mardi 15 juin 2010

Un sari couleur boue de Kashmira Sheth



Quatrième de couverture:

Leela a été fiancée à deux ans, mariée à neuf.
À treize ans elle s'apprête à s'installer dans sa belle-famille quand son mari, mordu par un serpent venimeux, meurt de ses blessures. Dans l'Inde des années 1920, il y a pire que d'être un intouchable. C'est être une veuve. Leela va devenir une morte vivante. Rester cloîtrée pendant un an. Oter tous ses bijoux, se raser la tête et ne plus porter qu'un sari spécial couleur de boue. Elle ne devra jamais se remarier.
Partout où elle passera, elle portera malheur. Elle est au désespoir. Heureusement, Leela peut compter sur quelques alliés : Kanubhai, son frère aîné, qui a promis de revenir l'aider ; Saviben, sa directrice d'école, qui est décidée à lui donner des cours à domicile. Ainsi que Gandhiji, un drôle de bonhomme qui prend fait et cause pour les paysans, les tisserands et tous les opprimés. D'ailleurs, celui-ci commence à bousculer les traditions et les consciences dans tout le pays...


A ranger dans la catégorie des chefs-d'œuvres.

Bien qu'ayant lu la quatrième de couverture, je commence cette lecture en me disant qu'une histoire d'amour prometteuse s'annonce: des regards qui se croisent, des mains qui se frôlent, une lettre mystérieuse... Tout pour piéger le lecteur. Puis, brusquement le mari de Leela meure. Je vis avec elle cette année de deuil, cette année où elle doit vivre comme une recluse, le crâne chauve, montrée du doigt par les commères du quartier. Viennent les moments de doute, l'envie d'être comme les autres, la jalousie, la honte puis... l'espoir. Son frère Kanubhai qui remplit à merveille son rôle de frère. Il est protecteur et va tout mettre en œuvre pour adoucir le veuvage de sa sœur de treize ans! Saviben, une enseignante va ouvrir la voie de tous les possibles, de rêves accessibles, de modernité. L'Inde est en train de changer, grâce à Gandhiji, les mentalités évoluent, c'est à Leela d'écrire sa propre histoire.
C'est un roman magnifique, il s'annonce tragique mais termine sur une note d'espoir. L'auteure s'est basée sur des faits réels pour écrire cette histoire qui vous fait passer par toutes les émotions. En tant que caméléon avéré, je me suis fondue dans le récit avec délectation, me pourléchant les babines de chaques phrases pour ne rien perdre. Je suis mordue. Non par un serpent (quel humour! pardonnez-moi) mais par cette littérature venue d'Inde qui émerge et qui donne à la vie des nouvelles couleurs et de nouvelles saveurs.
Un roman épicé et parfumé à déguster sans modération.
EAN13: 9782211093927

3 commentaires:

  1. j'ai vraiment hâte de le lire celui-ci!! on voit qu'il t'a touché, ton billet est super!!!! je te conseille Oublie les mille et une nuit qui est dans le guide TULIKOI je pense que tu devrais aimer!!! gros bisous et bon mercredi demain!!

    RépondreSupprimer
  2. Lael: merci beaucoup!!! Je suis plus à l'aise maintenant pour écrire des billets;) C'est un roman incroyable sans être larmoyant, il te ouche en plein cœur. Bizz bon mercredi aussi!
    Esmeraldae: La tentation est bonne ;)

    RépondreSupprimer