vendredi 1 mars 2013

Rouge Tagada de Charlotte Bousquet illustré par Stéphanie Rubini

Date de parution : 17/01/13
Éditeur : Gulf Stream
ISBN : 978-2-35488-184-9
Nb. de pages : 64 pages
Prix: 15€

Note: 4.5/5

Quatrième de couverture:

Elle était dans ma classe. Quatrième D. D comme déconné, délire, débile, dévergondé, début, douleur, douceur aussi. Il y avait tout ça, chez nous. Des pimbêches qui riaient trop fort, des timides, des bébés sages, des filles toutes fières de se comporter en femmes et des garçons qui ne savaient plus comment fonctionnaient leurs mains ni leurs pieds. Il y avait 3 aussi les Jade et les Benjamin, les bons copains toujours là en cas de coup de blues à la récré, toujours prêts à refaire le monde et jouer aux cancres au lieu d'aller en perm.
Mais il n'y avait qu'une Layla.


Une couverture gourmande, une lecture aussi surprenante qu'une fraise tagada: un léger croquant et un coeur moelleux et délicieusement sucré. Charlotte Bousquet, que je connaissais plus comme auteure de fantasy (souvenez-vous de mon gros coup de cœur pour La peau des rêves tome 1 et 2) propose un texte à la fois subtil et intelligent sur les premiers émois homosexuels d'Alex une jeune collégienne.
Alex est tout de suite troublée par Layla:
 
"Un regard chocolat, des fossettes sur les joues, un parfum de pain d'épice [...]"
 
Elle l'attire comme un aimant sans pour autant qu'Alex ne pose de mots sur son trouble. Elle se contente de savourer chaque minute passées avec celle qui est sa meilleure amie, sa confidente, sa moitié. Celle avec qui Alex oublie le reste du monde, celle à qui Alex pense à longueur de temps.
 
 
Alex, cela pourrait être le diminutif d'un prénom de garçon, mais non Alex est une fille et elle aime Layla. Elle écrit son amour dans son journal et rêve d'une vie à deux, d'un amour partagé. Pour autant, elle ne dit rien à la principale concernée. Et quand Layla un jour lui parle d'un garçon "au nom de caleçon", c'est la douche froide:
 
 
Mais comment faire comprendre à Layla qu'elle se trompe? Comment avouer des sentiments confus? Comment ne pas l'effrayer?
Alex va-t-elle réussir à se déclarer à Layla? Quelle sera la réaction de Layla à la découverte des sentiments de sa meilleure amie?
Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas spoiler car vous allez voir que tout n'est pas simple et que rien n'est gagné dans ce livre.
 
C'est un livre attachant entre le roman et la BD, un roman graphique que j'ai beaucoup aimé. Les illustrations sont pétillantes, plutôt modernes, elles sont vraiment cohérentes avec le texte. Le thème de l'homosexualité y est abordé avec beaucoup d'intelligence et de simplicité. A l'adolescence où le monde nous appartient et nous effraie tout en même temps, rien n'est impossible? Et s'il sufisait d'un bonbon pour tout changer? Je croise vraiment pour qu'il y ait une suite car... non, vraiment il faut une suite^^


1 commentaire:

  1. cette bd est extrêment bien faite. ce fut mon coup de cœur de janvier et je pense que tu ne me contrediras pas.
    (et pour moi pas besoin de suite... mais chacun ses goûts ;-) )

    RépondreSupprimer