samedi 3 juillet 2010

Maya Fox 2012 tome 1: La prédestinée de Silvia Brena et Iginio Straffi




Quatrième de couverture

Maya s'est découvert un pouvoir inquiétant : celui de dialoguer avec les morts.
Et son père décédé il y a peu lui a transmis un étrange message : " La fin du monde est proche !" Elle comprend alors que le sort de l'humanité est entre ses mains : elle seule a le pouvoir de déjouer une mystérieuse prophétie qui s'accomplira le 21 décembre 2012. Mais il ne lui reste que quelques jours pour le faire : un tueur fou fasciné par l'apocalypse l'a désignée comme sa prochaine victime...Le compte à rebours a commencé !


Un roman assez inégal qui se divise en plusieurs récits qui se croisent :celui de Maya, jeune fille de dix sept ans, de sa mère Megan et du "méchant".
On découvre peu à peu les dessous d'une sombre prophétie, le tout ponctué de formules mathématiques.
Je ne suis pas franchement convaincue. Il y a des longueurs, l'histoire d'amour est bizarre: Maya cède assez vite à Trent, le... "brun ténébreux" (what a surprise!) et ces explications longuettes sur l'importance des nombres dans la vie...
L'idée de départ est assez séduisante pourtant mais en fait le lecteur est vite noyé par trop de blabla. Le récit s'attarde sur des détails et passe trop vite sur: la naissance des sentiments, sur l'apparition du pouvoir de Maya... L'ensemble est assez confus et maladroit. Les auteurs donnent des pistes, mettent l'eau à la bouche mais répondent à côté, nous laissent sur notre faim. Un point positif cependant, la vision du profilage à travers le personnage de Megan mais cela ne suffit pas pourtant à sauver l'ensemble. Dommage!

EAN13: 9782266189651
Si toutefois vous avez aimé ce roman, vous pouvez en retrouver l'univers dans la page intitulée "Pour les lecteurs de séries..."

4 commentaires:

  1. rho là là!! il me tentait absolument pas! tout comme Le mur qui m'attend et qui je pense attendra longtemps! bon dimanche bisous!

    RépondreSupprimer
  2. il se vend tellement bien qu'on les a retournés! on ne loupe donc rien!

    RépondreSupprimer
  3. Lael: oui, tu n'as rien perdu ;)
    Esmeraldae: je pense que le genre s'essouffle de plus en plus.

    RépondreSupprimer
  4. pas d accord je trouve que ces détails sur la perfectio le nombre d or font plus réaliste et nous font encore plus penser a l esprit un peu fou et obsédé de l assassin

    RépondreSupprimer