lundi 23 mars 2015

L'année solitaire d'Alice Oseman

Sortie prévue pour le 15 mai 2015
 
Éditeur: Nathan 
Nb. de pages: 410

Note: 5/5

Quatrième de couverture:
 
Mais t'es qui?toi?Il se fige devant moi et annonce d'une voix caverneuse:
- Je m'appelle Michael Holden.
Michael Holden.
- Et toi, qui es-tu, Victoria Spring?
Je ne trouve rien à répondre, parce que c'est précisément ce que je répondrais: rien. Je suis du néant. Du vide. Je ne suis rien.
Soudain, la voix du proviseur retentit et je me trouve vers le haut-parleur.
Quand le silence revient, je baisse le regard et la salle est vide. J'ouvre mon poing et dans ma main, il y a le post-it SOLITAIRE.CO.UK. Je ne sais pas à quel moment il est passé de celle de Michael Holden à la mienne mais c'est un fait.
Ça doit être là que tout à commencé.
 
Un roman qui se dévore...
 
Victoria Spring est l'adolescente la plus pessimiste qui soit. Elle broie du noir à longueur de journée, n'a pas d'ami, n'en veut pas. Elle n'est pas spécialement jolie, ni particulièrement douée pour les études. Elle blogue et écoute des morceaux de musique en boucle jusqu'à écœurement.
Son quotidien est bouleversé par deux rencontres: celle d'un ancien ami de primaire Lucas Ryan et d'un surprenant personnage, Michael Holden. Deux garçons surprenants, détonants chacun à leur manière mais surtout bouleversants pour Victoria (Tori).
La jeune fille jusque là secrète et réservée, va se découvrir sous un jour nouveau. En elle, des émotions, qu'elle pensait à jamais enfouies, déferlent.
Parallèlement à tout cela, un groupe Solitaire, commence à faire parler de lui sur la toile mais surtout au lycée.
Qui se cache derrière Solitaire? Quels secrets dissimule Victoria? Qui sont réellement Lucas et Michael? Victoria va-t-elle enfin commencer à vivre?
 
Un roman original, attachant, souvent déroutant. Un roman qui se lit d'une traite, un roman qui vous fait palpiter le cœur.
J'ai beaucoup aimé le personnage de Victoria. Cette héroïne, tellement "Humaine", tellement "vraie". C'est la fille banale, la jeune fille quelconque, sans prétention, la jeune fille qui se cherche, qui peine à se trouver. Le fait que Michael surgisse dans sa vie lui permet de voir le monde autrement, de sortir de son cocon, de mettre des mots sur ce qui la chagrine, l'étouffe. Victoria est une ado qui souffre mais qui n'a pas forcément conscience de la profondeur de son mal-être. Elle a vécu un évènement traumatisant qu'elle refoule tant bien que mal, qu'elle ne verbalise à aucun moment, mais qui rythme son quotidien. Le fait que Michael soit un peu "barré", en marge, lui permet de se focaliser sur autre chose que sur elle. Quant à Lucas, il a un comportement qui l'intrigue. Elle ne comprend pas qu'il veuille redevenir son ami après autant d'année de séparation. En fait, Victoria Spring ne comprend pas ce qu'elle peut bien avoir d'intéressant pour quiconque... et c'est clairement ce qui la rend sympathique.
Une lecture surprenante qui m'a autant émue que surprise. Une très belle découverte que je vous recommande chaudement...

2 commentaires:

  1. Ohlala, pour moi ç'a été tout l'opposé ! Je ne me suis pas attachée à Tori, trop prise de tête, trop cynique... elle va vite (allez, disons-le !) saoulée. Quant à l'histoire, l'idée de Solitaire était excellente, mais j'ai trouvé qu'on avait tendance à l'oublier pour plus se focaliser sur les personnages. Et, finalement, l'identité de celui qui ce cache derrière Solitaire est plutôt prévisible...
    Donc, pour moi, déception... mais peut-être aussi que ce livre n'a juste pas parlé à l'adolescente que je suis toujours ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah tiens, c'est surprenant. Ceci dit, je comprends ton point de vue, c'est un roman qui est parfois assez sombre, c'est justement ce qui m'a plu^^
      Le pourquoi du comportement de Tori s'explique amplement, n'oublie pas que c'est elle qui a découvert (...) l'année d'avant. Qui en serait sorti indemne?
      BISES ma belle, merci pour ton commentaire et ta visite :)

      Supprimer