dimanche 27 mars 2016

Dancefloor thérapie d'Elisabeth Brousse

Date de parution : 28/01/2016
Éditeur : Michel Lafon
ISBN : 978-2-7499-2749-7
EAN : 9782749927497
Format : Grand Format
Présentation : Broché
Nb. de pages : 301 pages
Poids : 0.405 Kg
Dimensions : 14,1 cm × 22,6 cm × 2,7 cm
Prix: 17.95€

Note:4/5

Quatrième de couverture:

Avant, j’évoluais dans un carré confortable et ambitieux, entre mes rêves de prince charmant et mon travail à responsabilités. A 31 ans, ça n’est pas facile de tout chambouler, mais j’ai réussi ! Dès que le chirurgien est entré dans ma chambre d’hôpital pour m’annoncer que j’étais atteinte d’un cancer, j’ai mis au point ma stratégie de survie. Petit a : ignorer son diagnostic. Le déni est mon ami.
Je ne suis pas malade. Je n’ai pas peur de mourir. Voilà. Petit b : occuper mon esprit le jour et mon corps la nuit, à coups de rébellion au travail, de musique, de mojitos et de nouveaux amis. Tout est bon pour oublier le cancer, le problème. Sinon, comment continuer à vivre ? J’ai déjà un nom pour ma méthode : la Dancefloor thérapie.
 
Le journal intime truculent d'une jeune trentenaire qui vient d'apprendre qu'elle avait un cancer de la thyroïde et qui feint de l'ignorer et de continuer sa vie dans le déni.
De soirées trop arrosées avec des potes de fortune en découverts plus qu'astronomiques, de désillusions amoureuses en déprimes, Elisabeth Brousse nous fait rire aux éclats et nous touche en même temps.
L'écriture est moderne, simple et efficace. On s'attache, on rigole, on s'inquiète, on s'identifie mais surtout on passe un délicieux moment de lecture.
Un roman qui se dévore et qui nous fait voir la vie couleur arc-en-ciel parce que la vie est multiple, parce que l'on est qui on veut quand on veut à condition de le vouloir.
J'ai trouvé ce roman rafraichissant et en même temps assez profond, comment aurait-on réagi? Est-ce que l'on aurait pas essayé aussi de noyer une réalité trop lourde à porter? 31 c'est jeune, on ne s'imagine pas que la mort pourrait frapper à notre porte, tant de chose à vivre, à découvrir...
 A découvrir!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire