lundi 31 octobre 2011

Le monde dans la main de Mikaël Ollivier


Quatrième de couverture:

Pierre est à la veille de ses 16 ans.
Avec ses parents, il achète des meubles chez Ikéa. Il vivent tous les trois, à Versailles, dans un milieu plutôt favorisé. Passionné de musique classique et de piano, Pierre est en seconde option musique. Il rêve de devenir concertiste. Pierre communique beaucoup par SMS avec sa soeur Alix (bien plus que quand elle était là, la parole n’est pas aisée dans cette famille), ils sont très complices. Sur le parking d’Ikéa, la mère s’éloigne sans un mot.
Elle disparaît. Le soir, le père reçoit un SMS : « Ne vous inquiétez pas pour moi. Je n’en peux plus, c’est tout ». À partir de ce jour, plus rien n’est pareil. La disparition de la mère est une faille dans la vie lisse de la famille, dans son équilibre, et chacun se révèle différent, avec une histoire bien plus complexe qu’il n’y paraissait. Pierre doit prendre les choses en main à la maison parce que le père baisse les bras et, en même temps, découvre la véritable histoire de sa famille qui n’est qu’une suite de hasards et d’histoires d’amour parfois belles, parfois dures, secrètes, passionnées et/ou douloureuses.
Mikaël Ollivier renoue avec le récit intimiste, roman d’amour, histoire familiale compliquée sous des aspects lisses et bien pensant. Scénariste, Mikaël ménage une surprise à la fin du roman.
    

FAN, FAAAANNNNNN   

Je suis sous le charme de ce magnifique roman de Mikaël Ollivier qui a un talent incroyable mais aussi de très bons goûts littéraires (cf. il cite les livres de Pierre Bottero^^).

J'ai suivi avec délectation les aventures de Pierre-Marie qui en pleine adolescence, se pose de nombreuses questions sur sa vie et ceux qui l'entourent.
Sa mère les plante lui et son père sur le parking d'Ikéa où ils étaient venu chercher des meubles pour la chambre du jeune homme.
Tandis que son père part à vau-l'eau, lui décide de tout contrôler. Il travaille comme jamais son piano, prend la tenue de la maison en main. Il se cherche, se pose des questions existentielles. Sa quête le pousse à se poser des questions sur ses origines, alors il va interroger sa grand-mère, ses autres grands-parents et son père sur leurs rencontres amoureuses. Il correspond en parallèle avec sa sœur avec qui il entretient des rapports de "chien et chat", sa sœur ne vit plus à la maison alors ils correspondent virtuellement. Il a besoin de comprendre l'amour, de comprendre la vie, ou plus précisément de donner un sens à sa vie.

Mikaël Ollivier nous propose là un roman intelligent, sensible et original. Son héros plus anti-héros dans la première partie, se cherche et finit par s'affirmer au fur et à mesure que le temps passe. Pourquoi la mère est-elle partie comme ça? Sans se retourner? Finalement, ce n'est pas tant le thème central du roman mais plutôt le déclancheur d'une incroyable quête identitaire. Pas d'artifice juste des personnages authentiques et profonds.
Et la fin est assez surprenante en effet...

Un pur moment de bonheur. C'est bien écrit, intelligent et on en redemanderait bien volontiers.

Paru le: 31 août 2011
ISBN: 978-2-364-74011-2
Prix: 15.50€

6 commentaires:

  1. Ca c'est vraiment un roman que je dois lire, il a l'air vraiment super !

    RépondreSupprimer
  2. ah celui-ci il me tente depuis un moment...

    RépondreSupprimer
  3. Ouh quel billet! Je pensais résister sur ce titre mais finalement l'envie et la curiosité l'emportent

    RépondreSupprimer
  4. J'ai aimé tout ce que j'ai lu de cet auteur et tu me tentes beaucoup avec celui-ci !

    RépondreSupprimer
  5. Oh il a l'air super, c'est noté ;)

    RépondreSupprimer
  6. Ah, tu es tellement enthousiaste que je suis obligée de le mettre sur ma liste ! ;-)

    RépondreSupprimer