Speak d'après le roman de Laurie Halse Anderson adapté par Emily Carroll

Date de parution : 09/01/2019
Éditeur : Rue de Sèvres
ISBN : 978-2-36981-997-4
EAN : 9782369819974
Format : Album
Présentation : Broché
Nb. de pages : 376 pages
Poids : 0.978 Kg
Dimensions : 18,6 cm × 25,6 cm × 3,0 cm
Prix: 20€

Note: 19/20 Coup de CŒUR!!!

Présentation de l'éditeur:

Melinda a 15 ans. Ce soir d'été, au beau milieu d'une fête, la jeune fille est victime d'un drame. Elle appelle la police. Personne ne saura jamais pourquoi elle a lancé cet appel, ni ce qu'il lui est arrivé cette nuit-là. Tout simplement parce que Melinda, murée dans son silence, ne parvient pas à l'exprimer...


Melinda a appelé la police, un soir d'été, alors que la fête à laquelle elle avait été conviée battait son plein et que tout le monde s'amusait.
La fête a donc été interrompue et les autres lycéens présents lui en veulent. Melinda devient une paria, celle que l'on doit éviter, la fille bizarre qui se mange les lèvres jusqu'au sang, qui se mure dans le silence, qui voit ses notes chuter aussi. Mais personne n'a demandé à Melinda ce qui s'est passé. Elle-même semble avoir refoulé les évènements de cette soirée jusqu'au moment où tels des coups de poignards la vérité refait surface. 
Les mots restent coincés dans sa gorge comme des mains qui se referment autour de son cou et la serrent jusqu'à l’asphyxie. Melinda souffre et le lycée qu'elle doit affronter quotidiennement l'étouffe. C'est grâce à son cours d'arts plastiques que peu à peu les choses se décoincent...

J'ai adoré ce roman graphique dont les illustrations magnifient un texte dur et implacable. Melinda n'est que souffrance, son corps est devenu son fardeau, les mots, la vérité sont durs difficiles à affronter. Il y a plusieurs silences: ceux qui protègent, ceux qui étouffent, ceux qu'on affronte...
J'étais déjà conquise à la couverture que je trouve très pure et très juste. Pas apitoiement ou de concessions tant dans les mots, les silences que dans les dessins. Le lecteur connait la vérité, la devine dès le départ mais tant que rien n'est clairement exprimé, on avance. Et puis, le loup entre dans la bergerie, le lecteur à l'instar de Melinda se crispe, retient son souffle, comment tout cela va-t-il finir? 
Un gros coup de cœur pour ce roman graphique au sujet pourtant très délicat mais qui est très bien traité. 

Commentaires