Avoue que t'en meurs d'envie de Kristen Roupenian

Date de parution:  22/08/2019
Éditeur:  Nil (Éditions)
ISBN:  978-2-84111-991-2
EAN:  9782841119912
Format:  Grand Format
Présentation:  Broché
Dimensions:  13,0 cm × 20,5 cm × 0,0 cm
Prix: 20€

Note: 13/20

Résumé:

Un couple bien sous tous rapports héberge un ami qui tente d'échapper à une relation toxique - pour mieux sombrer dans une autre que personne n'avait vue venir et qui le détruira. Une célibataire sceptique qui suit la recette d'un vieux grimoire pour trouver l'amour est dépassée par l'apparition d'un homme parfait dans sa cave. L'anniversaire d'une petite fille inquiétante prend une tournure dramatique après qu'elle a " souhaité " le mal. Une jeune femme se retrouve au lit avec un homme qu'elle a rencontré peu de temps auparavant et se demande s'il ne s'agit pas d'un psychopathe déguisé en " mec à chats "... 
Kristen Roupenian plonge dans nos fantasmes et délires à travers douze nouvelles qui explorent avec une écriture très réaliste et un humour impitoyable et souvent sombre les relations humaines. Une voix impétueuse et mortelle.

12 nouvelles, 12 ambiances.
De la perversion d'un couple aux pratiques sexuelles particulières de certains; d'amitiés toxiques en adolescentes sauvages; du probable au fantastique; l'auteure explore tout un éventail d'émotions, de noirceur ou de délire. 
On retrouve une jeune femme qui trouve un livre contenant des sortilèges permettant de réaliser des souhaits et dont le prix à payer est... particulier; un homme qui rencontre une femme sur internet aux fantasmes délirants, un anniversaire qui vire au cauchemar, une fillette qui fait une mauvaise rencontre dans un skate park etc.
Kristen Roupenian glisse de la sensualité au malaise voire au dégoût, de la mignonnerie à l'atroce bref, elle propose des nouvelles qui ne laissent pas de marbre.

C'est une lecture assez particulière, qui s'adresse évidemment aux amateurs de nouvelles, dont je fais partie, mais surtout à un public averti.
Même si j'avais lu la quatrième de couverture au préalable, j'ai été assez surprise par l'aspect "trash" de certaines histoires.
La première notamment vous plonge dans une histoire sombre, glauque et dérangeante. L'auteure explore la noirceur de l'âme de certains individus, elle va parfois assez loin tout en sachant quand alléger son écriture et couper sa nouvelle.
Dans l'ensemble, j'ai apprécié la plupart des nouvelles mais certaines m'ont clairement mise mal à l'aise. Celles où il y a des personnes assez jeunes qui ont un esprit torturé m'ont chagrinée. 
Malgré tout, j'ai apprécié le ton ironique de l'auteure et son écriture fluide qui fait que l'on ne peut s'empêcher de lire les histoires jusqu'au bout. Ce que j'adore avec les nouvelles c'est que lorsqu'un texte ne nous plaît pas forcément, un autre nous convient davantage. 
Le gros point positif de ce recueil est que l'auteure se renouvelle vraiment d'une nouvelle à l'autre.
Je ne suis pas vraiment d'accord lorsque la quatrième de couverture mentionne les "fantasmes et délires", il n'est pas question de ceux du lecteur mais plutôt ceux des protagonistes des différents nouvelles (le couple... oui ça m'a marquée^^).
La couverture est magnifique mais elle n'annonce pas vraiment son contenu, quelques ronces sont bien peu de choses quand on lit certains passages...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

im@mie de Susie Morgenstern

C'est l'heure du bilan #1: 2018

40 défis pour protéger la planète de Sophie Frys, Cynthia Thiéry