jeudi 1 juillet 2010

Tour B2 mon amour de Pierre Bottero


Quatrième de couverture:

" Un coup frappé à la porte.
Un surveillant entra. Je vous amène la nouvelle élève, elle s'était égarée dans les couloirs... La fille pénétra dans la, classe. C'était elle, bien sûr, pensa Tristan. Comme si tout était écrit à l'avance. Je le crois pas ! tonitrua Said. Tristan a flashé sur cette meuf ! Un silence total s'abattit sur la classe. Tristan avait une drôle de boule nouée à l'intérieur du ventre. Une boule faite d'un sentiment étrange qu'il n'avait pas envie, d'analyser.
Pas encore. "
Dans la rue de Vienne où se dresse la tour B2, un premier amour s'écrit sur le béton.


Voilà un roman qui risque bien de vous étonner. Quand on pense à Pierre Bottero, on pense: mondes parallèles, magie, action, poésie... mais Pierre Bottero était aussi un romancier qui avait d'autres cordes à son arc. Je vous ai déjà parlé de Zouk, un roman pour adolescents qui ne s'inscrivait pas dans la fantasy mais plutôt dans le roman de vie; et bien voici Tour B2 mon amour où il est question cette fois d'une histoire d'amour hors norme dans une cité.
Deux personnages, Tristan et Clélia, l'un issu d'un milieu très modeste, rompu aux violences quotidienne, médiocre en cours mais avec un bon fond; et l'autre, la nouvelle, celle qui arrive quand on ne l'attend pas, l'intello qui lit des romans tels que la Chartreuse de Parme pour le plaisir et qui va bouleverser la vie de notre jeune nigaud en lui ouvrant de nouveaux horizons...
Le thème n'est pas d'une grande originalité mais voilà, le Maître est aux commandes et ça change tout!!! J'aime car cette écriture unique me prend aux tripes quelques soit le style. Même si ce n'est pas mon roman préféré, je l'ai lu en 2005 et relu il y a peu avec un réel plaisir: c'est une lecture qui fait du bien, une très belle histoire d'amour qui ne laisse pas indifférent et qui surtout rappelent certains personnages marquants comme Salim et Ewilan...

EAN13: 9782081624801

5 commentaires:

  1. Je suis une grande fan de Pierre Bottero moi aussi, je n'ai pas encore lu celui-ci, mais ne manquerait pas de le faire. Chacun de ses livres me donne le goût d'écrire, c'est d'ailleur après avoir lu Ewilan que je m'y suis mise sérieusement et que j'ai envisagé d'en faire mon métier :) merci Pierre et merci à toi Thalia d'en parler avec autant d'amour.

    RépondreSupprimer
  2. je suis intriguée!!! mais je crois qu'avant je dois lire les classiques tels que Les mondes d'Ewilan! je vais le mettre sur ma liste de Noël! l'intégrale me fait de l'oeil!

    RépondreSupprimer
  3. Laetitia: J'ai eu la chance de vivre une très belle rencontre avec Pierre: comme deux amis qui se retrouvaient. C'était un homme tellement simple et généreux. Un modèle.
    Lael: Lis vite la quête puis les monde et le pacte, c'est exceptionnel!!! Tu vas être transportée...

    RépondreSupprimer
  4. J'ai adoré ce livre mais je ne les pas chez moi, je voulais savoir si vous pouviez m'envoyer la lettre que Tristan écrit pour Clélia svp.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. P.136 (Lettre de Tristan à Clélia)
      "Clélia. Je ne sais pas manier les phrases comme toi, les rendre belles à mourir ou tristes à pleurer. Je ne suis que moi, je ne sais pas grand chose mais, s'il est une chose dont je suis sûr, c'est que je ne peux pas vivre sans toi.
      C'est ma seule certitude.
      Je n'arrive même pas à te dire que je regrette, tant ce que j'ai fait est stupide, méchant. Impardonnable. J'ai honte, Clélia. Tellement honte et mes mots pour le dire sont si pâles...
      Je me souviens d'une phrase que tu m'as offerte, un jour sur notre banc, une phrase de ce poète que tu aimes et dont je ne me rappelle jamais le nom: "Un seul être vous manque et tout est dépeuplé."
      Mon monde est vide sans toi, Clélia.
      Je t'aime."

      Voilà Charline. Je suis contente que le livre t'ait plu. Bonne journée

      Supprimer