mercredi 19 août 2015

Profession du père de Sorj Chalandon

Sorj Chalandon - Profession du père.Date de parution : 19/08/2015
Éditeur : Grasset
ISBN : 978-2-246-85713-6
EAN : 9782246857136
Format : Grand Format
Nb. de pages : 320 pages
Poids : 0.324 Kg
Dimensions : 14,2 cm × 20,5 cm × 2,2 cm
Prix:19€ 

Note: 5/5 MAGISTRAL!

Quatrième de couverture:

"Tu connais ton père", disait la mère d'Emile. Un jour, il était parachutiste. Le lendemain, habillé en pasteur, il obligeait son fils à s'agenouiller pour être exorcisé. Et le soir, il lui avouait à voix basse être un agent secret américain. En pleine nuit, le père d'Emile s'est réveillé rebelle. Soldat clandestin chargé d'une mission supérieure : assassiner De Gaulle. Mais pour tuer le général, il fallait être deux. C'est comme ça qu'Emile a été enrôlé par son père dans l'organisation secrète. Alors, il était heureux, Émile. De plaire à son père, de ne plus être battu. Mais aussi, il avait terriblement peur. Parce qu'à 13 ans, c'est lourd un pistolet. C'est pour ça qu'il a demandé à Luca de rejoindre le complot. Luca était Pied-Noir. Tout juste rapatrié d'Algérie, le collégien voulait se venger du général. "Tout ça, c'est des bêtises", disait la mère d'Emile. Pour rassurer son enfant, elle lui répétait : "Tu sais bien que ton père est malade". Non, Émile ne le savait pas. Le père était tellement malade que même le fils a failli en mourir.

Jusqu'où la folie peut-elle aller?

Émile est enfant unique. Il vit au rythme des humeurs de son père, un homme dominant, à la forte gouaille. Émile ne connaît pas la profession de son père. Tantôt celui-ci est pilote, agent secret, parachutiste ou encore pasteur.
Non, Émile n'a jamais su quelle était la profession de son père.
Émile sait qu'il ne faut pas le contrarier, qu'il faut se faire discret, obéir quoiqu'il arrive. Ne pas pleurer lorsque les coups tombent, comme ça, sans prévenir. Aucun soutien réel de la mère, pas de tendresse ni de réconfort "Tu connais ton père".
Seuls la préoccupent la vaisselle, le contenu de leur assiette.
Lorsque le père décide un jour de faire de son fils un soldat, Émile se sent important, il est dans le secret: il va aider son père à tuer De Gaulle. Il sera un héros.
Mais quelle folie agite ce père? Où cela va-t-il les conduire? Émile en sortira-t-il indemne?

Un roman très personnel, très intime. Un roman rude, sans concession que l'on se prend en plein cœur.
Une plume! Un verbe! Quel auteur! Quelle découverte!
J'ai eu la chance d'assister à une conférence où Monsieur Chalandon nous a présenté ce roman. Quelle présence! Quel cadeau!
J'ai immédiatement su que j'aimerais cette lecture, que j'en serais bouleversée. L'intelligence de Sorj Chalandon a été de se servir de la fiction comme catharsis. C'est un roman nourri à l'encre de son vécu mais dont lui seul à les clés. Nous, lecteurs, ignorons où commence la fiction, où s'arrête le réel (et cela n'a aucune importance). Nous prenons ce livre comme une confidence, un secret servi avec beaucoup de pudeur mais avec des mots, des situations "choc".
Emile est terriblement touchant. Si parfois nous avons des indications quant à son âge, il y a cependant quelques détails troublants. Emile est si frêle, si fragile et pourtant possède une telle volonté, une telle force de caractère. On a envie de le cajoler, le protéger, de baffer cette mère spectatrice. Si elle paraît fade, il n'en est rien. C'est une femme égoïste, une femme qui s'est crée son monde où la folie de son mari, où la détresse de son petit n'existe pas. Elle a décidé que tout était normal, alors ça l'est.
Sorj Chalandon ne fait aucune concession. Père, mère, enfant, ils en prennent tous pour leur grade. Mais Emile, l'enfant candide, crédule, ingénu parfois, Emile grandit. Emile change. Emile, si attachant, ouvre les yeux. Et derrière ses galères, ses blessures, l'omniscience de l'auteur.
J'ai aimé ce roman passionnément pour sa profondeur au delà du sujet. Tout ce qui se dégage de ces pages, de ces mots... Oui, j'ai adoré ce roman pour ce qu'il ne dit pas mais que l'on ressent.
Merci Monsieur Chalandon, je suis touchée en plein cœur.

L'avis de Leiloona

7 commentaires:

  1. Il fait partie des deux ou trois livres de la rentrée littéraire que je veux absolument lire, peu importe les avis. Là, ça me conforte !

    RépondreSupprimer
  2. Ok, ok, il me le faut !
    Je te conseille, si tu ne l'as pas déjà lu, Le Quatrième Mur du même auteur. Bouleversant, déchirant, il est magnifiquement génial

    RépondreSupprimer
  3. Je découvre ton billet, et le rajoute en bas de mon billet. Même impression, quelle force, oui, magistral !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :) , je vais rajouter ton billet en lien aussi. Bonne journée

      Supprimer
  4. Je viens de terminer ce roman, lu en apnée et je partage totalement cet avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère vraiment qu'il aura un prix... A suivre de très près en tout cas.

      Supprimer