mardi 6 octobre 2015

Nos âmes seules de Luc Blanvillain


Date de parution : 20/08/2015
Éditeur : Plon
ISBN : 978-2-259-22954-8
EAN : 9782259229548
Format : Grand Format
Présentation : Broché
Nb. de pages : 330 pages
Poids : 0.414 Kg
Dimensions : 13,4 cm × 21,5 cm × 3,0 cm
Prix: 20.90€

Note: 4/5

Quatrième de couverture:


Chez Vogal Software, société high-tech perchée au treizième étage de la tour Eole à la Défense, Clément pilote habilement sa carrière. Hyperadaptable, hyperconnecté, il analyse, stocke, classe, utilise la moindre inflexion qui finit toujours par trahir ses rivaux. Sa compagne, Myriam, constitue sa meilleure alliée dans le jeu du pouvoir. Mais le monde ne perd pas si facilement de son épaisseur. La vie s'impose, complexe, visqueuse. Elle freine ses gestes, envahit ses pensées, lui fait rencontrer Meryl. Sensible, bizarre, abîmée, la jeune femme n'essaie pas de paraître normale. Sa puissance est incalculable. Entre eux, une relation inédite se noue. Une nouvelle alliance est possible, un contrat faustien. Clément y perdra-t-il sa liberté ?

Clément est un  jeune homme ambitieux et opportuniste. 
Sa vie est réglée comme du papier à musique. Rien ne semble pouvoir se mettre en travers de son ascension. Il a une compagne magnifique avec laquelle il entretient une relation harmonieuse.
Si ce n'est sa vessie qui trahit une certaine nervosité, Clément a tout du golden boy.
Mais un grain de sable se met sur sa route. La mystérieuse et déroutante Meryl.
Une jeune femme hypocondriaque, plutôt bien en chair, pas forcément un canon de beauté ni un modèle de classe au féminin. Meryl a pourtant plus d'un tour dans sa manche. La présence de Clément lui fait du bien, il se pourrait qu'elle puisse lui apporter encore plus... Un étrange lien se tisse entre eux, une nouvelle alliance, un jeu dangereux...
Clément perdra-t-il son âme?

J'aime beaucoup et ce n'est pas nouveau, l'écriture de Luc Blanvillain, dont j'ai eu le bonheur de chroniquer plusieurs ouvrages jeunesse (et pour l'anecdote, la joie de le rencontrer lors du salon de Montreuil il y a quelques temps déjà).
Voici son premier roman pour adulte.
Si je n'ai pas autant accroché que pour les précédents, gageons que cette plume si prometteuse à un bel avenir devant elle.
Ici, il y a beaucoup de références littéraires, il y a des nuances de Faust, un soupçon de Balzac etc. 
Les personnages sont troubles, corrompus, presque malsains d'une certaine façon. Peut-on, sous couvert de volonté d'ascension sociale, tout renier, jusqu'à notre essence même? Tous les moyens sont-ils bons pour arriver à ses fins? Clément est ce genre de personnage au visage d'ange, un air de "ne pas y toucher", il semble bien sous tout rapport. Meryl est une jeune jeune fille pathétique, psychologiquement instable. Elle voit en Clément un "médicament" à ses troubles, il voit en elle une entrée intéressante pour devenir indispensable au patron, dont elle se révèle être la fille.
Clément est un grand enfant, il se pose des questions superflues, prend peur lorsque sa compagne parle d'avenir, ne voit pas le danger arriver. Il ne veut pas que ses problèmes de vessie (comme si c'était là l'essentiel) ne le trahissent, ne le diminuent devant ses collègues. Face à l'un de ses collègues, qui est à un cheveu du licenciement, il ne voit pas l'urgence, Meryl va être sa solution. Elle devient peu à peu indispensable, nécessaire, omniprésente, puis omnisciente...
Un premier roman (adulte) prometteur, qui aurait pu être un coup de cœur sans certaines longueurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire