jeudi 30 avril 2015

Je vous écris dans le noir de Jean-Luc Seigle

Date de parution : 07/01/2015
Éditeur : Flammarion
ISBN : 978-2-08-129240-6
EAN : 9782081292406
Présentation : Broché
Nb. de pages : 233 pages
Poids : 0,245 Kg
Dimensions : 13,7 cm × 21,0 cm × 1,7 cm
Prix: 18€

Note: 5/5 Coup de cœur!

Vous pouvez acheter ce roman en cliquant ICI

Quatrième de couverture:

1961. Après avoir vu La Vérité de Clouzot, inspiré de sa vie et dans lequel Brigitte Bardot incarne son rôle de meurtrière, Pauline Dubuisson fuit la France et s'exile au Maroc sous un faux nom. Lorsque Jean la demande en mariage, il ne sait rien de son passé. Il ne sait pas non plus que le destin oblige Pauline à revivre la même situation qui, dix ans plus tôt, l'avait conduite au crime. Choisira-t-elle de se taire ou de dire la vérité ?
Jean-Luc Seigle signe un roman à la première personne où résonnent les silences, les rêves et les souffrances d'une femme condamnée à mort à trois reprises par les hommes de son temps.
 
Un roman d'une grande sensibilité...
 
Basé sur l'histoire vraie de Pauline Dubuisson, une étudiante en médecine ayant tué son ex-fiancé Félix Bailly à l'âge de vingt et un ans, Jean-Luc Seigle imagine ce qui avait pu conduire la jeune femme à un tel acte. Comment une jeune femme promise à un avenir brillant, a-t-elle pu commettre l'irréparable? Si "les biographes [...] s'en tiennent aux faits, la chargent et la condamnent [...]" l'auteur choisit d'en faire une héroïne tragique dont le seul crime est d'avoir aimé passionnément et d'avoir vécu intensément. Telle Electre, Pauline a vénéré, porté aux nues son père; telle Phèdre, elle a aimé sans retenue ce qui l'a conduite au crime. Mais Pauline Dubuisson est surtout une femme-enfant qui a connu l'enfer, qui a été condamnée à mort à trois reprises et Jean-Luc Seigle a choisi de lui rendre son humanité; et plutôt que de faire de son histoire une "autopsie" froide et dénuée de tout sentiment, il lui rend ses lettres de noblesse. Avant de la condamner sans savoir, reprenons tout depuis et début et... laissons-nous surprendre.
 
Je n'ai pas lu mais dévoré ce roman de Jean-Luc Seigle.
L'écriture est belle, à la fois accessible, poétique, incisive, percutante. L'auteur n'épargne pas son lecteur, on s'attache à cette Pauline si complexe. Oui, c'est une meurtrière, mais c'est surtout une femme meurtrie dans son cœur et dans sa chair. C'est une jeune-femme qui a perdu son innocence très jeune mais pas sa candeur, sa fraîcheur. Elle était amoureuse de l'amour. Eblouie par un père qui avait survécu à la Grande Guerre, ce chef de famille inébranlable qui, pourtant, a choisi de se suicider après avoir appris l'arrestation de sa fille.
Le fait de savoir que le roman est basé sur une histoire vraie renforce l'intensité de chaque mot, de chaque étape de la vie de Pauline Dubuisson. C'est un livre dont on ne sort pas indemne. C'est de plus un roman très documenté qui reste malgré tout assez factuel. Le choix de la première personne ajoute en intensité. Un roman qui fait froid dans le dos par moment mais surtout qui bouleverse et aide à comprendre, sans pour autant justifier ou excuser, le geste de Pauline envers son ancien amant.
En résumé: une lecture mémorable!

4 commentaires:

  1. Tu confirmes mon envie de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un roman qui m'a marquée en tout cas ^^. Je suis impatiente de connaître ton avis :)

      Supprimer
  2. Décidément, il faut vraiment que je le lise ce livre !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Tout d'abord bravo pour votre blog, j'aime beaucoup. J'y passe régulièrement. D'ailleurs samedi après-midi en sortant de mon travail j'ai lu votre chronique sur Je vous écris dans le noir et le livre était sur la table des nouveautés et je n'ai pas hésité et je l'ai dévoré en un week-end. Merci beaucoup, car sans votre chronique je pense sincèrement que je serais passé à côté d'un très bel ouvrage. J'ai beaucoup aimé cette lecture.

    RépondreSupprimer