samedi 9 mai 2015

Le journal de Nine de Géraldine Maillet

Parution:06/05/2015
Éditeur: Flammarion
EAN: 9782081359451
Format: 14.5x20x0.7 cm
Prix: 10,00 €

Note: 4/5

Quatrième de couverture:

Salut ! Moi c'est Nine, j'ai neuf ans et demi ! J'ai décidé de raconter ma vie, parce qu'ne ce moment il se passe beaucoup de choses à la maison : des marrantes, et d'autres moins. Papa et Maman ont pris une grande décision qui va tout changer dans la famille. Suivez-moi, je vais tout vous expliquer.
 
Un chouette roman dès 8 ans...
 
Léopoldine, surnommée Nine, a neuf ans et demi. Ses parents ont décidé de se séparer et elle choisit de se confier à son journal intime afin de faire le point et "vider son sac".


Nine est une petite fille espiègle et malicieuse. Avec ses mots d'enfants, elle raconte tous les bouleversements qu'engendre la décision de ses parents.
Il faut apprendre à vivre dans deux maisons, accepter que papa et maman ne s'aiment plus mais aiment toujours leurs enfants, que certaines choses vont désormais changer...
Nine se raconte avec humour et aplomb, elle essaye de comprendre mais c'est difficile pour une petite fille de son âge. Et puis il y a son petit frère, elle se doit de faire bonne figure: heureusement qu'elle a son journal intime, ce confident idéal qui ne juge pas.
 

 
J'ai beaucoup apprécié ce petit roman. A la fois drôle et sincère, il est facile à lire et très agréable dans sa présentation. Les illustrations sont très mignonnes, c'est très "journal intime"(ça tombe bien, c'en est un). Un sujet qui est délicat mais très bien traité par Géraldine Maillet.
 
Quelques mots de l'auteur:
 
« Le déclencheur :  ma séparation.
Comment aborder le sujet avec les enfants ? Comment réagir à leurs réactions ? Comment les rassurer quand l’adulte lui-même est loin d’avoir les réponses à cette redistribution des cartes ?
Je ne trouvais rien qui traitait ce thème de manière à la fois intime et ludique dans les romans jeunesse.
 
J’ai voulu écrire le journal intime d’une fillette confrontée au divorce de ses parents et à sa nouvelle vie.
J’ai eu la chance de mener à bien ce projet avec le regard « avisé et expert » de ma fille de 9 ans, ses commentaires permanents, ses remarques, ses peurs, ses encouragements surtout.
C’était un projet unique et joyeux à mener »
 
Géraldine Maillet

1 commentaire:

  1. Une lecture qui pourrait me plaire je pense, même si elle est un peu jeunesse ;)

    RépondreSupprimer