mardi 10 novembre 2015

La folle rencontre de Flora et Max de Matin Page et Coline Pierré


Date de parution : 11/11/2015
Éditeur : École des Loisirs (L')
ISBN : 978-2-211-22394-2
EAN : 9782211223942
Format : Album
Nb. de pages : 208 pages
Poids : 0.29 Kg
Dimensions : 15,0 cm × 21,9 cm × 1,8 cm
Prix: 14.50€

Note: 5/5

Quatrième de couverture:


Lorsqu'elle découvre la lettre de Max, Flora est à la fois heureuse et troublée, elle reçoit si peu de courrier depuis qu'elle est en prison… Que peut bien lui vouloir ce garçon qu'elle ne connaît pas et qui semble persuadé qu'ils ont tous les deux des points communs ? Que peut-il partager avec une mineure condamnée à six mois ferme pour avoir violemment frappé une fille de sa classe ? Max ne tarde pas à lui avouer qu'il vit enfermé, comme elle. Il a quitté le lycée après une violente crise d'angoisse, depuis, il ne peut plus mettre un pied dehors et vit retranché dans sa propre maison, avec ses livres, ses disques, son ordinateur et son ukulélé dont il ne joue d'ailleurs pas très bien. Les deux reclus vont s'écrire, collecter chaque jour des choses réconfortantes à se dire, apprivoiser leur enfermement, mais aussi ce monde extérieur qui les attend et qui leur fait si peur… A partir de 12 ans.

Flora a été victime de brimades et de harcèlement à l'école. Un jour, elle n'a plus pu supporter ces moqueries gratuites et elle a frappé celle qui la harcelait. Un déchaînement de violence qui l'a conduite en prison pour six mois.
Max est un adolescent anxieux. Il ne peut plus sortir de chez lui, phobie sociale ou autre, il souffre d'un mal invisible qui le contrait à rester dans sa maison, sous peine de crises de tétanies violentes. Il décide un jour d'écrire à Flora.
Les deux adolescents différents, créent rapidement des liens très forts. Ils ne se jugent pas, s'acceptent, se soutiennent. Chacun comprend l'autre et essaye de l'aider. 

Un roman écrit à deux. Deux personnages à la fois si proches et différents.
Ce livre est une très bonne idée. Il aborde des sujets forts sans apitoiement ni cliché. Tout est bien pesé. Flora ne cesse de se punir pour le geste qu'elle a commis. Peu à peu, elle arrive à se pardonner grâce à Max. Si le geste n'est pas excusable, la violence verbale dont elle a fait preuve était tellement insistant et personne ne l'aidant, que la malheureuse issue était presque inévitable.
Max quant à lui ne supporte pas les relations humaines, n'aime pas l'hypocrisie et peu à peu s'est renfermé jusqu'à devenir son propre prisonnier. 
Leurs situations semblent si différentes de prime abord et pourtant elles sont très proches au fond.
J'ai été très touchée par les deux personnages. Le thème du harcèlement est d'actualité, il faut en tant qu'adulte être plus attentif aux signes avant coureurs. Cela à toujours existé, il y a toujours eu des clans mais avec les années, les pressions entre les élèves sont devenues plus fortes et les limites sans cessent repoussées.
La phobie dont souffre Max est également très touchante. Ce garçon est très sain d'esprit et pourtant il ne parvient pas à franchir le seuil de sa maison. L'intelligence de ceux qui l'entourent est de ne pas le juger mais de trouver des solutions pour l'aider. Mais la solution ultime, c'est à Max de la dénicher.. Et grâce à Flora, peut-être entre-ouvre-t-il la porte vers sa liberté...
Un bon roman à découvrir!

1 commentaire: