Paris 2119 de Zep et Bertail

Date de parution : 23/01/2019
Éditeur : Rue de Sèvres
ISBN : 978-2-36981-215-9
EAN : 9782369812159
Format : Album
Présentation : Relié
Nb. de pages : 84 pages
Poids : 0.782 Kg
Dimensions : 24,2 cm × 32,2 cm × 1,2 cm
Prix:17€

Note: 18/20

Résumé:

Paris, nous sommes en 2119, l'ambiance est futuriste mais quelques éléments du XXIème siècle perdurent. Le métro existe encore mais la plupart des personnes préfèrent se téléporter via la cabine "Transcore". Tout un chacun est systématiquement scanné et reconnu dans les espaces publics et privés. Les clones, les drones et les hologrammes sont monnaie courante. Tristan Keys vit dans ce monde dont il rejette le plus possible la numérisation. Tel un marginal, il continue à prendre le métro, à marcher dans les rues, à l'inverse, sa compagne Kloé est une adepte des déplacements inter-continents via le Transcore. Au cours de ses déplacements à pieds, il constate assez vite des comportements préoccupants, des situations anormales. Que se passe-t-il vraiment dans ce Transcore ? Est-ce une simple téléportation pour ses utilisateurs ?


Paris, 2119. Pour se déplacer, nul besoin de voiture ou de quelconque transport en commun. Depuis l'invention du "Transcore", on se téléporte d'un point A à un point B sans effort.
Pourtant, Tristan Keys préfère emprunter le métro qui reste malgré tout en activité, fréquenté par tout le bas fond de la société. Il se méfie de toute cette technologie. Sa compagne, la très belle Kloé, c'est tout l'inverse. Elle use et abuse de ces nouveaux moyens de locomotion au grand dam de Tristan.
Un jour, ce dernier est témoin d'une scène surprenante et commence à se poser des questions quant à ce qui se cache derrière "Transcore". Tristan ne le sait pas encore mais sa vie vient de basculer.

Une BD de toute beauté!!!
Avant de parler du contenu, arrêtons nous un instant sur les magnifiques dessins de Bertail. Le rendu de la peau de Kloé est superbe. Les contrastes, les jeux de lumière sont bien faits. J'ai trouvé que les illustrations étaient précises et c'est ce que j'ai particulièrement aimé dans cette BD. La coloration et les traits sont une belle réussite: l'objet est "wahou".
Le texte signé Zep m'a tout aussi convaincue, sans être réellement original, il est cependant très efficace et est bien ficelé. J'aime le regard sur le monde que pose Zep. Ici, il est question des limites de la technologie et de l'exploitation des hommes. Ne sommes-nous que des numéros? Les clones nous remplaceront-ils un jour? C'est une bonne BD d'anticipation qui reprend tous les codes du genre, qui le fait bien et qui laisse une jolie place à l'amour.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

im@mie de Susie Morgenstern

C'est l'heure du bilan #1: 2018

40 défis pour protéger la planète de Sophie Frys, Cynthia Thiéry