samedi 12 juin 2010

Pêle-mêle Polly de Gabriel Martiarena



Quatrième de couverture:

Déjà le premier jour de septembre et bientôt la rentrée.
Polly n'a aucune envie de reprendre les cours ni de retrouver les autres. À coup sûr, pour être heureuse, il faudrait fuir. Fuguer. Maintenant. Pourtant, avant la fin de l'été, les choses étaient différentes. Polly croyait qu'il existait des sésames pour le bonheur. Comme cette Cléo aux yeux bleus dansant pour elle sur la plage d'Houlgate. Mais tout se perd. Tout s'abandonne, même les amies. Polly n'a pas pu faire autrement.
Elle a fait comme son père : abandonner avant de l'être. À Houlgate, Polly s'est souvenue de lui, de leur unique rencontre, l'été de ses six ans. Une angoisse terrible, comme une bulle pleine de rien, l'a envahie. Depuis, Polly ne voit plus que lui. Elle doit reconstruire le puzzle de ce père absent. Maintenant. Mais avec quoi attrape-t-on un fantôme ?


Comment vivre avec cette absence? Comment construire son identité sans connaître l'histoire de sa naissance?
Polly essaye de vivre une vie normale. Entourée de sa mère et de sa mamé, sa grand-mère-confidente, Polly donne le change. Mais au fond d'elle il y a un grand vide, un vide quel ne parvient pas à combler. Elle se cherche, elle cherche à savoir qui est son père.
Polly a "une bulle pleine de rien" qui lui comprime la gorge, mais elle ne veut pas que cela se sache. Alors, elle se coupe des autres, se crée sa propre vie, son propre monde. Et puis, il y a Cléo, et le temps des révélations...
Un roman d'une extrême sensibilité teinté de poésie.. L'écriture est douce, on s'attache au personnage de Polly à vif. Un roman sur l'absence, sur la quête d'identité, un roman sur la vie... Bouleversant!
EAN13: 9782211200622

2 commentaires:

  1. J'aime déjà beaucoup la couverture ... C'est peut-être ridicule mais des fois je vais à reculons devant un livre qui a une couverture qui ne m'attire pas :)

    RépondreSupprimer
  2. Kikine: La couverture est très réussie je trouve aussi. Et le texte... j'ai vraiment aimé

    RépondreSupprimer