vendredi 25 janvier 2013

E-16 de Christine Brunet

Année de parution : 2012
Éditeur: Chloé des Lys
ISBN : 978-2-87459-685-8
Prix: 15.50€

Note: 4/5

Quatrième de couverture:

Londres.
Les découvetes macabres s'enchaînent. Un coupable tout trouvé, Nils Shéridan, patron de la nouvelle police européenne, dont le passé d'activiste ressurgit comme un coup de tonnerre. Coupable ou innocent?
Le face à face entre policiers se transforme très vite en un jeu du chat et de la souris hasardeux tandis que la liste des victimes s'allonge. Les coups bas s'accumulent au fil des heures. Les mâchoire de la haine se referment inexorablement sur des personnalités troubles engluées dans leurs contradictions.
Entre passé violent et présent houleux, une enquête qui entraînera désillusions et destructions dans son sillage.
 
 J'accroche toujours autant...

C'est avec beaucoup de plaisir que je me suis plongée dans ce quatrième opus (après Nid de vipères, Dégâts collatéraux et Le dragon bleu). Cette fois-ci Axelle de Montfermy doit mener une enquête sur Nils Shéridan et cette mission ne sera pas sans risques. Les retrouvailles des anciens amants vont être plus que... mouvementées!
Une aventure menée tambours battants, une Axelle de Montfermy toujours aussi "unbreakable" face à un Nils Shéridan torturé. Pas facile pour la jeune femme d'être confrontée à cet homme qu'elle a aimé passionnément, le père de son fils, et qui lui a fait également le plus de mal.
Cette fois-ci l'action se déroule à Londres. Si je me suis parfois perdue dans les différents intervenants: SPIE, FSE, Yard etc., honnêtement ça ne m'a pas gênée pour lire ce livre d'une traite. Le personnage d'Axelle est si peu conventionnel, presque surnaturel, il dégage quelque chose de très fort. C'est elle qui domine, qui mène la barque et les autres n'ont d'autre choix que de se plier à son bon vouloir.
Ce quatrième opus est un concentré d'actions, pas de temps mort, on est en apnée du début à la fin, les révélations s'enchaînent, dès qu'un élément gênant s'interpose, aussitôt il trouve une réponse, ça va vite, très vite et c'est génial! On ne sait pas vraiment si Nils est bon ou mauvais, puis tac: il se passe quelque chose qui fait que... et puis il y a aussi le moment où Axelle a un doute et tac: on repart dans une autre direction!
Bref, à lire!

3 commentaires:

  1. E16 est un peu comme un premier amour,il nous passionne ,on ne voudrais pas qu il s'arrête un jour,mais on le dévore ,et quand la dernière page se tourne, nous savons qu il fait parti de nous.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai hâte de me plonger dans ce 4e opus. Je sais que je ne serai pas déçu!

    RépondreSupprimer