vendredi 23 juillet 2010

Léo des villes, Léo des champs de Jean-Philippe Arrou-Vignod



Quatrième de couverture:

Léo ne fiche plus rien à l'école.
Il ira en pension, dans un collège à la campagne. Sa grand-mère le prendra en charge et, pour le mois d'août, Léo y part, " à l'essai " Plein d'appréhensions, Léo prend le train avec, tout au fond de sa poche, le billet de retour que sa mère lui a acheté en cachette et qu'il compte bien utiliser. Léo débarque avec la ferme intention d'en faire baver à sa grand-mère un maximum !


Pour tous ceux qui avaient adoré 35 kilos d'espoir d'Anna Gavalda!!!

On ne le dira jamais assez, le rôle des grands-parents est indispensable pour nos chers bambins. Une fois de plus, Léo, un jeune collégien à la dérive, va être "sauvé" in extremis grâce à la patience de ses grands-parents qui vont petit à petit réussir à apprivoiser l'adolescent rebelle d'une façon tout à fait surprenante. Léo se découvrant un talent caché va peu à peu reprendre confiance en lui et sortir la tête de l'eau. A la fois tendre et émouvant, chaque fois que je propose ce roman, c'est le succès assuré.
J'aime Jean-Philippe Arrou-Vignod, c'est un auteur exceptionnel qui a une très belle plume, qui est sensible et qui sait comment parler aux enfants. Ses romans sont de pures merveilles (L'omelette au sucre, Le livre dont je ne suis pas le héros, Enquête au collège...)à chaque fois impossible de résister. On ne lit pas ses livres, on les dévore.

Voir aussi le billet sur Une famille aux petits oignons.
EAN13: 9782844202376

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire