lundi 11 juillet 2011

Juste une erreur d'Hubert Ben Kemoun


Paru le: 16/06/2011
Editeur: Seuil
ISBN: 978-2-02-105106-3
Nb. de pages: 134 pages    
Réédition: Première édition le 18/02/2010

Quatrième de couverture:

L'une séduisante et spontanée rêve de célébrité ; l'autre plus effacée aspire à davantage de tranquillité.
Tout pourrait les opposer, elles sont pourtant les deux plus grandes complices de leur collège Lorsqu'une agence de publicité organise un casting, l'une n'hésite pas un instant et s'imagine déjà en beauté sur les affiches, quitte à marcher sur ses concurrentes ; l'autre n'hésite pas plus à l'accompagner pour la soutenir. Mais si les publicitaires savent vanter les mérites de leurs produits, parfois ils se trompent et propulsent leurs proies dans des tourbillons dignes des plus terrifiants manèges de la fête.
Jouant avec plaisir de la confusion des sentiments, des erreurs de jugements et des petits détails qui nous trompent, Hubert Ben Kemoun nous offre un roman noir, très noir, ayant pour décor les illusions de la célébrité.
    

Un roman édifiant sur l'obsession de la réussite: Jusqu'où est on prêt à aller pour réussir?
Voilà la question posée par cet excellent livre d'Hubert Ben Kemoun.
Le scénario de départ est somme toute des plus banals: Une jeune fille qui rêve de devenir une star, pour qui strass et paillettes sont une fin en soi, demande à sa meilleure amie, dores et déjà acquise à sa cause, de l'accompagner à un casting organisé par la Ville. Sur place une concurrente: une autre demoiselle dans le même état d'esprit poussée par une mère obsessionnelle prête à tout pour que son "exceptionnelle" progéniture arrive au sommet.
Le casting se déroule plutôt bien jusqu'à ce qu'un grain de sable fasse enrailler la machine. Une concurrente inattendue va tout renverser et à partir de ce moment là: quiproquos, complots, tentative de meurtre, tentative se suicide, s'enchaînent. La folie s'empare des personnages. Le roman se pare de sa noirceur.

C'est un petit livre qui devrait devenir une lecture obligatoire dès la troisième. Dans une société où de nombreux jeunes ne rêvent que d'être célèbres sans le moindre talent et sont prêts à tout pour entrer dans la lumière quitte à en faire des tonnes et se ridiculiser, ce livre pourrait aider à voir les limites à ne pas franchir.
Hubert Ben Kemoun, dont le talent n'est plus à démontrer, signe là un roman incroyable car, malgré l'horreur de ce qu'il écrit, les faits divers de ces dernières années montrent que cette fiction n'est pas du tout éloignée de la réalité bien au contraire; et c'est en ça que ce roman dérange! Il dérange oui et c'est tant mieux, c'est même nécessaire!
À se procurer d'urgence!
Merci à Aude et aux éditions du Seuil pour cette pépite!

7 commentaires:

  1. Je n'en avais jamais entendu parler, je le note de suite !

    RépondreSupprimer
  2. je le note, j'adore l'écriture de Ben Kemoun

    RépondreSupprimer
  3. Whaouh tu as un partenariat avec Seuil!! Et aussi La Martinière Jeunesse! C'est cool qu'ils t'aient contacté! Quant à Juste une erreur, ce roman me tente bien grâce à ton billet enflammé!

    RépondreSupprimer
  4. Chouette un super livre m'attend donc dans ma PAL !!!

    RépondreSupprimer
  5. Je n'avais jamais entendu parler de livre, il est très tentant, je vais voir si je peux le trouver à la bib.

    RépondreSupprimer
  6. Une piste intéressante, merci, et bon vent pour cette reprise du blog, démarrage sur les chapeaux de roues !

    RépondreSupprimer
  7. je dois voir sans tarder "le supplice de Chantal" en théâtre exterieur. Si ça vous intéresse, j'en parlerai.

    bien à vous, l'auteur est nantais, il écrit beaucoup, notamment en litterature jeunesse, mais pas seulement.

    RépondreSupprimer