peut être expulsé.
Témoin des moments les plus forts, les plus beaux ou les plus marquants de la vie de la jeune femme, Alice n'hésite pas une seconde à protéger, épauler son ami de toujours même si cela se fait dans l'illégalité. Et puis, à bien y regarder de plus près, les liens qui les unissent déjà ne sont pas simulés alors est-ce vraiment un mariage "blanc"?
Alice est vive, engagée, passionnée, révoltée. Alice, fille d'algérien, fruit de l'amour du Papamaman, ce bloc qui l'a élevée dans l'ouverture aux autres. Alice si sûre d'elle, se pose tout de même la question: ai-je pris la bonne décision?

Un roman détonant, franc, sans concession, sans faux semblant. Un roman mené tambour battant, écrit avec toute la fougue de la jeunesse mais avec beaucoup de maturité et d'intelligence.
J'ai beaucoup apprécié cette lecture. Alice Zeniter fait un choix audacieux, celui de donner un nom éponyme à son héroïne, cassant ainsi les codes et les barrières entre la fiction et la réalité. Quel est le vrai quel est le faux? L'intérêt du roman est ailleurs.
Dans ce livre il est question d'amour (quel beau mot que ce "Papamaman" pour désigner ses parents, personnellement je suis fan), d'amitié avec celle qu'elle nomme l'Arabesque (cette française pure souche qui rêve d'exotisme) et Mad, celui sur qui on peut compter, qui ne juge pas et qui est dans l'instant présent, mais surtout d'identité.
Car l'identité est bien le cœur du roman. Qui suis-je? Peut-on déterminer ce que je suis par ce que je semble être? Ma couleur de peau? Mes origines? Alice Zeniter n'a pas la prétention d'apporter des réponses à ces questions, elle les soulève, les manie, les propose. Derrière la fiction, on sent l'engagement de l'auteure cependant mais elle mène son histoire de telle façon que chacun est libre d'y voir ce qu'il veut.
Quelle écriture! Fine et puissante!
C'est une très belle découverte.

Lire aussi ma chronique sur Juste avant l'oubli

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire