mardi 30 janvier 2018

Emma de Tess Corsac

Date de parution : 12/10/2017
Éditeur : Le Muscadier
Collection : Rester vivant
ISBN : 979-10-90685-16-1
EAN : 9791090685161
Format : Poche
Présentation : Broché
Nb. de pages : 388 pages
Poids : 0.635 Kg
Dimensions : 14,0 cm × 19,0 cm × 3,1 cm
Prix: 16.50€

Note: ⭐⭐⭐⭐

Quatrième de couverture:

Emma est le nom que porte le bourreau de l'espèce humaine. En décimant la population mondiale, ce virus a profondément modifié la définition même d'humanité. Dans un monde où la confiance en l'autre a disparu, Emma a changé tous les repères des survivants. Ici, pas de monde à sauver, mais une humanité à tenter de garder vivante, et un sens à trouver dans cet univers d'injustices. Un monde allégorique que le lecteur découvrira à travers le regard d'une jeune fille marchant dans les restes d'une civilisation brisée par la peur de la souffrance et de la mort. Quel adulte peut-on devenir dans une société qui ne voit plus l'humanité comme un acquis, mais comme un privilège vulnérable ?

Dans un avenir plus ou moins proche, la population est victime d'un terrible fléau. Quatre lettre: Emma. Le virus le plus abominable, violent, imparable qui existe. Les morts se succèdent, rien ne semble pouvoir l'arrêter.
Azur vit dans la peur permanente d'être contaminée. Depuis qu'elle est toute petite, les recommandations de ses proches tournent dans sa tête. Elle vit dans un village relativement épargné avec ses parents, Basile son meilleur ami, et les parents de ce dernier. Tout irait pour le mieux si un événement très important ne se profilait pas à l'horizon: les quinze ans de la jeune fille.
Un âge où on doit lui apposer sa première marque pour prouver qu'elle n'est pas atteinte du virus mortel. Azur l'ignore encore mais cette sortie du village va s'annoncer éprouvante, elle croisera de nombreux dangers mais elle pourrait perdre bien plus que sa vie... Dehors le monde est effrayant, organisé d'une façon très particulière et les Gueules Bleues, les gens atteints du virus, semblent omniprésents. Azur pourra-t-elle s'en sortir? 

Un roman assez dense, plutôt asphyxiant, qui donne une vision apocalyptique de l'avenir de l'humanité et ces Gueules Bleues nous font penser à des zombies... Le pire est que cela semble plutôt plausible dans l'ensemble avec des scènes réalistes se mêlant à la fiction. L'auteure nous décrit un monde des plus sombres. Azur est une héroïne qui semble positive, qui éclaire le roman mais autour d'elle tout s'effondre, l'étau se resserre.
La lecture est assez fluide et l'ensemble assez bien maîtrisé pour une jeune auteure de 19 ans seulement. Comme d'habitude et comme attendu pour la collection Rester vivant, on veut faire réfléchir la jeunesse à travers un texte engagé.
Une fois de plus, je suis plutôt convaincue et je recommande cette lecture qui a plus d'un atout pour séduire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire