lundi 10 février 2014

Humaine tome 1 de Rebecca Maizel

Date de parution : 23/10/13
Éditeur : Livre de Poche Jeunesse (Le)
Collection : Jeunes Adultes
ISBN : 978-2-01-320215-2
Nb. de pages : 453 pages
Prix: 7.90€

Note: 2.5/5

Vous pouvez acheter ce livre sur le site de Decitre

Quatrième de couverture:

Je te libère... Je te libère, Lenah Beaudonte. Garde espoir et sois libre. Ce sont les derniers mots dont elle se souvient. Avant eux, elle était la vampire la plus belle et la plus cruelle de tous les temps. Maintenant, elle est une jeune fille de seize ans, elle veut sentir le soleil sur sa peau et ce que c'est qu'être amoureuse. Elle veut savoir ce que ça fait de devenir humaine.
 
Une approche différente des vampires...
 
L'originalité de ce roman réside incontestablement dans son idée de base: une vampire, Lenah Beaudonte, redevient humaine. Ainsi, elle retrouve tous ses sens, la jeune femme, ancienne meurtrière assoiffée de sang se retrouve dans la peau d'une ado de 16 ans.
Elle doit tout réapprendre.
Elle découvre qu'elle a des sentiments, que le sens du toucher est revenu etc.
Mais elle va également devoir se méfier. En effet, les autres membres de son clan, de son cercle, sont à sa recherche. Et oui, avant, Lenah Beaudonte n'était pas n'importe qui. Elle était à la ^tête de l'un des cercles de vampires les plus effrayants et les plus meurtrier que le monde des vampires ait jamais connu.
Redevenir humaine a un prix et la demoiselle n'est pas au bout de ses surprises et... déconvenues...
 
Si l'idée de base m'a emballée, très vite, je me suis lassée. Encore une héroïne incroyablement belle, dont tous tombent amoureux, jalousée par les autres filles... Encore un triangle amoureux ou plutôt deux même puisqu'il y a celui des humains et celui des vampires. Lenah Beaudonte est à la fois naïve et rebelle... Tout cela a un air de déjà vu et pour moi cela gâche ce roman qui avait tout pour être génial.
J'ai vraiment trouvé l'idée d'une femme à la tête d'un cercle de vampires meurtriers très forte. J'ai aimé le fait que sous sa forme de vampire, Lenah Beaudonte n'avait aucune pitié. C'était un personnage fort, dominant et je ne comprend pas pourquoi l'auteure est retombée dans des clichés. C'était chouette de la faire redevenir humaine, innovant. Mais c'est comme si redevenue humaine, elle perdait toute consistance. C'est en ça que je suis déçue. J'aurais aimé une héroïne en marge, surprenante, différente, qui sorte des sentiers battus.
Vraiment dommage!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire