Blood orange d'Harriet Tyce

Date de parution : 21/02/2019
Éditeur : Robert Laffont
Collection : La Bête noire
ISBN : 978-2-221-21855-6
EAN : 9782221218556
Format : Grand Format
Présentation : Broché
Nb. de pages : 378 pages
Poids : 0.527 Kg
Dimensions : 14,0 cm × 22,6 cm × 3,4 cm
Prix: 21€

Note: 17/20

Quatrième de couverture:

Je sais que c'est mal. Mais je ne peux pas m'en empêcher. Alison Wood est avocate pénaliste. A mesure que sa carrière décolle, sa vie familiale se dégrade : elle passe ses journées à plaider et ses soirées dans les bars pour décompresser. Patrick, un collègue avec qui elle entretient une liaison toxique, souffle le chaud et le froid et l'humilie tout autant qu'il se sert d'elle. Pourtant, Alison n'arrive pas à décrocher. Quand Patrick lui confie sa première affaire de meurtre, elle se plonge dans l'histoire de sa cliente, Madeleine, qui a poignardé son conjoint d'une quinzaine de coups de couteau. Au fil de leurs entretiens, Madeleine se livre : son mari diluait la pilule contraceptive dans son thé, examinait toutes ses dépenses, prenait toutes les décisions... Petit à petit, leurs deux vies se font écho. Qui contrôle qui ? Et si, avant de défendre les autres, Alison commençait par se défendre elle-même ?

Alison est avocate. Mariée à Carl, ils ont une petite fille, Matilda.
Alison a tout pour être heureuse... sur le papier. Depuis plusieurs mois, elle mène en effet une double vie. Elle entretient une liaison décousue, toxique, avec le très charismatique Patrick. Avec lui, le sexe se fait brutal, sale, poisseux. L'alcool, les bars, le frisson de l'interdit... peu à peu Alison semble s'enliser. Elle devient jalouse, perd de sa superbe. Alison garde pourtant au fond d'elle un reste de dignité qui lui donne la force d'essayer de changer, d'être une meilleure mère, plus présente et une vraie épouse pour Carl mais ce n'est pas si simple.
Alison se voit confier son premier meurtre, une histoire qui va étrangement faire écho à sa vie et qui va lui ouvrir les yeux sur sa situation et sur ses envies. 
Alison qui pensait avoir le contrôle sur sa vie va aller de surprise en surprise...

Un bon thriller qui m'a tenue en haleine du début à la fin.
Dès le début quelque chose de malsain se prépare. C'est une lecture qui se fait en apnée, qui devient parfois même asphyxiante. Alison est une femme qui semble s'autodétruire, qui perd presque le respect d'elle-même et s'abaisse à certaines choses par emprise ou par amour. Elle n'est pas vraiment confiante en son physique, ses capacités à diriger mais elle est pugnace et c'est une bonne avocate. Cette affaire de meurtre la confronte à ses propres démons. Patrick représente l'interdit et en même temps c'est un homme qui plaît, qu'elle aime satisfaire parce-qu'il la rend femme. Son mariage s'enlise, son mari ne la considère plus, elle a du mal à trouver sa place au sein de son foyer, cette liaison extra-conjugale apporte l'excitation de l'interdit, le goût du danger mais aussi son lot de culpabilité et de remise en question.
On ne sait pas jusqu'où Alison va aller, vers quel côté penchera la balance: la sécurité ou la prise de risque? Et si elle n'avait pas voix au chapitre? Est-elle réellement la maîtresse du jeu? Car à mesure que les pages défilent, le destin suit son cours, cruel, imprévisible et sans appel. Au moment où la porte s'ouvre sur une vérité des plus surprenantes, le lecteur comprend qu'à force de jouer, on peut se brûler...
Un thriller psychologique rondement mené!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

im@mie de Susie Morgenstern

C'est l'heure du bilan #1: 2018

40 défis pour protéger la planète de Sophie Frys, Cynthia Thiéry