dimanche 26 juillet 2015

Night school tome 5: Fin de partie de C-J Daugherty

Date de parution : 11/06/2015
Éditeur : Robert Laffont
Collection : R
ISBN : 978-2-221-13731-4
EAN : 9782221137314
Présentation : Broché
Nb. de pages : 414 pages
Poids : 0.5 Kg
Dimensions : 13,5 cm × 21,5 cm × 3,5 cm
Prix: 17.90€

Note: 5/5 Superbe final!

Vous pouvez acheter ce roman en cliquant ICI
Lire les chroniques des tome 1, tome 2, tome 3 et tome 4

Quatrième de couverture:

A Cimmeria, la paranoïa a enfin cessé : la taupe a été débusquée, mais à quel prix ! Les pertes sont lourdes et les Nocturnes, un genou à terre, sont obligés de battre en retraite pour panser leurs plaies. Nathaniel a remporté la bataille, pourtant sa victoire a un goût amer et il ne semble pas décidé à porter le coup final, malgré la monnaie d'échange qu'il possède et les enjeux colossaux de cette guerre farouche.
C'est désormais à Allie de garder la tête froide dans cette fin de partie où, plus que jamais, amour et pouvoir avancent main dans la main.
 
Et voilà c'est fini...
 
J'attendais vraiment beaucoup de ce dernier tome et je n'ai pas été déçue du tout.
Un volume haletant, percutant, qui va à mille à l'heure.
 
Allie va devoir avoir les nerfs bien accrochés car après sa défaite face à Nathaniel, il faut pourtant essayer d'avancer et garder la tête froide pour tenter le tout pour le tout.
Elle va trouver de nouveaux soutiens, des aides surprenantes vont se manifester, elle devra se fier à son instinct et ne surtout pas baisser les bras car oui, ils ont perdu une bataille mais le combat n'est pas terminer et les "survivants" de la Night School sont bien décider à ne rien lâcher.
 
Le personnage d'Allie est plus assuré, désormais, elle sait où aller, elle affirme ses choix et relève la tête. Personne se sera épargné dans ce volume, il y aura des sacrifices, des situations qui semblent inextricables, énormément de suspense, beaucoup d'émotions aussi.
Une très bonne série qui se termine en apothéose. Un très bonne découverte, de très bons moments de lectures.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire