dimanche 3 avril 2016

De si beaux cheveux de Gwladys Constant

Date de parution : 25/01/2016
Éditeur : Oskar
Collection : Court-métrage
ISBN : 979-10-214-0428-1
EAN : 9791021404281
Format : Poche
Présentation : Dos carré collé
Nb. de pages : 38 pages
Poids : 0.05 Kg
Dimensions : 11,5 cm × 17,0 cm × 0,5 cm
Prix: 6€

Note:3/5

Quatrième de couverture:

« Vous m'avez demandé de vous raconter mon histoire, comment et pourquoi j'en suis arrivée là. Ce n'est pas facile. Vous m'avez dit que je ne devais pas chercher a` maîtriser mon discours, ni me censurer, que je pouvais parler librement. » C'est par ces mots que commence la confession de Jeanne, jeune lycéenne dont l'histoire a été relayée dans la presse locale. Au travers d'une interview, la jeune fille explique, entre douleur et colère, les raisons de son acte et pourquoi être une jolie jeune fille en 2015 lui est devenu insupportable.

Un roman témoignage où "Jeanne" explique pourquoi elle a sacrifié sa chevelure.
Jeune fille bien dans sa peau et dans son époque, elle raconte la violence du quotidien, l'agressivité latente des jeunes de son entourage, plus particulièrement des garçons. Elle explique la façon dont ils la reluquent et l'accostent sans respect, comme si elle n'était rien d'autre qu'un bout de viande, qu'un objet de consommation. Elle s'exprime avec son langage de jeune, compare sa situation avec celle des jeunes femmes d'autres époques, d'autres cultures. Jeanne se livre, tête nue mais tête haute.
 
Un court roman mais qui s'inscrit dans une époque décidément bien compliqué pour les femmes.
Acte de rébellion, de désespoir ou de résistance, peut-être un peu des trois, Jeanne s'affirme, affiche son exaspération. Être une jolie jeune femme, moderne, à la pointe de la mode, bien dans son corps, serait perçu comme une provocation, un appel à la violence? Avec beaucoup d'intelligence, inspiré d'un fait réel, Gwladys Constant propose un texte qui appel surtout à la réflexion. Comment à notre époque de telles choses peuvent avoir lieu? Ici Jeanne sacrifie ce symbole de la féminité par excellence mais elle aurait pu commettre un acte irréparable, avec des conséquences bien plus lourdes.
Pas seulement un cri féministe, mais un appel à l'intelligence, au respect de la liberté féminine et aux droits des femmes. Parce qu'on a le droit d'être qui on veut, de s'habiller comme on l'entend, sans pour autant qu'on se fasse insulter, que l'on se sente en danger. parce qu'il n'y a pas de connotation dans tout. Parce que femme ou homme, on est humain avant tout.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire