jeudi 27 mai 2010

L'inutile beauté de Guy de Maupassant



Quatrième de couverture:

Je vous parlerai jusqu'au bout, jusqu'à ce que j'aie fini tout ce que j'ai à vous dire [...].
Vous m'avez toujours été antipathique et je vous l'ai toujours laissé voir, car je n'ai jamais menti, monsieur. Vous m'avez épousée malgré moi [...]. Vous m'avez donc achetée, [...] vous êtes devenu jaloux et vous avez eu cette idée abominable de me faire passer ma vie dans une perpétuelle grossesse, jusqu'au moment où je dégoûterais tous les hommes. Oh ! ne niez pas ! Vous vous en êtes vanté même à votre soeur [...] .
A quelle existence vous m'avez condamnée depuis onze ans, une existence de jument poulinière enfermée dans un haras. Puis, dès que j'étais grosse, vous vous dégoûtiez aussi de moi, et je ne vous voyais plus durant des mois. On m'envoyait à la campagne, dans le château de la famille, au vert, au pré, faire mon petit.


Une fois de plus: que du bonheur!!! Qu'il est bon de se plonger dans ses classiques... Je garde de mes années de fac une petite nostalgie qui refait surface de temps en temps et, là, je prends un bon Maupassant et ça va tout de suite mieux.
Cette fois trois nouvelles:
L'inutile beauté publiée en 1890 dans l'Echo de Paris , où l'on retrouve une belle jeune femme d'une trentaine d'année mariée à un homme très jaloux qui lui a fait sept enfants en onze ans dans le seul but, selon elle, de la déformer afin que les autres hommes se détournent d'elle. Elle prétend alors que l'un des enfants serait le fruit d'un adultère mais refuse de dire lequel... Vérité, mensonge? Excellent en tout cas.
La Mouche publiée en 1890 également dans l'Echo de Paris encore une histoire de femme a bord d'un bateau cette fois. La jeune femme égaye de bien des façons tout un équipage et un jour se trouve enceinte... Cruel et implacable, j'adore!!!
Le noyé publié dans Le Gaulois en 1888. Une femme subit la violence quotidienne de son mari jusqu'au jour où celui-ci est porté disparu en mer. Elle met du temps à réaliser qu'il n'est plus et décide un jour de s'offrir un perroquet. Ledit perroquet n'a pas fini de la surprendre...
Cela s'appelle de l'art! Quelle plume, quel délice!!!
EAN13: 9782851979278
Encore?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire