mardi 19 juillet 2011

Le liseur de Bernhard Schlink


Paru le: 20/02/1999
Collection: Folio
ISBN : 2-07-040458-7
Nb. de pages: 242 pages
Prix: 6.20€
Quatrième de couverture:

A quinze ans, Michaël fait par hasard la connaissance, en rentrant du lycée, d'une femme de trente-cinq ans dont il devient l'amant.
Pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours, et l'un de leurs rites consiste à ce qu'il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, elle disparaît du jour au lendemain. Sept ans plus tard, Michaël assiste, dans le cadre de ses études de droit, au procès de cinq criminelles et reconnaît Hanna parmi elles. Accablée par ses coaccusées, elle se défend mal et est condamnée à la détention à perpétuité.
Mais, sans lui parler, Michaël comprend soudain l'insoupçonnable secret qui, sans innocenter cette femme, éclaire sa destinée, et aussi cet étrange premier amour dont il ne se remettra jamais. Il la revoit une fois, bien des années plus tard. Il se met alors, pour comprendre, à écrire leur histoire, et son histoire à lui, dont il dit: " Comment pourrait-ce être un réconfort, que mon amour pour Hanna soit en quelque sorte le destin de ma génération que j'aurais moins bien su camoufler que les autres ? "
       

Un roman magnifique!

J'ai été bouleversée par cette lecture car elle a vraiment un charme particulier.
La plume de l'auteur m'a touchée car on sent l'adolescent derrière l'homme. Le jeune homme de quinze ans n'a jamais vraiment fait le deuil de cette histoire sensuelle avec Hanna et devenu adulte ses histoires d'amours ne peuvent être, par conséquent, que bancales.
Lorsqu'il rencontre cette femme plus âgée, Michaël va se laisser prendre en main. Elle va en faire un homme et en même temps garde l'image pure de la mère (ne l'appelle-t-elle pas "garçon"?). Jamais Hanna ne passe pour quelqu'un de malsain, elle est naïve et mystérieuse. C'est cette dualité entre la maîtresse et la mère qui déroute. Cette simplicité plaît à Michaël car elle est rassurante. La routine (de leurs ébats, de leurs rencontres, cette propreté extrême, la lecture qu'il lui fait etc.) convient au jeune homme car elle est gage de stabilité.
Michaël raconte trois étapes de sa vie toutes ponctuées par ses rencontres avec Hanna:
- A quinze ans: découverte de la sexualité avec une femme expérimentée. Toute en sensualité et en retenue (elle ne se donnera jamais complètement) elle marque par conséquent l'esprit du narrateur. Elle n'exige rien de lui si ce n'est qu'il lui fasse la lecture. Un jour, elle disparaît mystérieusement de sa vie.
- Quelques années plus tard: Il la retrouve lors de son procès. Alors étudiant, il assistera à toutes les audiences découvrant par là même le secret d'Hanna.
- Enfin, il y aura une troisième et dernière rencontre qui va bouleverser le narrateur de façon complètement inattendue.
C'est un très beau roman! Une très belle histoire. Si l'on perce assez vite le secret d'Hanna, on se demande pourquoi Michaël reste aussi aveugle à son égard. Sa naïveté est agaçante par moments et l'on se dit que les choses auraient pu être vraiment différentes pour Hanna si il avait ouvert les yeux plus tôt. Mais leur histoire n'aurait sûrement pas eu cette saveur particulière... On ne le saura jamais.
Si vous ne l'avez pas encore lu, ne passez pas à côté! Un coup de cœur!
Voir l'avis de Lael

5 commentaires:

  1. Une cousine vient de me le prêter. Elle a adoré. Je pense le lire d'ici à la fin de l'été. Merci pour la critique.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis très contente de lire ton avis enthousiaste. C'est un magnifique roman qui aborde beaucoup de sujets délicats et sensibles! J'en suis ressortie avec une profonde nostalgie et une tristesse. Mon souvenir est intact!! As-tu le film? Je te le conseille également même si le livre est toujours bien meilleur! Bisous et bonne journée des enfants!

    RépondreSupprimer
  3. @Toujoursalapage: c'est avec grand plaisir, j'espère qu'il te plaira.
    @Lael: je ne souhaite pas voir le film car quand un livre me laisse une bonne impression la peur d'être déçue prédomine. Bonne journée à toi aussi, bises.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai été voir le film sans savoir ce que j'allais voir et j'ai adoré... Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre donc ça a été la super bonne surprise. Je me suis jurée de lire le livre un de ces jours

    RépondreSupprimer
  5. Pas encore lu mais déjà dans ma PAL :)

    RépondreSupprimer