mardi 11 octobre 2016

Je suis un boloss mais je me soigne d'Arthur Ténor

Date de parution : 22/09/2016
Editeur : Oskar
Collection : La vie
ISBN : 979-10-214-0509-7
EAN : 9791021405097
Format : Grand Format
Présentation : Dos carré collé
Nb. de pages : 108 pages
Poids : 0.14 Kg
Dimensions : 13,0 cm × 21,0 cm × 1,0 cm

Note: 4/5

Quatrième de couverture:

Quand on est petit à lunettes, timide et un peu geek, on est tout de suite catalogué "boloss". Clément, 14 ans, en sait quelque chose ; Insultes débiles et tapes derrière la tête sont le lot quotidien de son calvaire. Avec son amie Noémie, petite grosse aux cheveux châtain-moche, ils ont même été élus le couple le plus boloss du collège par Léa et Jordan, ceux qui ont le swag. Mais Clément en a assez et décide de prendre sa réputation en main. Pour devenir l'anti-boloss, il sait qu'il peut compter sur les réseaux sociaux. Il va en user, en abuser, en négligeant gravement leurs dangers, et il pourrait bien le payer au prix fort...

Clément est un ado lambda. Cependant, comme son physique n'est pas des plus avantageux, il est directement classé dans le groupe des "boloss". Tapes derrière la tête, moqueries sont le lot quotidien de Clément. 
Aussi, lorsqu'il est invité à une fête d'une fille populaire, il pense que les choses sont peut être en train de tourner en sa faveur. Mais malheureusement la fête tourne au cauchemar et Clément n'en peut plus. Trop c'est trop: cette fois sera la dernière et il compte bien se venger.
Son plan sera machiavélique et les réseaux sociaux seront ses meilleurs amis. Le Clément nouveau est en marche et bien malin qui pourra le démasquer.
Cependant, à trop vouloir se venger, Clément ne va-t-il pas prendre trop de risques? Et si la situation se retournait contre lui?

Un très bon roman pour adolescents. Malheureusement, la situation de Clément et de sa complice Noémie, n'est pas qu'une fiction et les "boloss" sont très souvent des victimes de ceux qui se disent populaires. La bonne idée d'Arthur Ténor est le professeur de français qui sans être moralisateur va petit à petit aider Clément à prendre conscience de sa valeur.
La vengeance peut revêtir bien des visages et parfois même se faire intelligemment... encore faut-il se poser les bonnes questions et distinguer le bien du mal ainsi que les limites à ne pas franchir.
Une bonne lecture à mettre entre toutes les mains.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire