samedi 11 juin 2011

Le garçon de toutes les couleurs de Martin Page


Quatrième de couverture:

Clémence rêve d'abandonner son existence monotone de collégienne pour vagabonder à travers le monde, comme ses parents voleurs, et, surtout, pour ne jamais cesser de cambrioler l'ennui.
Avec Oscar, son tuteur très particulier, elle est gâtée en étrangeté. Lui aimerait bien fuir son corps avec ses bourrelets embarrassants et ses angoisses paralysantes de fantôme. Chez eux, on s'amuse à traquer le silence avec un fusil de chasse. Jusqu'au jour où un bonheur écœurant de sérénité s'installe au collège avec l'arrivée d'un nouveau venu, Simon. Tout le monde veut lui parler, le connaître, l'aimer.
Avoir les yeux posés sur lui. Car Simon n'est pas un garçon comme les autres. Son visage et son corps se couvrent chaque jour de nouvelles taches de couleurs, des couleurs vives et changeantes. Certains l'appellent même le garçon arc-en-ciel. Un jour, Clémence fait un pas vers Simon. Pas pour être son amie, non, elle préférerait se faire mordre par un chien. Mais par curiosité. Elle voudrait juste savoir d'où lui viennent ses couleurs.
Ce qui, d'après lui, ne la regarde pas. Mais Clémence est bien décidée à percer son secret.


Extrait de la page 9:

Comme chaque matin, Clémence versa de l'eau bouillante dans la théière et se rendit sur la terrasse du manoir. Encore en chemise de nuit, les cheveux en bataille, elle s'assit devant la table. Elle aimait prendre son petit déjeuner en écoutant les oiseaux du grand marronnier et des bosquets. Commencer la journée sans ce concert était un crime.
Elle se réchauffait en serrant le bol plein à ras bord entre ses mains. À sa grande déconvenue, rien ne se passait. Le jardin était silencieux. Elle se leva et retourna dans le manoir. Deux minutes plus tard, elle revint avec, dans les bras, un fusil de chasse. Elle l'arma et tira deux fois en direction d'un nuage dont la forme lui rappelait le visage de quelqu'un qu'elle n'aimait pas. Enfin réveillés, moineaux, mésanges et rouge-gorges s'envolèrent de partout. Les feuillages s'agitèrent. Les oiseaux, sitôt leur calme retrouvé, chantèrent et piaillèrent. Tout était rentré dans l'ordre, Clémence pouvait boire son thé. Ce lundi s'annonçait merveilleux.

Ainsi s'ouvre le roman: le ton est donné!

Clémence ne vit pas seule dans ce manoir, il y a également Oscar, le fantôme et accessoirement son tuteur, qui lui tient compagnie. Clémence s'ennuie ferme dans la vie et lorque le jeune Simon, un nouveau, arrive à l'école, sa vie prend soudain un nouvel intérêt. Ce garçon "arc-en-ciel", comme certains le surnomment, est bien mystérieux et pique la curiosité de la jeune demoiselle. Elle est bien décidée à décourvrir ce que cache en réalité l'adolescent... Elle n'est pas au bout de ses surprises.

Clémence est loin d'être une jeune fille banale. Ses parents sont des cambrioleurs et elle passe pour "l'étrange" de service tant auprès de ses camarades de classe que de ses professeurs. Elle est franche et n'a pas sa langue dans sa poche. Aussi lorsque Simon dit à Clémence que l'origine de ses tâches ne "sont pas (ses) affaires", Clémence n'a plus qu'une obsession: élucider ce mystère. Quitte à se faire de nouveaux ennemis...

Martin Page aborde de façon détonnante un sujet grave: celui des enfants battus! Qui pour les aider? Qui pour le remarquer?
Décalé et original, Le garçon de toutes les couleurs n'est ni moralisateur ni larmoyant. Mais c'est un livre choc qui ne fait pas dans la dentelle. C'est un roman juste et bien écrit qui se dévore et qui surprend ses lecteurs! Le message passe sans problème! Un roman qui m'a beaucoup plu dans sa forme et dans son fond. C'est bien vu de la part de l'auteur dont l'univers me plaît énormément.
À découvrir!!!

ISBN: 978-2-211-08537-3   
Date: 22/03/2007
Pages: 91 (très court)
Prix: 8euros

Découvrez également un autre roman de Martin Page que j'avais beaucoup aimé Traité sur les miroirs pour faire apparaître les dragons

Le blog de Martin Page et son site

1 commentaire:

  1. Je viens de le finir, un livre magnifique :)
    Juju3006, livraddict :)

    RépondreSupprimer