lundi 8 août 2016

La symphonie des abysses livre 2 de Carina Rozenfeld

Date de parution : 20/11/2014
Éditeur : Robert Laffont
ISBN : 978-2-221-14039-0
EAN : 9782221140390
Présentation : Broché
Nb. de pages : 414 pages
Poids : 0.51 Kg
Dimensions : 13,8 cm × 21,5 cm × 3,6 cm
Prix: 17.90€

Note: 4.5/5

Lire la chronique du tome 1



Quatrième de couverture:

Une nouvelle ville, de nouvelles lois, les mêmes interdits. Abrielle et ses compagnons croyaient s'être enfin affranchis du tyrannique Règlement Intérieur. Hélas, ils vont découvrir que les rêves qu'ils portent en eux ne pourront jamais s'exprimer dans l'enceinte du Mur. Mais leur rencontre avec Eyal, jeune homme assoiffé de vérité, va faire renaître l'espoir. Aucun mur, aussi haut soit-il, ne peut étouffer les cœurs épris de liberté. Car un passage vers l'extérieur existe bel et bien. Pour y accéder, Abrielle et ses amis vont devoir vaincre les terribles gardiens qui le défendent farouchement... C'est en n'étant personne que l'on peut devenir quelqu'un.

Le roman s'ouvre sur un nouveau personnage, Eyal, un habitant de Portes, une ville où les blancs et les noirs vivent séparés et où les "mélangés", dont fait partie Eyal, n'ont pas leur place. 
Eyal n'est pourtant pas n'importe qui. En effet, il est le fruit d'un amour interdit entre le maire de la ville, Yibo, et Yourielle, une "pâle". Yibo ne voulant pas être séparé de son amour, a trouvé une solution pour vivre près de son aimée et mettre leur fils à l'abri: il les fait passer pour ses domestiques. Mais pour sauver les apparences, Yibo est obligé de s'unir à une femme de même classe. De cette union naît Yael, une adorable petite fille. La mère de Yael meurt en couches et celle de Eyal de maladie.
Si Yibo n'est pas souvent là, il aime ses enfants et fait tout pour les garder à l'abri du besoin et du reste de la ville.
Eyal est un jeune homme de dix-neuf ans qui a appris à lire en cachette, grâce à Yael. 
Un poste se libère à la bibliothèque, Eyal grâce au soutien de Yibo parvient à l'obtenir.
Il cherche une solution pour passer de l'autre côté du Mur et ce qu'il va découvrir va faire froid dans le dos... 
Un jour, il rencontre Abrielle et ses compagnons en fuite. Il leur trouve un abri. 
L'équipe est au complet et cherche un moyen de quitter l'Anneau mais rien ne va se passer comme prévu et les obstacles sur leur route seront nombreux.

Un bon diptyque, des idées originales et innovantes, Carina Rozenfeld ne manque pas d'imagination, ni de talent pour nous embarquer avec elle.
C'est très bien construit. Même les idées les plus "farfelues" de prime abord sont tellement bien ficelées et justifiées que ça passe et même très bien!
J'ai beaucoup aimé chaque personnage, ils sont très complémentaires les uns des autres. Abrielle apporte douceur et réconfort, Eyal est intrépide et volontaire, Sand est amoureux et prévenant, Yael est pureté et fraîcheur, Cahill est toute en fragilité et en retenue. 
L'idée du diptyque est séduisante. C'est un format qui est suffisant, qui n'est pas trop long. Ainsi, le lecteur ne se lasse pas. 
On trouve toutes nos réponses et même plus car Carina Rozenfeld sait exactement où elle va et tout est savamment dosé et orchestré.
De nombreux thèmes sont abordés: différence, tolérance, homosexualité, liberté, courage, entre-aide et bien d'autres encore. C'est un livre plein de suspense et d'action, on ne s'ennuie pas un instant, on veut savoir, on a peur pour les personnages, on découvre tout en même temps qu'eux...
Un très bon moment de lecture!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire