lundi 9 janvier 2017

Le joyau tome 3: La clé noire d'Amy Ewing

Date de parution : 24/11/2016
Éditeur : Robert Laffont
Collection : R
ISBN : 978-2-221-14591-3
EAN : 9782221145913
Format : Grand Format
Présentation : Broché
Nb. de pages : 385 pages
Poids : 0.48 Kg
Dimensions : 13,7 cm × 21,6 cm × 3,5 cm
Prix: 17.90€

Note: (5/5) 💜💜💜💜💜

Lire les chroniques des tome 1 et tome 2

Quatrième de couverture:

Cela fait trop longtemps que Violet et les habitants des anneaux extérieurs de la Cité solitaire vivent sous le joug de la noblesse du Joyau pour satisfaire leurs moindres caprices. La société secrète connue sous le nom de la Clé Noire s'apprête à lancer l'offensive pour renverser ces dirigeants cruels et corrompus. Violet a conscience du rôle crucial qu'elle a à jouer dans cette révolte, mais c'est une raison encore plus personnelle qui la pousse à s'engager corps et âme pour la cause : la Duchesse du Lac a mis la main sur sa petite soeur Hazel… Après avoir eu tant de mal à s'échapper du Joyau, Violet va devoir tout risquer pour s'y introduire à nouveau, sauver sa sœur, mais aussi l'avenir de la Cité solitaire…

L'heure de la revanche a sonné.
Violet a tant attendu, maintenant, elle va pouvoir lancer l'offensive.
Mais, la jeune femme est vite assaillie de doutes, la Duchesse-du- lac détient sa petite sœur, pourra-t-elle la sauver à temps? Aura-t-elle la force d'ouvrir le passage aux autres? 
Violet n'aura pas le droit à l'erreur, le moindre pas de côté pourrait lui coûter cher et mettre ceux qu'elle aime en danger.
Alors, la Clé Noire vaincra-t-elle? 

Un final époustouflant!
A la fois bouleversant et tendu tout du long, le lecteur tremble d'un bout à l'autre de la lecture.
Une trilogie haletante que j'ai adoré pour son originalité et sa force. Pas de concession, il y aura des victimes des deux côtés, mais qui vaincra? Beaucoup de suspenses et d'émotions en perspective, voilà tout ce que je vous révélerai sur cet opus très dense.
Une chose est sûre, voilà une lecture que je n'oublierai pas de sitôt!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire