lundi 15 août 2016

Le journal d'Aurore Tome 1: Jamais contente, toujours fâchée de Marie Desplechin illustré par Agnès Maupré et mis en couleur par Grégory Elbaz

Date de parution : 08/06/2016
Éditeur : Rue de Sèvres
ISBN : 978-2-36981-227-2
EAN : 9782369812272
Format : Album
Présentation : Broché
Nb. de pages : 140 pages
Poids : 0.683 Kg
Dimensions : 21,0 cm × 27,5 cm × 1,4 cm
Prix: 15€

Note: 4/.5/5

Quatrième de couverture:

Ado moyenne d'une famille moyenne, Aurore a une vie dramatiquement lamentable, probablement déjà ratée… en pire ! Les dialogues malicieux de Marie Desplechin se marient joyeusement au dessin inventif d'Agnès Maupré, pour brosser un portrait plein de drôlerie, de finesse et d'intelligence qu'on ne se lasse pas de lire et de relire. Une série en deux volumes adaptée des romans de Marie Desplechin publiés à l'école des loisirs.

Quand l'adolescence arrive... les ennuis suivent...

Aurore est la deuxième d'une fratrie composée de trois filles. Selon elle, la vie est injuste: trop moche, trop stupide, vie sentimentale zéro, incompréhension? totale.

Heureusement, elle trouve refuge chez sa copine Lola qui la comprend mieux que personne et qui vit chez son vieux père divorcé trop cool.

Les jours, les mois se succèdent et Aurore déprime de plus en plus. Du mal à trouver sa place dans sa famille, du mal à cerner sa copine qui semble peu à peu s'éloigner, bref: Aurore broie du noir. 


Même les vacances et les premiers flirts ne semblent pas l'égayer. Elle se voit proposer de vivre un trimestre chez ses grands-parents, alors bien sûr, on veut se débarrasser d'elle.
Mais quelle sorte de mouche l'a piquée? 
Ah, adolescence quand tu nous tiens!!!


Je suis une grande fan du Journal d'Aurore paru en 2006 pour la première fois en collection Médium à l'Ecole des Loisirs, sous la forme d'une trilogie. J'en ai parlé sur Parfums de Livres dans les tous premiers jours d'existence du blog, juste ICI (pardonnez la présentation, je débutais alors...).
C'est donc avec un plaisir et une immense impatience que j'ai lu cette adaptation BD.
J'ai retrouvé tout le charme du roman, ça fonctionne parfaitement. Au début, j'ai cependant été déroutée par les illustrations (j'avais en tête les couvertures des romans et donc un autre univers en tête) mais peu à peu, j'ai réussi à me plonger complètement dans la BD. 
Cette Aurore est vraiment l'attachiante par excellence, celle en qui l'adolescente que je fus autrefois (au temps des dinosaures quand internet n'existait paaaaahhhhhhhhh sisisi) se serait parfaitement retrouvée. Du mal à quitter le monde de l'enfance, du mal à entrer dans un monde de grands avec des codes qui nous échappent et qui nous attire inexorablement. L'adolescence est parfois un cap un peu rude et Aurore est perdue. Le fait de n'être ni la grande ni la petite de sa famille, d'avoir l'impression d'être incomprise ou pas entendue, c'est trop à gérer pour la jeune fille. 
Un vrai délice à déguster! VIVEMENT LE TOME 2! VIVEMENT!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire