samedi 5 juin 2010

La dernière flèche de Jérôme Noirez




Quatrième de couverture:

Angleterre, avril 1212.
Diane de Loxley est une adolescente belle et farouche, au caractère trempé comme l'acier. Ses mots touchent leur cible aussi sûrement qu'une flèche. Rien d'étonnant quand on est la fille de Robin des Bois. Mais il est difficile d'être l'héritière d'une légende, d'un homme meurtri par la mort de son épouse, la célèbre Marianne. Diane veut de l'action, Londres va la lui fournir. La cité tentaculaire, pleine de bruits et de fureurs, est contrôlée par de ténébreux démons.
Afin de les combattre, la fille de Robin devra s'associer avec le séduisant et mystérieux prince des mendiants, et rassembler les anciens compagnons de Sherwood. Sans compter un allié inattendu, l'ennemi intime de son père, le terrible shérif de Nottingham...


Alors voilà ce que j'appelle un "roman dilemme".
Le sujet m'a beaucoup plu. Je trouve original d'imaginer une succession à Robin des Bois. Le personnage de Diane de Loxley est bien pensé: très adolescente par son comportement et adulte par son mental, elle apporte beaucoup au récit, elle est habile et ne se laisse pas facilement duper et en même temps elle a un côté "tête à claque" qui n'est pas dénué de charme. C'est un personnage qui a de la profondeur et qui est prometteur.
Le décor ensuite, idéal pour introduire des éléments surnaturels et créer une atmosphère pesante propice à un dénouement surprenant.
Enfin, j'ai beaucoup apprécié les alliances improbables qui ont été formées, le roman est ponctué par les Chroniques du chevalier William de Wendenal, un personnage détonnant, dont on ignore s'il est sincère ou en train de sombrer dans la folie.
Seulement voilà, pour moi, cela ne prend pas complètement. J'ai été gênée par l'obsession pour les "menstrues", une fois ça passe mais comme "fil rouge" (pardonnez-moi ce jeu de mots, mais c'est ainsi que je l'ai ressenti) ça devient suspect.
Ensuite, j'ai trouvé le dernier tiers un peu confus, j'arrivais moins à suivre, un personnage central trouve la mort de façon un peu trop abrupte et sa déclaration avant de disparaître est banale par rapport au reste du roman qui se tient bien.
On sent que l'auteur sait de quoi il parle et qu'il est passionné par son sujet d'où mon dilemme car j'aurais vraiment aimé succomber à son roman qui avait pour moi de nombreux atouts or ce n'est pas complètement le cas.
En résumé donc, je n'ai pas détesté loin de là mais il me manque quelque chose que j'ai du mal à définir pour que ce soit totalement réussi.
EAN13: 9782740427224
Cliquez pour retrouver l'univers de La dernière flèche

3 commentaires:

  1. pas trop tentée par celui-ci et je sais que tu as un avis très aiguisé et performant!! alors je passe et je sais que je ne rate rien!

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai commencé mais n'accroche pas du tout... pourtant l'idée de retrouver les aventures de la fille de Robin des bois (héros, ô combien aimé dans ma jeunesse ;) me plaisait..

    RépondreSupprimer
  3. Lael: Merci de ton grain de sel, je suis flattée.
    Marie: je suis d'accord, je suis déçue aussi, mais il y a d'autres belles parutions ne t'inquiète pas... A bientôt

    RépondreSupprimer